Khrys’presso du lundi 13 août

Brave New World

Spécial GAFAM

Spécial France

Les lectures de la semaine

  • Pourquoi nos ordinateurs portables sont devenus extra-fins, extra-légers et extra-nuls (motherboard.vice.com)
    Un personnage s'énerve devant son ordi : pourquoi t'es aussi nul, toi !!!
  • Fournisseurs d’emails, arrêtez de faire de la merde ! (framablog.org)

    Que pouvez-vous faire ? Eh bien, à part changer de fournisseur de mail (connaissez-vous les CHATONS ?), vous pouvez contacter le support de votre fournisseur actuel, lui expliquer la situation et lui dire que ce n’est pas normal. Nous pouvons vous fournir, le cas échéant, les codes d’erreur retournés par son serveur pour les mails que nous vous envoyons. Peut-être qu’en étant suffisamment nombreux à râler, la situation évoluera.

  • RGPD : Les « dark patterns », ou comment s’asseoir sur le Règlement (open-freax.fr)

    Tout est pensé pour que la collecte de données personnelles puisse continuer à avoir lieu. Le tout bien caché derrière un petit assistant en 4-5 écrans qui vous explique que olala le RGPD on l’a bien pris en compte. Et quand vous creusez… C’est la cata.

  • Les tests ADN de généalogie peuvent paraître bon marché. Mais vos données personnelles en sont le prix (theguardian.com – en anglais)

    In short: if you really want to spend your cash to discover that you are descended from Vikings (spoiler: if you have European ancestry, you are) or you have blue eyes (try a mirror), go ahead. But be aware of what you are really giving up, and consider the potential risks if things go wrong.
    Résumons : si vous voulez vraiment dépenser votre argent pour découvrir que vous descendez des Vikings (spoiler : si vous avez des ancêtres européens, la réponse est oui) ou si vous avez les yeux bleus (essayez un miroir), allez-y. Mais soyez conscient de ce que vous lâchez réellement, et pensez aux risques potentiels si les choses tournent mal.

  • Et si la vidéosurveillance était complètement inefficace ? (slate.fr)

    Personne portant une vidéo de surveillance en carton sur sa tête dans des escalators
    Image de
    Endstation Jetzt
    – Aktion gegen Videoüberwachung
    (CC BY 2.0)

    Les caméras de vidéosurveillance ne dissuadent que très peu les délinquants (qui se contentent le plus souvent de commettre leurs délits ailleurs), et ne permettent que rarement d’en retrouver. Elles n’ont par exemple pas pu empêcher les attentats de Nice, en dépit de onze repérages effectués par le terroriste avec un véhicule d’un poids prohibé dans cette partie de la ville. Les fonctionnaires qui doivent regarder ces vidéos à longueur de journée témoignent eux d’un ennui profond.
    Ces caméras sont qui plus est mal entretenues, et même souvent mal situées ; de nombreuses caméras se contentent ainsi de filmer les feuillages des arbres tout au long de l’année. Celles qui sont installées par les commerces enfreignent elles souvent la loi (absence d’autorisation du préfet, public non informé, images conservées indéfiniment, etc.).

  • La reconnaissance faciale est l’outil d’oppression idéal (medium.com – en anglais)

    Because facial recognition technology holds out the promise of translating who we are and everywhere we go into trackable information that can be nearly instantly stored, shared, and analyzed, its future development threatens to leave us constantly compromised. The future of human flourishing depends upon facial recognition technology being banned before the systems become too entrenched in our lives. Otherwise, people won’t know what it’s like to be in public without being automatically identified, profiled, and potentially exploited. In such a world, critics of facial recognition technology will be disempowered, silenced, or cease to exist.
    Puisque la reconnaissance faciale promet de traduire en information traçable – pouvant être quasi-instantanément engrangée, partagée et analysée – qui nous sommes et tout endroit où nous nous rendons, son développement futur menace de nous laisser constamment compromis. L’avenir de l’épanouissement humain dépend du bannissement de la technologie de reconnaissance faciale avant que ce système ne devienne trop ancré dans nos vies. Sinon, les gens ne connaîtront plus le sentiment de pouvoir être en public sans être automatiquement identifié, profilé, et potentiellement exploité. Dans un tel monde, les gens critiques vis à vis de la reconnaissance faciale se verront privés de tout pouvoir, réduits au silence ou cesseront d’exister.

  • Surveillance de masse: les tyrans du passé en rêvaient, la Chine l’a fait (slate.fr)
  • Aldous Huxley à George Orwell: ma vision infernale du futur est meilleure que la tienne (1949) (openculture.com – en anglais)

Les BDs/graphiques/photos de la semaine

Les vidéos/podcasts de la semaine

Les autres trucs chouettes de la semaine

Retrouvez les revues de web précédentes dans la catégorie Libre Veille du Framablog.

Les articles, commentaires et autres images qui composent ces « Khrys’presso » n’engagent que moi (Khrys) ; et je ne suis pas traductrice de profession ;-P