« Vous êtes trop cons, je laisse tomber ! »

Classé dans : Dégooglisons Internet, G.A.F.A.M. | 74

Temps de lecture 8 min

image_pdfimage_print

Nils Geylen - CC by-saDans notre récent billet Du choix risqué du logiciel propriétaire et étranger pour sa défense nationale, nous avions évoqué le cas de Conficker, ce ver informatique qui a récemment affecté (et infecté) bon nombre d’ordinateurs sous Windows.

Carla Schroder a fait sa petite revue de presse autour du sujet[1] et… les bras lui en sont tombés  ! À dire vrai, elle en a carrément gros sur la patate. Tout y passe  : les journalistes, les militaires, les sociétés d’antivirus, les clients de Microsoft et bien sûr ce «  système d’exploitation de merde  ».

Ce qui nous donne, vous l’aurez compris, un article coup de gueule et coup de sang un «  brin  » polémique qui ne manquera pas de faire réagir dans les commentaires[2].

J’abandonne. Windows ou la preuve que les gens sont trop cons pour utiliser des ordinateurs.

I Give Up. Windows Is Proof That People Are Too Stupid To Use Computers.

Carla Schroder – 12 février 2009 – LinuxToday Blog
(Traduction Framalang  : Olivier et Don Rico)

Et trop cons ou faux-culs pour reconnaître en Windows l’échec qu’il est vraiment. S’il s’agissait de n’importe quel autre type de produit, on l’aurait banni de tous les pays du monde depuis des lustres. Pour parler de la dernière attaque virale affectant Windows, le ver Conficker, la BBC prend son ton nonchalant habituel, ne le décrit comme un ver spécifique à Windows qu’au bout de plusieurs paragraphes, cite des vendeurs d’antivirus comme si leur avis avait un quelconque intérêt, alors que ce ne sont que des nuisibles, pour finir par rejeter la faute sur les utilisateurs  :

«  Le ver se répand par les réseaux peu sécurisés, les cartes mémoires et les PC qui ne sont pas à jour (…) Microsoft a fait son travail en protégeant les ordinateurs familiaux, mais le ver continue sa progression dans les entreprises qui ont ignoré la mise à jour (…) Bien sûr, le vrai problème vient des utilisateurs n’ayant pas appliqué le correctif sur leurs ordinateurs  », ajoute-t-il.

Veuillez m’excuser, il faut que j’aille me défouler sur quelque chose.

BIEN SÛR que c’est la faute des utilisateurs. Ils continuent à utiliser le pourriciel le plus cher et le plus mal conçu de tout le Système solaire. Mais ses défauts incurables ne leurs sont pas imputables. Abandonnez aussi l’idée que ces utilisateurs puissent être secourus par Linux, nous ne voulons PAS qu’ils utilisent Linux. «  It is impossible to make anything foolproof, because fools are ingenious  » (NdT  : «  Il est impossible de concevoir un produit infaillible, car les idiots sont ingénieux  » Jeu de mots sur foolproof, infaillible et fool, imbécile).

Quand on parle de logiciels malveillants, ce sont des logiciels malveillants pour WINDOWS, PAS des logiciels malveillants pour les ordinateurs

Les armées américaine et anglaise sont mises à mal par des logiciels malveillants pour WINDOWS. Pas des logiciels malveillants pour ordinateurs, des logiciels malveillants pour WINDOWS. Chers journalistes, prenez note. C’est un fait de la plus haute importance. Je sais à quel point vous détestez les faits et les recherches, je vous l’apporte donc sur un plateau. Ne me remerciez pas. Même Wired, dont on attend pourtant mieux, s’est fendu de ces quelques lignes, du mauvais journalisme de première classe  :

«  La progression rapide d’un ver au sein du réseau de la Défense donne des sueurs froides aux ingénieurs informaticiens du ministère de la Défense. L’utilisation des clés USB, des CD, des cartes mémoire et de tout autre support de stockage est donc prohibée sur leurs réseaux pour essayer d’enrayer la progression du ver.  »

À aucun moment l’article ne fait mention de Windows ou de Microsoft. Ça nous a bien fait marrer quand la Royal Navy a mis Windows sur ses sous-marins il y a tout juste quelques semaines. Mais la plaisanterie a assez duré  :

«  Le ministère de la Défense a confirmé aujourd’hui qu’il a été victime d’un virus ayant causé l’arrêt d’un "petit nombre" de serveurs de la Défense dont, en particulier, le réseau d’administration des bâtiments de la Royal Navy.  »

Ils minimisent évidemment le problème, ne vous faites pas de bile, ce n’est rien de grave, circulez il n’y a rien à voir. Après tout, les têtes nucléaires sont à jour avec le SP4 ou une autre connerie du genre. Et là non plus personne n’évoque le mot tabou Windows.

Des avions de chasse cloués au sol par une infection bénigne, sans importance

Celle-là, elle est à se tordre  :

«  Des avions de chasse français n’étaient pas en mesure de décoller après que des ordinateurs militaires ont été infectés par un virus… Les appareils étaient dans l’incapacité de télécharger leur plan de vol après que les bases de données ont été infectées par un virus Microsoft malgré une alerte donnée quelques mois auparavant.  »

Et là encore le problème est minimisé  : «  L’échange d’informations a été affecté, mais aucune donnée n’a été perdue. C’est un problème de sécurité que nous avions déjà simulé.  » Il faut reconnaître que le reporter a eu le courage de dire Microsoft et Windows. Mais malheureusement c’est encore l’utilisateur qui est pointé du doigt.

Microsoft ameute les troupes  !

Je vous ai réservé la meilleure histoire pour la fin. Je n’invente RIEN  ! Microsoft elle-même, la plus grosse entreprise de logiciel, connue pour les milliers de milliards de dollars qu’elle a engrangé dans ses coffres-forts, qui dépense des milliards de dollars pour le développement de Windows mais dont les codeurs ne parviennent pas à se sortir de ce pétrin, offre donc une récompense  :

Microsoft ameute les troupes pour choper Conficker
«  Dans un effort coordonné à l’échelle mondiale pour venir à bout de ce que les experts désignent comme ce qui pourrait être le pire logiciel malveillant, des grands noms de l’industrie, du monde universitaire et des services de police joignent leurs efforts dans la chasse au ver Conficker… Microsoft coordonne des actions visant à arracher la tête du ver – offrant une récompense de 250 000 dollars à quiconque pourrait fournir des informations menant à l’arrestation et à la condamnation des responsables de la propagation de Conficker sur Internet.  »

Vous devez vraiment lire cet article, on le croirait extrait du Journal des aberrations. Il nous conte comment cette ligue d’experts s’est mise en branle pour combattre ce ver  : vendeurs d’antivirus, services secrets, ICANN, Verisign et les universités. Voici la chute de l’histoire  :

«  Conficker utilise la fonction Autorun de Windows – celle qui lance automatiquement les CD-Rom ou les DVD quand on les insère dans l’ordinateur.
Autorun facilite la vie des utilisateurs, mais désactiver AutoRun, c’est enquiquinant, d’après Nazario.  »

Enquiquinant  ? J’ai bien lu  ? ENQUIQUINANT  ? ? ?

Je ne sais pas trop, je suis tiraillé entre l’envie d’utiliser un langage peu châtié et celle de me mettre à pleurer. J’imagine alors que Conficker n’est «  qu’un léger désagrément  ». Et j’imagine que s’ils finissent pas attraper et punir les auteurs de Conficker, les 36 millions d’autres vers Windows, chevaux de Troie Windows et autres logiciels malveillants Windows disparaîtront tous.

Personne ne rejette la faute sur Microsoft

Faut-il donc être un petit génie pour comprendre que «  Tiens, si j’arrête d’utiliser ce système d’exploitation de merde je n’aurai plus ces problèmes  ! Tiens, peut-être que le fabricant mérite bien un petit procès pour avoir fait subir au monde cette bouse, une bouse qui a engendré des milliards de dollars de dégâts et qui a mis en danger la sécurité publique  !  »

Pensez-vous. Après avoir vu le même scénario se répéter des centaines de fois au cours des 13 dernières années, tout ce qu’on peut en conclure, c’est que  :

  • Les journalistes sont des crétins.
  • Les militaires sont des crétins.
  • L’industrie des antivirus n’est qu’un énorme parasite qui se satisfait bien de son inefficacité.
  • Les clients de Microsoft sont des crétins.
  • Tout le monde est corrompu… des corrompus bon marché qui plus est.

La seule hypothétique lueur d’espoir que nous ayons, c’est que les milliers de vers Windows vont se mettre en guerre les uns contre les autres et détruiront chaque machine Windows sur Terre. Mais le remède ne serait que de courte durée, car même après un holocauste nucléaire Windows la première chose que les gens feraient serait de se relever, de s’épousseter et d’essayer de redémarrer leur machine pour voir si ça ressuscite leur système.

Notes

[1] Pour comparer, voici une revue de presse francophone (by Google) parlant de Conficker. Est-ce mieux décrit que ce qu’évoque Carla  ?

[2] Crédit photo  : Nils Geylen (Creative Commons By-Sa)

74 Responses

  1. jpe

    C’est de bonne guerre, vous faites vos choux gras avec une histoire qui affecte LE concurrent omnipotent rendu impotent.
    "Quand on ne peut pas dire quelque chose de gentil, ce n’est pas la peine d’ouvrir la bouche…" A méditer !
    Soyons honnêtes – au lieu de nous réjouir du malheur des autres- l’interopérabilité étant ce qu’elle est, on est parfois amené à retourner sous Windows parce que certains logiciels propriétaires sont quand même bien pratiques. TOUS les avantages ne sont pas du même côté et l’utilisateur moyen que je suis ne peut guère se passer complètement de Windows. Serais-je le seul ?

  2. Henry Gueneau

    Dites, ce n’est pas parce qu’on a le président qu’on a qu’on peut se permettre un tel titre !

    Amusant à lire par ailleurs, et il n’y est dit que des c***ries 😛

  3. genma

    A jpe :
    "L’interopérabilité étant ce qu’elle est…"
    "l’utilisateur moyen que je suis ne peut guère se passer complètement de Windows. "
    Et c’est la faute du libre peut être? Microsoft et le monde propriétaire nous enferme. C’est aux éditeurs de logiciels propriétaires qu’il faut se plaindre du non portage de leurs applications sous Linux (ou Mac OS, par exemple).

    Quand à l’utilisateur moyen, il se débrouillera mieux sous Linux que sous Windows. C’est facile d’utiliser un antivirus, un firewall et des tas d’antispyware? Alors que sous Linux (n’importe quelle distribution récente), on met les mises à jour quand elles arrivent et on est tranquile. Pour une personne n’ayant jamais utilisé un ordinateur et n’ayant donc pas d’habitudes, utilisé un Linux installé et configuré (comme les Windows préinstallé acheté en magasin) est beaucoup plus facile… Sujet mainte fois débatu…

    A Henry Gueneau "Amusant à lire par ailleurs, et il n’y est dit que des c***ries :-P"
    Ce ne sont justement pas des conneries et tous les faits cités sont bien réels. La presse spécialisée, qui est loin d’être pro-libre, en a parlé. L’armée utilise du logiciel propriétaire. Et à tous ceux qui vont dire "oui mais Linux serait répandu, il y aura des virus", je répondrai : "il y en a eu et il y en aura, mais le système est mieux conçu à la base, les failles de sécurité corrigées plus vite. Et l’utilisateur Linuxien est un peu plus sensibilié aux mises à jours… parce qu’il a fait des efforts… rien qu’en changeant de système. Un ordinateur, c’est compliqué et il faut apprendre. Si on ne veut pas comprendre ça, on n’a qu’à arrêter d’en utiliser un.

  4. Hybrid Son Of Oxayotl

    «"Quand on ne peut pas dire quelque chose de gentil, ce n’est pas la peine d’ouvrir la bouche…" A méditer !»
    Il n’y a rien à méditer, cette phrase me semble juste profondément stupide.
    Je te conseille plutôt de réfléchir sur celle-là :
    « Sans la liberté de blâmer, il n’est point d’éloge flatteur »
    Beaumarchais.

  5. quid

    j’aime bcp le ton de l’article
    par contre j’ai une objection :
    vous vous gardez bien de souligner que comme windows est le systeme d’exploitation le plus rependu au monde, c’est normal qu’il soit la cible no 1 des virus et autres malwares
    ce serait linux le plus rependu au monde, y aurait aussi des patchs correctifs tous les jours, et y aurait aussi des mecs pour dire : ben oui mais s’il fait pas la mise à jour…
    comment ca, pas de virus sous linux ? ^^
    ne jouons pas sur les mots, il y a aussi amplement matiere à pirater mr lambda sous linux hein?

  6. Elessar

    @quid : Oui, mais. Windows maintient quand même volontairement un certain nombre de failles béantes. L’article en donne le parfait exemple : l’auto-exécution — souvent utilisée comme d’auto-infection — depuis des média amovibles.

  7. Woofy

    Hum …
    Bon je passerais sur le reste, de toute façon a part troller, tout le monde restera sur ses positions et rien n’avancera … comme d’hab.
    Par contre, je réagis juste sur une chose : les pilotes de chasse français qui téléchargent leurs plan de vol.
    Qu’ils tournent sous Windows, c’est leur choix. Ca ne me fais ni chaud ni froid. On est pas ici dans un contexte du particulier qui installe tout et n’importe quoi, et un système correctement entretenu peut être suffisament fiable quel que soit son système d’exploitation. Là n’est pas ma remarque.
    Ce qui me fait dresser les cheveux, c’est que le réseau duquel ils téléchargent leurs plan de vol soit disponible sur internet ! C’est pour moi totalement irresponsable ! Il y a tellement de moyens de pouvoir faire des réseaux privés physiquement, avoir des lignes louées, des tunnels VPN, … que ça me parait abbérant que le moindre virus puisse trouver son chemin jusqu’aux serveurs de ces plans de vol !
    Ca par contre, tout le monde est tellement occupé à taper sur Windows ou à le défendre que personne ne s’en soucie !
    Parcque, Windows ou Linux, je suis sur que si les RG d’un gouvernement "ennemi" payait suffisament des hacker, si le système est accessible, ils rentrent (oui, Linux aussi est piratable si on s’en donne les moyens. En plus comme les sources sont disponibles, il est même limite plus facile de fouiller dedans plutôt que de faire du reverse engineering sous Windows). Parano moi ? Pour un particulier, à la limite on s’en fout, mais pour la défense d’un pays, non pas trop.

  8. ralph

    Il n’y a pas que la "connerie" qui fait que même de grosses organisations qui ont des experts spécialistes en informatique choisissent Microsoft.
    Sans aller jusqu’à la corruption, une majorité de "décideurs" et de "DSI" n’ont aucune compétence en informatique (et se gardent bien d’en avoir) . Chez les Militaires, dans les administrations, et dans les grosses sociétés, le poste de DSI est un poste de haut fonctionnaire ou un poste de dirigeant occupé par des hommes qui ont plutôt fait carrière dans les RH. Ils se foutent pas mal du libre ou du propriétaire, se concentre sur leur prochain poste et sont plutôt tentés par l’immobilisme et le refus de toute nouvelle expérimentation. Ils n’ont pas envie d’affronter une "conduite du changement" dans des domaines ou ils ne connaissent pas grand chose et si ils entendent pertinemment que Windows n’est pas "secure" , ils peuvent toujours se réfugier derrière la notoriété de Microsoft ou l’incompétence de leurs utilisateurs en cas de problémes ! En général, ces DSI poussent un audit qu’il espère long et infructueux pour ne pas avoir à statuer, ce qui arrange en général la société de conseil. Avec des conclusions floues, des conseils de modification du SI à la marge quand ce n’est pas la reconduite du modèle existant, les DSI sont rassurés !
    De plus, le rôle du DSI est de défendre sont budget, seul indicateur de sa puissance dans la société et du chiffre qu’il mettra sur son CV . Une vertu du logiciel libre étant de faire descendre ce chiffre, on comprend que la motivation du DSI est ailleurs …
    Le choix du Libre se fait donc soit à la base, par les vrais experts de terrains soit au niveau politique par des personnes conscientes des enjeux de sécurité et de coûts qui savent s’entourer d’experts vraiment (mais vraiment !!! ) indépendants.

  9. VV666

    @Woofy,
    en même temps, sous Win il est pas utile de faire du reverse engineering tellement les faille de sécurité sont énorme ! N’importe quel crétin peut trouvé écrire un batch et lancer le formatage du système en force (environ 45 ligne de code….). y a qu’à utiliser leur propre outils….

    Cela dit, oui, le vrai problème, c’est d’être connecté au Net ! Perso, je suis Libriste convaincu, mais aussi gamer, donc j’ai un XP avec que des jeux…. et pas de net. Et bien 2 ans sans formaté ou quoi que se soit…

    Le vrai problème avec Windows, c’est qu’on peux installer n’importe quoi dessu depuis le net, et pour ça, pas besoin d’un hacker derrière chaque action, juste un peu de code et ça suffit.

    Pour infos, voilà des failles de sécurité PROGRAMMÉ pr les dèv de MS : http://www.pcinpact.com/actu/news/4

  10. Philox.be

    C’est pas pour jouer les sexistes mais je trouve que le fait que ce soit une femme qui ait écrit cela est intéressant à relever. C’est donc ce que je fais !

    post scriptum : ma femme ne me tient pas exactement le même discours…

  11. Woofy

    @VV666 :
    Les failles existantes sont souvent des failles révélées par Microsoft.
    Formater le système n’a aucun intêret, le but étant de récupérer les données.
    Insérer une dll VNC pour prendre la main à distance, c’est faisable via je ne sais plus quelles failles, sauf qu’un système un peu à jour (ce qui est sensé être le cas en environnement sensible) contre cette faille.
    Ah oui, pour les DSI qui choisissent du Windows plutôt que du linux ou de l’unix … n’oubliez pas que linux revient plus cher que Windows (hé oui, une licence, c’est seulement 20% du prix de revient d’un logiciel). De plus, pas de service support sous linux ! Alors que Microsoft, on peut les appeler (même si ça coute un bras quand on a rien souscrit). De plus les formations linux sont chères, et les salaires des ingés unixiens encore plus (vu que des ingés windows, on en trouve pas à la pelle mais du moins plus souvent qu’un ingé unix/linux).

    PS : moi aussi j’ai eu un windows XP jamais formaté et jamais buggé en 2 ans (et connecté au net pourtant). J’ai fais quoi au bout de 2 ans ? Bah oui j’ai formaté, la carte mère a laché.

  12. Cilyan

    C’est marrant que dans le même temps un sous-marin français et un sous-marin anglais soient entrés en collision…

  13. Elessar

    @Woofy : Pour reprendre ta dernière phrase…

    Moi aussi j’ai eu une Debian jamais formatée et jamais boguée en deux ans (et connectée au Net pourtant). J’ai fait quoi au bout de deux ans ? Bah non, je n’ai pas formaté, la carte mère a lâché, et alors, il suffit de brancher l’ancien disque dur sur la nouvelle… 🙂

  14. jpmgir

    oui bien sur! le seul qui me fait démarrer wiidoo c’est CHKDSK pour réparé la bouse des autres.
    intéressent! tenir a jour wiidoo dans les structure sensible comme sa le jour ou UltraPetitLogiciel veux prendre la main il na qu’a faire une mise a jour. Personne peu détecter du code mal veillant dans les binaire de ces gens la, il on tué tous ceux qui les déranger, fait croire qu’il marchai sur la lune, dernièrement il on manipulé des abruti pour faire tomber des tour qui devenait encombrante, je ne parle pas des américain les pauvre il sont victime, je parle des détenteur du pouvoir déifier :-: argent :-: mais faisons leur confiance pour les truc sensible vous avait sens doute raison! après tous je ne suis qu’un homme qui sais qu’il ne sait pas

  15. (fs)1

    Windows donne une conscience aux ordinateurs.

    Testé et approuvé par (fs)1 !

    J’ai installé un linux sur un ordi. Un ami me demande de réinstaller windows. Windows refuse de s’installer correctement, il plante tout le temps tandis que le linux fonctionne très bien.

  16. deadalnix

    Woofy > La sécurité se base sur l’intégrité, la disponibilité, ainsi que la confidentialité. On pense rapidement a la confidentialité en terme de sécurité, mais un formatage s’attaque aux deux éléments précédents. C’est une menace grave de sécurité.

    Sinon pour ce qui est des sources connues, c’est un problème maintes fois débattu par les spécialiste de la sécurité. certains pensent que ça n’a pas d’influence notable, d’autres que cela améliore la sécurité. AUCUN expert sérieux ne prétend que cela affaiblit le système.

    Enfin, il faut biens souligner que l’interface chaise-clavier est essentielle à la sécurité. Sans bonnes habitudes, Mme Michu se fera pirater sous linux comme sous windows. Et ce n’est pas son anti-virus qui pourra la protéger de sa bêtise.

  17. Supporter

    Woofy a écrit :
    "n’oubliez pas que linux revient plus cher que Windows (hé oui, une licence, c’est seulement 20% du prix de revient d’un logiciel)." : Explications compémentaires ?
    "De plus, pas de service support sous linux !" : à voir, c’est au contraire le principal secteur qui permet à Red Hat ou Canonical de faire des bénéfices.

  18. Woofy

    Red Hat n’est pas gratuit, justement, c’est ce qui permet d’avoir un support. D’ailleurs, les applications (d’entreprise, je ne regarde pas dans le domaine du particulier) sortant sous linux le sont bien souvent (du moins de ce que j’ai vu) sur Red Hat.

    Comme je l’ai dit plus haut, le prix de reviens d’un système réside dans la maintenance (pour 1€ investi dans du matos, en investir au moins 1 sinon 2 dans la maintenance), la formation des utilisateurs (si ce n’est pas les utilisateurs finaux, ça sera les administrateurs). Regardez également les salaires entre un ingé système windows et un ingé système unix. Pas pareil 😉
    Je n’ai pas de graphiques ou quoi que ce soit pour appuyer les "20%", c’est juste ce qu’on m’a appris. Si vous voulez argumenter, je vous laisserais faire vos petits calculs tout seul, mais si vous avez quelque chose de construit là dessus, ça m’intéresse.

    Allez, ptite note HS : les parts de marché des OS serveur, Linux gagne des parts de marché. Windows aussi. Unix en perds par contre.

  19. Woofy

    @deadalnix :
    Tout à fait (sur la sécurité tant que pour Mme Michu).
    D’ailleurs, il me semble que hormis quelques exceptions rares style blaster/sasser, il faut installer le virus soit même pour être infecté.

  20. KIOB

    @quid;
    "
    par contre j’ai une objection :
    vous vous gardez bien de souligner que comme windows est le systeme d’exploitation le plus rependu au monde, c’est normal qu’il soit la cible no 1 des virus et autres malwares
    ce serait linux le plus rependu au monde, y aurait aussi des patchs correctifs tous les jours, et y aurait aussi des mecs pour dire : ben oui mais s’il fait pas la mise à jour…
    "
    Cet argument est une grosse plaisanterie. Démonstration:
    – quel est le serveur Web le plus répondu sur le Web ?
    => Apache (logiciel libre par ailleurs)
    – quel est le serveur Web le plus attaqué et le plus compromis sur le Web ?
    => Microsoft IIS

    CQFD.

    Donc, la popularité et les part de marché n’ont rien à voir avec la cible des virus et des vers. Les virus et les vers s’attaquent simplement au plus facile. C’est tout.

  21. Telem

    L’article est très orienté, mais comporte du vrai : les gens sont trop cons pour utiliser des ordinateurs de manière hyper-sécurisée (merci Captain Obvious). Cela dit, seuls les informaticiens se soucient réellement de la sécurité de leur ordinateur : pour l’utilisateur lambda, du moment que sa machine fonctionne…
    Aussi, pas de quoi se focaliser autant sur le fait que Windows/MS ne soit pas mentionné : c’est un fait connu (certes rageant) que les systèmes alternatifs ne sont pas présents dans le conscient des utilisateurs, journalistes y compris.

    Sur le fond : je ne suis pas convaincu, si les réseaux infectés avaient tourné sous linux et qu’une menace aie été présente, qu’ils aient été mis à jour mieux qu’ils ne l’ont été sous windows : on aurait a priori eu les mêmes admins pour s’en occuper. Dîtes-moi si les patchs doivent être appliqués manuellement sur les serveurs windows, auquel cas je retire cette remarque. Si je ne me suis pas trompé, on en revient au problème "utilisateur con".

    Pour le fait que les systèmes tournent sur des logiciels étrangers : est-ce que le code des armes achetées à l’étranger est vérifié ? Est-ce que la banque de france tourne sur du libre ? Bref, y’a-t-il vraiment lieu de s’inquiéter ?

    Enfin, vis-à-vis des commentaires :
    1) Passer à un autre système d’exploitation, ça a un cout aussi. S’il ne s’agissait que d’acquérir du nouveau matériel, ce ne serait pas un souci. Mais comme il a été justement remarqué, il faut de la maintenance dessus. De la même manière, il faut conserver les outils utilisés jusqu’à aujourd’hui. Donc le cout d’un changement de système n’est pas nul, quel que soit le coût du système de destination.
    2) Les expériences perso d’utilisation de machine formatée/pas formatée/etc sont vraiment bien drôles : mon xp tourne depuis 5 ans sans formatage, avec changement de disque dur, merci tout va bien. C’est une question d’utilisation : le jour ou l’utilisateur lambda installera son fond d’écran p*rno, son image de fond qui gigotte et le petit programme qui lui donne l’heure en faisant apparaitre un canari sous linux, il aura les mêmes soucis que sur son windows actuel : ça va ramer sévère.

  22. Volken

    Ce qui me choque le plus ce sont les petites phrases de conclusion type:
    -les utilisateurs windows sont cons
    bon ok c’est gentil mais pour l’utilisation que j’ai de mon ordinateur, logiciels de graphismes, jeux et MAO, il n’y a pas de solution autre que windows… tout le monde n’utilise pas windows par connerie mais aussi par défaut!
    Et puis bon il est interressant de relever que les utilisateurs windows sont cons car ils installent pas les mise à jour et prennent des risques pour dire ensuite que linux est vachement safe si on installe les mise a jour!
    Mais mme Michu si elle installe pas les MAJ sous windows elle les installera pas sous linux et si elle veut vendre ses robes sur ebay je crois pas qu’elle ira batailler à aller formater son ordinateur pour changer d’OS… pour moi c’est pas de la connerie mais tout simplement un manque de formation et/ou d’informations… Faut pas oublier que l’informatique est un univers à part, relativement nouveau et extremement complexe simplifié pour être utilisé par tous, je pense que pas mal de gens seraient choqués ici de voir un forum où des garagistes se foutraient de votre gueule parce que vous utilisez du FAP…

  23. genma

    VOLKEN, tu fais une analogie avec les garagistes et le fait que beaucoup de personnes ne connaissent rien en mécanique, tout comme en informatique. Te viendrais-tu à l’idée de rouler avec une voiture sans frein et dire "m’en fou, j’ai un airbag?". C’est comme avoir un PC sous Windows et un antivirus, mais ne pas faire les mises à jour. Un garagiste, ce sera le spécialiste qui va réparer l’ordinateur tout comme un administrateur répare un ordinateur. On ne s’improvise pas garagiste ou administrateur mais on doit avoir un minimum de connaissances… Pour la voiture, on a le permis de conduire. Pour l’informatique, les gens ne veulent pas apprendre et pensent que c’est trop compliqué alors que ça devrait être comme un microonde : ils veulent juste surfer/faire du Word et télécharger des MP3.
    Oui, mais si je roule en voiture et que je ne respecte pas les feux, j’ai un accident… Si je surfe avec Internet Explorer sur des sites pornos, j’ai des virus… Je n’ai qu’à respecter le "code de l’informatique", à savoir mettre à jour et utiliser Firefox…

  24. Volken

    Je suis d’accord Genma, installer les mises à jour qui apparaissent dans la bulle en bas à droite c’est simple, à la limite Mme michu votre petit fils installera firefox et ça roulera mais pas besoin de linux, de verifier la compatibilité matérielle etc <.<
    Windows est pas extra, ok, mais ça marche aussi hein faut pas oublier de le dire, et c’est ce qu’il y a de plus polyvalent.

  25. baik

    – " pour moi c’est pas de la connerie mais tout simplement un manque de formation et/ou d’informations… Faut pas oublier que l’informatique est un univers à part, relativement nouveau et extremement complexe simplifié pour être utilisé par tous, je pense que pas mal de gens seraient choqués ici de voir un forum où des garagistes se foutraient de votre gueule parce que vous utilisez du FAP… "

    Genma : Ca fait quand même longtemps qu’on utilise la voiture…donc c’est un peu normal que l’on sait qu’il faut des freins pour pas se prendre un mur. Les gens sont habituées à cette technologie, on l’utilise tout les jours. Mais va mettre Mme Michu devant une bécane et lui demander si son antivirus est a jour, m’étonnerais qu’elle le sache . Au moins quand y a pas de freins, le trajet n’est pas très long avant de se prendre un arbre. Mais avec l’antivirus… pour un lambda, IE ou FF se lancera comme d’habitude. Et même si il y a une alerte, ca sera "Pas grave, ca ne change rien je ferais ça plus tard". Comme la bien dit Volken, il manque une formation derrière tous ça. Et je pense qu’il faut laisser le temps au gens de s’habituer… et de ne plus avoir peur d’utiliser un pc.

    Je vais bientôt revenir sur linux pour me remettre un peu a jour mais ca ne n’emperchera pas d’avoir une autre bécane juste a coté avec xp qui tourne parceque il n’y a pas "Tout" sur linux.

    Enfin pour parler un peu de l’article j’ai bien aimer le ton qu’elle prenait ^^ et ca fait du bien de savoir que c’est une femme qui a écrit ça 😀

  26. Supporter

    J’avais demandé des informations sans esprit de contradiction envers Woofy, mais il a l’air assez chaud.
    "Red Hat n’est pas gratuit, justement, c’est ce qui permet d’avoir un support." : ben oui, vous reprenez ce que je viens de dire mais c’est vous qui avez lancé le sujet du support soi-disant inexistant sous Linux : est-il gratuit sous Microsoft ?
    "D’ailleurs, les applications (d’entreprise, je ne regarde pas dans le domaine du particulier) sortant sous linux le sont bien souvent (du moins de ce que j’ai vu) sur Red Hat." :
    Je ne regarde pas non plus dans le domaine du particulier et c’est bien pour ça que je parle de Red Hat comme un des très bons exemples de support disponible sous Linux. Là encore vous reprenez mes énoncés.

    "Je n’ai pas de graphiques ou quoi que ce soit pour appuyer les "20%", c’est juste ce qu’on m’a appris. Si vous voulez argumenter, je vous laisserais faire vos petits calculs tout seul, mais si vous avez quelque chose de construit là dessus, ça m’intéresse." : JUSTEMENT, c’était MOI qui vous demandais des infos complémentaires mais, apparemment, vos sources sentent le cours de première année d’IUT d’informatique et, en deux messages, vous n’avez déjà plus grand chose à dire.
    Allez, à +

    Nota : Linux

  27. BenReilly

    Peut être la moyenne des gens est trop con pour utiliser Windows et que ce genre de problèmes se réglerait avec un minimum d’éducation informatique !

  28. J

    l’ordi de mme michu vient avec tous les reglages pour une mise a jour reguliere et automatique !
    les admins de la marine avaient fait la maj des ordi de intramar comme indique par ms, mais conficker est un ver multiforme, et chez ms ils avaient pas pris cela en compte ou trop tard ou pas assez ; actuellement conficker existe en plusieurs souches et sous versions, de plus il entraine souvent avec lui des vers/virus plus dangereux !

    la dame qui ecrit cet article auquel vous reagissez souleve que les utilisateurs de windows sont cons pour une raison bien simple : "windows est un mauvais produit" a ete constate de nombreuses fois !

    normalement quand un produit est mauvais, ben on s’acharne pas on change !
    si on s’acharne a l’utiliser, et ben faut pas s’en plaindre ou alors on est vraiment trop cons !

  29. cemoi

    mm ba les mecs qui sont responsable (pour de vrai et qu’ils ne font pas que paraitre responsable…) ce sont mis une passerelle sur openbsd et un serveur sur debian etch… C’est bizzare d’un coup plus de problèmes!

    Les mêmes mecs qui se plaignent de ce genre de vers bloquent les formations des les établissements public sur linux et/ou unix. Pourvu qu’il y est plein de vers de ce vers de partout et même cette version du vers amélioré! Ca permettra de mettre les responsables devant leurs responsabilités!

  30. Influenzae

    Bof.
    Je n’ai de soucis ni sur mon Mac, ni sur mon PC sous Windows. Après, effectivement, on n’est la cible des pirates et des idéalistes que lorsqu’il y a un intérêt. J’observe que mon iPhone est jailbreakable, qu’il y a des failles dans ma Wii et ma PSP, sauf que pour l’instant, ce n’est pas pour me nuire, mais jusqu’à quand ?

  31. Hybrid Son Of Oxayotl

    « Ce qui me fait dresser les cheveux, c’est que le réseau duquel ils téléchargent leurs plan de vol soit disponible sur internet ! »
    D’où est-ce que tu tiens cette information, Woofy ?
    T’a pas connu l’époque des virus qui se transmettaient par disquette ?
    Sachant que l’article met même directement en cause les mécanismes d’autorun, je me permet de douter que le serveur en question soit connecté à internet …

    « En plus comme les sources sont disponibles, il est même limite plus facile de fouiller dedans plutôt que de faire du reverse engineering sous Windows »
    lol. Retourne en cours de troll, il est vraiment nul le tiens, complètement dépassé …

    « Cela dit, oui, le vrai problème, c’est d’être connecté au Net ! » Cf juste au dessus.

    « C’est pas pour jouer les sexistes mais je trouve que le fait que ce soit une femme qui ait écrit cela est intéressant à relever. C’est donc ce que je fais ! »
    Oh. Et il y a une conclusion quelconque derrière ça, ou rien ? Personnellement, ça aurait été un homme, ça m’en aurait touché une sans faire bouger l’autre, comme on dit …

    « Formater le système n’a aucun intêret, le but étant de récupérer les données. »
    C’est clair, en temps de guerre, clouer les rafales français au sol n’aurait aucun intérêt …

    « n’oubliez pas que linux revient plus cher que Windows »
    On a la parole d’honneur de ton petit doigt sur ce coup là ?

    « De plus, pas de service support sous linux ! »

    Sic.
    Quel malheur que tu n’ai pas pensée à en avertir toutes ces sociétés, et services publics, qui utilisent Linux, et payent du support …

    «D’ailleurs, il me semble que hormis quelques exceptions rares style blaster/sasser, il faut installer le virus soit même pour être infecté.»
    Style conficker, quoi.

    « et ca fait du bien de savoir que c’est une femme qui a écrit ça 😀 »
    Ah bon ?

    « Peut être la moyenne des gens est trop con pour utiliser Windows et que ce genre de problèmes se réglerait avec un minimum d’éducation informatique ! »
    Oui, c’est sans doute pour ça que les ordinateurs de la défense chopent des virus : les administrateurs systèmes de l’armée n’ont pas ton niveau en informatique …

  32. chdorb

    Mme Fichu, s’il elle était sous GNU/Linux et qu’elle ne faisait pas de mise à jour aurait beaucoup moins de problèmes de sécurité que sous Windows:
    1 – Les virus sont très rares sont Linux (attaquer un château fort et bien plus difficile qu’attaquer un château de cartes)
    2 – Tonton Daniel peut venir avec sa clé pourrie de saloperies, l’ordi de Mme Fichu ne subira rien du tout (un système GNU/Linux n’est pas sensibles aux virus écrits POUR Windows)
    3 – Quand au support, il vaut mieux rien du tout que les conseils de tonton Daniel

  33. Paul Sernine

    Lu dans "les échos" du jour l’éditeur Kasperski prévoit une hausse de son activité de 40% en 2009 malgré la crise. Selon l’article les vulnérabilité sont plus nombreuses et vont cibler win mobile.
    L’article troll un peu mais le fond est assez juste. Je croîs que la NSA utilise une version profondément modifié de windows afin de s’assurer de la majorité des failles.

  34. Woofy

    Supporter : j’aurais fait un IUT informatique, probablement.
    Non, c’est juste l’expérience de mon patron, dirigeant de sociétés de sécurité (oui il en a monté plusieurs, une MSSP pour la dernière), et avec un peu d’expérience. Mais comme je te l’ai dit, je n’ai que sa parole. Qui me suffit pour ma part, mais pas pour argumenter je te l’accorde.
    Pour le support sous linux, je me souviens surtout de la mairie de Paris qui avait étudié un passage au libre, sous linux (mais des workstations). Elle ne l’a pas fait finalement, trop cher (l’étude avait couté bien cher d’ailleurs). Enfin ça date d’un ou 2 ans je crois.
    Bref, je ne m’énerve pas non plus, mais comme j’ai pas mal de boulot en parallèle mais que ce billet m’intéresse, je répond vite et donc j’avoue passer moins de temps sur les formes. Désolé pour le ton ! 🙂

    Hybrid Son of Oxayotl : J’ai connu l’époque des Tchernobyl et compagnie. Mais avoue comme moi que sur un système sensible, apporter une clé usb ou autre n’est pas non plus recommandé. Il faudrait un contrôle par les admin, une interdiction de brancher certains matériels, style les clé usb U3. Il y a des logiciels très bien pour ça.
    Et pour l’info, je ne vois pas comment attraper conficker autrement que par l’une ou l’autre méthode.

    Pour les mises à jour de windows, elles peuvent s’installer toutes seules, mais le plus souvent il faut une validation des admins, procédure plutôt longue et fastidieuse.

  35. JM

    Il faut bien voir que les journalistes sont des utilisateurs de l’informatique comme les autres. Et des gens qui passent leur temps à râler contre les produits Microsoft tout en continuant à les utiliser exclusivement, j’en connais des tas… D’ailleurs quand on commence à expliquer que Windows n’a aucun intérêt et qu’il vaut mieux travailler sous Linux ou OS X, curieusement tout le monde trouve que Windows c’est bien et qu’il n’y a aucune raison d’en changer !!! Après tout, c’est leur problème.

    Pour répondre rapidement à tous ceux qui jettent un peu trop facilement la pierre à l’utilisateur, outre le fait qu’on a bien évidemment « oublié » de former/informer l’utilisateur sur les dangers d’Internet lors de l’achat de son ordinateur/logiciel/ADSL, je rappelle que depuis 2-3 ans les logiciels malveillants sont aussi et de plus en plus véhiculés par des pages web piégées, hébergées sur des sites tout-à-fait officiels (une petite recherche web sur le sujet ne ferait visiblement pas de mal 😉 ).

    Donc même ceux qui auraient un comportement exemplaire sur Internet ne sont pas à l’abri. Quand on sait en plus que les nouvelles souches de logiciels malveillants peuvent n’être détectées par les antivirus qu’avec un très faible score de 2%, c’est quand même gonflé de dire que Mme Michu l’a bien cherché ! Enfin il faut savoir que les logiciels malveillants sont aussi de plus en plus discrets : finis les reboot intempestifs ou les dysfontionnements du système, une fois la machine dans le botnet, le « bot master » veut qu’elle y reste ! À bon entendeur…

  36. Yeah

    Ah quel bel article… Ca me fait toujours bien rire. A part inciter au troll, il n’a pas grand intérêt. Sérieusement, certains devraient arrêter ça devient franchement soûlant ce genre de coup de gueule anti-Microsoft. Que chacun utilise l’OS qui lui plaise et n’en fasse pas tout un plat. Surtout aussi critiquer les utilisateurs, parce que vous croyez avoir la science infuse en plus? Si l’on en croit cet article, la majorité des gens qui ont Windows sont des cons… Arrêtez simplement. Utilisez votre système d’exploitation et NE CASSEZ PLUS LES PIEDS (pour rester poli) AUX AUTRES PERSONNES. Il y en a pour qui l’informatique n’est pas la chose la plus importante dans la vie.

  37. MegaHertz

    (Article troll, réponse troll.)
    J’ai les 2 systèmes d’exploitation depuis un moment, win ne m’attend pas pour planter alors que linux, j’ai dû faire le boulet pour réussir à l’achever (pour tester ses limites, en super-utilisateur un poil bourrin).
    Mon choix est fait, j’ai préféré la stabilité de linux 😉
    "La vraie faille de sécurité sur linux, c’est l’utilisateur."

  38. Earered

    @Woofy

    Sur le coût de maintenance,

    Il faut regarder les offres d’emploi : pour une migration de 3 serveurs windows on demande un admin avec 5 ans d’expérience, pour un serveur linux, on demande un stagiaire :
    http://www.jobmire.com/quebec/infor
    https://www.recrut.com/offre-116165

    Les salaires des admins UNIX sont plus élevés, c’est plutôt un indicateur du gain de productivité du système (les salaires sont élevés dans les secteurs qui dégagent de bonnes marges). Parce qu’en terme d’offre, je veux bien qu’on me présente l’école d’ingé qui ne forme pas aux UNIX.

  39. Grunt

    Je cite "yeah":
    <<Utilisez votre système d’exploitation et NE CASSEZ PLUS LES PIEDS (pour rester poli) AUX AUTRES PERSONNES. Il y en a pour qui l’informatique n’est pas la chose la plus importante dans la vie.>>

    Exactement, Yeah! je suis d’accord à 100% d’accord!

    Et je m’adresse à beaucoup de windowsiens:
    Utilisez votre système d’exploitation et NE CASSEZ PLUS LES PIEDS AUX AUTRES PERSONNES!
    Arrêtez d’envoyer des pièces jointes dans des formats fermés (.doc, .pps, .wmv). Tout le monde n’utilise pas une suite bureautique qui présente comme défauts d’être propriétaire, mono-plateforme, de ne pas gérer les formats standards et d’enregistrer bien plus d’informations que vous ne voulez en mettre dans vos documents.
    Arrêtez de proposer une adresse MSN aux personnes qui veulent vous parler: tout le monde n’utilise pas un service de messagerie propriétaire et privateur, au protocole fermé et aux conditions d’utilisation déplorables!
    Arrêtez d’envoyer des liens vers des sites utilisant le format fermé Adobe Flash, qui n’a rien à faire sur le Web!
    Arrêtez de relayer du spam, des DDOS et des virus avec vos Outlook et vos Windows verolés!
    Arrêtez de faire comme si tout le monde avait Photoshop en version crackée, comme si tout le monde utilisait Internet Explorer, comme si tout le monde appréciait de recevoir du SPAM quand vous envoyez un courrier (je parle de la publicité en bas de chaque mail envoyé via Hotmail).

    Quand les windowsiens auront compris ce qu’est Internet, ce qu’est l’interopérabilité, ce qu’est le respect d’autrui, ce qu’est un format ouvert, quand ils seront capables de comprendre que tout le monde ne fait pas les mêmes choix qu’eux, et que ça ne devrait pas empêcher la communication pour autant, ils seront peut-être un peu plus respectés sur le Web.
    En attendant, retournez sur votre OS proprio et cessez de faire comme si tout le monde utilisait cette bouse. Je n’ai encore jamais reçu une pièce jointe au format normalisé, ouvert et standardisé ISO "Open Document", de la part d’un windowsien.
    Quand cela arrivera je commencerai à regarder cette lie d’un autre oeil. Pour l’instant, je rejoins Carla Schroder:
    "VOUS ETES TROP CONS, JE LAISSE TOMBER!"

  40. j-c

    @ Yeah,

    Cet article a effectivement un petit côté troll par le fait qu’il s’agisse d’un coup de gueule. Mais il n’est pas si inutile que ça.
    Imaginons un parc automobile avec 90% de voitures du même modèle. Si on se rend compte que le taux d’accidents normalisé est plus grand pour le modèle de voiture majoritaire, on s’empressera de faire réviser le modèle, voire de l’enlever du marché. Ici, cet article met en lumière un comportement étrange: au lieu de remettre en cause le modèle, on se dit: "les routes sont dangereuses", ce qui n’est pas très intelligent (d’où le titre).

    Lorsqu’on y reflechit bien, Linux apparait "fondamentalement" plus sûr (je veux dire: pas à cause des programmes qu’il utilise (là, je ne sais pas), mais à cause de son fonctionnement).
    Par exemple, 2 réfléxions qui reviennent peu souvent (ou alors je les ai ratés):
    – plus Linux est utilisé, plus il y aura d’admins et de personnes ayant interet à débusquer les failles de sécurité, et donc, plus Linux sera sécurisé (et p-e sera-t-il également plus attaqué, mais face à Windows, Linux garde l’avantage)
    – Linux permet une plus grande diversité des programmes utilisés. Par exemple, si un "autorun" existait sous Linux, il serait sans doute géré par le bureau. Or, il existe différents types de bureau. Les failles de l’un sont rarement exploitables sous l’autre. Pareil pour le gestionnaire de mise à jour: un virus voulant le désactiver devrait être adapté pour fonctionner sur chaque distribution ! Même chose pour les navigateurs, gestionnaire de fichier, traitement de texte, …
    Et il reste des tas d’autres arguments (les dépots garantissent le téléchargement de logiciels fiables, les systèmes de mise à jour se font pour tout les programmes des dépots, le système de permissions permet de proteger les fichiers sensibles, …)

    Je rejoints Grunt sur le fait que l’utilisateur de Windows est la première cause de désagrément sous Linux.
    Il l’est également indirectement en constituant une majorité. Le matériel incompatible et la vente liée m’empêchent clairement d’utiliser mon OS tranquillement. Quand le monopole de Windows fait que je n’arrive pas à acheter un portable sans payer une licence (ce qui n’est pas "normal", c’est une position délibérée et agressive envers ceux qui ne veulent pas de Windows), alors je considère que Windows me casse les pieds (pour également rester poli).

  41. Nimch

    GNU POWER !! Exclusivement sous GNU/Linux depuis quelques années, même pas le début d’une once de commencement d’envie de retourner sous le joug de la firme aux "tous petits logiciels" alias Micro$oft. Migrez y’a qu’un pas !!!

  42. TorF

    Tous les "informaticiens" (ou au moins ceux qui touchent un peu plus que la moyenne) connaissent ce dialogue :

    – "Salut, mon ordinateur est devenu super trop lent, ou ya plein de spyware, ou trop pleins de virus"
    – "hum… tu as windows ?"
    – "Oui" (dans le meilleur des cas, car parfois la victime ne sait pas qu’elle utilise windows)
    – "Bon bin.. tu vas réinstaller windows. Tu as eu les CDs d’installation de Windows lorsque tu as acheté ta machine ?"
    – "Non"
    Malheureusement trop souvent vu, lu et entendu. Maintenant je me contente de rigoler et n’aide plus la victime, sauf si elle souhaite passe sous GNU/Linux.

    Je suis entièrement d’accord avec l’auteur pour dire que windows c’est la merde. Et plus question de dire que "les pauvres utilisateurs ne sont pas au courant" : ils sont majeurs, votent, sont capables d’élire un président, alors ils peuvent faire l’effort de chercher autre chose que la bouse qu’est Windows. S’ils ne le font pas, alors tant pis pour eux le jour où ils viennent vous dire : "Salut, mon ordinateur est devenu super lent…."

  43. Ginko

    Un grand merci à aKa pour cette ferme à trolls, ça fait du bien se taper une bonne barre pendant dix bonnes minutes. ^^

    Et je ne peux qu’adhérer au coup de gueule de cette linuxienne.

    L’informatique est devenue grand publique, l’informatique est utilisée à de nombreux postes stratégiques de l’État et pourtant l’immense majorité se contente d’un outils pourri et bancale.
    L’informatique devrait être un enjeu politique bien plus important qu’il ne l’est aujourd’hui, mais voila, que les politiciens s’y intéressent n’est pas dans l’intérêt ni des décideurs eux-mêmes ni des industriels.

    Donc pour l’instant on en reste là.

  44. Rocky

    Moi j’aimerais vraiment voir à quoi le monde ressemblerait si la situation était inversée. Imaginons un Windows libre et un Linux propriétaire. Si Linux était majoritaire, on aurait au exactement les mêmes réactions de la part des Windowsiens. Linux serait aussi la cible des malwares, il aurait plus de failles activement exploitées etc. Ce vieux débat du libre contre le propriétaire, on sait très bien que ça n’avancera jamais, et que ça ne sert à rien de se jeter la pierre mutuellement.

    Libre à chacun d’utiliser le système qui lui plaît, qu’il soit libre ou non. Pour moi, dans le logiciel libre il y a aussi le mot "liberté" et il faut respecter les choix de chacun. Je suis d’accord par exemple sur le problème de la vente liée (un PC portable est vendu exclusivement avec Windows) où on impose un OS qui ne plaît pas forcément mais bon, le fait de critiquer Microsoft à chaque fois pour n’importe quoi ça devient un peu trop puéril à la longue. Exemple : même s’il sort un logiciel quelconque, certains ne veulent même pas l’essayer sous prétexte que c’est Microsoft, et ce, même s’ils trouvent que ce logiciel leur est fort utile, ils vont toujours critiquer et trouver à redire.

    C’est ce genre de comportement qui m’énerve au plus haut point. Pour les utilisateurs de Linux, la plupart des gens qui utilisent Windows sont des débutants débiles, des pirates, ont une moyenne d’âge entre 12 et 17 ans, adeptes des blogs pourris et des plugins MSN à la con. Et entre parenthèses, moi je suis informaticien, et je développe sous Windows pour mon travail, et j’ai Windows aussi à la maison. Et je peux dire qu’en tant qu’utilisateur expérimenté, Windows n’est pas aussi instable que le prétendent certains. Je n’ai jamais eu de problèmes de ralentissements, de spywares ou autre.

    Dernier point, j’ai aussi Linux. Ma position est donc assez neutre. Les 2 systèmes ont leur avantage et inconvénients, point. J’arrête donc un peu mon monologue, de toute façon je sais très bien que quelqu’un va maintenant poster quelque chose disant exactement le contraire…

  45. j-c

    @ Rocky. Puisqu’il faut bien que quelqu’un se dévoue pour faire en sorte que ta prédiction se réalise 🙂

    Je ne suis pas d’accord sur l’aspect symétrique. En effet, le logiciel propriétaire posséde des défauts intrinsèques qui n’apparaissent pas dans le logiciel libre. Et je ne vois pas sur quoi pourrait raler les windowsiens minoritaires d’un univers paralléle où linux est majoritaire.
    En effet, quels sont les problèmes de windows pour les linuxiens ? Quelques-uns qui me viennent à l’esprit:
    1) matériels parfois incompatibles car prévu pour windows
    2) le format doc, msn, … difficilement compatibles avec linux
    3) internet explorer, qui a mis à mal le web
    4) la vente liée

    Or, tu remarqueras que ces problèmes disparaissent si les logiciels ou drivers en question deviennent libres.
    1) le matériel libre fournit toutes les spécifications permettant de developper un driver sous n’importe quelle plateforme
    2) les formats et protocoles libres sont directement compatibles avec n’importe quelle plateforme, puisqu’on a le code source.
    3) un produit non respectieux des standards ou mal fait sera soit corrigé par des contributeurs, soit rapidement remplacé par un fork ou un nouveau logiciel (ou à la limite, si une distribution impose un outil qui ne convient pas à une partie des utilisateurs, rien empêche la création d’une nouvelle distribution)
    4) un ordinateur vendu avec une distribution linux disponible gratuitement ne constitue pas de la vente liée: le produit lié étant gratuit, l’utilisateur n’est pas lésé.

  46. Noob

    J’aimerai rappeler ceci :
    nous ne voulons PAS qu’ils utilisent Linux. « It is impossible to make anything foolproof, because fools are ingenious »

    J’aimerai également citer Genma sans déformé ces propos,
    Il a dit que même si Linux était n°1, il y aurai des Virus, mais que la Base de Linux est bien plus sécurisé que Windows …
    En gros le risque est toujours la mais le risque est diminuer et sera plus vite réparer sous Linux que sous Windows, sa reste une certitude que personne peut niée.

    Je ne fait que ressortir des arguments mise a la trappe bien vite par certaine personne.

    Ps : Petit Big-up à Genma ! 😉

  47. Rocky

    @j-c : justement, imagine si Windows était libre et Linux propriétaire, c’est là qu’on aurait eu l’effet symétrique. Concernant les drivers, les fabricants de matériel n’ont pas forcément envie de libérer les codes sources, la concurrence est cruelle et à mon avis, ils s’en fichent royalement de la licence GPL (qui protège en quelque sorte la propriété intellectuelle de l’auteur) : dans la pratique, qui nous dit qu’un concurrent à NVidia ne va pas "piquer l’idée" des algorithmes utilisés pour améliorer les performances de sa dernière carte graphique? Les fabricants vont choisir l’OS le plus majoritaire, c’est normal. Ceci dit, il y a les drivers non officiels qui fonctionnent assez bien parfois.

    @Noob : ben alors il ne faut pas s’étonner que Linux est impopulaire, si en plus certains repoussent les utilisateurs. C’est un peu pour ça que la plupart des gens pensent que Linux est un système pour informaticiens, voire geeks. Imagine si justement un utilisateur de Windows débutant vienne lire ces propos… Rassure toi, la plupart des gens s’en fichent de Linux et ne viendront jamais le souiller. Ils ne savent même pas que ça existe.

    Je ne comprend pas, d’une part il y en a qui se plaignent que l’impopularité de Linux auprès de Mr Tout le Monde, d’autre part il y en a qui ont peur que Mr Tout le Monde vienne sous Linux. Pourquoi? Par crainte peut être qu’ils nuisent à la réputation du système? Qu’ils attirent les malwares? Peur que Linux soit considéré comme un système "grand public" un jour et ainsi ne plus avoir le sentiment d’être supérieur à tout le monde (il y en a qui ont besoin de ça pour vivre, les pauvres)? Là désolé mais vous êtes ridicules si vous pensez ça. Car alors, tous les développeurs qui s’acharnent à rendre Linux plus populaire, à attirer les gens et leur proposer du changement, à sécuriser Linux pour que tout le monde l’utilise de manière sereine, et ben ces développeurs ne servent à rien? Rassurez-vous, il y aura toujours les distributions pour geeks que personne n’a envie d’essayer à part les hackers boutonneux et qui pourront se pavaner fièrement sur un campus universitaire parce qu’ils savent comment compiler un programme sous Gentoo alors que les blondes utilisent péniblement Word pour taper leur mémoire.

  48. Grunt

    L’intérêt du libre est de libérer l’utilisateur et de lui faire prendre conscience que choisir tel ou tel logiciel n’est pas un choix neutre.
    Je ne voudrais pas m’exprimer au nom de tous les utilisateurs de logiciels libres, je vais simplement livrer mon point de vue:
    Je ne souhaite pas que "n’importe" qui se mette à utiliser GNU/Linux sans savoir ce que c’est qu’un logiciel libre.
    Et je ne souhaite pas non plus un "status quo" où Windows resterait majoritaire et où la masse des utilisateurs resterait ignorante.
    Mon rêve est de voir le grand public prendre conscience, petit à petit, de l’intérêt du logiciel libre et des défauts du logiciel propriétaire.
    Pas en comparant leur qualités techniques, leur prix ou leur fonctionnalité.
    Mais en attachant une importance capitale à leur liberté. En désirant ne pas se retrouver prisonniers d’un format propriétaire (docx, Flash..). En voulant s’émanciper de la tutelle d’un seul service (MSN) pour utiliser un protocole ouvert et libre (Jabber).
    Je n’attends pas du grand public qu’il sache lire un code source ou une RFC, mais qu’il acquiert des notions simples (car explicables simplement à partir d’exemples concrets): format ouvert, protocole ouvert, logiciel libre. Parce que ces notions sont liées à des principes "moraux": respect d’autrui, liberté, ouverture.
    Un exemple: si je donne une adresse MSN à quelqu’un, je lui impose d’accepter les conditions d’utilisation de ce service pour communiquer avec moi. Je fais preuve de fermeture d’esprit et d’un certain intégrisme, en lui disant que le seul service acceptable pour me parler est "MSN".
    Si je lui donne une adresse Jabber, je lui laisse utiliser le service de son choix. il peut, tout comme pour une adresse mail, s’inscrire sur le service qu’il lui plait, et me parler. Je fais preuve d’ouverture d’esprit et de tolérance: celui qui veut me parler peut s’inscrire sur un serveur que moi je n’aimerais pas utiliser, et cela ne l’empêchera pas de me parler.
    Et ce que je souhaite est que le point de vue défendu par cet exemple soit, au moins compris, pourquoi pas accepté, et si possible partagé par le plus grand nombre.
    Pour cela, il n’est nul besoin de savoir compiler sous Gentoo, de savoir lire du XML ou de savoir faire de la retro-ingénieurie de MSN. Il suffit de comprendre que choisir un outil de communication n’est pas neutre, car cela implique une éventuelle contrainte sur les personnes avec lesquelles on aura à communiquer.
    Et même une blonde ou un blond qui utilise Word sous Windows peut comprendre cela.

  49. Spicalioth

    L’article est amusant, mais il dégouline de mépris pour les utilisateurs.

    Ce genre d’attitude consistant à voir dans les usagers de l’informatique une nuisance, et non une finalité, ne facilite pas l’adoption de solutions alternatives. Linux n’est pas près de sortir de son petit écosystème dans ces conditions.

    De plus, il faut bien voir que 90 % des utilisateurs (au doigt mouillé) de l’informatique éprouvent à peu près autant de passion pour leur ordinateur que pour leur machine à laver.

    Vous vous passionnez pour les programmes de pré-lavage à 30°, vous ? Alors pourquoi reprocher aux utilisateurs lambda de ne pas conduire une grosse réflexion sur leur OS ?

  50. Rocky

    On ne change pas les habitudes des gens aussi facilement… Exemple, si tu as une trentaine de contacts réguliers et que la majorité utilise MSN, forcément tu sera obligé de l’utiliser si tu ne veux pas te mettre en marge. Personnellement je m’en fiche un peu, rien ne m’oblige par exemple à utiliser le client MSN de Microsoft, aMSN ou Pidgin fonctionnent, mais c’est vrai qu’on a le risque que Microsoft les bloque du jour au lendemain, il est maître de son protocole. Mais si ces clients ne sont pas bloqués, cela prouve aussi que Microsoft est tolérant pour l’interopérabilité, après tout, il pourrait très bien envoyer un mail aux développeurs de Pidgin leur disant de cesser tout support du protocole MSN!

    Quant à toute cette philosophie qui est derrière les logiciels, beaucoup n’en ont strictement, mais alors vraiment rien à foutre! Pardonnez l’expression. Pour 95% des gens, l’informatique se résume à "ça marche, tant mieux, ça ne marche pas tant pis". Si beaucoup de gens ne savent pas réellement ce qu’est un logiciel libre, alors aux libristes de leur expliquer en termes simples ce que peut apporter un logiciel libre et ses avantages. Et leur laisser le choix.

    Comme expliqué plus haut, j’ai déjà eu le cas de quelqu’un qui m’a demandé de réinstaller Windows chez lui pour cause de virus. Là il avait le CD, aucun problème. Mais je lui ai parlé d’Ubuntu à la fin. Je lui expliqué en quelques mots ce que c’était et que c’était une alternative, que ça lui suffisait amplement pour l’utilisation qu’il faisait de son ordi (bureautique, e-mail, messageries). On a téléchargé le live CD, je lui ai dit d’essayer et que s’il voulait, je lui installerait. Une semaine plus tard, il m’a téléphoné pour me dire "Ca me plaît", viens me l’installer. Voilà donc comment on fait pour faire connaître Linux aux gens sans les brusquer. Que certains s’en inspirent au lieu de traiter les gens de cons.

  51. Grunt

    @Rocky:
    On n’est pas obligé d’utiliser le client de Microsoft, et la clause qui l’impose n’est pas valable en droit européen.
    Mais Microsoft peut parfaitement (et ne se gêne pas!) changer son protocole, rendant incompatible tous les clients autres que le sien.
    Discuter avec l’épée de Damoclès d’un protocole qui peut changer sans prévenir au dessus de la tête, ce n’est pas très sympathique.
    Tu parles de "laisser le choix" mais MSN ne laisse pas le choix, justement: il faut accepter ses conditions d’utilisation, donc accepter de se faire moucharder par Microsoft.
    @Spicalioth et Rocky:
    C’est JUSTEMENT au nom du fait que l’utilisateur est un but et pas un moyen pour imposer des logiciels et se faire du fric, que je défends le libre!
    Le BUT du serveur Jabber "im.apinc.org" est de permettre aux utilisateurs d’Internet de discuter en toute confidentialité.
    Le BUT du service MSN est de constituer une base de données d’utilisateurs, de leur envoyer des publicités ciblées via leurs clients, et de leur rendre la vie difficile s’ils veulent abandonner l’OS de Microsoft.

    Le fait que les utilisateurs s’en foutent, tout simplement parce qu’ils ne savent rien et ne lisent pas les CLUF, ne s’informent pas.. on est parfaitement d’accords là dessus.
    Le problème, c’est quand on informe un utilisateur du fait que ses choix ne sont pas neutres. Qu’envoyer un .doc, proposer une adresse MSN, c’est favoriser le monopôle d’une société qui fait tout pour garder ce monopôle, en piétinant la liberté de ses utilisateurs.
    A ce moment-là, il peut décider de s’en foutre pour lui-même.
    Mais s’il décide de s’en foutre à la place des autres, et de considérer qu’il doit continuer à faire les mêmes choix, choix qui représentent une contrainte pour autrui, c’est un manque de respect, et il est "trop con".
    Et ma réaction est de "laisser tomber": j’ai laissé tomber MSN, et quand je reçois un mail avec un .doc, la première fois j’informe des problèmes posés par ce format, la deuxième fois le mail part à la poubelle.

    Si la question "MSN" vous intéresse, un topic de 13 pages sur le forum Ubuntu contient à peu près tous les arguments "pour" et "contre":
    http://forum.ubuntu-fr.org/viewtopi

  52. j-c

    @ Rocky: désolé, j’avais mal compris la symétrie du problème.
    Le monde paralléle que tu décris est-il :
    – Linux proprio et majoritaire, Windows libre et minoritaire. Dans ce cas, effectivement, la situation est identique, car tu as simplement remplacé les mot "linux" et "windows". Mais dans ce cas, je serais surement un défenseur de Windows (et framablog aussi, j’imagine). Ce qui m’interesse sous Linux, c’est l’aspect libre.
    – Linux proprio et minoritaire, Windows libre et majoritaire. Dans ce cas, les utilisateur de Linux n’auront pas à se plaindre. Si windows est libre, la compatibilité est directe. Mais de nouveau, je ne vois pas l’interêt de passer à un OS propriétaire (et un troisième OS libre minoritaire n’aurait pas de problèmes, car les problèmes du "monde réel" sont issus du fait que l’OS majoritaire soit proprio)

    @ autres:
    Mes réflection personnelles concernant le mépris des utilisateurs (oui, je sais, tout le monde s’en fout 🙂 ):
    Je ne méprise pas les utilisateurs de windows, mais je considère qu’ils se trompent lourdement.
    Lorsque quelqu’un dit: "je m’en fous de la licence, je veux juste un ordinateur qui marche (et facile à acheter, et qui fonctionne comme je l’ai appris)", j’ai l’impression d’entendre quelqu’un dire: "je m’en fous du programme politique, je vote juste pour le parti qui réduira le plus mes impots" (bon, cette comparaison vaut ce qu’elle vaut). Or, réduire les impots, s’il s’agit d’une action positive directe, a des conséquences négatives indirectes, tel que la baisse des allocations à la culture, à la santé, à la technologie, à l’infrastructure, l’augmentation de la précarité des plus pauvres et donc augmentation de la petite délinquance,…
    De même, lorsqu’un utilisateur se dit: "je veux juste un ordinateur qui marche, donc je prend du proprio", il doit assumer des conséquences indirectes négatives:
    – Il est "obligé" d’utiliser certains logiciels et perd sa possibilité de choisir
    – il paie chaque version
    – il n’a pas la possibilité de savoir ce qu’il fait
    – il ne peut garantir que sa vie privée est respectée
    – il ne peut garantir la pérénité du format de ses documents
    – …
    et quid de la fracture numérique avec les pays émergeants, de l’indépendance des organisations nationales lorsqu’elles utilisent des logiciels développés par une firme etrangére, de la diversité des logiciels et de l’interopérabilité, de l’innovation et du respect des standards, … ? (ces derniers exemples dépassent les conséquences individuelles, et donne donc une responsabilité à l’utilisateur de windows, qu’il le veuille ou non)

    Dans tout ceci, il n’y a nulle part de référence au code source ou aux systèmes de fichiers. Même Mme Michu, qui a le bon sens de comprendre pourquoi c’est important de payer ses impots, est capable d’en saisir les enjeux.
    Malheureusement, ceci prend du temps à expliquer, et souvent, l’utilisateur de windows ne veut pas écouter (et c’est de là que vient le mépris qu’on retrouve parfois dans le discours des linuxiens).
    Il ne veut pas écouter parce que ça demande un minimum de réflection, et parfois également le fait d’avouer qu’on s’est trompé, qu’on a fait les mauvais choix.
    Mais franchement, parfois, pour certains, on se dit que ce serait plus simple d’expliquer le maniement du cure-dent à un poisson rouge.

  53. Evpok

    Bonjour,

    Il est toujours bon d’inciter les usagers à quitter le monde du propriétaire, libérer les esprits, toussa. Et puis c’est tendance de critiquer microsoft, comme c’est toujours tendance de critiquer le pouvoir, les masses, de sentir différent des autres, supérieur. Simplement au bout d’un moment il faut se calmer. Traiter Mme Michu de conne va surtout lui faire penser que les utilisateurs de Linux sont des sauvages, des malappris et sont dotés d’un melon pas possible. L’agressivité et la critique pour la critique ça n’apporte rien. Foutez-lui la paix à Mme Michu, de toute façon elle ne sait même pas que le Framablog existe.

    S’agissant de la manière dont sont traitées les informations sur Conficker à la télé ou dans les journaux, évidemment que les journalistes sont cons, en effet ils disent n’importe quoi de faux et d’inexact. Mais les journalistes n’ont jamais été des experts en quoi que ce soit. La plupart d’entre eux est déjà incapable de parler français, pourquoi seraient ils compétents pour parler d’internet, d’OS et de virus? Ils ont lu la dépêche de l’AFP ou équivalent et paraphrasent , c’est tout. Pas de lobby à voir là-dessous.

    A mon humble avis ce qui est clair c’est que
    – Microsoft est une société sauvagement capitaliste et son seul objectif est de faire du fric.
    – Red Hat et toutes les sociétés distribuant Linux sont précisément dans la même situation. Peut-être avec un peu plus de conscience professionnelle, mais je n’en suis pas sur.
    – Une partie de la communauté des utilisateurs de Linux est constituée d’imbéciles prétentieux bien trop imbus de leur personne pour leur propre bien et celui de leurs interlocuteurs.
    – Posséder Linux n’a jamais rendu le moindre geek plus intelligent ni plus compétent. Posséder Windows n’a jamais rendu personne plus con.
    – L’agressivité et l’orgueil ne sont pas les marques d’un esprit supérieur ou sur de lui. Ce sont les esprits faibles, peu subtiles. Mépriser les autres c’est être faible (mais ce n’est que mon avis 😉 )
    – Le libre n’est pas que sous Linux. Je reste sous XP pour avoir mon Maple, mon OCaml, mon C#, mes jeux et mon MSN avec webcam (ce qui, à ma connaissance n’existe toujours pas sous Linux) mais j’utilise firefox, OpenOffice et autant de libre que je peux (bon, OK, la plupart du temps parce que c’est pas cher 😉 ). Je n’ai jamais eu de problèmes avec personne et surtout pas mes potes linuxiens.
    – OOo lit les formats MSO propriétaires.
    – Firefox affiche le Flash.
    – Une bonne partie des commentaires ci-dessus transpirent l’orgueil, la prétention et l’étroitesse d’esprit.

    Dans l’attente que tous les éditeurs de softs propriétaires portent leurs créations sous Linux je vous souhaite à tous une bonne journée.

    PS : soyons clair, je ne prétends aucunement être compétent pour parler de Linux, ma seule expérience ayant été une journée à essayer d’installer une Mandriva, sans aucun succès. Quand à ceux qui meurent d’envie de me rétorquer que je dois surement être en première année d’IUT info pour être aussi stupide, je tiens à les rassurer : même pas, et je ne mettrais mes pieds dans ces lieux de perdition et de maths appliquées pour rien au monde.

  54. Elessar

    Quelques précisions :
    — Objective Caml est évidemment disponible sous GNU/Linux !
    — Firefox n’affiche pas le Flash. C’est Flash qui affiche le Flash, et Flash n’a rien de libre.

  55. Evpok

    oO OCaml est sous Linux? Bon, et bien au temps pour mon prof d’info qui prétendait le contraire, on devrait jamais faire confiance à ces gens-là, sont vils et fourbes 😉
    Effectivement il faut ajouter un plugin à Firefox pour qu’il affiche le flash. Mais le plugin n’est pas disponible sous Linux?

  56. Evpok

    Effectivement, OCaml est distribué sur le site de Caml pour Fedora, Red Hat, Debian et Gentoo. Mea culpa, mea culpa, mea maxima culpa. Toujours vérifier si ce qu’on vous raconte est bien vrai.

  57. Elessar

    Le plugin Flash propriétaire pour Firefox est disponible pour Linux x86 32 bits. Et n’a rien de libre. Sinon, on peut se contenter de swfdec, qui est libre et multi-plate-forme, et permet de lire les contenus courants. Mais pas les sites basés sur Flash, qui de toute façon ne méritent pas qu’on s’y attarde.

  58. jerome

    @Evpok
    Tu peux très bien communiquer sous Linux sur le réseau MSN et une webcam fonctionnelle. Ma fille fait cela tous les jours.Il suffit d’installer le logiciel amsn

  59. Grunt

    Quel intérêt à installer Flash sous Linux?
    Si c’est pour faire tourner des logiciels propriétaires, autant garder Windows: Flash fonctionne très bien sous Windows.
    Sinon, je ne vois pas le but de "passer à Linux" (waow) et de continuer à utiliser MSN et Flash.

    L’intérêt de GNU/Linux est de libérer l’utilisateur. Avec un plugin propriétaire (Flash) et un protocole propriétaire d’un service fermé (MSN), on n’est pas plus libre sous Linux que sous Windows.

    Si c’est juste pour avoir l’air "tendance" c’est un peu inutile..

  60. Evpok

    L’intérêt d’utiliser Flash sous Linux (pardon, GNU/Linux, je cours me mortifier au martinet à clous rouillés)? Ne pas se couper des utilisateurs de Windows. Je sais bien que ce sont des cons, mais hélas toute ma famille et beaucoup de mes amis en font partie. Idem pour MSN, je n’y peut strictement rien si mes contacts sont sur MSN et pas sur Jabber, ce sont peut-être des abrutis et des dangereux hérétiques mais je ne suis pas borné au point de les laisser tomber pour ça.
    Le but de "passer à Linux"? L’économie d’un bon petit paquet d’argent et l’assurance d’un système plus fiable que XP. Aussi simple que ça. Le logiciel libre c’est un plus, mais ça ne change pas ma vie, je ne prends pas mon pied à triturer des sources pour changer la taille des boutons de firefox ou à "compiler le noyau" juste pour dire que je sais le faire.

  61. Evpok

    *Ahem*, pardon, encore posté sans me relire. Je n’y peuX strictement rien
    Quand à aMSN, j’ai déjà essayé. Bravo s’il marche chez toi, Jérome. Moi il ne m’aime pas (et je lui rends bien).

  62. Grunt

    "Je n’y peux rien si mes contacts sont sur MSN".
    Ho que si!
    http://ploum.frimouvy.org/?2004/11/

    Et il n’y a pas vraiment de rapport entre "compiler des logiciels comme un geek" et être attentif à sa liberté logicielle.
    A la rigueur, le seul lien vient du fait que le geek qui modifie et compile ses logiciels exerce une des libertés offerte par le logiciel libre, mais ce n’est pas la seule.

    Concernant la "fiabilité" du système, le fait d’installer Flash la réduit, et pas qu’un peu ;+)

  63. Evpok

    Joli mode d’emploi 🙂 j’essaierais, on verra ce que ça donne.

    Concernant la liberté logicielle, entre un bon freeware mis à jour régulièrement par une équipe compétente et ouverte aux suggestions et un logiciel libre, la seule différence me semble être la liberté de "compiler comme un geek".

    Pour la fiabilité, possible que Flash la réduise. Mais il faut faire des choix entre s’isoler et être stable ou renoncer à la stabilité du système et à sa liberté mais être capable d’accéder à tous les services qu’offre le web. Youtube, Deezer, Dailymotion et Last.fm sont en flash, non? (Pas sur, mais de mémoire au moins YT et Deezer)

  64. Grunt

    Le logiciel libre apporte bien d’autres libertés par rapport aux logiciels propriétaires gratuits:
    – La certitude qu’il n’espionne pas l’utilisateur. RealPlayer, Windows Media Player, Skype, envoient à leur éditeur des informations personnelles. Leur gratuité apparente est financée par la collecte de ces données.
    – Une totale conformité aux standards. Par exemple, la suite Microsoft Office (bien que n’étant pas gratuite) exporte au format "PDF", mais les fichiers PDF obtenus sont parfois à lire, car ne respectent pas le format PDF 1.7 normalisé par l’ISO.

    A ma connaissance, le seul gratuiciel propriétaire qui échappe à ces deux travers est le navigateur Opera, qui pour le coup a comme seule différence avec un logiciel libre celle de ne pas pouvoir être "modifié et recompilé". Les autres gratuiciels ont toujours un prix caché que les logiciels libres n’ont pas.

    Deezer ne fonctionne pas sans Flash, en effet. Mais Youtube et Dailymotion sont utilisables avec "clive", un logiciel libre qui télécharge directement la vidéo dans le format de la meilleure qualité possible, sans installer Flash.

  65. Evpok

    Merci pour ces précision =) Voilà qui encourage à se "libriser", et de manière bien plus efficace qu’un "vous êtes trop cons" ;). Malgré tout j’ai bien peur que Windows continue à me piquer mes euros et mon temps (j’aime les mises à jour de l’antivirus, j’aime les rebootages surprises, j’aime les BSOD,…). Peut-être un jour Linux, si j’arrive à me faire aux équivalents libre de Maple, à oublier le C#, .NET et si j’arrête de jouer à des jeux non-libres… Pas pour demain…

  66. Rocky

    @Evpok, juste pour préciser que le langage C# est parfaitement opérationnel sous Linux avec la plateforme Mono. A essayer. Il y a des logiciels de calcul libres et très puissants, essaie Maxima, Scilab, Octave, GAP, PARI/GP… Il y en a un tas. A la place d’avoir un gros logiciel (Maple) tu aura plusieurs logiciels qui se spécialisent dans un domaine précis comme le calcul symbolique ou numérique, le tracé de graphiques etc.

    Par contre pour les jeux, là faut bien avouer que Linux n’est pas ce qui se fait de mieux.

  67. Woofy

    Faut-il avoir raison tout seul ou être en tord avec tout le monde …
    Je suis un peu d’accord avec Evpok. On peut choisir de boycotter le flash, les fichiers doc, … histoire d’être libre. Ok. Mais n’est-ce pas s’enfermer dans son coin ça ?

    Ce que je trouve marrant, c’est que le libre est là pour "permettre le choix". Oui, on peut choisir ce qu’on veut, du moment que c’est du libre, sinon on se fait cracher dessus !
    J’emmerde pas les users de linux lorsqu’ils m’envoient un fichier OOo, sous prétexte que ça c’est libre et que dans ce cas tout le monde peut le lire. Ouais, à condition d’installer OOo. Certe, ça ne me coute que du temps et de l’espace disque, mais pour un fichier c’est lourd.
    Idem dans l’autre sens, si on envoie un fichier doc à quelqu’un qui n’a pas MSO, il sera obligé d’installer OOo ou la visionneuse Microsoft.
    Bref, faites tous du RTF ! Oui oui, allez, ton rapport de 1000 pages avec moultes graphiques et tout, sommaire automatique, formatage par styles, zou, en RTF !

    En fin de compte, peu importe pour moi d’utiliser l’un ou l’autre de ces systèmes (ou mac, ou tout est fermé et bien fermé, pis apple ils sont méchants ils veulent pas qu’on fasse un logiciel sur les iphones, même si on leur demande gentillement … enfin bon ça c’est du HS) du temps que c’est interopérable.
    Après tout, le but c’est de pouvoir communiquer tous ensemble non ? Certe, chaque système à ses avantages et inconvénients qui impactent les autres, mais le but c’est de réduires ces inconvénients non ? A commencer par diminuer l’aggressivité : pourquoi échanger avec quelqu’un qui le refuse !

  68. Elessar

    @Woofy…

    Boycotter le Flash, ça peut être une forme de compassion pour les aveugles et les utilisateurs d’ordinateurs qui ne sont pas pris en charge par Flash. Les iPhones, par exemple. On peut aussi refuser de vouloir installer le logiciel propriétaire Flash.

    Envoyer un document dans un format fermé, c’est implicitement considérer que son correspondant ne mérite pas de lire ce contenu s’il n’a pas acquis le logiciel permettant de le lire. De la part de quelqu’un qui est au courant, c’est donc de l’intégrisme primaire. De la part d’un ignorant, c’est juste de l’ignorance, et il faut répondre en expliquant gentiment ce qui ne va pas.

    Envoyer un document dans un format ouvert, c’est laisser à son correspondant le choix du logiciel avec lequel il le lira. Rien de scandaleux, si ? Exemple : envoyer des documents en PDF.

  69. j-c

    @ woofy
    "du moment que c’est du libre, sinon on se fait cracher dessus"
    (rem.: je dirais plutot ‘ouvert’ à la place de ‘libre’. Je pense que le PDF n’est pas libre, mais est ouvert, et m’envoyer un PDF ne me pose pas de problème)
    <analogie stupide> Hier soir, j’ai rencontré un type qui se disait partisan de la liberté de chacun. Je l’ai assomé et séquestré dans ma cave. Ce que je trouve marrant, c’est que ce type soit "pour la liberté", mais si je choisi de le séquestrer, là, je me fais craché dessus.</analogie stupide>
    De même, tu es libre d’utiliser le logiciel de ton choix, à condition bien sur que le format choisi n’impose pas aux autres leur choix de logiciel. Ce qui est valable pour toi est valable pour les autres.

    "à condition d’installer OOo"
    Si un logiciel ne sait pas lire un format ouvert, c’est qu’il ne l’a pas implémenté. C’est donc la faute du logiciel. Si un logiciel ne sait pas lire un format fermé, c’est svt qu’il n’en connait pas les spécifications, c’est donc que ce format n’est pas conçu pour être échangé. C’est donc la faute du format.

    "pourquoi échanger avec quelqu’un qui le refuse"
    Microsoft a refusé de fournir des spécifications claires de ses formats. Donc, implicitement, Microsoft déclare: "les utilisateurs de MS Word ne peuvent pas échanger leurs documents avec quelqu’un qui n’a pas autre chose que MS Word"
    La personne qui refuse d’échanger, dans le cas de figure de MS Word, c’est MS Word. Si tu choisis MS Word, tu choisis un logiciel conçu "pour ne pas échanger". Finalement, même si tu n’en es pas conscient, c’est toi qui refuse l’échange, d’autant plus que d’autres formats (ouverts) existent et contournent ce problème.
    <analogie stupide> Si tu parles français et babylonien et que tu envoies une lettre en babylonien à un francophone, c’est toi qui fait en sorte que la communication ne passe pas. Et tu verras bientôt ton correspondant s’énerver. Il s’énervera car il veut communiquer (sinon, il n’en aurait rien à foutre), mais que tu t’obstines à le faire mal.</analogie stupide>

  70. Woofy

    Qu’on envoie un doc, un odt, un pdf, quel que soit le système, il faudra un programme pour le lire.
    Et quel que soit le système, il existe une solution non payante qui permet de lire ces 3 formats. Je pense que pour la majorité des utilisateurs, cet argument compte : le porte monnaie. Avec comme deuxième argument : la rapidité à lire le document. Donc pdf étant le format le plus répandu, venant ensuite le doc et bon dernier le odt.
    Perso, si je dois envoyer un document à quelqu’un, si je n’envoie pas de pdf, ça sera plus vite du doc que de l’odt !

  71. P²T!

    En l’état actuel des choses, si Linux (ou autre) était autant utilisé que l’os microsoft l’est aujourd’hui, ce ne serait pas une "attaque" virale sérieuse par mois mais à peu près 1000 fois plus.
    A votre avis, sur quoi il comptent les gentils concepteurs de virus, malwares, etc, etc, etc ? Ben sur les statistiques. Alors multipliez la probabilité de tomber sur un "con" de l’informatique par celle de tomber sur un pc fonctionnant sous windaube, tout cela facteur du nombre de machine en fonctionnement dans le monde. Ben oui, bizarre, ça fait beaucoup. Peut être que ça explique aussi le fait pour lequel on associe (presque)° toujours "virus" et windows, non ? Ah ouais c’est vrai, tiens.
    Ce n’est pas un problème de logiciel ou de vilains concepteurs méchants qui le font exprès (na!) ; non. C’est juste un problème de comportement. J’ai l’impression que les gens prennent l’informatique pour de la magie. Tout marche tout seul, on peut faire ce qu’on veut. Ben ouais. Bon après, faut pas s’étonner de se faire tailler son système par un troyen losqu’on est un fan des chaines mail par exemple ou qu’on télécharge la dernière version crackée et vérolée jusqu’à l’os de microsoft office pack 12 – 2009 v.42b trouvée sur http://www.haxxxworld/youcunt!/szddzdzs.ru (quelle ironie).
    Moi j’en conclus (comme d’habitude)° que les gens sont juste un peu débiles sur les bords.
    Et beaucoup au milieu.
    Enfin, avis personnel, faites-en ce que vous voulez.

  72. Bugx in the LinuX

    Linux c’est l’absurdité de vouloir atteindre l’inaccessible.

  73. TBR

    Pour info les "20% de cout de licence" dont parle Woofy j’en ai entendu parler très récemment. …dans un lien dirigeant vers une page de Microsoft sur le thème de "pourquoi choisir Windows sever?" s’appuyant sur une étude commandée (et certainement grassement payée) par Microsoft.