Quand Bill Gates testait les qualités de Windows

Classé dans : Dégooglisons Internet, G.A.F.A.M. | 22

Maveric2003 - CC byBill Gates n’est plus aujourd’hui à la tête de Microsoft, préférant consacrer plus de temps à sa Fondation. Il avait peut-être beaucoup de défauts mais certainement pas celui de s’être enfermé dans sa tour d’ivoire à compter ses milliards.

Ainsi il pouvait lui arriver de faire lui-même « l’expérience utilisateur » de Windows comme aurait pu le faire n’importe quel employé de sa société[1]. Quitte à connaître par là-même parfois quelques épiques mésaventures…

Attention, nous sommes ici en 2003. Rien ne dit que la situation ne se soit pas améliorée depuis 😉

Quand Bill Gates vide son sac… un courriel épique  !

Full text : An epic Bill Gates e-mail rant

Todd Bishop – 24 juin 2008 – Seattlepi.com
(Traduction Framalang  : Olivier, Penguin et Don Rico)

Il arrive que les logiciels ne soient pas si magiques. Même pour Bill Gates.

En guise d’introduction à notre série d’articles sur la fin de l’ère Gates chez Microsoft, nous voulions décrire avec précision le rôle de son co-fondateur, de manière à jauger l’impact qu’aura son départ. Mon investigation m’a donc amené à relire les mails internes présentés par l’accusation lors du procès antitrust visant l’entreprise, à la recherche de nouveaux indices sur sa personnalité.

Voici l’un des joyaux qui a été révélé  : on y découvre Gates dans le rôle d’agitateur en chef (Document original  : PDF, 5 pages). On y découvre que même le co-fondateur de Microsoft, qui prêche la « magie du logiciel », n’est pas immunisé contre les frustrations que rencontrent chaque jour les utilisateurs de PC. N’oubliez pas que cela remonte à cinq ans, cela ne reflète pas nécessairement les choses telles qu’elles le sont aujourd’hui. En fin d’article, vous pourrez lire ce que Gates m’a répondu quand je l’ai interrogé sur ce message, la semaine dernière.

Voici le courrier d’origine  :

De  : Bill Gates Envoyé  : Mercredi, 15 Janvier 2003, 10:05
À  : Jim Allchin
Cc  : Chris Jones (WINDOWS) ; Bharat Shah (NT) ; Joe Peterson ; Will Poole ; Brian Valentine ; Anoop Gupta (RESEARCH)
Objet  : La dégradation systématique de l’ergonomie de Windows

Je suis très déçu par l’évolution négative de l’ergonomie de Windows et par le fait que les groupes de gestion des programmes ne règlent pas ces problèmes d’ergonomie.

Laissez-moi vous conter ma petite expérience d’hier.

J’ai décidé de télécharger MovieMaker et d’acheter le service Digital Plus… je me suis donc connecté à Microsoft.com. On y trouve une page de téléchargement, je m’y suis donc rendu.

Mes 5 premières tentatives pour me rendre sur la page de téléchargement se sont soldées par des échecs à cause de temps d’attente trop long. Enfin, après un délai de 8 secondes, elle s’est affichée.

Le site est tellement lent qu’il en devient inutilisable.

Le programme ne se trouvait pas dans le top 5 et j’ai donc déroulé la liste des 45 autres.

Ces 45 noms n’ont aucun sens. En comparaison, des trucs comme ce qui suit semblent limpides  :
C :\Documents and Settings\billg\My Documents\My Pictures

Ils ne sont pas filtrés par le système… et beaucoup de ces noms sont étranges.

Je me suis limité à la partie Multimédia. Toujours pas de Moviemaker. J’ai cherché dans Film. Rien. J’ai cherché moviemaker. Rien.

J’ai alors abandonné et j’ai envoyé un e-mail à Amir pour lui demander où se trouve le lien pour Moviemaker… s’il existe.

On m’a alors répondu qu’ils ne s’attendaient pas à ce qu’on utilise la page de téléchargements pour télécharger quelque chose.

On m’a recommandé de me rendre sur la page principale et d’utiliser la fonction de recherche avec movie maker (et pas moviemaker  !).

J’ai donc essayé ça. Le site était d’une lenteur pathétique mais après 6 secondes d’attente, la page est apparue.

J’étais alors persuadé qu’il ne me resterait plus qu’à cliquer sur un lien pour lancer le téléchargement.

En fait, ça tient plus de la résolution d’un puzzle. Il m’a redirigé vers Windows Update pour y faire un tas d’incantations.

J’ai trouvé ça carrément bizarre. Pour quelle raison dois-je me rendre ailleurs et faire un scan pour télécharger Moviemaker  ?

J’ai donc ouvert Windows Update. Windows Update décide alors qu’il faut que je télécharge un tas de contrôles et je me retrouve face à des boîtes de dialogues ésotériques, pas seulement une fois mais plusieurs fois.

Est-ce que Windows Update ne sait pas communiquer avec Windows  ?

Ensuite, j’ai procédé à la recherche de mises à jour. Cela a pris un certain temps, et on m’a alors annoncé que je devais télécharger de toute urgence 17 Mo de fichiers divers et variés.

Ça, c’était après qu’on m’ait dit que l’on fournissait des correctifs incrémentaux, mais plutôt que de pouvoir ne télécharger que les 6 trucs qui sont signalés de la manière la plus effrayante qui soit, j’ai dû télécharger les 17 Mo.

Alors j’ai procédé au téléchargement. Là, ç’a été rapide. Ensuite, j’ai voulu passer à l’installation. Ça a pris 6 minutes, et la machine est devenue si lente que je n’ai rien pu faire d’autre pendant ce temps.

Mais qu’est-ce qui se passe, durant ces 6 minutes  ? C’est fou. C’était après que le téléchargement soit terminé.

Ensuite j’ai dû redémarrer ma machine. Pourquoi  ? Je redémarre toutes les nuits, pourquoi redémarrer à ce moment précis  ?

Alors j’ai redémarré parce que le programme a INSISTÉ. Évidemment, ça signifiait aussi que j’allais perdre ma session Outlook en cours.

Une fois la machine redémarrée, je suis retourné sous Windows Update. Mais j’avais déjà oublié ce que j’y faisais, puisque tout ce que je voulais, c’était installer Moviemaker.

Je suis retourné sur Microsoft.com pour y suivre les instructions. J’ai alors dû cliquer sur un dossier nommé WindowsXP. Pourquoi est-ce que je devrais faire ça  ? Windows Update sait que je suis sur Windows XP.

Et ça m’avance à quoi de cliquer sur ce dossier  ? Apparaît alors tout un tas de trucs déstabilisants, mais cette fois c’est bon, Moviemaker en fait partie.

Je commence alors le téléchargement. Le téléchargement en lui-même est rapide mais l’installation prend quelques minutes. C’est dingue comme c’est lent. À un moment, on m’annonce que je dois télécharger Windows Media Series 9.

Je décide donc de gentiment suivre les instructions. Là, une boîte de dialogue disant Ouvrir ou Sauvegarder apparaît, sans indication de ce que je dois faire. Je n’ai aucune idée de ce sur quoi je dois cliquer.

Le téléchargement est rapide et l’installation prend 7 minutes.

À ce moment-là je pense être en possession de Moviemaker. Je vais dans Ajouter/Supprimer programmes pour m’assurer qu’il s’y trouve bien.

Il n’y est pas.

Qu’est-ce qu’il y a à la place  ? On y trouve le bordel suivant. Microsoft Autoupdate Exclusive test package, Microsoft Autoupdate Reboot test package, Microsoft Autoupdate testpackage1. Microsoft Autoupdate testpackage2, Microsoft Autoupdate Test package3.

Quelqu’un a donc décidé de foutre en l’air la seule partie de Windows qui fonctionnait bien  ? Le système de fichier n’est plus utilisable. La base de registre n’est pas utilisable. La liste des programmes était encore jusque-là un endroit sensé, mais désormais c’est un grand foutoir.

Et encore, ce n’est que le début des emmerdes. Par la suite j’ai trouvé des trucs comme Windows XP Hotfix voir Q329048 pour plus d’informations. C’est quoi Q329048  ? Pourquoi ces correctifs figurent-ils ici  ? Certains étaient même simplement notés Q810655 sans le voir 329048 pour plus d’informations.

Quel bordel  !

Et Moviemaker est toujours aux abonnés absents.

J’ai donc abandonné mon idée d’installer Moviemaker et j’ai décidé de télécharger le Digital Plus Package.

On me dit que je dois entrer quelques informations personnelles.

Je remplis tous les champs et, parce qu’il a décidé que j’ai mal tapé quelque chose, je dois recommencer. Et évidemment, il a effacé presque tout ce que j’avais déjà tapé.

Je m’y reprends à 5 fois et il continue à tout effacer pour que je recommence.

Donc après plus d’une heure de péripéties douteuses, après avoir rendu ma liste de programmes inutilisable, après m’être fait quelques frayeurs et m’être rendu compte que Microsoft.com est un site horrible, je n’ai pas pu lancer Moviemaker,et je n’ai pas le Digital Plus Package.

Le manque d’attention portée à l’ergonomie, que ces péripéties ont démontré, me dépasse. Je pensais qu’on avait touché le fond avec Windows Network ou avec les messages que je reçois quand je tente d’utiliser le Wi-Fi (vous aussi vous adorez ce message avec le certificat administrateur, non  ?).

Quand j’aurai réussi à utiliser tout ça pour de bon, je suis sûr que j’aurai encore d’autres commentaires à vous soumettre.

Alors que notre interview de la semaine passée touchait à sa fin, j’ai montré à Gates une copie de ce mail et lui ai demandé s’il avait finalement réussi à faire fonctionner MovieMaker. Il m’a répondu que Microsoft envisageait d’inclure Moviemaker dans Windows Live, afin que l’on dispose du programme lorsqu’on téléchargera ce paquet. Il n’y a pour le moment rien d’officiel de la part de Microsoft, mais ce n’est pas vraiment une surprise.

Quant au courrier en lui-même, Gates a souri et a dit  : « Il n’y pas un seul jour où je n’envoies pas de mails… comme cet email. C’est mon boulot. »

Notes

[1] Crédit photo  : Maveric2003 (Creative Commons By)

22 Réponses

  1. Je vais dans le synaptic, je tape le nom du logiciel que je désire installer, un petit clic droit "sélectionner pour installation" sur le nom qui m’intéresse dans la liste proposée, puis je clique sur "appliquer".
    Je ne m’occupe alors plus de rien , et au bout de quelques petites minutes le logiciel est installé et apparait bien sur le pc.
    Ubuntu, c’est bien aussi…

  2. degobiol

    @alcidi :
    et de plus, c’est tout de suite rangé dans la bonne catégorie de logiciels sans "foutre le bordel" dans la liste des applications installées.
    Pas mal le coup de "On m’a alors répondu qu’ils ne s’attendaient pas à ce qu’on utilise la page de téléchargements pour télécharger quelque chose.", celle là elle est bien bonne !!!

  3. L’expérience utilisateur et Windows : Bill Gates lui aussi a

    Si, pour ne télécharger qu’un seul logiciel, vous vous êtes confronté aux multiples tracasseries liées à l’ergonomie de Windows, au point de perdre un temps fou à télécharger par contrainte d’autres logiciels, à redémarrer votre ordinateur……

  4. Bill Gates a écrit :
    "Ensuite j’ai dû redémarrer ma machine. Pourquoi ? Je redémarre toutes les nuits, pourquoi redémarrer à ce moment précis ?

    Alors j’ai redémarré parce que le programme a INSISTÉ."

    Ben ça mon petit Billou, on s’est tous posé la question.

    Si même Billou galère sous Windows quand même. J’aurais été le patron de MS personnellement j’en aurais botté des culs.
    Maintenant je sais pourquoi il a quitté Microsoft il a essayé d’installer Movie Maker sous Vista 😀

  5. Je ne comprend pas: avec tout le pognon qu’il a il pourrait s’acheter un mac!

  6. d’anthologie ce mail, fantastique, et s’il faisait ça tous les jours, c’est à désespérer du travail des gars de M$, de son autorité etc.. y en a qui on dû souffler quand il a quitté ses fonctions, ah ahhah.

    dans le genre, jolie illustration, pouffante :

    #8669 (+) 4290/4834/9 (-)
    dindin dit : vista c’est trop bon
    dindin dit : je coupe word
    dindin dit : jvois une fenetre qui s’ouvre
    dindin dit : "microsoft word a cessé de fonctionner, windows tente de trouver une solution a ce probleme"
    dindin dit : cherche mon grand, cherche…

    sur bashfr.org j’ai trouvé ça.

  7. #8600 (+) 5003/5775/9 (-)
    <eatman> Nan, ne passe pas sous linux!!
    <Avatarrrr> Pourquoi?
    <eatman> Ya des moment où ça marchera pas, tu seras déçu…
    <eatman> Reste sous windows, ya des moment ou ça marchera, tu sera content.

    et je []–>

  8. sebastienb

    Ce mail prouve qu’il utilise (utilisait) linux ou mac (ou autre) le reste du temps, qui peut encore s’étonner de rebooter après avoir installé un programme sous windows ? Même chose pour les messages d’erreur incompréhensibles.

  9. Bonjour
    Votre texte vient de m’inspirer un billet (conceptuel) pour mon blog
    http://monsyte.blogspot.com/2008/12
    J’en pose, ici, la copie.
    Je vous laisse de soin de couper ce que vous en voulez couper.
    Vos traducteurs, pourraient, s’ils le souhaitaient en faire connaitre le contenu en anglais. Cela contriburerait à la propagation des nouveaux concepts d’innvoisie (bourgeoisie de l’innovation) et de lutte des strates.
    http://fr.babelfish.yahoo.com/trans
    ====
    Bill Gates, un magnifique innovant : luttes des strates VS lutte des classes
    De nombreux camarades (en particulier membres ou proches de la LCR) ne comprenaient rien lorsque je leur expliquais que, historiquement, Bill Gates ou les créateurs de Google, ou Walt Disney apparaitront comme des personnes progressistes et utiles à l’Humanité.
    Ce ne fut que plus tard que la production du concept de strate, de lutte des strates, de strate des innovants, strate des répétants, strate des parasites, me permit de comprendre thèoriquement ce que je comprenais au niveau factuel.
    Decouvrant, à l’instant, le blog framablog et l’article "Quand Bill Gates testait les qualités de Windows" publiant un email de Bill Gates narrant son usage personnel de WIndows, le fou rire me prit.
    L’ex innovois Bill Gates devenu bourgeois par l’introduction de Microsoft en Bourses mettait toujours la main à la pâte.
    Je riais de bon coeur d’autant plus qu’après avoir utilisé Windows 98 pendant des années, je passe des colères sur le Windows Vista que j’utilise sur ce Toshiba neuf [satellite = 399 E) depuis samedi 13, la semaine dernière.
    Venant de perdre les débuts de mes trois derniers articles et passant des quarts d’heure entiers à la recherche de l’utilisation de la fonction … recherche pour… rechercher des fichiers… disparus… je proclamais "Je vais divorcer de Microsoft" !
    Bill Gates, le grand innovois bourgeois ne fait pas autre chose : il n’est pas plus microsoftiste que Karl Marx n’était "marxiste" comme il le proclama lui-même !

    Il met la main à la pâte comme à la grande époque de son pissage de ligne pour le basic intial.

    [UN BASIC POUR WINDOWS SVP : UN PETIT BASIC INDENTIQUE A CELUI CACHE DANS WINDOWS 98 ce serait un beau cadeau de Noël pour tous les jeunes.
    PLUS un émulateur 6809 …]

    Les propos de Bill Gates me font le même effet que lorsque je vois mon patron de pizza préféré mettre la main à la pâte – concrètement.
    Ces personnes sont des créateurs, des praticiens.

    Ils auront quelques problèmes d’adaptation lorsque nous serons victorieux et que nous imposerons un salaire de 1000 euros pour tous (1000 mondios) sur toute la Terre.

    Mais ces individus, mon pizzaïolo Daniel Dubuisson comme mon programmeur de Basic préféré ne resteront pas les deux pieds dans le même sabot.
    Faisant appel à l’investissement démocratique ils "lèveront" des capitaux encore plus considérables qu’actuellement.

    Bill Gates, en tant que grand innovant, – même si sa consommation personnelle sera limitée à 1000 euros (1200 dollars actuels) par mois – pourra présenter ses projets à tous les citoyens de la Terre et obtenir les financements gigantesques que ses capacités innovantes permettent de réclamer comme positives à ses projets.

    Ils sont tous les deux membres de la classe bourgeoise, et de ce fait, ont comme "collègues de classe" de sombres brutes, de parfaits abrutis, des fainéants incapables et, par ailleurs, doivent supporter comme politiciens de parfaits crétins qui n’arriveraient pas à la cheville d’un Jean-Jacques Servan Schreiber.
    Mais, cette appartenance de classe n’est qu’un archaïsme.

    Ils en sont les premières vicitimes.

    Après la révolution, peut-être même que Bill Gates reviendra à ses premières amours et acceptera de travailler à l’actualisation des thèses de Puthagoras et à la mise au tombeau définitive de Cantor et de ses petits infinis.

    (la traduction du texte originel et l’origine : Full text: An epic Bill Gates e-mail rant
    Todd Bishop – 24 juin 2008 – Seattlepi.com(Traduction Framalang : Olivier, Penguin et Don Rico)

    Voici le courrier d’origine :
    De : Bill Gates Envoyé : Mercredi, 15 Janvier 2003, 10:05À : Jim AllchinCc : Chris Jones (WINDOWS); Bharat Shah (NT); Joe Peterson; Will Poole; Brian Valentine; Anoop Gupta (RESEARCH)Objet : La dégradation systématique de l’ergonomie de Windows
    Je suis très déçu par l’évolution négative de l’ergonomie de Windows et par le fait que les groupes de gestion des programmes ne règlent pas ces problèmes d’ergonomie.
    Laissez-moi vous conter ma petite expérience d’hier.
    J’ai décidé de télécharger MovieMaker et d’acheter le service Digital Plus… je me suis donc connecté à Microsoft.com. On y trouve une page de téléchargement, je m’y suis donc rendu.
    Mes 5 premières tentatives pour me rendre sur la page de téléchargement se sont soldées par des échecs à cause de temps d’attente trop long. Enfin, après un délai de 8 secondes, elle s’est affichée.
    Le site est tellement lent qu’il en devient inutilisable.
    Le programme ne se trouvait pas dans le top 5 et j’ai donc déroulé la liste des 45 autres.
    Ces 45 noms n’ont aucun sens. En comparaison, des trucs comme ce qui suit semblent limpides :C:\Documents and Settings\billg\My Documents\My Pictures
    Ils ne sont pas filtrés par le système… et beaucoup de ces noms sont étranges.
    Je me suis limité à la partie Multimédia. Toujours pas de Moviemaker. J’ai cherché dans Film. Rien. J’ai cherché moviemaker. Rien.
    J’ai alors abandonné et j’ai envoyé un e-mail à Amir pour lui demander où se trouve le lien pour Moviemaker… s’il existe.
    On m’a alors répondu qu’ils ne s’attendaient pas à ce qu’on utilise la page de téléchargements pour télécharger quelque chose.
    On m’a recommandé de me rendre sur la page principale et d’utiliser la fonction de recherche avec movie maker (et pas moviemaker !).
    J’ai donc essayé ça. Le site était d’une lenteur pathétique mais après 6 secondes d’attente, la page est apparue.
    J’étais alors persuadé qu’il ne me resterait plus qu’à cliquer sur un lien pour lancer le téléchargement.
    En fait, ça tient plus de la résolution d’un puzzle. Il m’a redirigé vers Windows Update pour y faire un tas d’incantations.
    J’ai trouvé ça carrément bizarre. Pour quelle raison dois-je me rendre ailleurs et faire un scan pour télécharger Moviemaker ?
    J’ai donc ouvert Windows Update. Windows Update décide alors qu’il faut que je télécharge un tas de contrôles et je me retrouve face à des boîtes de dialogues ésotériques, pas seulement une fois mais plusieurs fois.
    Est-ce que Windows Update ne sait pas communiquer avec Windows ?
    Ensuite, j’ai procédé à la recherche de mises à jour. Cela a pris un certain temps, et on m’a alors annoncé que je devais télécharger de toute urgence 17 Mo de fichiers divers et variés.
    Ça, c’était après qu’on m’ait dit que l’on fournissait des correctifs incrémentaux, mais plutôt que de pouvoir ne télécharger que les 6 trucs qui sont signalés de la manière la plus effrayante qui soit, j’ai dû télécharger les 17 Mo.
    Alors j’ai procédé au téléchargement. Là, ç’a été rapide. Ensuite, j’ai voulu passer à l’installation. Ça a pris 6 minutes, et la machine est devenue si lente que je n’ai rien pu faire d’autre pendant ce temps.
    Mais qu’est-ce qui se passe, durant ces 6 minutes ? C’est fou. C’était après que le téléchargement soit terminé.
    Ensuite j’ai dû redémarrer ma machine. Pourquoi ? Je redémarre toutes les nuits, pourquoi redémarrer à ce moment précis ?
    Alors j’ai redémarré parce que le programme a INSISTÉ. Évidemment, ça signifiait aussi que j’allais perdre ma session Outlook en cours.
    Une fois la machine redémarrée, je suis retourné sous Windows Update. Mais j’avais déjà oublié ce que j’y faisais, puisque tout ce que je voulais, c’était installer Moviemaker.
    Je suis retourné sur Microsoft.com pour y suivre les instructions. J’ai alors dû cliquer sur un dossier nommé WindowsXP. Pourquoi est-ce que je devrais faire ça ? Windows Update sait que je suis sur Windows XP.
    Et ça m’avance à quoi de cliquer sur ce dossier ? Apparaît alors tout un tas de trucs déstabilisants, mais cette fois c’est bon, Moviemaker en fait partie.
    Je commence alors le téléchargement. Le téléchargement en lui-même est rapide mais l’installation prend quelques minutes. C’est dingue comme c’est lent. À un moment, on m’annonce que je dois télécharger Windows Media Series 9.
    Je décide donc de gentiment suivre les instructions. Là, une boîte de dialogue disant Ouvrir ou Sauvegarder apparaît, sans indication de ce que je dois faire. Je n’ai aucune idée de ce sur quoi je dois cliquer.

    Le reste du texte se trouve sur le lien …

  10. Yanick Toutain, quel intérêt de copier/coller votre billet de blog dans les commentaires ?
    Apprenez juste à vous servir des trackbacks. (regardez le commentaire du 20 décembre à 15:23 : « L’expérience utilisateur et Windows : Bill Gates lui aussi a (Anti-Microsoft.fr) », ça marche ! :o)

    Sinon, j’ai vraiment des doutes sur la véracité d’un mail pareil… S’étonner de rebooter après une installation, sous Windows, ça montre juste qu’on ne l’a JAMAIS utilisé.

  11. Déjà dehors les antimicrosofts amateur en informatique. Oui car y en a marre de toujours lire les mêmes phrases sur microsoft.
    Bon c’est bien beau linux mais c’est carrément instable quèstion interface graphique bien qu’ils aient fait des efforts sur les dernières versions unbuntu, mais quoi qu’il en soit (j’ai unbuntu et mandriva qui tournent) linux n’est en rien userfriendly. Idem rien que la suite microsoft office (alors là ceux qui n’aiment pas office et critique pour on ne sait quel soit disant problèmes c’est qu’ils ne connaissent vraiment pas l’outils) indispensable pour un ordinateur qui peut trouver son jumeau dans open office v3 très bien finalisé. Mais on en reste toujours au même point sous linux.
    MAC c’est bien, mais tout ceux qui critique microsoft sans rien comprendre l’informatique et le marketing… Windows c’est cher ? Et un MAC ? on pourrait même l’appeler MAC Deluxe. quèstion PAO CAO et montage vidéo en tout genre c’est top mais c’est tout.
    Windows n’est pas si merdique et suffit amplement pour ce que une très grande majeur partie des gens en font. Si ils savaient entretenir correctement leur pc ils n’en auraient pas autant de problèmes. Windows, apple, linux de bonne OS avec leurs défauts et avantages et le plus gros mérite que windows ait c’est bien le coté open people (que apple a su rattraper mais bon habitude quand tu nous tiens)

  12. "Si ils savaient entretenir correctement leur pc" ou comment se décrédibiliser en une phrase.

    S’il faut "savoir se servir de Windows" pour l’utiliser, comment peux tu prétendre que ce système convienne à la "très grande majeur partie des gens" ?

    Le Mac a l’autre particularité que tu as oublié de citer qu’il peut être utilisé out of the box, sans lire le moindre manuel.

  13. Je viens de redémarrer un de mes vieux pc (8 ans) qui est en prêt chez un client. Installation avec la toute dernière Mandriva, toutes options (powerpack pro, soit l’équivalent du business max gold chez MS-Vista). Ça marche sans problème.
    Je doute que j’aurais pu faire ça avec MS-Vista. À chaque nouvelle génération de MS-Windows, un important parc de PC devient immédiatement obsolète. Or une entreprise, un particulier ou une association n’a pas forcément les moyens de renouveler l’ensemble d’un parc. Un PC est construit pour vivre 5 ans, pas 2.

    Ajouter des logiciels dans Mandriva (et dans pratiquement toutes les distribs GNU-Linux) ? Il y a un programme central qui regroupe tous les logiciels disponibles, les télécharge, les installe, voire les mets-à-jour et les désinstalle.
    Évidemment, Microsoft ne peut fournir une place centralisée dans son propre système, législation antitrust oblige. Mais s’ils n’arrivent même pas à centraliser leurs propres logiciels, c’est effarant. Mise à jour de MS-IE ? rien d’automatisé. Si vous avez des versions localisées de MS-Windows, cela devient la bérézina pour certains patches puisqu’ils sont incompatibles entre eux.

    On en est à un stade où il est plus facile de lire un DVD sur Linux que sur MS-Vista : la voisine n’avait pas de sortie son sur sa chaine Hi-Fi à cause de restrictions (DRM, DHCP,….) mais sur les minables petits hauts-parleurs de son moniteur connecté en HDMI. Elle a tenté un Linux Live. Ça a marché du premier coup. Elle a switché.

    Microsoft a préfèré ses partenariats (avec la RIAA, la MPAA et les très grandes entreprises capable de rivaliser avec leur C.A.) plutôt que le confort de ses clients.
    La poudre aux yeux se dissipe, et Microsoft s’en rend compte beaucoup trop tard.

  14. @ louiz’

    Vous êtes méchant et de mauvaise foi.
    "Yanick Toutain, quel intérêt de copier/coller votre billet de blog dans les commentaires ?"

    Chaque lecteur honnête comprend instantanément que c’est un COMMENTAIRE que j’ai rédigé à propos du texte ci-dessus que j’ai déposé sur mon blog.
    C’est chronologiquement l’exact inverse de ce que vous prétendez décrire.
    Ce n’est que pour des raisons DIPLOMATIQUES que j’ai copié-collé le COMMENTAIRE que j’avais rédigé sur framablog et que je l’ai ENSUITE transféré sur mon propre blog : sa longueur devenait telle que je donnais la POSSIBILITE au propriétaire de ce site de COUPER ce qu’il souhaitait couper.
    Relisez :
    "Je vous laisse de soin de couper ce que vous en voulez couper."
    En effet, certains propriétaires de blog préfèrent d’avoir que de petits commentaires.
    Celui (ou ceux) qui gère framablog pouvait couper ce qu’il souhaitait.
    J’ai déposé sur Rue89 des commentaires bien plus longs que celui-ci et les gestionnaires de ce site ont toujours respecté mes textes dans leur intégralité (même les plus virulents – en particuler ceux écrits contre les gangsters colonialistes de la bande Bolloré-Sarkozy)

    J’ignore quelle mouche vous pique, ce qui motive votre accusation infondée et absurde.
    Il vous est possible (sous votre véritable nom) de répondre au contenu de mon texte. Je validerai avec plaisir vos critiques politiques.
    Quand je reproche quelque chose à quelqu’un (la corruption de Sarkozy, la prévarication du renégat ex-trotskyste Dray, le vol dans la caisse de Soppo [objet du texte déjà écrit et que je vais déposer sur mon blog tout à l’heure] etc… les crimes contre l’Afrique …) je le fais sous mon identité complète.
    Mais je ne vais pas chercher des prétextes absurdes ou des accusations basées sur des faits inventés.
    A bon entendeur…

    Profitez-en pour expliquer CLAIREMENT ce qu’est un track-back et à QUOI CELA SERT.
    Merci.
    (En prenant en considération le fait que je cherche à éviter à mes lecteurs le maximum de clics inutiles)

    PS : Je m’interroge : vais-je copier-coller ce commentaire sur mon propre blog ?

  15. http://fr.wikipedia.org/wiki/Rétro

    Mais maintenant que vous dites que vous parlez politique sur rue89, je ne suis plus étonné de rien…

  16. Je ne suis plus sous windows, je suis passé sous mac et je suis heureux.
    Néanmoins, il faut je pense arrêter de tirer sur Windows et comparer à Linux.
    Je n’ai jamais réussi à installer le moindre programme sous ubuntu ni sous mandriva. Il faut bac plus 25 pour comprendre ce qu’il faut faire. J’ai essayé de m’en servir pendant 6 mois, sans succès. Je répète: JAMAIS je n’ai réussi à installer le moindre programme sous LINUX.
    Jamais aucun concepteur de Linux ne s’est dit: Pour installer un programme, on va faire en sorte que l’utilisateur clique sur setup et baste. NON, on te sort des tonnes de mots incompréhensibles.
    AH, quelle joie d’être sous mac: tu glisse ton programme dans ton dossier, et voilà.

  17. Pierre²

    Bonjour,

    Etant utilisateur de windows et de Ubuntu (car certains programmes commerciaux ne tournent pas sous linux, même avec un émulateur) je viens ici pour relater mon expérience de double utilisateur :

    Sur mon ordinateur principal acheté avec windows XP, j’ai installé Ubuntu 8.04 par une curiosité que l’achat d’un EeePC 701 sous xandros à fait amplement grandir. Donc je commande gratuitement mon CD d’ubuntu (frais de port compris), et trois semaines après, me voilà à mettre cette galette dans mon PC. Le live se lance, quelques questions pas très compliquées me sont demandé (langue, clavier…) et me voilà 5 minutes après avec ubuntu d’"installé sur mon ordinateur" (dans sa mémoire vive et sur le CD pour être préci), juste le driver de ma carte vidéo Nvidia à installer pour prendre en compte l’accélération matérielle (mais ça marchait très bien sans ça en 1024/768). Il ne me reste plus qu’à choisir mon mode d’installation : définitif (sur le disque dur) ou à la façon "wubi" (mis en programme dans windows, plus facile à supprimer par la suite). Si on ne cherche pas à "réfléchir comme windows", installer un programme est enfantin, juste à cocher une case et cliquer sur "installer". mais la plupart des programmes utiles (firefox, openoffice, un torrent…) sont déjà là. Franchement, je suis bluffé.
    Quelques mois se passent avec mon PC en double-boot windows/ubuntu et voilà que windows plante, va savoir pourquoi ? Enfin, impossible à réparer, j’ai tenté plusieurs choses sans succès et grace à ubuntu (qui lui bootait sans problème), j’avais possibilité d’aller chercher sur le net des infos pour mon souci, sans résultat ! Donc je me suis résigné à réinstaller windows après avoir récupéré tous mes documents grace à Linux. Après 40 min d’installation très obscure, windows fait son premier démarrage, et là, il faut installer tous les drivers, sous un environnement 640/480 VGA avant de remettre la main sur ce foutu driver de ma carte graphique que mon vendeur n’avait pas mis dans la boite et que j’ai du trouver ou le télécharger. Et enfin, je vous passe la fastidieuse épreuve de l’enregistrement de windows avec ses 40 chiffres (j’avoue que je ne les ai pas compté, mais on en est pas loin !) Bref, windows quand ça marche c’est très bien, mais dès qu’il y a souci, c’est du bordel en perspective oubien il faut laisser son ordi une semaine au bas mot chez le réparateur local avec une ardoise au minimum de 50 € pour le formatage/installation. et le clou du spectacle, windows a réinstallé son boot dans le MBR, et du coup plus de double-boot pour Ubuntu… Mais grace à la communauté Ubuntu, j’ai assez facilement résolu ce problème en réinstallant un autre booteur (GAG) dans le MBR.
    Pour conclure, je ne peut pas me passer de windows, et c’est un peu dommage ! (enfin, j’ai déjà pas vista…)

  18. Pierre² a dit : "Sur mon ordinateur principal acheté avec windows XP, j’ai installé Ubuntu 8.04 par une curiosité que l’achat d’un EeePC 701 sous xandros à fait amplement grandir."

    Je ne sais pas pourquoi mais ça fait plaisir à lire 😉

    Pierre² a dit : "Pour conclure, je ne peut pas me passer de windows, et c’est un peu dommage !"

    Moi c’est pareil mais avec ma compagne ! Plus sérieusement, pourrions-nous avoir plus de détails sur cette malencontreuse dépendance ?

  19. pierre²

    @ aka,

    Ma première passion avant l’informatique est le cinéma, et j’ai un logiciel (myvidéosoft) depuis 2005 pour gérer mes DVD (j’approche les 1000). Ce soft tourne en windev, et impossible à installer sous GNU/linux, déjà sous vista c’est assez galère à cause du multi-utilisateur.
    Certe il existe des logiciels libres tournant sous ubuntu pour gérer mes DVD, mais je ne me sens pas encore le courage de me retaper les quelque 1000 fiches de ma collection.
    Par contre, ma compagne à plus tendance à démarrer sous Ubuntu que sous windows sur mon EeePC 1000H ou j’ai créé un double boot XP/Eeebuntu.

  20. 1° )J’écrivais le 22 décembre 2008 :
    [UN BASIC POUR WINDOWS SVP : UN PETIT BASIC INDENTIQUE A CELUI CACHE DANS WINDOWS 98 ce serait un beau cadeau de Noël pour tous les jeunes.
    PLUS un émulateur 6809 …]
    Le cadeau de Noël, je me le suis fais tout seul : il suffisait de prendre le .exe du logiciel BASIC du Windows 98 et de faire un bête copié collé dans un dossier quelconque (même du bureau) géré par Vista.
    Le Basic fonctionne sans problème apparent : il y a simplement le fait que là, on est coincé dans une petite fenêtre. On n’a pas accès au plein écran.
    Au cas où ça amuserait quelqu’un de chercher pourquoi et une solution.
    Que je puisse maintenant (quand je trouverai le temps) écrire de petits freeware utilisables sous Windows, qu’il faille aux utilisateurs "installer" par copié collé le BASIC de Bill Gates, ce n’est pas vraiment un problème : ça serait un "usage pédagogique"…. mais que ce programme s’exécute dans une petite fenêtre riquiqui… ça craint davantage.

    2°) Ubuntu : J’avoue aussi : moi aussi, comme Yolindo "Je répète: JAMAIS je n’ai réussi à installer le moindre programme sous LINUX."
    Malgré mes demandes à la communauté d’un mode d’emploi simple avec détail complet, personne n’a jamais eu la patience de décortiquer comment installer le moindre programme sur mon EEE Asus de base.

    3°) Vista. : BILL GATES REVIENT, MICROSOFT EST DEVENU FOU !
    En moins d’un mois, plus de plantages qu’en 10 ans d’utilisation de Windows 98. Donc, en plus de 2 mois… j’ai atteint l’équivalent du nombre de plantage égal à PLUS DE 20 ans de Windows 98 !
    Quant à la fonction d’analyse des erreurs, on a l’impression d’une boucle farfelue de foutage de gueule. Jamais aucune expllication sensée !
    Idem sur le téléchargement des erreurs : jamais un merci, jamais un retour, jamais un accusé de réception : le construction (Toshiba) a payé le droit de licences… ensuite on est des pigeons prêts à être de nouveau plumés.

    Le pire : cet imbécile de Vista (= les imbéciles de gougnafiers de programmeurs) on réussi un système d’exploitation où je ne peux même pas …. jouer à Age II.
    (Ma version II conqueror, le CD n’en voulait pas : une installation du programme par un CD de copie a été possible… mais ce crétin ne veut pas la copie comme CD de référence et le CD normal… il ne le voit toujours pas !)

    J’en suis réduit à jouer à Age of Empire 1 (version 2)
    Rassurons nous : il plante AUSSI de temps en temps en refusant de charger une partie non finie.
    Et quand on le "émule" spécial W98, il ne voit plus les anciennes parties.

    4° Au cas où : si un usager (balaise) du langage DIV – sorte de pseudo langage C avec des aspects du BASIC – passait par ici : j’aimerais qu’il rapporte ses essais d’installation de ce langage sous Vista. Pour l’instant, je n’ai rien du tout : refus total.
    (Je viens d’en trouver une image ici :
    http://www.alapage.com/-/Fiche/Logi
    et je découvre une démo ici pour ceux qui seraient intéressés (par l’Histoire !)
    http://www.dev4all.com/downloads.cg

    http://monsyte.blogspot.com/2009/02

  21. Linux Man

    Vive Linux!

    Windows C’est Mal!

  22. Pour une fois que je me fais insulter en compagnie (celle de Framablog, en l’occurence) autant partager les crachats. Nous – Framablog, moi et … tous les lecteurs de Framablog, nous serions des "tarés".

    Il s’agit d’un échange qui a eu lieu sur le forum Usenet-Google physique.
    Le message :
    http://groups.google.com/group/fr.s
    Le fil (la discussion) :
    http://groups.google.com/group/fr.s
    Ma réponse (idem à ci-dessus) :
    http://groups.google.com/group/fr.s
    Et mon post sur mon blog :
    http://monsyte.blogspot.com/2009/02

    Edit aKa : Je me suis permis d’effacer ton message précédent et de modifier un peu celui-ci pour qu’on tente d’y comprendre quelque chose.