Framabee, le (méta-)moteur qui va vous butiner le web !

image_pdfimage_print

Comme nous le disions dans un article précurseur de notre projet de Degooglisation d’Internet : « nous n’avons pas peur, nous ne sommes pas résignés, et nous avons nous aussi une vision à long terme pour changer le monde. »

Libérer votre porte d’entrée au Web.

Parmi les plus importants outils qu’il faut libérer au plus vite : les moteurs de recherche. La dépendance du Web envers Google, fait de ce dernier un acteur monopolistique tout-puissant dont le moindre frémissement des algorithmes fait pâlir d’effroi les webmestres les plus endurcis, et peut faire perdre beaucoup d’argent à plus d’un acteur économique. L’autre aspect du moteur de la Firme réside dans la gigantesque base de données qu’elle contribue à alimenter, avec le consentement plus ou moins conscient des internautes eux-mêmes, en enregistrant nos recherches… c’est à dire aussi nos envies, nos souhaits, nos rêves.

Devrions-nous pour autant réinventer la roue ? Nul besoin de dénigrer le moteur de Google qui, qu’on le veuille ou non, constitue un outil formidablement efficace pour effectuer des recherches sur Internet. Si de surcroît on combine ces recherches avec celles d’autres moteurs, moins puissants mais plus spécialisés, le résultat s’avère apporter une plus-value objective.

Il n’est plus guère nécessaire aujourd’hui de vous rappeler quelle importance a la sécurité des données. Tel est pourtant bien le cœur du problème et d’autres que nous l’ont compris depuis longtemps. Ils proposent des solutions très confortables, certaines encore à l’état de projet. Ils mutualisent les puissances des moteurs de recherches dont celui de Google (on les appelle des métamoteurs) tout en garantissant la sécurité de nos identités, ou bien encore en passant par d’autres protocoles comme le P2P :

Et Framasoft envoie : Framabee !

Framabee logoLe modèle de Dégooglisation d’Internet que nous proposons depuis octobre 2014 ne pouvait pas faire l’économie d’un moteur de recherche digne de ce nom. Nous avons donc choisi de lancer un métamoteur de recherche à la « sauce » Framasoft. Or, comme vous le savez, nos intentions ne se limitent pas à mettre en place des services.

Nous offrons un métamoteur de recherche aux visiteurs, au même titre que les autres services que nous proposons ou allons proposer, grâce à vos dons, dans le panier de services de notre projet Dégooglisons Internet. À terme, l’ensemble vise à faire la démonstration des alternatives aux services privateurs, de manière libre, éthique, décentralisée et solidaire.

Libre

Nous avons choisi d’utiliser Searx parce qu’avant tout, il s’agit d’un logiciel libre. Ensuite, pour son développement actif et, bien entendu, parce que les résultats retournés sont tout aussi pertinents, voire plus que ceux des moteurs de recherche classiques (bien entendu, puisqu’il vous propose un mix de tous les résultats).

Seeks est un vrai moteur de recherche qui va indexer le web et les différents nœuds communiquent en peer-to-peer. C’est quand même mieux, non ? Eh bien, il a fallu faire un choix, et si nous pouvons installer et customiser Searx (qui est écrit en Python), modifier Seeks qui, lui, est en C++… disons que la tâche est plus ardue. Framasoft n’est pas une association de développeurs (loin s’en faut) et nos bénévoles sont déjà bien surchargés, sans leur demander d’apprendre un nouveau langage. :-P

De plus Seeks n’a plus l’air en développement actif (le dernier commit date de plus de 6 mois), alors que son site indique qu’il s’agit d’une early release, c’est à dire un logiciel pas forcément tout à fait au point.

Éthique

Comme nous l’annonçons dans notre charte : nous ne vous suivons pas, nous ne vous traquons pas, et nous n’avons que faire de vos données personnelles, si ce n’est de vous aider à les protéger !

Décentralisé

Chacun est libre d’installer sa propre instance de Searx sur son propre serveur : vous ne dépendez nullement de Framasoft pour utiliser Searx. Vous pouvez même choisir votre instance préférée parmi toutes celles déjà ouvertes au public. :-)

Solidaire

Nous voulons aussi montrer qu’il est possible d’installer un métamoteur sur son propre serveur, pour le compte de votre asso, de vos voisins, de votre famille… La facilité (relative) de son installation vous sera très prochainement expliquée sur Framacloud.

Les capacités de Searx :

  • différentes catégories de recherche ;
  • export des recherches : en json, pour en faire ce que vous voulez, en csv, pour l’utiliser dans un tableur et même sous forme de flux RSS pour surveiller les résultats de votre recherche ;
  • configuration : choisir un autre thème, utiliser une autre catégorie de recherche par défaut, (dés)activer des moteurs de recherche… Searx est configurable à loisir ! (les préférences sont enregistrées dans un cookie) ;
  • réponses rapides : par l’usage de l’API de Duckduckgo, vous aurez des encarts, des réponses rapides de ce moteur ;
  • intégration à votre navigateur : utilisez Searx directement depuis la barre de recherche de votre navigateur préféré.

framabee ajout

Et Searx n’est pas Google…

Jouons-la franc-jeu : tester Framabee, ce n’est pas nécessairement l’adopter !

En effet, vous pourriez trouver que les résultats de Framabee sont moins pertinents que ceux de Google (mais plus que ceux de Bing !, quand même :-P ). Cela est dû à un phénomène très simple : la « bulle de filtre ». Ainsi, comme Google sait beaucoup sur vous (votre géolocalisation, votre âge, votre sexe, vos précédentes recherches, qui sont vos amis, etc), il peut vous proposer des résultats adaptés à votre profil. L’expert en sécurité informatique Bruce Schneier vient d’ailleurs de publier un ouvrage fort intéressant intitulé « Data and Goliath » qui traite largement de ce sujet. Vous pouvez aussi en apprendre plus sur le sujet en regardant la conférence TED donnée par Eli Pariser.

Autrement dit : Google vous enferme dans une « bulle » et traite vos recherches en fonction de ce qu’il pense que vous cherchez. Cela pose d’énormes problèmes culturels et éthiques.

  • Comment découvrir de nouvelles choses si mon moteur m’enferme dans des territoires connus ?
  • Un logiciel peut-il décider ce qui est bon pour un être humain, d’autant plus si on n’a pas la « recette » de ce logiciel ?
  • Comment s’assurer que le filtre de Google n’agit pas comme une forme de censure ?
  • Qui décide de ce qui doit apparaître ou pas dans les résultats, et comment s’assurer que quelqu’un n’a pas payé Google pour « remonter » un résultat ?
  • etc.

Or, Framabee ne conserve — volontairement, c’est une fonctionnalité, pas un bug ! — aucun historique de vos recherches. Par conséquent, vous n’êtes dans aucune « bulle », sauf éventuellement celle de la langue des résultats, et encore cela peut se désactiver. Mais la contrepartie de cette liberté, c’est que vous pouvez perdre en confort (c’est à dire des résultats adaptés à ce que la machine pense que vous cherchez).

Par ailleurs, Framabee ne résout pas le problème de l’index des moteurs de recherche. Comme nous l’avons dit plus haut, Framabee est un méta-moteur, c’est-à-dire qu’il interroge (de façon anonyme) différents moteurs, et récupère puis vous affiche les résultats qui lui sont transmis. Cela pose donc la question de la taille des bases de données (ou « index ») des moteurs. Le site worldwidewebsize.com estime la « taille » du web indexé par Google (et donc du web visible par le moteur googlebot) à 45 milliards de pages web. Avoir un moteur capable d’indexer autant de pages, et une infrastructure en mesure d’exploiter cette base de données colossale de façon efficace coûte une fortune (plusieurs dizaines de millions d’euros au bas mot). Il est donc totalement impossible à Framasoft, association loi 1901, de proposer un moteur « 100 % indépendant ». Wikipédia nous apprend d’ailleurs qu’il ne reste que très peu de « vrais » moteurs de recherche.

La solution à ce problème viendra — espérons-le — peut-être de logiciels libres en pair-à-pair comme Yacy. Mais les ressources de Yacy (communauté de quelques bénévoles) sont sans commune mesure avec celles de Google (55 000 employés et 66 milliards de dollars de chiffres d’affaires).

Mais Google est mon ami… non ? (non).

Ah ! Ces amis qui sous prétexte de t’aider à retrouver tes clés s’incrustent chez toi, fouillent dans ta garde-robe, tapent dans ton frigo et en profitent pour dépiauter ton courrier…

Framabee permet de virer du moteur de Google toutes les cochoncetés qui y ont été mises… par Google ! Et ce, tout en invitant d’autres moteurs de recherche à affiner les résultats. Pour reprendre l’analogie, c’est dire à notre pique-assiette : « tu ne rentreras chez moi qu’à mes conditions, avec respect… et accompagné d’autres potes. »

Framabee (ou votre propre instance de Searx en suivant notre tutoriel d’installation) est un outil de plus pour vous aider à reprendre les clés… de vos Internets. À vous de l’utiliser (et de le faire connaître). Rendez-vous dès maintenant sur :

  • Framabee.org, l’abeille qui vous butine le web ;
  • Trouvons.org, la version sérieuse pour le boulot ;
  • et si vous avez un doute, vous n’avez qu’à demander à Tonton Roger ;)

Enfin, si vous souhaitez (comme nous : promis ça marche très bien !) utiliser Framabee comme moteur de recherche, il vous suffit, lorsque vous êtes sur la page d’accueil du moteur, de cliquer sur l’icône de préférences et de choisir « Ajouter Searx à votre moteur de recherche », puis de l’ajouter comme moteur par défaut.

Vous pouvez aussi suivre les instructions de l’animation ci-dessous.

PS : toute la FramaTeam tient à remercier Asciimoo et toute l’équipe de contribution de Searx pour leur boulot, Framasky pour avoir mené à bien le projet… Et surtout nos donateurs et donatrices qui, par leur soutien, nous donnent les moyens de continuer à Dégoogliser Internet. Voici une nouvelle étape de franchie grâce à vos dons.

framabee

Réseau d'éducation populaire au Libre. Nous souhaitons faire le trait d'union entre le monde du Libre (logiciel, culturel, matériel, etc...) et le grand public par le biais d'une galaxie de projets à découvrir sur www.framasoft.org

41 Responses

  1. Merci pour ce moteur de recherche. Je l’ai mis en défaut sur mon chrome et je vais tenter de l’essayer. Mais j’ai quand même peur de « sortir de ma bulle google » qui m’est bien confortable et qui justement me connais pour me donner les résultats qui sont les plus pertinents selon lui (en tout cas selon moi ils sont très pertinent, mais effectivement comme je suis dans « ma bulle » je vais avoir du mal à connaitre autre chose). De plus il me semble être un poil plus lent que google. (disons 2x plus lent (genre 2sec au lieu d’une)

    Bref je test et je verrais bien. Merci pour ce travail en tout cas, car je sais que c’est important =)

  2. Oui, certains moteurs interrogés sont assez lents, du coup ça ralentit tout framabee mais vous pouvez les désactiver dans les préférences

    Pour connaître le temps de réponse des moteurs : https://framabee.org/stats

  3. Je ne sais pas trop à quel point vous pouvez facilement personnaliser tout ça, mais sur une recherche concernant Nellie Bly, j’aurais plutôt mis l’infobox en premier (résultats utiles) et les suggestions en bas de page (trop de suggestions tue la suggestion… surtout quand elles sont dans une autre langue 🙂

    https://framabee.org/?q=Nellie%20Bly&pageno=1&category_general

    Par défaut, bien que mon navigateur soit bien configuré en français, je n’obtiens que des résultats en anglais, ce qui oblige à passer par les préférences pour définir la langue de recherche.

    Les suggestions restent néanmoins en anglais, de même que la phrase d’intro de l’infobox, ainsi que tous les champs et valeurs (aucune idée si ça se base sur Wikidata, projet multilingue par défaut). Pour la phrase d’intro, j’imagine qu’elle provient de Wikipédia, et qu’il faut modifier le code langue quelque part.

    Si j’écris mal le nom d’une personne, j’obtiens bien des résultats de recherche corrects, mais plus d’infobox. Il semblerai qu’il faille l’orthographe exacte. D’ailleurs, pour François Hollande, vu à quel point l’infobox est vide d’informations, ils doivent utiliser un vieux Freebase abandonné, plutôt que Wikidata.

    Et quand on demande à afficher la photo, on voit que ça pointe sur Duck Duck Go. Vaudrait sans doute mieux utiliser le champ image de Wikidata (Duck Duck Go semble utiliser l’image des infobox de la Wikipédia anglophone), et de la rendre cliquable en renvoyant l’utilisateur vers Commons.

    Puis en parlant de Wikipédia, ça ne serait pas plus mal de faire comme Google, et de faire en sorte que ça soit quasi toujours le premier lien (limite, là on pourrait forcer un peu 🙂 D’autant plus que c’était le seul résultat en français, sur les douze premiers, concernant ma recherche sur Nellie Bly.

    Rhalala, il y aurait tellement à faire. Va falloir que je vous refasse un don 😉

  4. Gilgamesh

    Très intéressante comme initiative. Je vais le tester pendant quelque temps et en parler autour de moi. Continuer comme ça, votre travail est important ^^

  5. Yannig

    Bonsoir,

    Seul Nutch et Yacy ne sont pas intégré à Iceweasel (Firefox)
    Merci pour ces moteurs de recherche.

    Amitiés

  6. Merci Framasoft !!!

    Je me permet une micro-critique : quand on ajoute Framabee à sa barre de recherche, le moteur n’a pas d’icône associé, pas simple pour le retrouver en un coup d’oeil 😉

  7. Une graine de plus dans le jardin Framacloud.

    Il faudra penser à modifier l’information correspondant à « google search » sur la carte « Dégooglisons internet »

  8. LeDuc

    502 Bad Gateway pour les trois services de recherches

  9. daahmer

    mhhh framasoft victime de son succès. error 502 aussi !
    Pressé de pouvoir le tester ! En tout cas, continuez comme ça les gars !

  10. Pareil, 502 souvent… https://framapic.org/5OzQI1rBpTI6/2E3lwKDW

  11. JosephK

    Après analyse des logs, on a désactivé plusieurs moteurs de recherche qui provoquaient des plantages du logiciel.
    Ça fait environ 3h que l’instance tourne sans broncher. A priori le problème a l’air d’être réglé.

  12. Greg

    Bonjour et merci pour ce nouveau service.
    Pour ce qui est des résultats de recherche, je n’ai rien à dire, ils sont plus que pertinents.
    Par contre, l’utilisation sous Android est à améliorer car le clavier réapparaît systématiquement avec l’affichage des résultats, ce qui rend la lecture pénible : appui sur la touche retour à chaque fois pour pouvoir lire correctement la page.
    Encore merci pour le travail réalisé et bon courage pour la suite !

  13. Scaro

    Encore une fois bravo et impressionnant votre détermination et votre pragmatisme ! Continuez.
    Par contre, j’ai peut être raté un truc mais quelle est la différence entre « Framabee.org, l’abeille qui vous butine le web » et « Trouvons.org, la version sérieuse pour le boulot » ??
    Du coup, j’ai installé les deux et du coup, c’est vrai que pour le coup, ne pas avoir d’icône associé (dans Firefox en tout cas) est dommage. Ms bon l’esthétique est moins importante que le contenu !
    Merci encore

    • c’est pareil, juste le nom qui change, pour faire plus classe 🙂

  14. @Greg : on va regarder, mais Searx est toujours en développement actif, c’est sans doute sur https://github.com/asciimoo/searx/issues qu’il faudrait le signaler (ou contribuer)

    @Scaro : merci pour les remerciements 🙂
    On a sans doute pas été suffisamment clair : ce sont *exactement* les mêmes sites (seul le titre change). Il n’y a qu’un seul Searx pour les trois sites. L’idée, c’est juste que « trouvons.org » fait plus sérieux que Framabee 🙂

    • Scaro

      Merci pour la précision ! Framabee fait aussi sérieux. Et il est adopté sur tous les navigateurs possibles et imaginables sur toutes les machines à portée de main. C’est vrai que ça change les habitudes, c’est vrai que de voir des résultats en anglais surprend ms c’est bon de sortir de sa bulle de confort aussi !
      Encore merci.

  15. La première image n’a rien à voir avec le sujet 🙂
    https://tontonroger.org/?q=framasoft&pageno=1&category_images

  16. Super bonne initiative. J’adore Filter Bubble. J’ai mit framabee sur moteur de recherche par défaut, apparament duckduckgo (ddg) est meilleur que bing :)))

  17. Guile

    J’ai rajouté Framabee à la barre de recherche de Nightly, et quoique je fasse ça ouvre le nouvel onglet sur Framabee, sans lancer de recherche…

  18. rafoo

    Déjà merci pour votre dévouement, ça fait plaisir de voir encore un nouveau Framaservice sortir !

    J’ai remarqué sur la page framabee.org, que le lien framacloud.org qui mène vers http://framacloud.org/cultiver-son-jardin/installation-de-searx/ ne contient pas encore le tuto espéré.

    Quels sont les points forts de Searx par rapport à Duckduckgo ?

  19. bruno-legrand

    Merci pour vos actions les gars (et filles) ! 🙂
    J’ai mis Trouvons.org (je préfère sa présentation et son nom qui font sobre comparé à Framabee, même si comme vous dites il n’y à pas de différences) dans mes moteurs de recherche, je vais tester ça et je vous dirais ce que j’en pense (actuel utilisateur de « Startpage »).

  20. Staels

    Bonjour, j’ai essayé d’installer framabee sur mon mobile sous opéra et Chrome et sous safari sur iPad mais le lien dans vos préférences n’est pas actif. Est ce que je m’y prends comme un pied ou bien? Merci pour votre retour.

  21. Savonnette

    (^_^ ») je me pose une petite question éthique en utilisant ce service (que je soutiens et encourage vivement), j’ai la mauvaise impression de « squatter chez un voleur ». En utilisant l’index de Google on se sert de son infrastructure et son gigantisme (serte mal acquis) mais sans contrepartie, j’ai l’impression de squatter chez lui voir de le voler (^_^ »). Y aurait-il une âme charitable pour expliquer peut être plus en détail quel contrepartie nous laissons à Google (si il y en a une) en utilisant un meta-moteur ? Afin de soulager ma conscience en pleine autocritique (^_^) merci

  22. Bonjour,

    Est-il possible de désactiver Google des moteurs du metamoteur ? En effet, cela n’empêche pas il me semble de supprimer les « privilèges » d’indexation commerciaux, en tout cas pas ceux du référencement par succès lié au lien nombreux pointant vers un site et qui le fait passer en tête.
    C’est ce dernier algorithme qui me semble le plus pénalisant et lié à l’effet de bulle. Car ce qui est de propagande, ou avec soutien commercial, ou racoleur par intox, continue de passer avant les sites plus alternatifs et souvent moins célèbres.

    Par ailleurs, est-il possible de voir avec Firefox pour ajouter Framabee à leur liste directe de moteur de recherche ? https://addons.mozilla.org/fr/firefox/search/?atype=4

  23. projet très sympa et article très intéressant (la vidéo ted illustre très bien le propos, très bonne idée de l’inclure) le logo a un problème de crop en haut, il n’est pas très très fun… pourquoi ne pas utiliser quelque chose de plus funky genre https://openclipart.org/detail/218238/bee

    3e fois que je tente de poster ce message depuis la mise en ligne de l’article…

    [*framaNote: merci d’avoir insisté, désolé pour ce faux-positif de l’anti-spam]

  24. Allez, faites-nous encore des retours d’expérience ! Y’a de la vie, ça bouge, on aime ! 🙂

  25. Votre projet à l’air super, il faut que je teste. Cependant, un truc me titille : c’est un détail, mais je pense que ce serait mieux si la page d’accueil ne contenait que l’espace de recherche véritable, sans l’en-tête et le pied-de-page de framasoft. Ça fait lourd pour une simple page de moteur de recherche. Un truc plus simple à la duckduckgo serait cool ! 🙂

    À voir…

    • Il est possible de changer de thème dans les préférences.

      Mais de toute manière, pour chaque service que nous proposons, il est important pour nous que les utilisateurs sachent que ces services s’inscrivent dans un ensemble, donc barre de navigation et pied de page sont important dans notre mission d’éducation populaire (sinon il s’agirait juste d’un outil consommable comme un autre).
      D’ailleurs il manque des éléments sur la page d’accueil, ça a du sauter lors de la dernière mise à jour de searx. Normalement il devrait y avoir 3 blocs de textes qui indiquent :
      1. en quoi consiste l’outil, sa différence avec les poids lourds habituels
      2. quel logiciel est utilisé (parce que Framasoft ne réinvente pas la roue)
      3. comment participer à son amélioration et s’émanciper de Framasoft

  26. Bha je suis déçu. Je pensais que, comme le disait l’article, ce serait un « vrai moteur de recherche », alors qu’en réalité il tape sur google, yahou, etc… donc en gros, sans Google, sans Yahou… il ne marcherait pas. Et c’est pas dans l’optique de frama, selon moi. (attendez je ne suis pas là pour troller, je donne un point de vue, ne me tapez pas hein)

    • JosephK

      Le titre indique bien qu’il s’agit d’un « meta » moteur. Il cherche (c’est bien qu’il y a un moteur 😉 ) sur les moteurs de recherches mais il n’indexe pas le web. La nuance est là.
      Et puis s’il n’y a ni Google ni Yahoo, il restera encore Bing, DuckDuckGo, Wikipedia, Startpage donc ça fait encore quelques « si » avant que l’outil ne fonctionne pas.
      D’ailleurs puisqu’on est dans le domaine des possibilités : dès que Yacy ou Seeks indexeront le web avec autant d’efficacité que Google ou Yahoo, il nous suffira alors de remplacer ces derniers dans la liste des moteurs scannés par Framabee sans rien perdre de ses valeurs (libre, décentralisé, anonyme, etc)

  27. dalf

    Pour réponse à Okki.

    Pour l’auto-complétion toujours en anglais : j’ai créé ce bug https://github.com/asciimoo/searx/issues/337 (pas d’obstacle à l’implémentation)

    Pour les infobox : en f

  28. dalf

    Mauvais manip, je continue le commentaire…

    Explications techniques à propos des infobox sur la droite :

    Elle proviennent de deux sources : duckduckgo et wikidata.
    Wikidata apporte quelques champs (date de naissance, décès, position géographique, code postal), et des liens.
    Tout le reste provient de duckduckgo.
    Les deux sources sont fusionnées à partir du moment où le lien wikipedia anglais est le même.

    Donc si on cherche searx ( http://searx.me/?q=searx&category_general=on ), on a deux infobox, celle du haut corresponds à duckduckgo, celle du bas à wikidata.
    Il n’y a pas eu de fusion parce que la page wikipedia anglaise à propos de searx n’existe pas.

    Si on cherche Paris ( http://searx.me/?q=paris&category_general=on ), on a une seule infobox. Le code postale ainsi que les liens wiki* proviennent de wikidata. Le reste de duckduckgo.
    Idem pour François Hollande.

    Duckduckgo s’appuie sur une copie de wikipedia qui date de ne « je ne sais quand ». Les informations fournient par duckduckgo peuvent être en français ou en anglais (et certainement d’autres langue).
    Problème en français, la fusion avec les informations fournies par wikidata ne fonctionne plus (le lien se fait sur l’URL wikipedia anglais).

    Récupérer les informations depuis Wikidata est compliqué. Je m’explique : quand on voit « Frère: Philippe Hollande », searx voit « P7: Q16354873 ». A searx d’aller chercher à quoi correspondent les deux. Pour les propriétés, il est possible d’avoir une base statique avant, mais pour les valeurs ça revient à avoir un mirroir de wikidata.
    Les images c’est à peu près pariel : searx récupère François_Hollande_(Journées_de_Nantes_2012).jpg donc https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Fran%C3%A7ois_Hollande_%28Journ%C3%A9es_de_Nantes_2012%29.jpg mais il faut l’image, pas une page HTML. Bien sûr le nom de l’image incluse n’est pas déductible depuis le nom de la page HTML.

    J’en arrive à la conclusion que pour avoir des infoboxes en anglais, français, etc… rapide ( = sans 10 requêtes HTTP), il faudrait un mirroir spécifique searx, avec une base de données (peut être NoSQL comme Riak c’est juste une idée).
    Ca complexifie tout de suite la dimension du projet qui manque de contributeurs.

  29. Il y a un petit changement que j’ai du mal à comprendre ce matin. Quant mon Firefox s’ouvre, il le fait sur framabee. Jusqu’ici pas de souci. Mais ce matin, cela s’ouvre sur Searx, c’est normal ?

  30. brigou lat

    J’ai testé searx pendant une dizaine de jours, j’ai fini par renoncer.
    Searx a un graphisme austère genre soviétique, les résultats de recherche sont souvent en anglais alors que j’ai sélectionné le français dans mes préférences (Google pour une même recherche me fournissait les résultats en français), la lisibilité des résultats de recherche est vraiment pas terrible. Désolée, j’y ai mis de la bonne volonté, mais je n’arrive pas à l’adopter…
    Là j’ai à l’essai « Lilo », un moteur de recherche « green », je vais voir ce que ça donne à l’usage, mais déjà côté graphisme, lisibilité et pertinence des résultats de recherches, c’est nettement mieux.

  31. salut 🙂
    j’utilise l’instance searx de la quadrature depuis un bout de temps, votre interface est nettement plus léchée, ça fait plaisir de pouvoir montrer une « belle » instance de searx 😉

    merci pour cet outil en plus 🙂

  32. Framabee… Framabi… Hem !
    Excusez-moi de la ramener avec mes critiques qui tombent à pic, mais « framabeille » est aussi bien, je trouve.
    Dans 50 ans la première langue du monde sera le français, autant prendre les devants.

  33. Fabienne

    Bonjour,
    Merci pour ce méta-moteur.
    Je rencontre une petite difficulté. Si je parvient sans problème à changer grâce à la « petite roue » mes préférences pour choisir le français en langue de recherche, même en enregistrant ce choix, je ne parviens pas à le conserver pour une prochaine session… Que dois-je modifier pour garder mes préférences.
    Merci de m’éclairer.
    Fabienne

    • JosephK

      A priori, c’est parce que votre navigateur n’est pas configuré pour conserver les cookies après sa fermeture. Ça vient soit d’un paramétrage spécifique : vous supprimez peut-être automatiquement votre historique de navigation ; soit d’une extension que vous avez ajouté.