De la contradiction d’avoir un iPhone

Classé dans : Dégooglisons Internet, G.A.F.A.M. | 62
image_pdfimage_print

Mat Honan - CC byL’été dernier, me voici attablé à la terrasse d’un café, place de la Bastille, en compagnie de quelques membres influents de la blogosphère française. L’occasion d’évoquer Hadopi. Il allait de soit qu’ils étaient tous contre.

Un petit détail m’a frappé  : ils étaient tous accompagnés de leur iPhone, qui d’ailleurs ne leur laissait que rarement plus de cinq minutes de répit. iPhone qui vers la fin de notre entretien est carrément devenu le sujet principal de conversation, lorsque le possesseur de je ne sais plus quelle toute nouvelle application issue de l’App Store a voulu en faire la démonstration aux autres[1].

Peut-on être un pourfendeur d’Hadopi et plus généralement un chaud défenseur des libertés numériques tout en possédant un iPhone  ? Certes oui. Sauf que, comme vient nous le rappeler Bruno Kerouanton dans ce court et percutant article, nous sommes peut-être en situation de compromis, voire de compromission, avec quelques uns de nos idéaux, fussent-ils numériques[2].

Le paradoxe du citoyen consommateur

URL d’origine du document

Bruno Kerouanton – 14 septembre 2009 – Le Club des Vigilants
Licence Creative Commons By-Nc

Apple est loin d’être seule en cause mais le succès phénoménal de son iPhone illustre, à bien des égards, le paradoxe du citoyen consommateur contemporain.

D’un côté, il se dit écolo. De l’autre, il se jette sur un appareil dont la batterie est intégrée au téléphone, faisant de l’objet un produit jetable complexe à recycler.

D’un côté, il prône la liberté de téléchargement sur Internet, et le droit de dupliquer à l’infini films et œuvres musicales au grand dam des auteurs et de leurs ayants droit. De l’autre, il se précipite sur l’une des plateformes informatiques les plus verrouillées en termes de mesures anticopie.

D’un côté, il se méfie des monopoles. De l’autre, il utilise la plateforme de téléchargement AppStore qui centralise de manière obligatoire toute application disponible, préalablement soumise à la censure de l’éditeur californien.

D’un côté, il défend les logiciels libres et leur gratuité. De l’autre, il n’a jamais autant acheté de logiciels depuis la mise en place de l’AppStore.

D’un côté, il aime l’anonymat et le respect de la vie privée. De l’autre, il se rue sur l’iPhone qui est l’une des plateformes les plus intrusives, en termes de géolocalisation, mais également de suivi des habitudes d’utilisation et de consommation.

Le succès d’Apple tient à la technologie et à l’innovation. En offrant à ses clients un produit très en avance sur ses concurrents, en termes d’ergonomie et de fonctionnalités, ceux-ci sont prêts à en oublier les inconvénients, voire carrément à en occulter l’existence.

Ce comportement paradoxal doit être pris en compte dans le cadre de nouveaux enjeux sociétaux relatifs aux nouvelles technologies. Risques liés aux réseaux sociaux, difficulté de mise en application de réglementations de type Hadopi et bien d’autres thèmes d’actualité devraient être revus en tenant compte de cette surprenante tendance.

Notes

[1] Crédit photo  : Mat Honan (Creative Commons By)

[2] Sur le même sujet on pourra aussi lire cet autre article du Framablog  : iPhone 3G  : tout ce qui brille n’est pas or.

62 Réponses

  1. Très bon article, qui met bien en évidence les paradoxes de l’époque, voir la schizophrénie, mais le mot est probablement trop fort.
    Ce que j’ai envie de rajoutéer: Charité bien ordonnée commence par soi même.

  2. Il y a du vrai dans cet article mais ce passage est tout simplement absurde:

    "D’un côté, il défend les logiciels libres et leur gratuité. De l’autre, il n’a jamais autant acheté de logiciels depuis la mise en place de l’AppStore."

    Moi, je défends les logiciels libres en je ne fais pas de leur éventuelle gratuité une obligation! Ce que je veux c’est le partage des connaissances grâce au partage des sources. Si les développeurs demandent en échange une contribution financière je n’y vois aucun problème.

  3. J’ai un argumentaire un peu moins construit quand on me demande pourquoi je n’ai pas acheter un iphone (j’ai un n97) : j’aime pas apple, ni leur produit, ni leur politique.

  4. Depuis quelques mois je surveille un peu l’actualité des smartphones pour un futur achat. J’ai assez vite penché pour l’iPhone puis, au fil du temps, j’ai plutôt penché pour ne pas prendre un iPhone (pour les raisons que tu décris).
    Mais que dire des appareils qui utilisent Android ? Certes, c’est de l’Open Source. Mais c’est quand même du Google et ça, ça me gêne aussi côté liberté…

  5. On pourrait même élargir le débat à l’ensemble de l’internet Mobile qui avec touts ses restrictions ressemble plus au minitel qu’a internet. Ne pas oublier : «if it’s not open it’s not internet».
    La téléphonie mobile c’est d’abord et avant tout une gigantesque arnaque intellectuel et économique ainsi qu’une catastrophe écologique.

  6. Merci Framablog de nous rappeler cette belle évidence !

    C’est fou le nombre de gens qui cèdent aux sirènes consuméristes en faisant fi de leurs idéaux…

  7. Malheureusement, même si Androïd est open source, les applications que l’on installe dessus ne le sont pas pour la plupart. Ainsi si je veux connecter un compte twitter, il faut que je fournisse mes identifiants de connexion à l’éditeur du logiciel qui n’est pas twitter.
    Question sécurité, c’est très limite, d’autant que l’application à l’installation demande un accès à la plupart des ressources du téléphone, comme la liste des contacts. Comment savoir ce qu’elle en fait par la suite ?

    On est en effet encore bien loin d’un système parfait !

  8. J’aime bien le "quelques membres influents de la blogosphère française." Des guillemets ou un smiley aurait mieux signalé le second degré de la phrase.
    Ah, ce n’était pas du second degré ?

  9. Complètement d’accord, sauf pour le passage "En offrant à ses clients un produit très en avance sur ses concurrents,"

    Apple n’a jamais fait de produits en avance, il n’ont jamais rien inventé. L’iPhone est un smartphone, et ça existait depuis bien longtemps. Il y avait déjà des PDA tournant sur Windows Mobile, et offrant le wifi, le gprs et compagnie. Non, Apple créé des modes. Avec ses campagnes marketing très efficaces, ils créent des besoins dans le grand public.

    A la base les smartphones étaient plutôt utilisés par les pros, pour avoir leur agenda, consulter leur messagerie lorsqu’ils sont en déplacement, etc. De nos jours, c’est entré aussi dans le grand public. Les fournisseurs d’accès mobile font des forfaits spéciaux pour iphone, et la demande croit toujours.

    Et ça a été pareil avec l’iPod. C’est un simple lecteur de musique, qui d’ailleurs ne fonctionne qu’avec itunes et ne reconnait que deux formats. Mais bien avant que l’iPod ne sorte, j’avais déjà un petit module qui se branchait sur mon telephonne Siemens, et qui faisait lecteur MP3 (j’ajouterai meme qu’il était plus modulaire car on pouvait enlever la carte mémoire MMC).

  10. Je ne possède pas d’iPhone. J’ai été à une sortie avec des amis il y a quelques temps, et après quelques bières, la discussion s’est portée sur l’iPhone, comme Aka le décrit dans son introduction.

    Seulement ça ne s’est pas arrêté là. Ils se sont vite mis à plaisanter et dire des "si t’as pas d’iPhone, t’es un reclus de la société" et autres "le mec qui n’est pas sur facebook, il n’a pas de vie." Seulement moi, je n’ai pas d’iPhone et a l’époque je ne connaissais pas facebook non plus.

    Qu’est-ce que c’est que ces gens qui partent du principe qu’un bout de plastique avec une batterie explosive et un service en ligne inutile définit la société? Ça aurait pu être un cas isolé, mais des autres personnes que j’ai rencontré depuis, force m’a été de constater que cette mode de l’iPhone, et de l’accès au minitel 2.0 qu’il offre, fait naitre un climat très malsain.

  11. L’iPhone est clairement has-been (et l’a très vite été).
    Désormais il y a bon nombre de téléphones plus beaux qui font tout mieux et plus vite que l’iPhone et pour moins cher avec un modèle bien plus intéressant. Faut passer à autre chose c’est tout, même si c’est encore perfectible.

  12. +1 avec Brakbabord.

    Je suis sidéré par le nombre de personnes qui cèdent aux sirènes du marketing d’Apple.
    Rien de neuf dans l’iPhone au niveau fonctionnalités, l’innovation est purement dans l’utilisabilité (mais l’utilisabilité des concurrents est également satisfaisante) et surtout dans le matraquage médiatique et le buzz généré.

    Le néophyte ne peut pas passer son temps à comparer les produits, ils choisi donc celui dont tout le monde parle, même s’il est inférieur en terme de qualité et il va ensuite en faire la pub auprès de ses proches.

  13. >Faut passer à autre chose c’est tout, même si c’est encore perfectible.
    Ouais, faut acheter le dernier téléphone pour rester dans le coup sinon c’est trop la honte…

    (J’ai pas de téléphone mobile tout court… pas envie d’être tenu en laisse…)

  14. « Apple a inventé le baladeur, puis le téléphone. Attention, un jour ils finiront pas inventer le magnétoscope. »

    @Etenil, ne t’en fais pas, les geeks (les vrais) survivront à ça… L’esprit geek, si j’ose dire, date d’avant Apple, Facebook ou Google, et ces boîtes peuvent fermer ou faire n’importe quoi à leurs utilisateurs, ça ne nous fera ni chaud ni froid.

  15. Y’a qu’à attendre le nokia N9000 qui devrait fonctionner sous un os inspiré de Linux (ou je me trompe ?)

  16. Incontinentia Buttocks

    J’ai un téléphone portable technologiquement très avancé. Il me permet de téléphoner et d’envoyer/recevoir des SMS. Pour aller sur Internet, j’ai un Acer Aspire One. iPhone ? Non merci, j’ai beaucoup mieux.

  17. Très impliqué dans le monde des logiciels libres, je possède également un iPhone. J’en possède même deux pour dire la vérité.

    Drôle de paradoxe effectivement, mais l’iPhone est le seul téléphone à offrir autant de service qui font la joie des pauvres geek que nous sommes.

    Certes Android arrive, mais jusqu’a maintenant le système n’était pas vraiment à la hauteur.

    P.S : j’avais écrit un article il y a quelque temps sur l’iPhone et le jailbreak, qui au finale permet de le rendre un peu plus libre : http://tux-pla.net/t5

  18. Mass-Yas

    La semaine dernière en rentrant du boulot, dans le tram, j’ai vu un gars en train d’utiliser son iPhone pour parcourir le site 20minutes.fr
    Je trouve hallucinant d’avoir un appareil de ce type avec abonnement à 50€/mois qui va bien pour aller regarder le site d’un journal gratuit (et de grande qualité…. pfff) qu’on trouve à n’importe quelle station de tram/métro… et en + se crever les yeux sur un écran 3"
    Je trouve qu’on arrive aujourd’hui à des absurdités incroyables.

  19. Quand aKa prend un kawa avec ses potes du Café pédagogique.

  20. Je plaide coupable… Ca m’arrive même d’avoir honte, mais je me donne bonne conscience en n’ayant pas de voiture et en triant mes poubelles…

  21. Pour tous les détracteurs de l’iPhone: achetez-en un ou faites-le vous offrir, jailbreakez-le, et après venez critiquer et exposer votre point de vue suite à l’expérience que vous aurez eue. Quand il est sorti, sûrement à cause d’une sorte de jalousie que je me suis cachée à l’époque, j’ai crié au scandale en trouvant cela inadmissible d’investir autant dans un portable et un forfait. Actuellement ce n’est plus son prix qui fait crier, mais l’espèce d’incarnation du conformisme qu’il représente. C’est clair que son omniprésence a quelque chose d’agaçant, ainsi que toute la politique commerciale d’Apple, mais pourquoi un tel succès?Tout simplement parce qu’il n’y a pas d’équivalent à l’heure actuelle, dans le sens où c’est le seul produit de ce type où l’OS est en parfaite adéquation avec le hardware, avec tout ce que ça implique comme performance, confort d’utilisation, ergonomie, etc.
    Après jailbreak(OK c’est mal de "pirater", mais que celui qui n’a jamais téléchargé me jette la première pierre), c’est une infinité d’applications qui s’ouvrent à vous, libres ou payantes. En 2009, critiquer une telle réussite c’est être conservateur, has been, fermé, borné, et surtout passer à côté d’un produit d’exception.

  22. Très interessant article qui jette un beau pavé dans la mare.

    Sauf que, à bien y réflechir, c’est tout de même proche d’une autre fameuse contradiction : ceux qui vantent Linux, qui ont un dualboot Windows Ubuntu mais qui utilisent principalement Windows parce que "vous comprenez j’ai mes habitudes, j’ai pas le temps, j’ai mes logiciels préférés, etc."

  23. @carbaba : On peut critiquer sans jalousie aucune, simplement parce qu’on tient à la liberté. La vrai : pas celle du pirate qui casse des logiciels, applique des cracks, viole des contrats de licences, contrefait des logiciels ou jailbreake des machins, simplement celui qui n’aime pas qu’on essaie de l’enfermer.

    Après, si pour toi la liberté c’est d’acheter une prison et d’en scier les barreaux…

  24. En fait, je critiquerais plutôt l’hypocrisie qu’il y aurait à annoncer qu’on tient à sa liberté (d’utiliser les logiciels qu’on veut, de redistribuer ces logiciels, de les étudier et de les modifier) et à acheter un iPhone de son plein gré. En effet, ces appareils utilisent des contraintes techniques (verrouillage cryptographique) et contractuelles (interdiction de déverrouiller) pour limiter précisément ces libertés.

    Et peu importe qu’on puisse techniquement contourner ces contraintes : on a financé une entreprise et un produit qui limite ces libertés, c’est une violation du contrat, rien ne dit que ça marchera longtemps, etc.

  25. En étant, tant que ça, anti-iPhone et Apple, vous êtes aussi coincé que les utilisateurs pommés.
    Les gens qui ont des iPhone et bien tant mieux.. Nokia… C’est mieux ? vous en êtes sûr ? Si t’es pas content.. Tu fais comme moi je me trimballe des vieux téléphone qu’on me refile gratos. Mais de voir quelqu’un avec un iPhone ne me dérange pas plus que ça. Ce qui me dérange c’est d’en discuter pendant des heures. Ainsi que Facebook (en vrai j’en ai rien à foutre) et tout le reste. En réalité il faut que cela reste des outils pour avancer. Après chacun le sien comme ça vient. Le tout c’est d’avancer.

  26. Hybrid Son Of Oxayotl

    Tux-planet et carbaba, installez donc des jeux piratés sur votre Windows piraté, comme ça, vous aurez un système totalement à base de logiciels libres !

    (lol)

  27. @Hybrid Son Of Oxayotl c’est ce que je fais et je l’assume, car voler des voleurs c’est pas du vol!Quant aux questions d’éthique, dans ce cas-là on n’achète plus les produits fabriqués dans des pays violant les libertés individuelles, etc etc pour aller dans le sens de la contestation socialo-economico-jenesaistropquoi. Le libre c’est super, mais c’est moche et chiant, à l’image d’un barbu avec un t-shirt crasseux et des culs de bouteille!

  28. En même temps, ce qu’est actuellement la téléphonie mobile représente ce qu’abhorre le logiciel libre. Je doute que l’herbe soit plus verte chez la majorité des concurrents.

    Personnellement, j’ai choisi l’une des moins mauvaises solutions en prenant un HTC Dream (sous Android) sans forfait data pseudo-internet.

    Après, il est vrai que c’est du Google à toutes les sauces, là-dessus. (le pire étant l’application Agenda qui n’est pas fonctionnelle si on a pas associé son mobile à un compte Google)

  29. @carbaba : Ben, et bien voilà : on critique l’hypocrisie de se dire libriste et d’utiliser un iPhone. Tu n’es pas libriste du tout, donc pas la peine de te sentir visé, tu ne l’es pas !

    Je me permettrais juste de relever ton « [installer des jeux piratés sur mon Windows piraté] c’est ce que je fais et je l’assume, car voler des voleurs c’est pas du vol », sans le commenter d’avantage car cette phrase en elle-même témoigne d’un état d’esprit à des années lumières des principes du Libre.

  30. Je trouve cet article ridicule…

  31. @copio : Bravo, ça c’est du commentaire argumenté.

  32. @carbaba
    "voler des voleurs c’est pas du vol " …
    Ce ne sont pas des voleurs puisqu’ils ne te forcent pas à acheter. Et si tu achètes, tu signes un contrat qui explique tout ce qui est permis ou pas. Donc si tu te jetes dans la gueule du loup, ce n’est pas au loup qu’il faut faire le plus de reproches mais bien à toi et à ta frénésie de consommation.
    Je t’invite à regarder "loi du talion" et "légitime défense" sur wikipedia avant d’utiliser ces concepts à l’emporte-pièce.
    "Voler des voleur, c’est pas du vol" ?!!… c’est pas ce que disent les Israeliens contre les palestiniens, à moins que ce soit l’inverse : les palestiniens contre les israeliens, …ou plutôt non, les israeliens contre les palestiens … euh, plutôt les israeliens … non, en fait c’est les palestiniens, … euh non, les israeliens … euh ….mmmh ??? … les palesraliens ? …Les isralestieniens ???!!!!

  33. @carbaca et JosephK:
    Comme toujours il faut comparer avant d’acheter, se tenir un peu informé de ce qui va sortir et faire un choix sur ce qu’on voudrait, ce qu’il est possible d’avoir aujourd’hui, ce qui sera meilleur ou moins bien demain (ou jamais bien entendu). Personnellement je n’ai jamais considéré l’iPhone comme une bonne affaire. Au niveau du hype, ça a duré quelques mois, bon, plus besoin de l’arborer comme un vainqueur comme le font encore certains, c’est tout.

  34. On dira ce qu’on voudra, j’aime bien la photo 😀

    Sinon, toujours pour le chercheur (trouveur ? ) de Trolls, le libre super, mais moche et chiant, je le cherche encore :p

  35. Nous sommes dans ce que j’appelle l’économie de l’abstrait. Ce qui a de la valeur, ce n’est pas forcément un objet, son utilité. Mais ce quelque chose qu’on peut réussir à créer autour de lui. On n’achète pas une voiture de sport pour l’utilité qu’on peut en avoir. On n’achète pas un i-phone pour son utilité. Apple, c’est une marque à laquelle Steve Jobs a réussi un extraordinaire contenu, affectif, mythique.
    Remarquons qu’au delà de cet effet, Apple sait concevoir des matériels conviviaux. Néanmoins, dans le cas de l’i-phone, il a très vite été copié. Et on peut s’étonner de cette ruée sur un produit qui n’est pas le plus perfectionné.
    Le contre exemple parfait, pour ce que je sais de la technique, c’est Archos, et ses écran miniatures. En tête technologiquement, apparemment. Mais n’a pas su créer une aura.

  36. Kuro-Xirus

    D’un côté, y a-t-il un produit équivalent respectant toute ces "valeurs" ? A ma connaissance non mais sur internet on a le choix en logiciel mais dans ce domaine ce n’est pas sûr …

  37. Perif Eric

    Hey les bisounours, faudrait quand même pas oublier que tous ces projets demandent des investissements colossaux. Et qu’est-ce qui marche le mieux pour avoir le plus rapidement possible un retour sur investissement ? Je vous le donne en mille : le verrouillage ! On se met alors artificiellement en situation de rareté et de contrôle mais c’est le meilleur moyen de rassurer les actionnaires en remplissant rapidement les caisses, permettant en plus de pouvoir continuer à avoir un bon budget R&D pour la suite et l’avenir.

  38. Ah bon, t’es sur que le verrouillage rapporte plus? C’est marrant parce que moi je dirais plutôt l’inverse: tous les sites de vente de musique sont en train de se débarasser des DRM qui coutent cher et font fuir le client sans rapporter.

    Mais chacun est libre de penser ce qu’il veut…

  39. @Elessar : Si on devait référencer tout ce qui est libre ou pas… Et pourtant qu’on utilise on avancera jamais. C’est comme les ingénieurs de Palm pour le pre qui ont contourné la sécurité de la synchro itune. Eux cherchent "leurs solutions" à la solution apple. Dans cet article je sens la moralisation et les arguments qui tendent à donner comme résultat que la seule façon d’être intelligent est de ne pas acheter ces produits et de se tourner au libre car étant anti-adopi et j’en passe il est in-normal de côtoyer les méchants pas libre.

  40. Perif Eric

    @Etenil : Evidemment que le verrouillage rapporte plus. Comment, d’après toi, Bill Gates a pu devenir aussi rapidement l’homme le plus riche du monde ?

  41. >D’un côté, y a-t-il un produit équivalent respectant toute ces "valeurs" ?
    Un netbook sous linux avec clé 3G ?

  42. @carbaba
    >>Le libre c’est super, mais c’est moche et chiant, à l’image d’un barbu avec un t-shirt >>crasseux et des culs de bouteille!
    Salut, moi c’est Jorm, libriste. Je te souhaite la bienvenue dans la communauté Framasoft où les principaux termes abordés et valorisés sont les logiciels libres, moches et chiants. Au plaisir d’échanger avec toi des fichiers illégaux (car non libres) grâce à mon Windows piratés et la connexion non sécurisé de mon voisin (à son insu).

    @copio
    >>"Si on devait référencer tout ce qui est libre ou pas…"
    Crois-moi si tu veux mais y a des fous qui se sont mi ça dans le crâne, c’est pas croyable ! Tu les connais ? Voici leur adresse : http://www.framasoft.net, pourris-les !

    @aka
    >>"en compagnie de quelques membres influents de la blogosphère française. >>L’occasion d’évoquer Hadopi. Il allait de soit qu’ils étaient tous contre. Un petit >>détail m’a frappé : ils étaient tous accompagnés de leur iPhone[…]"
    Nooooooooon ? Loïc Lemeur possède un iPhone et est anti-Hadopi ! tu plaisantes ? 😀 😀 😀

  43. @ Perif Eric : Parce-que tu crois qu’il est parti de rien tel un gus dans son garage ? Avec des parents milliardaires et des bras très longs, ça aide pour mettre la vaseline.

    Et pour tous ceux qui "cherchent" un smartphone libre autant au niveau hard que soft, tel un bon geek, rejoignez OpenMoko ! Ah… on me dit que c’est pas assez bling bling… zut. Dommage, car ça fonctionne très bien et sans menottes.

  44. @yostral : Ou pour ceux plutôt qui veulent un smartphone beta qui ne marchera jamais à sont plein potentiel (ou tout cours) du à l’éparpillement (de merde) des projets alors oui c’est un bon choix

  45. @copio : Tu as l’air de t’énerver, mais encore une fois, je crois que personne n’a jamais critiqué les utilisateurs d’iPhone en général. Ce sont des prisonniers qui ont choisi leur prison de plein gré, s’ils sont heureux, tant mieux. Ce sont les libristes utilisateurs d’iPhone dont on critique l’hypocrisie : tu n’es pas visé.

  46. @ copio : je m’attendais bien à cette réponse débile faite par une personne qui ne semble absolument rien connaitre au sujet. Mais tu sembles prendre ton plaisir à croire ceci, je m’en voudrais de t’enlever ce moment de jouissance.
    Ah oui tiens, là tu réagis exactement comme ceux que tu critiques ici-même en parlant de l’iphone…

    Enfin, les vieilles images ont la vie dure, ta remarque est du même niveau que ceux qui affirment que GNU/Linux est un système d’informaticien et qu’il faut tout faire en ligne de commande.

    Donc avant de sortir de telles propos d’un autre âge, il est toujours bon de se renseigner pour ne pas avoir l’air ridicule. Mais tu as de la chance, ça ne tue pas ;-).

  47. GoingToCalifornia

    et ces personnes , ils ont vos iMachin-truc ?

    lien youtube ( désolé pour l’ hypoCrisie libriste … )

    http://www.youtube.com/watch?v=jmeH

    ( ne pas s’ arrêter aux premières images … )

    Ouvrez les yeux sur notre monde !

  48. Même pas mal 😉
    Je suis investi depuis plusieurs années dans le libre et j’ai un iPhone et j’en suis très heureux et pas honteux. C’est sûr, je préfèrerai avoir un équivalent libre ! Mais pour moi, l’iPhone fait le boulot que je lui demande et c’est la première fois que je ne lis pas la notice de mon portable pour m’en servir… Chacun ses contradictions… n’est-ce pas @hubertguillaud qui n’est toujours pas passé à http://identi.ca 😉
    Et j’ai beaucoup de méfiance à propos des gens dont l’éthique est absolument parfaite… combien d’entre vous ici ont un compte twitter et pas de compte sur un système de µblogging libre ? combien repassent sous windows pour profiter des jeux ? combien ont une PS3, une wii, etc. ? Combien utilisent les services de Google ? de Facebook à la place de Noserub ? Combien utilisent mac OS ? Combien utilisent encore windows (voir parfois Internet Explorer) ? Combien n’ont finalement jamais réellement participé au développement d’un logiciel libre (je veux dire plus que quelques heures par an) ? Combien ne codent que des sites AAA ? Combien ont un OS vraiment libre sur leur téléphone ? Combien ne mangent jamais de Nutella à la petite cuillère ? Je pourrais multiplier les exemples et, pour ma part, je réponds non à presque toutes ces questions (sauf Google, les sites AAA et le Nutella). Mais j’ai un iPhone.

    L’usage de l’iPhone n’est pas si enfermant quand on le considère comme un client SMTP et HTTP – ô combien efficace. La démocratisation de l’accès internet illimité en mobilité (car l’iPhone est sans doute le plus gros contributeur pour le déploiement des offres data illimitées) est même une forme de libération de la même manière que Windows a contribué à libérer l’informatique personnelle aux temps où l’informatique était réservée à une élite.

    Je suis évidemment d’accord pour dénoncer le fonctionnement trop fermé de l’iPhone mais je pense que l’article se trompe en montrant du doigt les utilisateurs. Où est la promotion des alternatives ? (Tiens c’est une bonne idée d’article ça ? 😉

  49. @GoingToCalifornia : Je regarderais ça avec plaisir, mais je ne peux pas. C’est du Flash, je ne peux pas le lire.

  50. @Ellessar

    y a pas un bidule Gnash : sudo aptitude search gnash pour le debianneux honteux .

    entre deux écrans gelés, ça peut marcher …

  51. @Charles Nepote : Oui, tu as raison, nous sommes toujours le mauvais utilisateur d’un autre système et nul n’aura d’éthique parfaite comme tu le dis. Et tu as raison de souligner que l’iPhone agit sur la libération de la mobilité comme Windows en son temps a libéré l’informatique personnelle.

    Il me semblait bien que j’avais déposé un commentaire un peu fatigué. Merci !

  52. Je sais, p2Free. J’utilise habituellement swfdec, et c’est ce que je vais faire là, mais ce n’est pas l’idéal. Dès que j’aurai récupéré l’URL du fichier vidéo, le la posterai ici, comme ça ce sera vraiment accessible.

  53. @Hubert Guillaud : L’iPhone, agir pour *libérer* la mobilité ? Bon sang, j’ai lu des trucs ahurissant, mais là, tu viens de battre le record…

  54. Je pense que la liberté c’est d’utiliser son téléphone pour répondre à des besoins et non de laisser son téléphone créer des nouveaux besoins. L’iPhone reste un outil, libre à chacun de l’utiliser à se corrompre ou de l’utiliser parce qu’il est pratique. Si d’autres téléphones sont mieux et moins chers, alors ce n’est pas qu’on est pas libre de choisir mais qu’on est pas très lucide.

  55. L’inutile devient indispensable…

  56. Comme le mentionnait aKa dans un commentaire en mars, est-ce que la vie privée serait un problème de vieux cons ? En effet, j’ai pu observer cette apparente incohérence de certains utilisateurs qui ne semblent pas fondamentalement "intéressés" par ce qui est fait de leurs données perso (ou des "sacrifices informationnels" à faire) en échange de fonctionnalités, ergonomiques il faut bien le reconnaitre 🙂
    Inconscience cyberspatiale des conséquence de divulgations d’information personnelle ou redéfinition de la notion de vie privée?… aucune idée… une chose est sûre, le monde change…
    http://www.internetactu.net/2009/03

  57. Sur la vie privée, j’avais lu un commentaire super intéressant à propos de Facebook sur le forum d’ubuntu :
    http://forum.ubuntu-fr.org/viewtopi

    "En reprenant les travaux de Noam Chomsky, on peut isoler un comportement très intéressant des individus qui s’applique très bien à Facebook.

    On remarque que les gens adoptent, lorsqu’ils ont l’illusion d’avoir un certain contrôle, un comportement qu’ils refuseraient si on leur imposait. Par exemple, le cas du portable, beaucoup de gens s’inquiètent et protestent assez vivement contre la présence d’antennes relais en face de chez eux, pourtant, toutes ces personnes possèdent un téléphone portable. La raison étant que par le choix qu’ils ont fait d’en posséder un, ils ont une illusion de contrôle, chose qu’ils n’ont pas lors de l’installation d’une antenne en face de chez eux. On remarque la même chose avec le wifi, certaines bibliothèques parisiennes ont débranché leur wifi sous la plainte des employés, il est fort probable que ces mêmes employé subissent le wifi chez eux de leur box internet mais encore une fois, ils ont un sentiment de contrôle qui les amènent à ne pas refuser la présence du wifi chez eux.

    C’est la même chose pour facebook, le fait que les gens choisissent délibérément d’utiliser le service leur donne une illusion de contrôle, alors qu’il est certain que l’idée d’un facebook gouvernemental obligatoire (qui a dit EDVIGE ?) aurait leur désapprobation la plus vive.

    Là où on peut reprendre les travaux de Chomsky, c’est le fait que c’est un comportement très bien comprit des groupes industrielles et politiques pour obtenir des gens un comportement qu’il est impossible de leur soumettre sans déclencher protestation vive de la population.

    Et à ce propos, je vous invite à aller voir le documentaire de Daniel Mermet sur Noam Chomsky actuellement au cinéma."

  58. Cet article est absolument exact.
    Bien vu.
    Maintenant je sais pourquoi je ne me suis pas jeté sur l’iPhone quand il est sorti, ni même aujourd’hui où le prix du modèle de base a chuté (avec l’arrivée du 3G).

  59. J’ai un téléphone tout simple, le même depuis 3 ans, un forfait à 17,90€ avec report illimité des minutes, et j’ai toujours un à 2 mois d’avance. Chaque fois que M. Bwig ou M. Eséfair m’appelle, c’est pour me proposer un truc plus cher, avec des tas d’applications dont je me tape complètement, genre "la télé", alors, non merci. J’ai un mp3 "générique", 40€ chez Ochant, qui offre l’avantage de disposer d’une connectique USB standard, et d’être compatible "tous OS". Ah, et puis, je ne suis pas sur Facebook. J’ai un compte Gmail, mais, vu que je le vide régulièrement dans mon Thunderbird, il n’y a rien dedans qui soit vieux de plus d’une semaine. Suis-je normal, docteur ?

  60. Concernant Gmail, que tu le vides ou pas ça change rien… ça passe quand même dans leur base de donnée et ils en font ce qu’ils veulent. (expérience perso : http://schroffenstein.free.fr/index… )
    Sinon, mieux que de vider sur Thunderbird, c’est de vider sur Gmail directement parce que les messages envoyés depuis Thunderbird sont gardés en copie.

  61. @Charles Nepote:
    Commentaire très juste.

    Très rares sont les libristes totalement libres, c’est à dire qui ont du matos avec pilotes et firmwares libres, pas un seul blob proprio, pas de compte MSN, leur serveur mail auto-hébergé, etc..

    Ce qui compte est que l’utilisateur ait la possibilité de se libérer, et de ce point de vue un iPhone n’est pas la pire des prisons: on peut parfaitement faire sans. On peut appeller depuis un iPhone vers un autre téléphone (y compris un FreeRunner sous OpenMoko), faire de l’IMAP avec un serveur mail libre..

    Cet article s’attaque à un "symbole" et fait parler de lui, mais ce serait peut-être "mieux viser" de pointer du doigt, non pas un truc proprio qui reste parfaitement optionnel et tout compte fait plutôt intéropérable, mais plutôt les prisons propriétaires qui s’imposent même aux libristes qui n’en veulent absolument pas.
    Si je ne veux pas d’iPhone rien ne me poussera à en acheter un, par contre:
    – ai-je le choix d’acheter un PC qui tourne sans aucun pilote propriétaire? Difficile.
    – combien de libristes ont "choisi" d’installer Flash parce que le Web leur pourrit la vie s’ils n’ont pas Flash?
    – combien de libristes ont un compte MSN parce que "mon conjoint/ma famille/mes collègues sont sur MSN"?

    Ce n’est pas un problème que "plein de gens" aient un iPhone: le jour où ils s’en débarassent ils ne perdent par leur carte SIM, ni leur boîte mail, ni leurs contacts.
    Par contre, qui serait capable d’envisager, là tout de suite, la suppression de tous ses pilotes proprios, de son compte MSN et de son plugin Flash?

    C’est à la difficulté qu’on a à s’en séparer qu’on mesure le danger et l’emprise d’une solution propriétaire, pas à son caractère "très très propriétaire" ou "symbolique". Un jeu avec des DRM anti-copies (bouh, DRM, pabien) n’est pas, à mes yeux, une grande menace pour le libre: le jour où il me casse trop les pieds il part à la poubelle et ça ne changera pas grand chose dans ma vie.

  62. Bob Morane

    Je me permet de commenter un peu sur le sujet. J’en vois de toutes les couleurs et comme à l’habitude, avec la religion et la politique, l’informatique reste une des principales sources d’exaspération des individus.
    En ce qui me concerne, j’utilise et ai utilisé Mac OS 9-10, Ubuntu (entre autres) et Windows ( 95- 98-XP ) et je n’ai pas d’iPhone mais j’ai un vieil iPod 3G. 😉
    Bref, un iPhone est, pour rejoindre quelques rares commentaires, un produit qui convient à une certaine utilisation : la seule liberté est de choisir en connaissance de cause si on veut ou pas s’en servir. Point barre. Le marketing est mensonger ? Mais c’est une lapalissade voyons ! Comme quand on propose de vivre dans un monde plus libre grâce à Framasoft ! C’est une accroche tapageuse qui a pour but d’attirer le chaland, c’est tout.

    Un outil (informatique/technologique) n’est pas qu’un outil, il est aussi une revendication sociale, politique, philosophique et parfois dogmatique, mais :
    – quand j’en ai eu marre de planter, de la philosophie barbare et l’ergonomie pourrie Windows je suis passé à Mac OS.
    – quand j’en ai eu marre des limites quantitatives en terme logiciels et matériels sous Mac je suis passé à Linux.
    – quand j’en ai eu marre de devoir passer ma vie à essayer de configurer le système en ligne de codes, plutôt qu’à m’en servir (!!!), je suis retourné sous Windows… Etc,…

    Bref, quand les gens en auront marre de se faire ch*er sur tel ou tel système parce qu’on leur a menti en leur disant que c’était bien, ils passerons à autre chose. C’est tout. Les moins malheureux sont ceux qui n’attendent finalement rien d’un produit de telle manière qu’ils en seront fatalement satisfait !
    C’est pour ça que ça marche l’iPhone et c’est pour ça qu’Apple (comme d’autre) s’en fout plein les poches.

    Donc oui, proposez une alternative ergonomique, ludique, un minimum utile et autre que la seule bonne conscience de choisir un produit ‘libre’ et vous aurez des adeptes. Sinon le libre et toute la pignolade qui l’entoure restera un truc moche par des geeks pour des geeks et vous passerez votre temps à vous plaindre que les gens ‘c’est que des cons’.

    Sans rancune,
    Bob Morane, utilisateur de tout, y compris du libre (quand c’est pratique ET que ça fonctionne) mais pas libre de laisser un commentaire sans ‘indiquer une adresse mail valide’.
    CQFD 😛