Donner de la confiture aux cochons

Classé dans : Libres Cultures, Musique | 5

Temps de lecture 1 min

image_pdfimage_print

Joshua Bell - Washington DC Métro - Janvier 2007

Relevé sur linuxfr par patrick_g.

Ce long et passionnant article du Washington Post vaut vraiment la lecture.

Il relate une expérience originale qui a été organisé en janvier dernier à Washington.

Prenez un violoniste extrêmement célèbre et acclamé dans le monde entier (Joshua Bell), ajoutez un violon d’une qualité incomparable et d’une valeur de plus de trois millions de dollars (le stradivarius Gibson ex Hubermann) et jouez les pièces les plus sublimes du répertoire (la Chaconne de Bach et l’Ave Maria de Schubert)…tout ceci de façon parfaitement anonyme dans le métro de Washington à l’heure de pointe !

Est-ce que les gens qui passent devant le type en jean, tee-shirt et casquette de baseball qui joue du violon devant le mur de la station de métro, près de la poubelle, vont se rendre compte qu’il y a quelque chose de vraiment inhabituel ? Est-ce qu’ils vont stopper net et ressentir l’incomparable beauté de cette musique ?

Sur les 1104 personnes qui vont passer en 45 minutes devant Joshua Bell, combien vont s’arrêter ou même simplement donner de l’argent ? Combien vont passer devant lui, à moins d’un mètre, sans même tourner la tête ?

Vous trouverez la réponse dans l’article ainsi qu’une interview des passants quand on leur a révélé l’expérience.

L’article cite un fragment de poème de W. H. Davies qui résume bien le sentiment qui se dégage à la fin de la lecture :

Quelle est cette vie si, voué au souci,
Nous manque le temps de faire halte et contempler.

What is this life if, full of care,
We have no time to stand and stare.

5 Responses

  1. Atomes de fiction

    L’art et l’homme

    Framablog a pointé ce matin un article du Washington Post relatant une expérience assez fascinante. Placez un violoniste virtuose dans une des stations de métro les plus fréquentées de la ville, habillez-le comme un quidam, laissez-le jouer et…

  2. mamelouk

    merci pour ce résumé très intéressant.
    je ne peut pas prendre le temps de lire l’article entier, mais rien que le fait d’avoir connaissance de l’expérience donne a réfléchir

  3. Jack'n Roll

    Un violoniste virtuose avec un Stradivarius dans le métro, cela me fait penser à mon pôvre moa et certaines distrib linux. Kesky fait là ce mec avec son crin crin à nous casser les oreilles, y a pas assez de bruit comme ça? L’ordinateur c’est comme le métro, on prend ça pour aller au boulot (en général) et y a pas forcément besoin d’un super truc pour faire du courrier et de la compta. Linux c’est pour se faire pêter les neurônes.
    J’installe linux chez des gens qui veulent un ordinateur qui ne tombe pas en panne quand il vont surfer sur la toile. Le reste ne les intéresse guère. Combien de gens tapent sur un clavier 8 heures par jour pour un salaire de misère?
    UIne fois chez soi, on veut pas se prendre la tête pour commander en ligne des nains de jardin ou des articles de pêche.
    Comme dit Machin ; que vaut la peine de vivre si ce n’est pour en profiter et danser le rock’n roll le samedi soir? Non, c’est pas du Chopin.
    Jack’n Roll

  4. Commander Cap

    Commander Cap

    As you look through our site, you will see we have quite a bit of information to offer both our m…

  5. villach

    Bonjour,
    cet article sur cette expérience peut vous intéresser.
    « Obama et le violoniste dans le métro : la beauté et le talent peuvent-ils être massivement reconnus sans le concours d’une autorité ? »
    Voici le lien de cet article :
    http://www.AgoraVox.fr/article.php3
    Cordialement,
    Paul Villach