Khrys’presso du lundi 26 décembre 2022

Temps de lecture 18 min

image_pdfimage_print

Comme chaque lundi, un coup d’œil dans le rétroviseur pour découvrir les informations que vous avez peut-être ratées la semaine dernière.


Tous les liens listés ci-dessous sont a priori accessibles librement. Si ce n’est pas le cas, pensez à activer votre bloqueur de javascript favori ou à passer en “mode lecture” (Firefox) ;-)

Brave New World

Spécial femmes dans le monde

Spécial France

Spécial femmes en France

Spécial médias et pouvoir

Spécial faut arrêter avec le culte de Jancovici

Spécial emmerdeurs irresponsables gérant comme des pieds (et à la néolibérale)

Spécial recul des droits et libertés, violences policières, montée de l’extrême-droite…

  • Démission du médecin du centre de rétention de Lyon : « le CRA est une fabrique de violence particulièrement efficace et inhumaine » (rue89lyon.fr)
  • Non à la violence d’extrême droite « paysanne » ! (melenchon.fr)

    La permanence de la députée insoumise de la Creuse Catherine Couturier a été agressée pour la quatrième fois.

  • Trois morts et autant de blessés à Paris, l’assaillant déjà connu pour deux tentatives d’homicide (liberation.fr)

    La fusillade, ce vendredi, a eu lieu rue d’Enghien […]Un témoin a affirmé à l’AFP que le tireur présumé aurait pénétré et tiré dans le centre culturel kurde […] Le suspect […] est connu pour deux tentatives d’homicide, en 2016 et 2021, la seconde à caractère raciste. Pour les premiers faits, il avait été « récemment jugé et condamné » mais le parquet avait fait appel […] Le 21 février 2021, il avait attaqué au sabre un camp de migrants au parc de Bercy, à Paris, lacérant les tentes et blessant deux personnes. Une information judiciaire avait été ouverte en fin d’année dernière et le suspect avait été libéré « récemment ».


    Voir aussi Le tueur de la rue d’Enghien en mission contre les militants kurdes ? (humanite.fr)

    l’homme aurait été déposé par une voiture devant le siège du Conseil démocratique kurde de France (CDKF) alors que devait se tenir une réunion d’une soixantaine de femmes kurdes, finalement décalée d’une heure au dernier moment. Un massacre a été évité.

    Et Troisième crime fasciste à Paris en 6 mois : ce qu’il faut en retenir (contre-attaque.net)

    L’auteur d’une attaque raciste n’était donc “pas connu” des autorités et pouvait posséder des armes. “Pas fiché”, alors qu’il suffit de manifester une fois dans une mobilisation sociale ou écologiste pour l’être. Autorisé au tir malgré tout cela. À un tel niveau délibéré d’impunité pour l’extrême droite, y compris un tel individu connu pour sa dangerosité, on peut parler de complicité d’État. […] Les kurdes venus se rassembler dans la rue après l’attaque ont été gazés et réprimés juste après le passage de Darmanin. Après deux heures d’affrontements et plusieurs interpellations, des CRS ont de nouveau empêché les manifestant-es d’accéder au centre Kurde afin de se recueillir. Il est clair que la police réprime avec plus de force les personnes qui manifestent contre les terroristes d’extrême-droite que les terroristes d’extrême-droite eux-mêmes.

Spécial résistances

Spécial GAFAM et cie

Spécial Musk et Twitter

Les autres lectures de la semaine

Les BDs/graphiques/photos de la semaine

Les vidéos/podcasts de la semaine

Les trucs chouettes de la semaine


Retrouvez les revues de web précédentes dans la catégorie Libre Veille du Framablog.

Les articles, commentaires et autres images qui composent ces « Khrys’presso » n’engagent que moi (Khrys).