Les deux mondes de François Bayrou

Classé dans : Libres Cultures | 6

Temps de lecture 2 min

image_pdfimage_print

—> La vidéo au format webm

François Bayrou a su s’attirer les sympathies de nombreux sympathisants du logiciel libre et son état d’esprit (en particulier lors du passage de projet de loi DADVSI à l’Assemblée).

A écouter cet extrait de la table ronde politique qui a eu lieu le 6 juillet dernier dans le cadre des Rencontres Mondiales du Logiciels Libre à Nancy, on se demande bien pourquoi ;-)

Morceaux choisis  :

Il y a ceux qui pensent que tout est marchand et tout est appelé à être marchand et qui bâtissent tout un raisonnement sur le fait que tout progrès est marchand, que tout œuvre de l’esprit merite un contrôle, une possession, un verrou et c’est ainsi que pour eux le monde avance.

(…)

Moi je vois au contraire les principes d’un modèle de développement d’une humanité différente, dans le fait qu’un certains nombres de gens, non pas empêchent les autres d’avoir recours au domaine marchand si ils le souhaient, mais considèrent qu’il est de leur droit, comme un droit de l’homme, de défendre l’idée que l’on peut faire une œuvre de l’esprit en la partageant avec les autres, d’une certaine manière par une demarche, je ne sais pas comment vous le dire, mutualiste, coopérative, libre… enfin autour de ces mots là. Et ceci est pour moi un très grand espoir pour l’humanite.

(…)

Il m’arrive souvent quand les gens viennent me voir et me demandent ce que je trouve de bien dans le monde d’aujourd’hui je dis “logiciels libres et univers wiki”. Parce que l’idée qu’on puisse bâtir ensemble une œuvre qui depasse la possession, le vérouillage, qu’on puisse la mettre en commun, la partager, c’est quelque chose qui recèle, me semble-t-il, un modèle de développement pour nos sociétés.

(…)

Voilà pourquoi en nous battant contre les anomalies de la loi DADVSI, nous ne nous sommes pas seulement intéressés à l’objet de la loi mais au modèle de société que recélait l’objet de la loi.

6 Responses

  1. lol

    pas de politique sur Framasoft, pas de politique sur framasoft… 🙂

  2. kaneda_aka_tetsuoka

    De la politique sur Framasoft, de la politique…! Si le logiciel libre n’était qu’un outil, il n’en serait pas à ce stade. Il ne nous passionerait pas. Le logiciel libre est une idée, une vision de la société humainement et socialement différente de ce qu’on veut bien nous faire gober.

    Alors soutenir ceux qui défendent le logiciel, la culture libres et qui nous représentent me paraît normal. Ne serait-ce qu’utiliser un logiciel libre est déjà un acte politique. Stop à la frilosité…

  3. pyg

    En tout cas, qu’on ne nous soupçonne pas d’être partisan après ce qu’on s’est pris pour avoir été à la fête de l’huma (ou le billet sur Cazenave) 😉

  4. lol

    c’est comme ça que j’aime framasoft, ouvert à tout courant d’idée, sans en privilégier aucune.

  5. steph

    @kaneda_aka_tetsuoka

    >Si le logiciel libre n’était qu’un outil, il n’en serait pas à ce stade.

    Te voila bien sûr de toi !

    >Le logiciel libre est une idée

    Non, un logiciel libre est avant tout un logiciel. Le "statut" des sources, c’est autre chose : c’est un mode de développement participatif avec lequel le "client" a une relation différente qu’avec les softs propriétaires.

    >une vision de la société humainement et socialement différente de ce qu’on veut bien nous faire gober.

    C’est ta vision des choses. Si tu parlais de religion en des termes similaires, je ne serais pas loin de te ranger dans la catégorie de ceux qui mélange "la politique avec la foi" comme le dit une chanson à la mode. Et je n’aime pas lorsqu’on mélange tout…

    >Alors soutenir ceux qui défendent le logiciel, la culture libres et qui nous représentent me paraît normal.

    Qui est le "nous" ici ? Les administrateurs de Framasoft ? Tous les acteurs qui font vivre Framasoft ? Quitte à te faire "tiquer" encore une fois, lorsque vous avez choisit, pour survivre, de donner aux utilisateurs de Framasoft un moyen de participer, vous avez déléguer un peu de votre pouvoir… par conséquent, vous ne pouvez plus faire comme si vous étiez les seuls dans le navire. Des gens ont investi de leur temps pour réaliser des fiches, des tutoriels, pour participer au forum, etes-vous sur de les représenter lorsque vous prenez position ?

    Dans le même temps, je n’espère même pas te faire changer d’avis…

    >Ne serait-ce qu’utiliser un logiciel libre est déjà un acte politique.

    C’est surtout un acte de bon sens… A la rigueur, en faire la promotion, ça, c’est faire un acte citoyen, mais l’utiliser !?!?

    >Stop à la frilosité…

    Pourquoi, il fait chaud dans ton coin ?

  6. didi

    Enfin ! si vous avez confiance en Bayrou vous n’êtes pas pret de voir des subventions pour les logiciel libre !!! Il a était minstre de l’éducation nationale et les logiciels libre existaient déja et qu’a t il fait ? Je crois qu’il est député européen et qu’a t il fait ? Les promesses n’engage que ceux qui les croient. En ce moment il cherche des clients pour être le troisième dont on parlerat dans les médias d’ailleurs si vous faite une petite recherche sur le web vous trouverez des propos humanistes mais trouverez vous des actions humanistes ? La fete de l’huma c’est pas le soutien à Buffet c’est une fete publique avec des gens qui ne sont pas forcément politisé. D’aprés moi, je pense que la ligne "pas de politique" est plus prudente que de resiquer une récupération. C’est un débat important pour les animateurs du site.