Geektionnerd : bye bye Google Wave

Classé dans : Grise Bouille, Libres Cultures | 7

Temps de lecture 1 min

image_pdfimage_print

Le 4 août dernier, une dépêche AFP tombait sur nos téléscripteurs  : Google met fin à Wave, un outil de collaboration en temps réel.

Histoire de nous rappeler que tout le monde peut se planter mais aussi qu’en l’absence de code source libre, le propriétaire d’une application peut en faire ce qu’il veut quand il veut sans que les utilisateurs (il y avait un peu quand même ici) aient leur mot à dire…

Geektionnerd - Simon Gee Giraudot - CC by-sa

Geektionnerd - Simon Gee Giraudot - CC by-sa

Crédit  : Simon Gee Giraudot (Creative Commons By-Sa)

Suivre Gee:

Auteur/dessinateur de bandes dessinées (Grise Bouille, Le Geektionnerd, Superflu, Bastards Inc, etc.). Et docteur en informatique (généraliste conventionné secteur 42).

Articles récents de

7 Responses

  1. Georges

    On l’utilisait pas mal avec les gens de ma classe.
    ça faisait majoritairement office de documentation et de forums.
    La prise de note en commun, pendant les cours, ça roxxe.

    Du coup on va se monter un serveur pygo-wave ( http://pygowave.net/ ) ou etherpad pour remplacer le service.

  2. mart

    "mais aussi qu’en l’absence de code source libre, le propriétaire d’une application peut en faire ce qu’il veut quand il veut sans que les utilisateurs (il y avait un peu quand même ici) aient leur mot à dire…"

    Ben il était pas libre à la base google wave ?
    Ou alors c’était le protocole mais pas le client ?

  3. Kalenx

    C’est étrange, en lisant la première bulle, j’ai cru qu’il parlait d’Emacs…

  4. Asmodeus

    Lool Kalenx.

    Bien vu le joli Troll sur Emacs 😛

  5. Incontinentia Buttocks

    Le troll ? Il n’y a aucun troll.

    Je ne savais pas que Google Wave a fermé. Il n’y a pas eu énormément d’infos à ce sujet, ou je me trompe ?

  6. Korfuri

    Google arrête le développement de Wave, mais ils ont quand même libéré énormément de code. Ok, ils n’ont pas libéré celui du client web (sans doutes pour des raisons techniques – Google sait manier l’open source pour favoriser l’adoption de ses technos, et ils savent bien que plus de gens avaient ce client plus Wave avait de chances de marcher, je ne pense pas qu’ils aient gardés ce client close-source pour des raisons stratégiques).

    Il nous reste toujours FedOne, une implémentation complète d’un serveur Wave, par Google (y compris le protocole de fédération, c’est à dire le protocole serveur-serveur), et un client qui respecte le protocole client-serveur de FedOne (bon, le client est minimaliste, mais c’est une base de travail).

    Au final, le paragraphe sur le coté libre est toujours vrai (c’est une vérité générale) mais ne s’applique pas vraiment ici, ou alors dans l’autre sens : si vous voulez toujours utiliser Wave, vous pouvez continuer allègrement sans avoir de comptes à rendre à qui que ce soit 🙂

  7. trantorien

    J’adore Wave. C’est un super concept. Peut-être trop novateur. Pour avoir fait de la gestion de projet avec, je peux dire que cela était vraiment efficace. Perfectible, mais efficace.