Apprenez à lire une URL (et sauvez des chatons)

Classé dans : Éducation, Libr'en Vrac | 24
image_pdfimage_print

Vous voulez sauver des chatons ? Nous aussi. Tout le monde aime les chatons. Cet article ne vous dira pas comment faire. Mais il vous apprendra (ou vous permettra d’apprendre à votre neveu) comment lire une adresse web. Ce qui est, n’en doutons pas, indispensable lorsque l’on veut sauver des chatons.

Nous avons donc décidé de piller sauvagement le blog Grise-Bouille de Gee, dessinateur libriste, chanteur yukuléliste, et framasoftien chevronné… parce qu’il a dessiné là un article d’utilité publique qui mérite d’être partagé (rappel : si vous ne le faites pas pour vous, faites-le pour les chatons !)

URL über-lue

Aujourd’hui, parlons de l’une de ces nombreuses choses auxquelles on ne prête pas d’attention parce qu’elles semblent trop compliquées… alors qu’elles peuvent nous aider énormément : l’URL.

Je précise que cet article est une introduction pour novice et qu’il ne vise pas l’exhaustivité (on ne parlera pas de protocoles FTP, de ports ou de résolution DNS). En plus, il est déjà assez long comme ça !

Bonne lecture ;)

tsq_008_url_uberlu

Lien vers l’article original.

Réseau d'éducation populaire au Libre. Nous souhaitons faire le trait d'union entre le monde du Libre (logiciel, culturel, matériel, etc...) et le grand public par le biais d'une galaxie de projets à découvrir sur www.framasoft.org

24 Réponses

  1. Hélène Nivoix

    Bravo, c’est super ! et de salubrité publique. Merci!

  2. Jonas FERNANDEZ

    Bonjour,
    Je fais parfois des conférences sur entre autres sujets l’ingénierie sociale, mais là, je crois que je vais arrêter et passer la BD.

    C’est tellement bien fait.
    Bravo.

    En fait, je vais un peu plus loin que ça dans mes conf. mais je vais ajouter le lien.

  3. mjtld://gee.cet_un_mec.genial

  4. Un petit bijou, je vais l’afficher dans le lycée où j’exerce.

    Cependant j’aimerais supprimer les grossièretés pour cela.

    J’ai tenté ces remplacements sous Inscape :
    https://huit.re/caca par https://huit.re/kedal (par exemple)
    et https://owncloud.chezmoi.net/photospourlegroscon/DCIM2432.jpg par https://owncloud.chezmoi.net/photospourlebolos/DCIM2432.jpg
    mais la mise en forme déconne (tous les texte débordent , sans doute par emploi de polices différentes?)
    Qq1 pourrait-il m’aider ?
    Merci d’avance!

  5. et a quel moment on sauve des chatons?
    je suis déçu encore une annonce mensongère!!

  6. en fait le” sauver des chatons” est la car :
    1 faut rameuter du monde sur la page
    2 avec les sous que tu ne perd pas en évitant le fishing, tu peux nourrir des chatons ^^

  7. Des conseils précieux… inutilisables avec les liens raccourcis utilisés sur les réseaux sociaux.
    Dans ce cas ce genre de service est indispensable : http://www.applicanet.com/2012/04/4-services-pour-utiliser-les-liens.html

  8. Never Gonna Give You Up …
    T’avais pas un lien valable sur Framatube ? 😉

  9. Aquilegia Nox

    Bonjour!
    Merci beaucoup pour cette BD super bien faite!
    Je me demandais même… S’il ne serait pas possible de l’adapter pour en faire un support de cours niveau collège (en changeant par exemple les trucs style “imbitable”… Histoire de pas froisser les parents d’élèves). La première partie, notamment, me semble excellente pour faire un petit support de cours sur ce qu’est une URL.
    Merci encore!

    • Bonjour,

      La BD est en CC-By-SA : cette licence vous autorise d’avance et légalement à reprendre, diffuser, adapter, modifier cette BD. Les seules conditions souhaitées par l’auteur (et exigées par cette licence) et de citer l’auteur originel (en cas de modification, vous êtes l’auteure “d’après la BD de Gee”) et de mettre votre œuvre dérivée sous la même licence (CC-By-SA)
      Donc oui, c’est possible !
      Si vous voulez les fichiers sources, soient ils sont disponibles sur son site (suivez le lien vers l’article original en fin de cet article), soit vous le lui demandez par email ( gee [arobase] ptilouk (point) net ) et je suis certain qu’il sera ravi de vous les faire passer. Si je ne m’abuse il travaille sous Inkscape (logiciel libre, facile à trouver et télécharger) et y faire deux ou trois modifications de texte est à la portée de chacun-e (inkscape dispose même d’un petit tutoriel dans le logiciel !)

      Bref : n’hésitez pas, foncez et contactez le (et/ou nous) si vous vous en servez : ça fait toujours plaisir !

  10. Et les chatons ? et les chatons ?
    Bon, c’est top, mais je crains que ce soit encore un peu trop difficile pour mes élèves. La même chose en plus accessible encore ? si c’est possible ? please ? steuplé ?

    • Bonjour,

      Pour les chatons, vous avez la réponse de Toudy en 4e commentaire :p

      Plus sérieusement, pour vos élèves, lisez ma réponse au commentaire juste au-dessus : vous avez le droit de reprendre et modifier (ou faire modifier) cette BD à leur intention !
      A priori, niveau collège, ça passe (quelques gros mots -que les élèves connaissent déjà- mis à part). Pour les plut petits, il faut voir, c’est sûr… Mais là je pense que des instits qui les côtoient quotidiennement et connaissent leur aptitudes seraient mieux à même de l’adapter à leur égard.

  11. Super, mais juste un petit détail à préciser : le “.com” est à l’origine le raccourci pour “company” et c’est plus tardivement qu’il est devenu, dans l’esprit des francophones, apparenté à “commercial”… sachant qu’en anglais “commercial” est le plus souvent synonyme de “publicité”… et la boucle est bouclée 😉

  12. Wow, bravo pour cette BD qui est très claire et très compréhensible ! J’ai adoré !

  13. Bonjour,
    Vraiment bien conçu ce tuto pour lire une adresse Web.
    Je suis enseignante en CM, et j’aimerais savoir si vous pourriez faire une version encore plus simple pour des enfants.
    Sinon, m’autorisez-vous à leur diffuser ces images ?
    Merci.

  14. Bravo ! Très bonne explication et très drôle ! Je transmets à ma mère…

  15. @Sandrine
    C’est sous licence libre !
    L’autorisation, vous l’avez déjà.

  16. Très bien tourné et très drôle. Un sacré travail

  17. Très bon article, mais… j’ai quand même une petite objection. Même si la vulgarisation est loin d’être facile est oblige parfois à quelques approximations, il y a deux affirmations fausses que je trouve vraiment limites.

    1. « Le nom de domaine est la partie la plus importante car elle vous dit sur quel site vous êtes. »
    C’est complètement faux !
    Il suffit d’ajouter la ligne “www.fbi.gov 216.58.208.227” dans son /etc/hosts et d’aller sur http://www.fbi.gov pour s’en convaincre (je ne peux pas tester de la machine sur laquelle je poste, mais si on dit à son navigateur d’accepter le certificat qui pose problème, on doit se retrouver sur google avec http://www.fbi.gov dans la barre d’adresse. C’est encore plus bluffant avec des sites sur lesquels on peut se connecter en HTTP sans s puisque le navigateur n’affichera aucun avertissement).

    2. « Notez que le protocole HTTPS assure simplement le chiffrement des communications : il ne garantit pas du tout que le site visité est digne de confiance ! »
    Il faudrait définir « digne de confiance » (j’ai bien vu que ça parlait de facebook dans la suite 😉 ) mais il y a authentification sur un site en HTTPS : le certificat émis par le site est vérifié par le navigateur. Et donc contrairement à 1., si je suis sur https://www.fbi.gov/ est que le petit cadenas est vert, je sais que je suis bien sur http://www.fbi.gov.

    Bon je ne dis pas qu’il n’y a pas d’attaques possibles sur HTTPS ou que modifier un fichier hosts à distance ou corrompre un serveur DNS est simple, mais je pense que c’est dangereux de dire qu’https ne garantit pas que le site est digne de confiance et pour être sûr d’être sur le bon site il suffit de regarder sa barre d’adresse, surtout dans une introduction pour novices.

  18. Rhoo, malgré relecture, il reste des coquilles dans mon post précédent :
    si je suis sur https://www.fbi.gov/ *ET* que le petit cadenas est vert, je sais que je suis bien sur http*S*://www.fbi.gov/.

Laissez un commentaire