Le vocable Ubuntu va-t-il se substituer à Linux auprès du grand public ?

Classé dans : Logiciel Libre | 40

Jeff Kubina - CC by-saRichard Stallman répète inlassablement partout où il passe qu’il faut dire « GNU/Linux » et non « Linux ». Et si l’avènement de la distribution Ubuntu finissait par mettre tour le monde d’accord pour faire oublier Linux, GNU et tout le reste ?

C’est peu probable mais il faut reconnaitre que le succès non démenti d’Ubuntu change doucement la donne du monde jusque là assez tranquille des distributions Linux. Pour un utilisateur de base candidat à la migration, il y a désormais Ubuntu et les autres[1], avec peut-être le risque collatéral de voir se diluer l’expression Linux derrière Ubuntu.

Cette glissement sémantique peut-il se produire ? Et si oui est-ce un réel problème ? C’est l’objet de cette traduction à la lisière du troll que nous devons à VLI pour Framalang.

Ubuntu est-elle en passe de devenir la distribution Linux générique ?

Is Ubuntu becoming the generic Linux distro?

Adrian Kingsley-Hughes – 02 avril 2008 – ZDNet.com
(Traduction Framalang : VLI)

Suis-je le seul à avoir remarqué le nombre important de débutants sous Linux qui semblent penser que Ubuntu est Linux et que Linux est Ubuntu ?

Depuis l’année dernière, j’ai en effet remarqué un nombre croissant de newbies (un terme que j’emploie affectueusement) intéressés pour tester Linux : par exemple le nombre de mails que je reçois sur le sujet est passé de zéro il y a un an à quelques dizaines par semaine aujourd’hui. Les raisons de leur intérêt pour Linux sont diverses et variées, tout comme leur niveau d’engagement pour quitter Windows ou Mac. Néanmoins, une chose émerge de toutes ces conversations : le nombre de gens qui semblent confondre Ubuntu et Linux. Je dis cela parce qu’ils utilisent les deux termes de manière interchangeable, ou en utilisant le nom Ubuntu d’une manière générique. Et ce traitement de faveur est réservé à Ubuntu. Je n’ai pas vu le nom d’une autre distribution utilisé de la sorte.

Je dois admettre que j’aime bien Ubuntu. Je l’aime vraiment bien. J’ai essayé des dizaines de distributions Linux ces douze à dix-huit derniers mois, et je reviens toujours à Ubuntu. Même si je ne me considère pas dans la catégorie des noob Linux, je sais que je n’en suis pas encore si éloigné de telle sorte que la convivialité et la simplicité de Ubuntu ne sont pas inutiles pour moi. Mais un autre attrait de Ubuntu est son cycle de développement clair que les développeurs suivent, ajouté au fait que chaque version que j’ai essayée s’est révélée être une amélioration significative par rapport à la précédente. Il y a un réel élan dans ce projet. Il faudra voir si le même niveau de développement continue une fois que les bases auront été scellées, mais pour l’heure, le développement semble avancer à un bon rythme.

Je suis de ceux qui pensent que cette évolution d’Ubuntu vers la distribution Linux générique n’est pas une mauvaise chose. Mon opinion est que lorsqu’un débutant aborde le monde Linux, le nombre sidérant de distributions disponibles est déconcertant (je sais que beaucoup ne sont pas d’accord avec moi sur ce point et clament que le choix est une bonne chose, mais personne ne peut me démontrer avec évidence que les nouveaux utilisateurs embrassent facilement le nombre important de distributions). Une seule distribution offre à ceux qui veulent s’initier à Linux un endroit pour démarrer et si Ubuntu répond à leurs besoins alors c’est très bien, sinon il y a une grande variété de distributions Linux pour expérimenter et jouer avec.

La prochaine version, au nom de code Hardy Heron (NdT : le Héron Hardi), sera l’une des distributions les plus faciles à essayer pour les newbies grâce à l’ajout du chargeur umenu et de l’installeur Wubi, qui tous deux simplifient l’installation conjointe de Ubuntu avec et depuis Windows. Ceci rendra sans aucun doute Ubuntu encore plus populaire chez les newbies Linux.

Des idées ? Pensez-vous que Ubuntu est en train de devenir la distribution Linux générique ? Est-ce une bonne chose ? Est-ce que Ubuntu est la meilleure distribution pour les débutants ? Et si non, que suggérez-vous ?

Notes

[1] Crédit photo : Jeff Kubina (Creative Commons By-Sa)

40 Réponses

  1. Morice

    Je ne suis pas toujours d’accord avec ce blog mais j’aime bien les questions qu’il pose.

    Chez nous il est évident qu’aujourd’hui Ubuntu est LA distribution découverte de l’univers Linux pour les néo-arrivants. D’abord pour ses qualités intrinsèques mais aussi parce que la communauté regroupée autour du site Ubuntu-fr n’a pas d’équivalent parmi les autres distributions. On peut s’en agacer si on est un fan de Mandriva par exemple (pourtant d’origine francophone) mais c’est un fait difficilement contestable.

    Hier certains disaient Word pour dire traitement de texte. Demain certains diront Ubuntu pour dire Linux ?

  2. je ne pense pas que ça soit une bonne chose…
    Si Linux devient assez important pour faire disparaite l’amalgame Ordi = Windows, ce serait dommage de récupérer un Linux = Ubuntu…
    Je pense qu’il suffirait d’avoir deux distribution importantes pour que l’amalgame de fasse aps son apparition.
    À la rigueur, le fait qu’il y ai Ubuntu et KUbuntu suffira peut-être à éviter cet amalgame.

  3. cartman150

    Aïe aïe aïe…
    Je n’aime vraiment pas le fait qu’une distribution devienne à ce point là dominante.
    On ne sait que trop à quoi peuvent aboutir des situations de monopole.
    Je n’ai aucune envie que Ubuntu devienne la norme des distributions GNU/Linux.

  4. Je suis un peu mitigé. Je suis moi-même utilisateur d’Ubuntu et j’en suis très satisfait. J’ai également testé d’autres distributions, sans pour le moment avoir envie de changer.

    Je suis cependant conscient qu’ubuntu n’est qu’une distribution de qualité parmi d’autres distributions de grande qualité. La base de toutes ces distributions est GNU/Linux. Sans ça, pas d’Ubuntu, de Fedora ou autres Mandriva

    Ceci dit, si Ubuntu contribue à démocratiser GNu/Linux et les valeurs du logiciel libre (ce 2e point étant au moins aussi important que le premier), c’est aussi une bonne chose. Combien de personne utilisent du LL sans le savoir (et donc sans en connaitre les valeurs)? Le danger est sans doute plus là que dans un amalgame Ubuntu – GNU/Linux

  5. cartman150

    Ubuntu fait de l’open source pas du LL.
    gNewSense par contre est une distribution dérivée de UBUNTU 100% libre approved by R. Stallman.

  6. harrypopof

    Je cite : "Une seule distribution offre à ceux qui veulent s’initier à Linux un endroit pour démarrer et si Ubuntu répond à leurs besoins alors c’est très bien, sinon il y a une grande variété de distributions Linux pour expérimenter et jouer avec."

    Dans le même type de réponse que MCMic :

    Cette distribution GNU/Linux se décline en plusieurs variantes (sans parler des versions non officielles !)

    - Ubuntu (Gnome)
    – Kubuntu (KDE)
    – Xubuntu (Xfce)
    – Edubuntu (éducation)
    – Gobuntu (100% libre)
    – UbuntuStudio (orienté MAO, Infographie, son/Multimédia et Vidéo noyau RT)
    – Ubuntu server
    – Bientôt Ubuntu mobile ?

    Ne pas oublier qu’Ubuntu est basée sur Debian.

    Il y’a certes une position dominante mais qui déborde de richesse (dans sa variété) et de liberté dans ses déclinaisons.

    Ca complique un peu l’amalgame Ubuntu=GNU Linux :) ?

  7. Pour ma part, je pense qu’il vaut mieux voir Ubuntu prendre des parts de marché à W$ que rien du tout.
    Bien sûr, ce serait pas mal de voir plus souvent d’autres distributions genre Mandriva ou Fedora mais rien n’est parfait en ce bas monde. Et il faut admettre que Ubuntu, c’est pas mal (j’utilise Kubuntu mais bon, c’est pareil). Simple à installer, simple à utiliser, simple à mettre à jour, une communauté dynamique… Et ça progresse de version en version.

    Et il ne faut pas oublier que, en accord avec l’esprit linux, cette distribution peut servir de base à une autre plus intéressante ou plus adaptée comme Debian a servi de base à Ubuntu… C’est pas comme si l’utilisation d’Ubuntu empêchait toute évolution comme dans l’univers W$.

  8. Pour ce qui est du fait qu’Ubuntu n’est pas entièrement libre, je ne vois pas forcément ça comme un problème.
    Le grand public doit mettre un pied devant l’autre et si le marché Linux se développe, il comprendra petit à petit l’intérêt du libre,
    A mon avis, les gens viennent vers linux plus parce que W$ devient insupportable que par amour du libre. Mais, à fréquenter linux, on apprend à connaître cette mentalité et, à n’en pas douter, une frange non négligeable des nouveaux linuxiens défendront le libre.
    Si cela arrive, les fournisseurs de matériel seront plus enclins à publier les spécifications de leurs cartes ou, carrément, des pilotes libres…

    Croisons les doigts.

  9. Ti-nérisson

    Ça ne me dérange pas qu’Ubuntu devienne la distribution de référence du débutant si ça peut lui éviter l’embarras du choix. Par contre il est important d’être conscient que d’autres distributions existent. Tout comme il est important de comprendre ce que c’est qu’une distribution, c’est à dire une des façons possible de monter le jeu de construction qu’est Gnu/Linux.

  10. poupoul2

    @cartman150
    Je ne vois pas en quoi Ubuntu n’est pas du logiciel libre: Par défaut, seuls des dépots contenant du LL sont activés. Libre à chacun d’utiliser les dépots restricted pour certains besoins. En dehaors de ça, Ubuntu est composée de 100% de LL.

    Il faut arrêter avec cette espèce de distinction entre des distribs libres et des distribs qui ne le seraient soit disant pas. Certaines ne le sont effectivement pas, ce n’est pas le cas d’Ubuntu par défaut.

  11. J’ai découvert Linux en 1998 et j’ai découvert Ubuntu 5.04 en 2005. Ce qui m’a séduit sur Ubuntu ?
    – un seul disque d’installation
    – le dernier GNOME par défaut
    – la diversité et la robusteste des paquets Debian
    – une mise à jour tous les six mois
    – la cohérence et l’identité visuelle de la distribution
    – l’orientation bureau et grand public
    – la même distribution pour tous (contrairement à Mandriva, Suse et Red Hat qui propose une distribution gratuite et une autre commerciale)

    Aujourd’hui j’ai installé Ubuntu sur tous mes postes et à tout mes proches et je n’ai aucune raison d’en changer (malgré les atouts indéniables des distributions concurrentes).

    Malgré son fort succès je ne crois pas qu’Ubuntu devienne une distribution générique. Asus prévoit de vendre 2 millions de eeePC sous Xandros, Suse est proposé par défaut sur le PC de Lenovo et bientôt HP, le KPC de Shuttle utilise Foresight Linux 2.0, le Red Hat Global Desktop devrait aussi arriver, et Intel propose Mandriva sur son Classmate.

  12. billou

    Et bien ça fait plaisir qu’un utilisateur de Ubuntu se remette en question, et qu’on ai pas pour une fois "ubuntu est meilleure que X ou Y, parce que …"

    Mais pour en revenir à ça :
    "lorsqu’un débutant aborde le monde Linux, le nombre sidérant de distributions disponibles est déconcertant"

    En effet, c’est difficile de choisir, et on choisit souvent celle du copain, donc ubuntu de fil en aiguille ;). C’est un vrai problème, et à mon avis les dev ubuntu ne sont pas ceux qui partage le plus leurs boulots avec les autres(launchpad par exemple). (Le pire me semble Debian dont le travail me semble totalement opaque, et le meilleur boulot celui de Red Hat/Fedora, faisant véritablement explosé les technos libres)

    Pour ce qui est de la communauté ubuntu, d’autres au moins aussi efficace existe (Fedora, Gentoo…).

  13. cartman150

    @ poupoul2
    Ubuntu n’est pas entièrement libre sinon il n’auraient pas sortis une version 100% free (gobuntu).
    Et la société qui développe Ubuntu (Canonical) dit clairement qu’elle fait de l’open source, pas du LL.
    C’est tout à fait respectable, c’est 1000 fois mieux que window$, mais ce n’est pas du LL.

  14. Hybrid Son Of Oxayotl

    Entre Xandros sur l’EeePC et Yellow Dog sur la PS3, c’est, à mon avis fort heureusement, pas demain la veille que les gens ne feront plus la différence entre GNU/Linux et Ubuntu. Pas plus qu’ils ne confondent Windows avec Windows Vista ou Windows XP, même si le parallèle est un peu bancal.

  15. Emmanuel

    En même temps, essayez de convaincre quelqu’un qui ne connaît que MSWin de passer à Linux, il refusera tout net en indiquant qu’il ne veut pas voir ces outils de geeks. C’est pourquoi, j’indique simplement que je vais leur installer Ubuntu (sans indiquer qu’il s’agit de GNU/Linux) et que c’est l’équivalent à Windows en plus simple, plus ergonomique et plus sécurisé. Et ils acceptent et sont reconnaissant à l’usage (j’ai réussi à convaincre trois personnes à migrer alors que moi-même j’ai essayé Ubuntu il y a un peu plus de 6 mois !)

  16. werewindle

    Bien qu’utilisateur Ubuntu depuis mon arrivée sur GNU/Linux (deux ans déjà :°) ), je suis bien conscient que d’autres distrib’ formidables existent (je suis tenté par la Fedora, une Debian pure est encore trop complexe pour mon faible niveau mais ça n’est qu’un a priori…, Mandriva euh… je reste encore traumatisé par ma première tentative de migration avec un mandrake qui n’a jamais voulu s’installer sur un laptop Compaq à l’époque…)
    Bien qu’ayant séparé mon /home sur une partoche à part, je suis réticent à passer à une autre distrib : comme dans le passé avec Windows (et même peut-être à cause de cela) je rechigne à réapprendre, reprendre d’autres habitudes, redécouvrir.
    Je ne crois pas personnellement qu’Ubuntu deviendra une métonymie de GNU/Linux. En tout cas, la communauté fait son possible pour l’éviter (mettre en avant des distros plus adaptée lors de questions sur le forum, ce genre de chose…)
    Quant aux "intégristes du LL" (c’est quand même grâce à eux qu’on a maintenant des distrib utilisable et installable facilement, ne l’oublions pas) qui cracheraient sur les morceaux propriétaires d’Ubuntu… bah qu’on se souvienne juste que tout le monde n’a pas la bosse de l’informatique… Toutes les distrib n’ont pas les moyen d’Ubuntu (pas de soucis de financement contrairement à Mandriva ou Red Hat/Fedora

  17. billou

    @werewindle :
    Il n’y a pas de risque à installer une autre distrib sur ta / si tu a séparé ta home. J’ai installé une Fedora par dessus ma mandriva, j’ai même gardé la session de Firefox qui je venait d’éteindre brutalement.

    Même si tu est réticent à l’utilisation d’une Mandriva, essaye le spring qui sort mecredi normalement. A l’utilisation rien ne change, c’est juste l’administration qui se trouve un peu changé (rien de traumatisant non plu ).

  18. et les BSD et ou autres unix? ça n’a pas "d’intéret" ?!!

  19. J’aime beaucoup l’avis du toutes les personnes qui tente une approche Linux ,ou devrions nous dire GNU/LInux ,seulement ont oublie nous qui somme pour la plupart des Windowsient qu’avec Ubuntu et bien d’autres ont utilise souvant des outils informatique créer par d’autres et dois réapprendre une certaine informatique !

    Noubliont pas que " un simple utilisateur devient avec le temps un utilisateur expérimenter dans sont domaine" !

    Pour ma part j’utilise GNU/Linux depuis l’an 2000 ,et trouver ma voie dans la slackware
    Parcequ’elle est vraiment démontable a souhait.

  20. Slow Thunder

    Déjà la plupart des gens qui utilisent un PC croient qu’il n’y a que Windows. Ensuite si vous leur parler de GNU/Linux ils tombent des nues.

    Alors allez leur dire qu’il y a plusieurs "Linux" !

    J’aime beaucoup Ubuntu (même si j’utilise la MEPIS qui est pour moi une sorte de Ubuntu++) mais je trouve que réduire — même par effort de vulgarisation — GNU/Linux à Ubuntu auprès des newbies c’est un peu oublier le travail de toute la communauté GNU/Linux. Un peu comme réduire le produit du projet GNU à son simple noyau Linux.

  21. Au début ont cherche tous la simplicité !

    Mais au fil du temps ce qui parais simple pour nous ,semble compliqué pour d’autres.

    GNU = shell Linux=Kernel puis vient la carrosserie "la distribution" .

    Pourquoi ! ,de nombreuses distribution apparaissent ,si non parce que tout le monde cherche sa personnalisation et tend vers la maîtrise de se système qui me parai ci extra

    Bien que l’usage soi de partager ,se qui est formidable ,tous ne souhaite pas forcément devenir un sorte d’ingénieur ingénieux.

    Pourtant si vous poser la question a un Windowsien il vous répondra que face a ce que vous avez réalisez ; passe a ces yeux
    pour de la prouesse technique.

    Que l’on soit sur Mac ou sur Windows ou sur GNU/Linux ,avec le temps ont devient un expert dans ce domaine sans même le savoir.

    Laisser moi vous donnée une petite anecdote a se sujet.
    Il y a quelques année je fessais découvrir a un copain les joie de l’informatique qui a l’époque été avec Windows.

    Quand je le retrouver pour faire quelque torture autoriser sur sont PC ,il me disait "tu t’iconer beaucoup plus que moi !" ,et puisque cela magasser je lui est fais remarqué tout ce qu’il savait faire ,et là il a été étonner de voir qu’il n’avais jamais remarqué par exemple qu’il utiliser la souris comme un virtuose ,et qu’il savais taper rapidement sur les touche du clavier.

    Je dit tout ça pour faire remarqué qu’il n’y a pas de supériorité a mon point de vue qui n’engage que moi ;c’est une belle bêtise que de croire qu’il y a des minable et des sur doué (a part bien sur certain cas particulier).

    Il ya ce qui bosse et ce qui pré faire que les autres face le travail a leur place ,bien que j’aprésis tout le monde et respecte les opinion de tous ,je ne fais juste que voir et dire.

    Je crois que Ubuntu est une distribution formidable comme d’autres ,je reconnais et honore le travail de millier de mains.

    cependant je vois que si ont télécharge un rpm ou un deb ont ne peut pas consulté aussi facilement qu’un paquetage tgz ,et je ne peut m’en pécher de me revoir avec les install.exe ou setup.exe ,heureux quand cela fonctionne ,et en colère quand sa ne fais pas ce pourquoi il sont destiner !!!

    Voila pourquoi j’utilise une clée bootable LiveRam de ma conception contenant zenwalk (baser sur la slackware)
    http://www.zenwalk.org/modules/tiny

    Un disque dur dans mon pc fixe avec ubuntu
    festy ,et un portable avec Fedora 7.

    Je pré faire zenwalk pour sa simplicité car XFCE ,légére et très rapide pour faire des démonstration de GNU/Linux !

    Mais aussi dépanner Windows.

    Merci pour ce blog et pour les avis de tous !

  22. B’jour

    A ce que je vois ,le spacionaute millionnaire et sa société Canonical,sont surtout d’excellents communiquants.

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Mark_S

  23. jadjay

    Je suis d’accord avec l’auteur, ce n’est pas un problème si ça reste une porte d’entrée de débutant, et puis c’est seulement le petit frère turbulent de debian, debian restera toujours la référence… Quand à mandriva et fedora elle reste de projet purement mercantile et qui n’ont d’autre intérêt qu’un support pour les entreprises.
    Et quand on voit le nombre de dérivés de ubuntu, de debian on se dit qu’il restera toujours un nombre impressionnant de forks

  24. C’est vrai les néophytes ont besoin de repaires, quand on sait que "Linux" n’a pas toujours été synonyme de simplicité c’est aussi bien d’avoir un repaire qui inspire confiance; que celui-ci s’appelle Ubuntu, Mandriva, Yellow Dog…. quelle importance, l’essentiel reste que les utilisateurs aient l’impression d’avoir une alternative viable, claire, correctement maintenue, facile d’utilisation et, ne vous y méprenez pas, la plupart de ces gens resteront des utilisateurs "passifs" et ne participeront jamais à la communauté d’autres par curiosité ou souci d’optimisation, testeront des distributions moins connues.
    Le succès d’Ubuntu passe effectivement par la qualité de son accueil qui mériterait encore d’être amélioré, la facilité de son installation et son assistance intégrée mais ne vous y trompez pas, dès que vous commencez à solliciter l’utilisateur lambda pour passer des lignes de commandes dans un terminal, c’est fini il regrettera le bon temps où il doublecliquait sur un executable pour obtenir un résultat, discutable soit, mais pour lui satisfaisant. A mon très humble avis le succès de telle ou telle distribution dépend directement de ce simple fait.
    Aujourd’hui beaucoup d’industriels ne s’y sont pas trompé et nous offrent des solutions embarquées qui font de nous des Messieurs Jourdain faisant du Linux sans le savoir. L’EEPC en est la concrétisation visible. Quand on voit que nos amis de Redmond, pour ne pas les citer, viennent d’annoncer qu’ils travaillaient sur une version light de XP pour ultra portables c’est par ce qu’ils réalisent seulement que le coeur de marché à venir va se porter sur les vraies solutions mobiles avec le G3 après avoir épuisé leur cartouches en essayant d’imposer leur usine à gaz.
    Appelez çà compétition émulation ou ce que vous voudrez le résultat c’est de pouvoir disposer d’un outil fiable, simple d’utilisation et pérenne et l’Open Source en général est en train d’apporter la preuve qu’il en est capable n’était-ce pas là ce que voulait prouver Linus à la base?

  25. Si vous proposer vous même l’amalgame, oui.

  26. gilourennes

    je suis d’accord avec loul , concernant le fait que la majorite des utilsateurs sont des utilisateurs passifs
    Ubuntu est une distribution Linux qui permet au commun des mortels(tel que moi) d avoir pu essayer autre chose que window
    je commence a devenir vieux (lol) j ai connu le dos et toutes ses versions dans le monde professionnel aussi unix, Mtos , win 3.11 , As400 sur tous ces systemes d exploitation la majorite des gens ne voient que les applications qui tournent
    Ubuntu evite presque a 95% Les lignes de commandes voila l’avantage de cette distribution Linux et si cela permet a des personnes d essayer et voir de quitter le monde window j’en suis fort content
    Si ils arrivent a migrer sur un autre systeme d exploitation , c’est qu ils ont un peu de curiosite
    ils ne tarderont pas a s appercevoir qu il n existe pas qu une seule distribution Linux
    La liberte et le choix voila des valeurs fondamentales
    qu il faut favoriser meme si Ubuntu ne fait qu’ecorner le monopole de window c est déja bien

  27. « GNU/Linux » et non « Linux ».

    C’est très simple !
    Puisque un simple utilisateur devient avec le temps un utilisateur expérimenter.

    Tout utilisateur de système privateur ,tend vers des distributions ,dont Ubuntu est un exemple comme parmis tend d’autres !

    Exemple Knoppix ,kaella ,fedora ,ect …

    Dire que Ubuntu est celle qui est la plus connue ,ce n’est pas sympa pour les autres ,et cela dépend de quel point vu ou ont ce place.

    prenez l’exemple de vixta ,vous serai étonner de sont succès peut être que l’allusion avec windows vista forme la raison de sont succès .

    Ci par curiosité vous voulez voir http://vixta.sourceforge.net/index….

    Je lés assailler ,elle est très rapide et et facile a prendre en main !

    Tout utilisateur ne reste pas statique ,il avance dans l’emploi de sont système.
    Mais ! ,comme l’utilisation est marquer par l’intérer genèral (la notoriété = se que tout le monde en dit) ,il est obliger pour faire bien ,ou pour faire mieux que les autre ,d’être capable de faire avec sont système ce que d’autre font d’une façon gènèrale !

    Prenez l’exemple des plugins sur internet ,ou de live messenger ,ou encore des jeux Windows que l’ont ce doit de savoir utiliser sur GNU/Linux , sous pêne de se voir rètorquè que c’est inutile de continuer a l’utiliser parce qu’il ne sais pas le faire.

    Je suis au courent de CEDEGA ,est autres solutions ,mais la plus par ,vous diront que c’est trop compliqué pour heux de l’utiliser ,même ci sa fonctionne beaucoup mieux avec la technologie du noyau linux.

    Tout cela fais la joie des société propriétaire qui se frotte les mains !

    Savez vous que a la question "qu’utilisez vous comme navigateur ?" au fondateur de GNU il a dit "je n’utilise pas firefox mais lynx !"

    Parce qu’il ne veut pas contribuer a participer ou sponsoriser les sociétés qui fond naître de nouveau plugins ou autres programmes privateur !

    Imaginer qu’un système devienne si facile a prendre en main ,que l’on n’est plus besoin du shell ,ce serrai a première vu l’idéal pour la plupart des utilisateurs ,puis en continuent dans cette voie ,imaginer toujours ,que l’on obtienne un système avec beaucoup d’assistant intègrer ,et que le tout soit sous GNU/Linux ,ne pensez vous pas ,que cela ressemble a Windows ?

    Puisque la suite de se scénario serrai d’être assister !

    Si vous parler de xandros de asus ,les revendeur mon dit que s’était un système "linux propriétaire" ,aller dèchifrer sa !

    Pour qu’une distribution devienne populaire il faut qu’elle suive le train de la technologie ,ou beaucoup de sociètè se calque sur le shèma de stratègie commerciale de Microsoft (alors que d’autres solution existe)
    A fin de pouvoir imposer leur monopole !

    Donc de mon point de vue ,qui reste a vérifier et qui je crois en toute honnêteté fais que dans l’évolution de l’avenir ,le grand public ,sera de plus en plus au courent ,grace au blog ,news et autres médias ,le schéma de stratégie mono polaire ,aura de moins en moins de prise ; laissent de plus en plus de libertè informatique dans le sens GNU ,et que par conséquent Ubuntu ne reste qu’une étape parmi tend d’autres !

    Donc a la question :
    Le vocable Ubuntu va-t-il se substituer à Linux auprès du grand public ?

    Non ! ,puisque GNU est de plus en plus connu ,et donc le grand public fait de moins en moins l’amalgame entre GNU et Linux !

  28. je ne voie pas pourquoi !
    mesage de loul :
    < ne vous y méprenez pas, la plupart de ces gens resteront des utilisateurs "passifs" >

    Tout utilisateur n’est pas passif , même la plupart parce qu’il sont tous entraîner par le phènomene de mode ,et que la mode informatique est devenu une forme de culture de l’expression personnelle ou individuelle du terme individus (non divisible)

    En terme clair ! ;c’est pour la plupart un outils de centre d’intéret ,du moins ont peut prendre se raisonnement a l’envers ,et dire ,quel intèret y’a t’il a utiliser un pc sans centre d’intèret !!

    C’est vrais comme le dit un des auteur d’un des livres informatique que j’ai lu :
    il y a des personne qui achête une pc et le place dans leur salon avec un draps dessus et le sorte quand leurs ami(e)s vient leur rendre visite

    Même si un utilisateur se contente de certain problème commun (pour rester poli) a Microsoft ,un beau jour il découvre l’Open source et de fil en aiguilles GNU ,et a ce moment ils comprennent que leurs points de vues n’est pas ignorer ;et ce noue un lien vers un nouveau centre d’intèret (peut être philosophique).

    Prener l’exemple du téléphone portable ,pourquoi penser vous qu’il a autemp de jeune avec des portable ! (même très jeune)

    Et ce blog ,resterait il autemp en place ,et comprendrait il autemp d’avis diffèrent ,si le moteur n’était pas le centre d’intèret de leur propre auteur !!!!

    GNU n’est pas assez connue et mèrite de l’être !

    Si le grand public voyaient l’enjeu que représente le potentiel GNU ,il ne pourrait pas ignorer l’avantage qu’il pourrait en tirer !

    De nombreuse sociètè profite de cette avantage ,en restent discrette ,elles évites de atiser l’intèret de tous !

    Mais les gens comme nous qui avons fais l’expérience de Ubuntu GNU/Linux ,savons ce que représente cet enjeu ,où le découvrons de plus en plus !

    C’est pourquoi de bouche a oreille nous faisons la popularité croissante de GNU ,démontrons l’efficacité de Linux a travers l’emploi de cette distribution ,bien que d’autre font la même choses avec d’autres distribution !

  29. Jean-Paul

    Ce qui est certain c’est qu’ Ubuntu est de loin la distrbution la plus simple et la plus conviviale de toutes celles que j’ai éssayées ! Le suivi est exemplaire tant en termes de Mises à jour que de développement, elle ne peut que tirer l’ensemble des distributions Gnu/Linux vers le haut, et amener un public plus large à s’interesser aux logiciels libres. Il est par ailleurs normal qu’elle attire davantage le grand public, parce-que s’adapter à son environnement ne constitue pas un problème ni pour le néophyte qui n’aurait jamais connu Windows ou Mac, ni pour le migrant quel que soit son camp d’origine!. Elle ne peut qu’inciter un public toujours plus large à s’ouvrir au monde des logiciels libres, ce qui ne peut-être qu’une bonne chose…
    J’ai éssayé pour ma part un certain nombre de distributions, "Kaella, Mépis, Mandriva, Freespire" par exemple et il est clair qu’Ubuntu mérite clairement son slogan: "Simple comme Ubuntu", Si au yeux du grand public elle est l’alternative toute désignée à Windows, je dis c’est parfait, on commence avec Ubuntu et dans cinq ans on est sous Débian, pour les plus accrocs….En ce qui concerne le prix, comme on dit y’a pas photo, entre un XP en fin de vie, un vista non-instalable sur un viel ordi et qui coûte en moyenne pour les premières versions environ 200€ et Ubuntu entièrement gratuit, le compte est vite fait…Tout le monde ne peut pas racheter un ordi tous les ans ni même tous les cinq ans…!
    L’environnement KDE de certaines Distributions n’est pas si simple à utiliser, et à mon avis plus lourd à gérer en termes de configuration surtout pour des machines anciennes….Ubuntu fonctionne très bien par exemple sur de faibles configurations telles que "Celeron 466Mz 384 Mo de Ram, avec un disque dur tout ce qu’il y a de plus ordinaire… c’est un peu mou pour de la vidéo en direct sur le Web, ou pour monter ses films, mais à l’heure ou on parle de réduire la fracture numérique, c’est amplement suffisant pour surfer, relever ses mails, taper du courrier dans un traitement de texte etc,.. ce qui constitue l’essentiel des tâches de l’utilisateur moyen… Mettre l’informatique et les logiciels libres à la portée de tous en proposant un système et un environnement à la fois,convivial, simple,stable, sécurisé, évolutif, et gratuit, je trouve pour ma part que c’est une véritable révolution dans l’Univers de l’informatique en général et de GNU/Linux en particulier, qui est resté pendant longtemps le domaine privé d’afficionados, parfois farfelus….! Libre ou pas libre …?
    Rien ne vous oblige à installer sur Ubuntu des pilotes et des logiciels propriétaires…!

  30. cartman150

    @Jean Paul
    "Rien ne vous oblige à installer sur Ubuntu des pilotes et des logiciels propriétaires…!"

    Mais par contre on est obligé d’utiliser un noyau qui contient du code propriétaire…

  31. François

    Vu la richesse du post et des commentaires, ma contribution à la discussion ne peut être que modeste. Autant vous prévenir tout de suite, je suis assez pessimiste quant aux capacités d’ouverture du grand public – je m’explique plus loin. Le contenu de ce commentaire n’engage que moi.

    Je suis assez d’accord avec
    http://framablog.org/index.php/post
    http://framablog.org/index.php/post
    et
    http://framablog.org/index.php/post

    Par contre je ne suis pas tout à fait d’accord avec les gens qui s’insurgent contre l’idée que le grand public assimile Ubuntu et GNU/Linux ou Ubuntu et Linux. A mon avis, ils crachent dans la soupe.

    Il faut le concéder – et cela a déjà été fait plus haut me semble-t-il : c’est à la grande rigueur d’esprit des acteurs du libre, dans la lignée de Stallman, que le monde doit la qualité des logiciels libres disponibles aujourd’hui. Cette rigueur, cet esprit impartial, doivent absolument perdurer. A mon avis, cela ne posera pas de problème : les acteurs du libre continueront de développer du libre et d’en faire un outil encore plus formidable, je ne vois pas ce qui pourrait les en empêcher.
    Interrogeons-nous sur le sens fondamental de leur travail. Est-ce que c’est de faire du monde entier des gens comme eux ? Des gens qui distinguent Windows de Linux, Linux de GNU/Linux, Ubuntu de GNU/Linux, etc. ? Non : si le monde parvient à un telle degré de conscience de la culture libre, tant mieux, mais ce n’est pas l’objectif fondamental des acteurs du libre. Ce n’est pas non plus de contribuer au développement de firmes proches de l’open source comme IBM, Novell et compagnie.

    ========================
    Le sens premier du travail des acteurs du libre est, à terme, de libérer l’humanité des logiciels propriétaires (l’humanité au sens restreint des utilisateurs de l’informatique, bien sûr). Peu importe que les nouveaux utilisateurs du libre soient conscients d’utiliser machin ou bidule truc pourvu qu’ils soient libres et heureux de l’être.
    ========================

    Prenons un utilisateur lambda, car c’est majoritairement de gens innocents, d’utilisateurs lambda, qu’est faite l’humanité. Il utilise Windows et ne fait pas trop la distinction entre ce qu’il a dans son disque dur et ce qui se trouve sur son compte Hotmail, par exemple, pour situer le niveau. Pour lui, passer d’une distribution linux destinée au grand public à une autre (notez le peu de précautions que je prends : pas de "L" majuscule, pas de GNU/Linux, mon discours va au-delà de cela) est, quoi que puissent en dire certains, plus facile que de passer de Windows à linux.
    Autrement dit, une fois qu’il a passé le cap, c’est dans la poche : il y a tout de même beaucoup moins d’incompatibilités entre Windows et linux qu’entre 2 distributions linux grand public. Aussi simple d’esprit soit-il, il découvrira bien un jour que linux ne se résume pas à Ubuntu. C’est bien ça l’esprit du libre, non ? D’ailleurs, il remarquera sans doute qu’il est moins difficile de passer d’une distribution linux à une autre que de XP à Vista. Le monde propriétaire est tellement plein de contrariétés, le monde du libre tellement plein de libertés, que franchement ce dernier n’a rien à craindre, que franchement les partisans des différentes distributions linux n’ont rien à craindre.

    ========================
    Bref. "Ils crachent dans la soupe" disais-je. Le plus grand honneur que peuvent recevoir les acteurs du libre, est bien que le grand public utilise linux. Quelles que soient les divergences d’opinion des acteurs du libre, quel que soit leur degré d’ouverture aux débutants de linux. Quelle que soit la distribution. Quel que soit niveau de culture libre du grand public, fait d’utilisateurs lambda.
    ========================

    Le grand public est ce qu’il est : tout le monde ne deviendra pas un spécialiste de la culture libre, tout le monde ne sera pas prêt à se sacrifier pour la cause de tel ou tel conflit partisan. Les acteurs du libre doivent accepter le grand public tel qu’il se présente, et être honorés et fiers d’avoir réussi à convaincre une majorité (j’espère que ce sera le cas un jour), aussi inculte du libre cette majorité fût-elle.
    Il ne faut pas brûler les étapes ni faire preuve de mauvaise foi : les distributions 100 % libres ne sont pour le moment pas utilisables par le grand public du fait des réticences des constructeurs à publier les spécifications des matériels. Le grand public prend donc ce qui est à sa portée : soyons-en contents !

    Mon opinion peut sembler fleur bleue. Bien sûr il y a l’argent. Quand une entreprise ou une administration fait le choix d’un système, il y a des coûts de départ, des coûts d’investissement. Ces coûts font qu’en changer, changer de distribution, aussi proche fût-elle de la précédente, peut ne pas être envisageable. Cela introduit de la rigidité et un petit quelque chose de monopole. Mais rien à voir avec ce que l’on rencontre dans le monde propriétaire.

  32. Pierre

    Bonjour à tous.
    Très intéressant cet article. Il pose de vrais questions, et parfois entre les lignes.
    En substance, la question majeure est : pourquoi Linux, malgré toutes ses qualités n’a pas encore réussi sa percée face à windows, comme firefox par exemple?
    Tout simplement à cause du nombre incalculable de distributions et d’équipes travaillant chacune dans son coin en étant persuadé que sa solution est la meilleure et que toute autre manière de pensée est hérésie.
    On constate bien cet état d’esprit sur de nombreuses communautés où l’on se fait bannir d’office dès que l’on tente d’aborder les sujets qui fâchent.
    Linux souffre de sa multiplicité totalement obscure pour un non initié, et guère plus claire, il faut l’admettre, pour le connaisseurs.
    Windows a parfaitement compris l’attente de 95% des utilisateurs d’informatique, ne pas avoir à se poser trop de questions. C’est ce qui a permis le développement de l’informatique personnelle (accompagné d’une bonne dose de marketing, certes).
    Ubuntu aussi l’a très bien compris, d’où son succès, et ça ne me gène absolument pas qu’il devienne le nom générique de Linux, à condition que les autres puissent continuer d’exister. C’est à mon avis la chance de Linux de prendre enfin la place au soleil qu’il mérite.
    Et quant à l’utilisation de code propriétaire, ce combat me semble une querelle stérile, bien à limage de ce que je décrit plus haut.
    Pierre

  33. Foobar

    Notre ami RMS oublie de mentionner tous les autres projets, et qui grâce à eux nous permettent d’utiliser Linux sur nos ordinateurs. Aussi oublie-t-il X.org, les nombreux gestionnaires de fenêtres, les navigateurs Internet, etc. Comme le terme « GNU/Linux » ne prend pas en compte tous les autres projets, et comme « Linux » est un terme simple, compris par tout le monde, autant utiliser Linux. Évidemment, on fera la différence suivant le contexte entre Linux le noyau et Linux, le terme générique.

    Quant à Ubuntu, tant que son succès ne nuit pas aux autres distributions, pourquoi pas ?

  34. cartman150

    @ Footbar

    Notre ami RMS s’est déjà longuement expliqué sur ce point.

  35. Foobar

    Même si GNU est, selon ses dires largement majoritaire dans les systèmes Linux, ça n’est pas une raison pour ne pas mentionner les autres projets.

  36. Bruncky

    Bonjour à tous,

    M’étant enfin décidé à passer sous linux, après une hésitations de plusieurs années, je souhaite donner mon avis.

    J’ai comparer plusieurs distributions avant de me décider, non pas comparaison entre systèmes gnu/linux mais comparaison à ce que je connaissais déjà, c’est à dire à Windows XP. En terme de facilité d’installation, d’utilisation, de richesse et de stabilité logicielle, XP reste encore aujourd’hui ma référence.

    Libre ne veut pas dire gratuit parait-il. Et pourtant… Ce sont les récents choix politico-économiques de Microsoft ainsi que de nombreuses autres sociétés que je remets en cause. On n’a pas toujours parlé de piratage, L’informatique pour tous selon ses moyens aurait pu être le modèle dominant. Si aujourd’hui je me tourne vers le modèle dit libre c’est avant tout parce que je refuse de commencer à payer pour utiliser mes logiciels. Je paye déjà le matériel assez cher et dans un cadre professionnel j’envisagerai sans doute de payer le support technique. Bref, pas de Vista sur ma machine et tant pis pour directX 10, Je l’ai décidé et j’en fait un principe. J’attendais autre chose.

    La suprématie de Ubuntu sur les autres distributions gnu/linux n’est pas vraiment mon problème. D’ailleurs est-ce un problème ? J’imagine que c’est un soucis d’informaticien, purement technique. Qui peut se permettre d’inventer le système qui convient parfaitement à ses applications ? Résoudre le bug n°1, par contre, c’est supplanter le système/applications Windows dans sa suprématie et dans son ensemble. Je le comprends de sorte qu’il sagit de redéfinir le modèle dominant qui conduit tout un chacun à adopter de nouvelles valeurs en s’adaptant inévitablement aux progrès informatiques. C’est plus un défi humain que technique. En ce sens, Ubuntu m’apparait très prometteur. Sans originalité ni état d’âme, je me suis tourné vers cette distribution. Elle s’affiche comme une collaboration étroite entre développeurs et utilisateurs, où l’utilisateur est respecté pour ce qu’il décide au lieu de subir et le developpeur pour ce qu’il autorise au lieu de contraindre. C’est bien ce que demande le peuple, non ?

    Allez Bill, salut et sans regret !

  37. Merci de ces avis partager !!

  38. Tresh

    Une seule chose m’agace au plus haut point depuis quelque temps et ce n’est pas Ubuntu elle même mais ce matraquage quotidien qui vous martelle " Ubuntu " à longueur de journée et ce , à travers tout le Net , ou que vous alliez.

    C’est usant , sincèrement :(

    Aujourd’hui ça me stresse autant qu’à l’époque ( milieu des années 90 ) où la pub a commencé à ravager le Net : c’est dire.

    "Bonjour chez vous" comme disait le N°6
    ( non je ne suis pas un numéro , je suis un homme LIBRE ! :P )

  39. GNU LINUX C’est un peu lourd et ça passe mal . Je fais partie de ceux qui tiennent a cette appellation d’Origine .
    Je pense que dire ensuite "Ubuntu est une distribution GNU Linux c’est un peu plus indigeste que "XP3 ou "Vista" . Alors que faire ?
    sinon montrer une photo du bébé ? la ua moins
    le debat est plus simple.
    http://iw-linux.over-blog.com/

  40. supertux54

    C’est bien jolie tout ça. J’utilise GNU/Linux depuis plus de 5 années, j’ai commencé avec red-hat, suse, ensuite Mandarke pendant 2 ans. Après, j’en suis à Gentoo ( OK, ce n’est pas pour les débutants). J’ai utilisé plusieurs fois ubuntu pour dépanner des postes chez des copains car ils n’y avaient rien d’autres chez eux, et la, c’était quand même un peu galère , même avec la dernière version en date (8.10 32bits je crois). Carte réseau non reconnu (puces 3Com pourtant)), itou sur 2 CM Nforce5. Je les ais dépannés grâce à une DSL (Damn Small Linux) pourtant bien moins fournis. Linux est bien, c’est fort, mais attention avec Ubuntu, les gens oublient qu’il y a un millionnaire dernière qui n’investit sûrement pas pour rien. Je pense qu’il faut expliquer aux gens, qu’il y a plusieurs alternatives et pour MOI Ubuntu n’en sera jamais une. Par contre, Debian ou RedHat ok! C’est dur de faire un choix concis, mais il existe quand même au moins une vingtaine de très bonnes distributions "clé en mains". Les gens qui ont quitté Windows pour du Linux ne doivent pas s’enfermer dans une seule et unique distro. Ce débat peux être étendu également à d’autres logiciels libres (The GIMP, Apache,KDE,Gnome) souvent mis en avant plan, mais pas forcément adapté selon l’utilisateur final.[voir édito LinuxPratique 52]
    Salutations