Du neuf avec du vieux

Classé dans : Interview, Libres Services | 3
image_pdfimage_print

Nous avons rencontré les fondateurs de M2 en préparant Alternatiba. Ils sont des ovnis dans le monde libriste parce qu’ils ont créé une entreprise et pas une association. Ils croient dur comme fer (à souder ?) à leur modèle économique et peuvent en parler des heures avec un enthousiasme inoxydable. C’est Maxime qui nous répond mais les deux autres sont aussi survoltés.

 

Bonjour, Maxime ! Alors, toujours aussi motivés ?

Alexandre, de McarréBonjour ! Oui, nous sommes particulièrement motivés, je dirais même exaltés. Nous sommes trois jeunes, dynamiques et complémentaires, prêts à conquérir le monde ! … du moins à le responsabiliser un peu. Nous en avions juste marre de nous faire (toujours à souder) avoir en achetant à répétition du matériel numérique et de plus en plus fréquemment. C’est dans cette optique que nous avons fondé M², une start-up qui lutte contre l’obsolescence programmée des ordinateurs, tablettes et smartphones. Pour expliquer un peu : à chaque composant électronique est associée, lors de sa fabrication, une probabilité de dysfonctionnement par son constructeur. M² c’est donc un ensemble de services pour arriver à se rapprocher d’une informatique responsable, c’est-à-dire fiable, durable et proche de son utilisateur. En ce sens, nous proposons le Fastech, comme le Fastfood mais pour la technologie et avec la qualité en plus… en fait, ça n’a rien à voir, haha. Le Fastech est une cure de jouvence de l’ordinateur, aussi vieux soit-il, au départ logicielle et dans un deuxième temps, si cela s’impose, matérielle. Après le Fastech, l’ordinateur est comme neuf, voire meilleur (et ça c’est fort) : beaucoup plus rapide (Mr Bolt), nettoyé (Monsieur Propre), sécurisé (Mr Robot) et économe en énergie, pour durer plus longtemps et être plus fiable, tout en tenant compte des préférences de configuration de l’utilisateur.

Vous dites que nos appareils électroniques pourraient vivre bien plus longtemps si on s’en occupait un peu mieux ?

Absolument ! Tout est conçu pour mourir prématurément et je ne parle pas uniquement du matériel. L’informatique est une langue compliquée permettant à la grande distribution de vendre encore plus, puisque nous n’y comprenons rien. Finalement, nous n’avons pas toujours conscience des performances réelles de notre machine, qui suffisent à nos besoins quotidiens dans une grande majorité des cas. Chez M², nous aimons prendre notre temps pour expliquer comment appréhender son ordinateur, sa tablette ou encore son téléphone afin de traduire toute cette technicité en gestes du quotidien. Pour vous donner un exemple, pour un ordinateur, qu’il soit sous Mac, Windows ou Linux (youpi), sa durée de vie peut dépasser 8 ans.

Et ça, vous savez le faire ?

Nous sommes tous les trois parfaitement complémentaires. Nous avons bien sûr nos inclinations premières : le code et le développement pour Alexandre, le gaming et l’ergonomie logicielle pour Thomas et la sécurité et le hardware pour moi-même. Nous avons la chance d’être suffisamment vieux pour savoir qu’il y avait autre chose avant l’hégémonie d’Apple et Ubuntu 15, et cette question de durée du matériel s’est très vite posée dans un monde de plus en plus caréné. La confrontation de nos compétences a permis de créer M² et concevoir un système complet s’adaptant à tous les environnements exploitant nos dix années d’expertise.

D’où vous vient cette expérience ? Vous étés des pros de ces trucs-là ? Vous êtes tout jeunes !

Thomas, de McarréLa jeunesse suscite toujours une certaine jalousie, hé hé. Nous sommes de grands passionnés d’informatique depuis le berceau (Windows 3.0 puis 95). Nous avons bidouillé, assemblé, testé, brûlé et soudé (littéralement) nos premiers PC. Nous avons pratiqué toute cette technologie en milieu professionnel (surtout moi, je suis le plus vieux) et j’avais même déjà testé ce concept en auto-entrepreneur pendant quelques années.

 

Combien ça coûte, pour avoir une bécane flambant neuve ?
Nous avons deux offres distinctes :

La première offre est le Fastech à partir de 30€ pour Linux, 40€ pour Mac et 50€ pour Windows (proportionnel au temps passé sur la machine).

Incrémenter de 30€ selon le type de problématique, ajouter si besoin le prix des composants.
A 70 %, la première formule suffit et le plus souvent nous le faisons à distance.

La deuxième offre est un système d’abonnement. 15€ par mois sans engagement ni frais de résiliation.

L’abonnement est un suivi personnalisé et complet de quatre appareils électroniques : ordinateur fixe et portable, smartphone et tablette.
Pour cela, nous avons créé une plate-forme, l’application M², à partir de laquelle il est possible de nous joindre 24h/24, 7j/7, pour une question concernant l’utilisation de son ordinateur, un achat informatique à effectuer ; ou la résolution d’un problème, à distance ou en personne si nécessaire. L’abonnement comprend également un ensemble de mises à jour et de vérifications tous les mois et un checkup complet tous les trois mois, une assistance téléphonique haute disponibilité en cas d’urgence, et un accès aux tarifs préférentiels d’M² pour des cours d’utilisation des plate-formes électroniques avec nos Mentors parmi la communauté du M, et des produits informatiques sélectionnés pour leur qualité remarquable.

 

Pourquoi vous avez un système d’abonnement ? Il faut recommencer tous les quatre matins ? Pourquoi c’est pas efficace une fois pour toutes ?

Maxime, de McarréNous procédons à un système d’abonnement car nous savons pertinemment que l’informatique n’est pas une science exacte. Son fonctionnement est affaire de probabilités, dont les variables sont en grande partie liées à l’utilisation qui en est faite : chaque cas est particulier et nécessite son lot d’attention propre au quotidien. C’est pour cela que suite au premier Fastech réalisé dans tous les cas, nous avons établi toute une gamme de services associés aux appareils électroniques de nos membres, pour résoudre tous les problèmes qu’ils pourraient rencontrer, dans toutes les situations dans lesquelles leur ordinateur évolue. Ces services sont exigeants en termes de compétences et de temps, et c’est pour en assurer la cohérence que nous avons souhaité les rassembler sous la forme d’un abonnement, qui intègre nos membres à la communauté du M. Les nouvelles technologies ne cessent d’évoluer, de se transformer, il en est de même pour nos appareils électroniques. Bien souvent, la couche logicielle est conçue de telle manière que cela nécessite un suivi quasi en temps réel de sa machine. C’est pour cette raison d’ailleurs que cela ne pourra jamais être efficace une fois pour toutes. Nos besoins aussi changent avec le temps. Alors non, il ne faut pas recommencer tous les jours, nous avons réussi à temporiser le remplissage intempestif de la machine par elle-même, mais le plus souvent la problématique se situe entre le clavier et la chaise (ha ha). Nous voulons vraiment nous poser comme l’interface entre l’utilisateur et l’industrie électronique : tel un mode d’emploi pour l’usager, une exigence d’accessibilité pour l’informatique.

Et quel rapport avec le logiciel libre ?

Le rapport est énorme, comme dirait Monsieur Luchini ! En plus de promouvoir le logiciel libre dans toute sa splendeur pour nos systèmes, nous portons cette dynamique du partage et de la communauté, qu’on pourrait appeler pompeusement « philosophie du libre », dans tout ce que nous faisons. Nous sommes intimement convaincus que le libre est l’avenir de l’informatique à tous points de vue (sécurité utilisateurs, sûreté des données, fiabilité…).

Vous avez besoin de quoi pour démarrer ? Vous avez lancé un crowdfunding ?

Nous avons besoin de nous faire connaître. Notre communauté s’agrandit de jour en jour et les témoignages de satisfaction de nos membres nous indiquent que nous sommes sur la bonne route.
Nous n’avons pour le moment pas lancé de démarche pour obtenir du financement extérieur. Nous favorisons un développement organique, qui nous permet de rester très proches de nos membres, ce qui est notre principale préoccupation ! Nous avons déjà imaginé cinq nouveaux concepts que nous présenterons en 2016 et qui seront toujours dans la lignée de nos valeurs. À ce moment-là, nous envisagerons sans doute un financement de ce type. À l’heure actuelle, il y a encore beaucoup à faire pour que les ordinateurs, tablettes et smartphones soient aussi fiables qu’ils pourraient l’être !

Pendant que tu t’occupes de rafraîchir mon portable, tu peux placer un dernier mot. Profite !

Arrêtez de manger des céréales sur vos claviers d’ordinateur, ils ne s’en porteront que mieux ! :)

http://www.mcarre.fr/

Réseau d'éducation populaire au Libre. Nous souhaitons faire le trait d'union entre le monde du Libre (logiciel, culturel, matériel, etc...) et le grand public par le biais d'une galaxie de projets à découvrir sur www.framasoft.org

3 Responses

  1. Bonne idée, mais c’est dommage qu’il n’y ait pas de détails sur le site même. «Un processus complet», ok mais ça inclut du soudage, par ex.? Bref, le processus est secret. Tant pis.

    En lisant le bas du site, on a l’impression que c’est surtout les Windows qui font marcher les affaires, comme si souvent (comme on ne peut pas copier facilement le texte vu le style à la mode du site), je vous laisse regarder: «mon ordi rame etc.»

    Bon tant mieux si vous arrivez à faire passer les gens à GNU/Linux mais si c’est juste pour nettoyer sans arrêt les Windows…

    Ceci dit, c’est évidemment pas GNU/Linux qui est rentable car pratiquement personne n’en veut, hélas.

    • Bonjour Libre Fan,

      Merci pour votre message.

      Le Fastech est différent pour chaque ordinateur. Il se compose d’une procédure de base à laquelle viennent s’ajouter de nombreuses autres adaptations qui dépendent de l’utilisateur et du passé de sa machine. C’est pourquoi il nous est impossible d’en donner le détail sur notre site. Évidemment nous ne faisons pas un simple nettoyage, nous allons plus loin, que ce soit dans la configuration, la personnalisation ou la sécurité. Si vous avez une machine, nous pourrons vous envoyer le détail des prestations y relatives. Et si cela nécessite du soudage et bien ce ne sera pas la première fois 🙂

      Pour ce qui est des systèmes d’exploitation, nous traitons de nombreux Windows bien entendu dans la mesure où il s’agit de l’OS le plus répandu. Néanmoins, nous avons pu proposer nos services à de nombreux utilisateurs d’appareils Apple et Linux. Cela nous a permis de constater que l’obsolescence n’est pas un phénomène propre aux appareils tournant sous Windows, bien qu’elle soit différente.

      Notre objectif est de faire durer plus longtemps les ordinateurs, quelque soit leur système d’exploitation. Dans cette optique, nous travaillons au quotidien à l’appropriation des logiciels libres avec les membres M².

      Pour toute question, n’hésitez pas à nous envoyer un petit message 🙂 => contact@mcarre.fr

  2. François

    Bonjour,
    J’ai connu M2 grâce à ce blog. Ils ne proposent pas par défaut l’installation de GNU/Linux, mais leurs services permettent d’éviter l’achat d’un nouvel ordinateur lié à une licence Microsoft ou Apple (ils ont fait du très bon travail avec mon portable). Windows étant de plus en plus gourmand en ressources, la conservation du matériel finira bien par mener leurs clients à Linux 😉