ABC-Map : réalisez des cartes et des tracés facilement

Classé dans : Libres Logiciels | 7
image_pdfimage_print

Soyons francs : quand un développeur se présente à nous en expliquant qu’il a pensé son premier projet pour le grand public, pour la famille Dupuis-Morizeau (notre sympathique famille-témoin de Normandie qui, doit-on le rappeler, a pris le relais de la famille Michu), et qu’en plus il a placé ce projet sous licence libre… on a envie de frapper des mains et sauter partout en débouchant le champomy… Ce qui est dangereux pour les ordinateurs qui nous entourent, alors on le fait pas.

Par contre, on a aussi envie d’en savoir plus sur ce projet, et de le partager sur le Framablog.

Rémi Pace a bien vu que, chez les Dupuis-Morizeau, créer une carte se résumait à une mauvaise capture d’écran de Google Maps et un coup de paint (avec traçage aléatoire à la souris) ou de toshopage mal cracké (mais là faut demander à la petite, parce que les autres ne maîtrisent pas).

Or, on a souvent besoin de cartes à imprimer, mettre sur un site web ou un flyer… Et ce géographe de Rennes a développé une solution simple, libre et documentée (avec de zolis tuto vidéos) pour aider les Dupuis-Morizeau à réaliser simplement et en toute liberté leurs itinéraires, tracés et autres chemins de rando…

Découvrons donc ABC-Map avec son créateur, Rémi Pace.

Carte Réalisée en 20 minutes avec Abc-Map (merci à la communauté d'OSM pour le fond de carte)
Carte Réalisée en 20 minutes avec Abc-Map (merci à la communauté d’OSM pour le fond de carte)
Bonjour Rémi, peux-tu te présenter aux membres du framablog ? Car sans vouloir spoiler ta réponse, tu n’as pas un profil de développeur, à l’origine… je me trompe ?

Bonjour Pouhiou, merci de m’accueillir sur le magnifique Framablog ! En effet je n’ai pas le profil type d’un développeur. Je suis actuellement étudiant en 3e année de Licence de Géographie-Aménagement à Rennes, une licence de sciences sociales où les cours ne concernent pas du tout le développement informatique.

En fait je me suis formé en autodidacte à l’informatique et à la programmation toujours en fonction de besoins : créations graphiques, sites internet, traitement de données, etc. Et comme le Web est très bien fourni en matériels et en tutoriels j’ai pu vite acquérir une bonne aisance. Petit à petit, je me suis mis à aimer ce que je faisais et désormais je m’oriente vers une formation de développement.

Parallèlement et depuis longtemps je bidouille les cartes qui me tombent à portée de main. On y découvre un tas de choses intéressantes aussi bien sur notre environnement direct que sur le monde et ses mécaniques. Mais malgré les utilisations possibles très concrètes j’ai toujours trouvé qu’il était assez difficile de créer des cartes simples. D’où mon idée de créer Abc-Map.

Chez Framasoft, on parle beaucoup de la famille Dupuis-Morizeau… Entre l’oncle agent d’accueil en office de tourisme, la cousine qui fait du trekking et le jeune couple de papas qui organise une chasse au trésors pour l’anniversaire du petit… Ils ont besoin de cartes mais ne sont pas hyper branchés informatique… Concrètement, ils doivent faire quoi ?

Les Dupuis-Morizeau peuvent très bien apprendre à se servir de QGis ou de GvSIG et lorsqu’ils manieront les connexions WMS et WFS sur le bout des doigts et lorsqu’ils sauront tout des systèmes de coordonnées et des requête SQL ils pourront créer leurs cartes au trésor et leurs itinéraires de trekking… après 3 où 4 semaines de formation (et je ne donne pas cher de la moumoute de Monsieur)

Je plaisante bien sur :) En fait il existe pas mal de solutions libres très efficaces et qui répondent parfaitement à l’utilisation d’usagers confirmés. Quantum GIS notamment est un logiciel libre tout simplement impressionnant. Son ergonomie et ses possibilités sont énormes mais il demande une formation longue et complexe et une grande aisance en informatique.

En comparaison Abc-Map à des fonctionnalités bien plus limitées mais permet de créer une carte pratique (c’est à dire d’utilisation concrète) rapidement et avec peu de formation. Attention, il faut tout de même se pencher sur le concept et manipuler un peu avant d’obtenir un résultat convenable, mais en autodidacte on parle de suivre un ou deux tutoriels d’une trentaine de minutes chacun. Ensuite il est parfaitement possible de créer des croquis ou des cartes de très bonne qualité.

Le principe du logiciel est assez simple : Tonton Dupuis peut importer une carte à partir d’images ou d’un site de cartographie en ligne, éventuellement la géo-référencer pour utiliser des coordonnées, dessiner des formes, ajouter du texte et des photos puis mettre en page sa carte. Une méthode classique en géographie mais accessible ici dans un seul logiciel, et rappelée à l’aide d’un assistant de création.

De cette manière on peut facilement créer des itinéraires sportifs, des circuits de balade, des cartes de chasse au trésor ou des plans… sans passer plusieurs jours à se former et en se focalisant sur le sujet plutôt que sur le maniement du logiciel.

Quelles sont les fonctionnalités d’Abc-Map qui sont le plus utilisées ? Est-ce que tu as eu des retours d’utilisations que tu n’aurais pas soupçonnées ?

Les utilisateurs me communiquent leurs utilisations et leurs besoins via plusieurs formulaires disponibles sur le site et ce qui ressort tout de suite c’est que les usages sont très variés et souvent pratiques : sports, transports, tourisme, enseignement, activités écologiques…

Mais ce qui m’a fait plaisir c’est quand des utilisations plus atypiques sont apparues : apiculture, pêche, botanique, généalogie, création de jeux… C’est exactement pour ça que j’ai créé ce logiciel, pour les utilisateurs qui ont besoin de cartes pour des activités concrètes et qui n’ont pas la possibilité ou pas l’envie de devenir experts en système d’information géographique.

Et j’ai été particulièrement heureux d’apprendre qu’Abc-Map participe à l’organisation de maraudes sociales et au travail d’associations et d’initiatives citoyennes. Les cartes nous permettent de penser et de nous organiser, et chaque possibilité d’y arriver plus clairement et plus simplement laisse un peu plus de place à la décision et à l’action.

Quant aux fonctionnalités les plus utilisées, je pense que le logiciel est utilisé généralement dans son ensemble, puisqu’il propose une méthode de création. Cependant certains utilisateurs confirmés de logiciels de CAO qui préfèrent l’ergonomie de leur logiciel fétiche utilisent Abc-Map pour assembler un fond de carte automatiquement ou pour placer des objets en fonction de coordonnées spatiales.

Sur combien de temps s’est développé ABC-Map ? Quel langage as-tu choisi et pourquoi ?

Le développement du logiciel a duré un an ce qui est assez long je pense (en alternance avec un emploi et mes études). Mais étant donné que c’est mon premier projet et que je ne connaissais même pas les principaux patrons de conception en me lançant je suis déjà bien content qu’il soit viable et diffusé :).

J’ai choisi de le développer en Java. C’est un langage bien documenté qui permet de coder moins et de coder pour de nombreux systèmes d’exploitation. Dès le début du projet je me suis tout de suite imposé de proposer une solution pour un maximum de systèmes, sans laisser de coté tous les non-$Krosoft.

Ce qui m’a décidé aussi c’est que de bons environnements de développement et de bonnes bibliothèques sont disponibles pour Java grâce au travail de nombreux développeurs. Pour bien se rendre compte de ce que je dis il faut avoir déjà utilisé Eclipse et Maven, ce sont des programmes sensationnels qui permettent de se dépasser en termes de conception et d’organisation.

On voit bien dans les coûts de production de ton logiciel la part importante que prennent les postes chips, olives, bières et Pic Saint Loup AOC… As-tu mis Abc-Map sous licence Beerware ou tu as préféré une autre licence libre ? Et comment ça t’es venu, du coup, de proposer ton logiciel sous licence Libre ?

Abc-Map est distribué sous GNU Public Licence 3, ce qui laisse de bonnes possibilités en termes d’utilisation et de modification. Ce qui m’a décidé à publier sous licence libre c’est l’opinion que j’ai des développeurs/développeuses qui prennent du temps pour créer et partager des logiciels utiles comme LibreOffice, VLC, QGis, Inkscape, The Gimp, Notepad ++, Eclipse,…

J’ai toujours été très impressionné de voir comme ces logiciels sont de bonne qualité et comme ils servent tous les jours les intérêts des utilisateurs. Je pense que j’ai voulu apporter ma petite pierre au cairn. Je trouve dommage par contre que l’on insiste trop peu sur l’aventure humaine que représente le travail bénévole des personnes qui rendent l’information plus accessible et plus pertinente. Il y a encore des gens qui pensent que si un logiciel est gratuit, c’est qu’il est mal bricolé et de mauvaise qualité !

Et contre ce genre de fausses idées, et pour promouvoir l’usage du libre les organisations comme Framasoft et les annuaires de logiciels libres jouent un rôle très important. Il faut mettre en avant la qualité des logiciels et des projets, leur disponibilité, leurs usages et leurs histoires plutôt que de présenter le libre comme une licence contraignante qui produit des logiciels austères, complexes et peu fiables.

Un logiciel aux frais de développement honnêtes ;)
Un logiciel aux frais de développement honnêtes ;)
As-tu songé à déposer ton code sur un Git ? Comment envisages-tu les apports de code que la communauté pourrait te donner ?

Pour l’instant la question ne s’est pas vraiment posée, personne ne m’a proposé d’aide pour le développement. Je ne serai pas contre mais je veux d’abord proposer une version qui me convienne, c’est çà dire que je jugerai minimale, toujours dans l’objectif de me former à la programmation et de réussir un projet de bout en bout.

Dans le courant de l’année lorsque j’aurai terminé les dernières améliorations qui me semblent indispensables je compte créer un Git pour permettre des contributions d’utilisateurs et j’espère que ça pourra se faire dans de bonnes conditions.

Quelles sont les prochaines fonctionnalités que tu souhaites développer ? Et comment peut-on aider le logiciel Abc-Map : avec du code, des sous, de l’aide, du partage… ?

Tout d’abord je souhaite améliorer un peu l’interface. J’ai eu quelques retours intéressants et je vais adapter le logiciel pour qu’il soit plus intuitif. Ensuite je souhaite le traduire au moins en Anglais et en Espagnol, toujours dans un esprit de partage.

Une des grosses améliorations aussi sera de proposer des solutions d’import / export pour GPS et pour d’autres logiciels à dimension géographique. Et pour améliorer la prise en main je souhaite dès que possible créer plus de tutoriels et plus de vidéos pour démocratiser encore le fonctionnement du logiciel.

Pour aider pour l’instant je souhaite surtout diffuser l’information pour que le logiciel soit utilisé et pour avoir des retours d’expériences d’utilisateurs. J’aimerai beaucoup aussi recevoir des cartes créés avec Abc-Map. Pour l’instant j’en ai peu et je souhaiterais en publier bientôt sur le site sous la forme d’un album pour encourager la création et pour donner des idées. Bien entendu j’accepte également les dons, il reste encore plein de place dans mes placards pour des olives et du Pic Saint Loup !

Et comme souvent sur le Framablog, on te laisse le mot de la fin…

Pour finir je dirai que je conseille à tout le monde de se lancer, de profiter des outils et de la documentation à disposition sur le net pour créer de nouveaux projets ou participer à ceux qui sont en cours : c’est une expérience géniale, ça peut être long et difficile mais quand le résultat est là ça vaut largement les heures de galères :)

Et un grand merci à tous ceux qui développent des outils libres et utiles, à ceux qui créent de l’information libre et accessible sur le net, et à ceux qui font la promotion de ces pratiques constructives !

Auteur et comédien, c'est par l'aspect "culture libre" (romans édités par FramaBook) que j'ai rejoint Framasoft. Tout ce que j'écris (romans, théâtre, Guide du connard professionnel -avec Gee- et chroniques vidéos) s'élève dans le Domaine Public Vivant via la licence CC-0.

7 Responses

  1. Je veux bien contribuer. Je propose d’expliquer à ce développeur le fonctionnement basique de Git. Ça peut se faire par téléphone (ou Firefox Hello) en 1h30 chrono (j’ai déjà réalisé cet enseignement express avec de purs débutants sous GNU/Linux.)

    Vous avez mon mail…

    Merci à tous.

  2. il conviendrait de rajouter abc-map sur http://www.framasoft.net/rubrique425.html 🙂
    je l’ai téléchargé mais n’ai pas réussi à le lancer sur ubuntu 14.10, pas de retour lorsque je lance ./abcmap.sh dans le rep où je l’ai téléchargé 🙁
    l’aide et les vidéos sont assez orientées windows (je peux comprendre) et sans page de doc sur http://doc.ubuntu-fr.org/, j’avoue que j’ai abandonné un peu vite

    • L’annuaire de logiciels libres Framasoft est pour l’instant gelé, nous n’y ajoutons plus de logiciels (l’annuaire est devenu obsolète, l’ajout d’une fiche est trop complexe et nous n’avons plus de bénévoles sur le coup). Mais si on va voir le tout nouveau forum des bénévoles de Framasoft… on observe que la relève est en train de se créer, à son rythme (et on peut même y participer ^^) : https://framacolibri.org/t/redacteurs-framalibre-reboot-de-lannuaire/133

      Merci sur tes retours pour l’installation.

  3. zenon

    le script sous linux ne fonctionne pas.
    En tapant, java -Xms512m -Xmx1024m -jar ./bin/abcmap.jar cela se lance

    • Bonjour !
      Je suis surpris concernant les scripts. Je les teste régulièrement et ils fonctionnent sur mes installations Linux. Si vous avez des détails ou si vous souhaitez discuter de vos difficultés n’hésitez pas à me contacter !