Geektionnerd : Le Permis Internet (selon Axa)

Classé dans : Geektionnerd | 3

Geektionnerd - Simon Gee Giraudot - CC by-sa

Geektionnerd - Simon Gee Giraudot - CC by-sa

Source :

Crédit : Simon Gee Giraudot (Creative Commons By-Sa)

3 Réponses

  1. Ah, les responsables comparent ça à un permis de conduire (permettant d’éviter de mettre en danger les autres) mais sur Internet. Cool. J’imagine qu’on va leur apprendre :

    - à choisir et retenir des mots de passe forts,
    – à utiliser des logiciels libres pour éviter de transformer leur machine en relais à spam/ddos/bruteforce,
    – à respecter la nétiquette (envoyer des mails au format texte, répondre sous la citation, ne pas bourrer ses mails de pubs et d’images gifs)
    – à utiliser des formats de données ouverts, des protocoles ouverts, ne pas envoyer de liens qui nécessitent flash/javascript/silverlight/java, et ne pas envoyer de liens qui nécessitent une inscription pour pouvoir connaître le contenu de la page, afin de ne discriminer personne
    – à préférer le FAI qui propose de l’IPv6 plutôt que celui qui participe à la transformation du net en Minitel envahi de NATs
    – etc.

    Ah non, on me dit que ce permis n’a pas pour but de protéger le réseau lui-même des gens qui vont dessus, mais de protéger les gens de ce réseau si méchant. Bouh. :(

  2. Le terme « permis » me faisant à lui seul froid dans le dos, je ne suis pas allé plus loin. Il me semblerait néanmoins bienvenu que « l’éducation à » Internet (cf. commentaire précédent) ne se contente pas d’injonctions, mais envisage de passer aux explications : cessons/cessez de prendre les enfants/élèves et leurs parents (m’ame Michu, m’sieur Toulmonde, toussa) pour des neuneus se fichant bien de *comprendre* !

  3. juanito003

    @hop : d’où le besoin de proposer notre propre permis internet avec les éléments que tu cites et en faire le buzz pour prendre le dessus sur celui proposé par AXA et la gendarmerie.
    Une idée serait ensuite d’en faire la promotion sur framablog.