Près d’un million de dollars pour améliorer techniquement Wikipédia

Classé dans : Libres Services, Wikipédia | 6

Temps de lecture 5 min

image_pdfimage_print

Manel - CC byParticiper à Wikipédia est semble-t-il d’une simplicité enfantine  : il suffit de cliquer sur le bouton «  Modifier  » qui figure en haut de chaque article.

Sauf qu’apparait alors à l’écran une fenêtre, de prime abord assez déroutante, où se mélangent textes et «  signes cabalistiques  » propre à la syntaxe wiki de MediaWiki, le logiciel moteur de wiki sur lequel repose l’encyclopédie libre[1].

Cela n’empêche pas les participants de s’y habituer à la longue (surtout que l’on peut compter sur la communauté Wikipédia pour s’épauler les uns les autres). Mais il faut bien reconnaître que cela peut intimider voire carrément parfois rebuter le débutant.

C’est entre autres raisons pourquoi il faut suivre de près la «  Usability Initiative  » visant justement à améliorer l’expérience utilisateur de l’éditeur mais aussi du simple visiteur wikipédien. Et quand on parcourt par exemple le prototype de test de la version anglaise, on se dit effectivement que c’est en bonne voie.

Avec un budget de 890 000 dollars, MediaWiki deviendra-t-il plus facile à utiliser  ?

Can $890,000 Make MediaWiki Useful ?

Steven Walling – 12 juin 2009 – ReadWriteWeb
(Traduction Framalang  : Don Rico)

À la fin de l’année dernière, la Wikimedia Foundation (l’association à but non-lucratif qui soutient Wikipédia) a reçu une subvention de 890 000 dollars. Cette somme a été entièrement consacrée à la seule Usability Initiative, projet destiné à l’amélioration de MediaWiki.

Il y a peu, la fondation a rendu publics les premiers chantiers.

Même s’il ne représente qu’une fraction de ce qui se prépare, le travail accompli jusqu’à présent semble très prometteur, non seulement pour l’avenir de Wikipédia, mais aussi pour tous les projets basés sur MediaWiki. En ces temps de crise économique, il y a fort à parier qu’un MediaWiki plus performant pourrait rivaliser avec des solutions de travail collaboratif d’entreprise plus coûteuses et plus lourdes.

La campagne Usability Initiative

La campagne Usability Initiative de Wikipédia a pour but de rendre MediaWiki plus facile d’utilisation afin d’attirer de nouveaux rédacteurs bénévoles vers l’encyclopédie libre. La première étape de cette campagne, une étude approfondie de l’outil, a permis de pointer du doigt les faiblesses qui rendent la version actuelle du logiciel intimidante et décourageante pour le néophyte.

Dévoilés le 2 juin dernier, les premiers projets consistent en améliorations élémentaires de l’interface, des onglets de navigation, des résultats de recherche et de la barre d’outils d’édition. Pour l’heure, ils fonctionnent sur des sites prototypes et devraient être disponibles en option dans les préférences utilisateur de Wikipédia d’ici juillet.

Ce que nous réserve l’avenir

Les premières maquettes ne sont pas vraiment à couper le souffle, mais il ne s’agit encore que des prémices. Naoko Komura, la responsable du programme Usability Initiative, nous a récemment décrit dans les grandes lignes des mesures à venir plus audacieuses. Parmi les pistes explorées, on trouve une mise en ligne facilitée pour le contenu multimédia, un système d’aperçu en temps réel, et (c’est de loin la plus importante) la réduction ou la dissimulation de la syntaxe wiki extrêmement complexe utilisée pour la création des tableaux et des modèles dans MediaWiki.

En revanche, il n’est pas envisagé de supprimer cette syntaxe.

Presque tous les wikis d’entreprise intègrent aujourd’hui un éditeur de texte WYSIWYG. Même ceux qui ont été conçus à partir de MediaWiki, comme Mindtouch, ont vite remplacé la syntaxe wiki par le XHTML. L’Initiative tente de s’inspirer de l’expérience d’entreprises telles que Mindtouch, dont le PDG, Aaron Fulkerson, a confié à ReadWriteWeb qu’il était impressionné par l’Initiative, même si d’après lui «  le texte wiki restera toujours inférieur au XHTML  ».

Les éditeurs de texte WYSIWYG sont déjà disponibles pour MediaWiki grâce à des extensions, mais le risque d’endommager les données qui constituent le contenu de l’encyclopédie Wikipédia n’est pas négligeable. C’est le souci d’éviter ce scénario catastrophe qui pousse l’Initiative a écarter la possibilité d’un passage au WYSIWYG, en tout cas dans le cadre de ce projet.

MediaWiki de retour en entreprise  ?

Malgré ce choix de conserver la syntaxe wiki, il se peut que la Usability Initiative parvienne à rendre Wikipédia plus accessible aux collaborateurs, mais aussi à faire de MediaWiki un outil plus approprié pour une utilisation en entreprise.

Les frais de licence et d’abonnement pour les plateformes de travail collaboratif semblent plus coûteuses que jamais. En 2009, la majorité des entreprises préfèrent mettre à niveau et améliorer les logiciels qu’elles utilisent déjà que repartir de zéro. Des sociétés telles qu’Intel utilisent MediaWiki depuis des années, de façon massive et productive, et ce malgré ses excentricités.

L’objectif principal de la Usability Initiative est l’amélioration du logiciel afin de le rendre moins rebutant pour les nouveaux wikipédiens. Mais ce projet pourrait avoir une conséquence inattendue  : un regain de considération pour MediaWiki en entreprise.

Notes

[1] Crédit photo  : Manel (Creative Commons By)

6 Responses

  1. lrbabe

    Une piste plus probable que le WYSIWYG pourrait bien être le WYSIWYM comme dans l’excellent lyx. C’est un peu plus contraignant que le WYSIWYG, mais cela empêche de détruire la structure et la sémantique du document en tentant de l’enrichier visuellement.

  2. nojhan

    Il est clair que le fantasme des éditeurs WYSIWYG n’est pas adapté à l’utilisation principale de MediaWiki : Wikipédia. Car le WYSIWYG est bien un exemple de fantasme qui ne s’appuie pas forcément sur la réalité pragmatique du terrain, c’est un souhait de mode plus qu’une réflexion ergonomique. Or, en ergonomie, on sait qu’il ne faut pas écouter l’utilisateur, mais l’observer (http://www.codinghorror.com/blog/ar…).

    Les reproches sur les aspects éminément obscurs de la syntaxe des modèles (notamment les « infoboxes ») sont plus que justifiés. Cependant, le xHTML n’est pas une solution de remplacement, il demeure plus clair d’écrire [[un lien| mediawiki]] que sont <a href="htttp://équivalent">en xHTML</a>.

    De plus, la pratique prouve que les approches WYSIWYG paraissent plus simples à apprendre, mais sont éminement pénibles à maitriser. Que celui qui n’a jamais ralé après son traitement de texte ni eu des envies de meurtres contre son moteur de blog me jette la première pierre (http://www.google.com/search?q=WYSI…).

    Non, vraiment, sur les aspects techniques de l’édition, il était tout à fait nécessaire de lancer un projet d’envergure. Fort heureusement, le projet ne s’arrête pas aux considérations techniques, mais va plus loin et s’attaque aux problèmes liées à l’ergonomie en général…

  3. Barnabé

    A mettre en rapport avec l’excellent article que vous avez publié : Google nous rend-il idiot ? et avec cette information selon laquelle Google qui place déjà WP en 1° position pointe maintenant directement des liens vers WP : c’est plus de l’invasion, c’est le risque du monolinguisme et de l’information et du savoir simplifiés, formatés, hachés menus avant d’être servis, réduits au goût du plus grand nombre, du Mac Do pour l’esprit quoi !

    ça craint cette extension de la parole unique et de la langue appauvrie et de la pensée niveau zéro du mastodonte WP qui se taille un monopole sur le net avec l’aide de Google.

    ça ressemble à du Orwell cette affaire

  4. jean-mi

    Youpi, on va oublier le fond et faire de la forme sur wikipedia. Je vois déjà les problèmes de cohérences de mise en forme à venir sur wikipedia.

    Faire de l’ergonomie, ce n’est pas forcément rendre les chose en apparence plus engageantes mais les rendre plus efficace et plus agréable pour le même effort.

  5. Kimo

    Lol les gars…

    Sérieusement l’encyclopédie libre où la moitié des collaborateurs potentiels n’ont pas envi de participer car ils n’y comprennent rien ce n’est pas de l’encyclopédie libre c’est de l’encyclopédie geek.

    Le WYSIWYM… Effectivement ça serai sympa car même en connaissant le code on y vois absolument rien parfois avec les <ref> et autres  »'[[page|texte]] »’ qui s’empilent. Cela sera il suffisant pour venir notre professeur de français qui utilise son ordinateur ne fois par semaine ? Et qui aurai des choses très intéressantes à dire…

    Sur le site de l’initiative on note un fantastique travail pour rendre l’interface lisible tout en faisant en sorte qu’elle reste graphiquement proche de l’original pour conserver l’identité du site et ne pas perdre l’utilisateur.

    Enfin ce type d’initiative est très utile pour arrêter d’auto-entretenir une architecture inbitable née d’utilisateurs-concepteurs habitués à cette complexité. Je suis le premier à dire que c’est plus rapide d’écrire en code, d’avoir les 10 000 fonctionnalités en même temps sous les yeux… Quand on est habitué encore une fois ! Et tout le monde n’a pas envi de s’habituer à ce genre de chose alors qu’on est déjà assailli par la complexité. Pourquoi ne pas mettre Mamie devant MS Dos tant qu’on y est !

    La France est vraiment un pays de techniciens… Hé ho tout le monde ne sait pas programmer en Fortran ou a un bac+5 ! Et Wikipédia c’est aussi fait pour les gens normaux et les contributeurs occasionnels qui ont juste un petit truc à poster, donc pas envi de se mettre au code… Bon ok j’arrête…

    Passons aux supputations sur Google. Il vas falloir m’expliquer où Google gagne du fric avec Wikipédia car franchement je ne vois pas A moins que Google soit manipulé par la CIA qui elle même manipule le contenu de Wikipédia… Bon ok elle doit bien le faire un peu, mais les Aliens eux je les ai pas encore vu !

    Wikipédia est ranké 1 partout par ce que ces articles sont liés partout sur les pages web ce qui émoustille les robots de Google par exemple. Oui, taper "Mulder" redirige sur "X-Files" aussi… Pas sur Jean-Pierre Mulder, mon voisin de pallier.

    La bonne nouvelle… Pour tous nos amis geeks le projet usability développe un nouveau skin. Donc on pourra toujours forcer l’affichage de l’ancien pour les nostalgiques…