Khrys’presso du lundi 10 juin 2019

Comme chaque lundi, un coup d’œil dans le rétroviseur pour découvrir les informations que vous avez peut-être ratées la semaine dernière.

Brave New World

Spécial Assange

Spécial France

Spécial Gilets Jaunes

Spécial GAFAM

Les autres lectures de la semaine

  • Bienvenue dans le World Wide Face. La société dévisage (affordance.info)

    Si l’on multiplie d’un côté les dispositifs de surveillance et de reconnaissance faciale, si ces dispositifs abondent des bases de données biométriques elles-mêmes interopérables à disposition d’états ou d’organismes de police, et si dans le même temps on fait de la dissimulation du visage un délit pénal validé par le conseil constitutionnel (dans le cadre de la loi dite « anti-casseurs »), alors on ouvre consciemment la porte à tous les autoritarismes et faisant le pari qu’ils s’arrêteront au seuil du totalitarisme. Ce pari ne peut être que celui de fous.

  • Fuckapital (golb.statium.link)

    […] lutter contre le capitalisme de surveillance uniquement en prétendant défendre les libertés individuelles, c’est faire bien peu de cas des conditions sociales dans lesquelles s’exercent ces libertés. On ne peut pas mettre de côté les inégalités évidentes que créent ces monopoles et qui ne concernent pas uniquement le tri social du capitalisme de surveillance. Que dire de l’exploitation de la main d’œuvre de la part de ces multinationales (et pas que dans les pays les plus pauvres), sans compter les impacts environnementaux (terres rares, déchets, énergies). Si on veut lutter contre le capitalisme de surveillance, ce n’est pas en plaidant pour un capitalisme acceptable (aux yeux de qui ?) mais en proposant des alternatives crédibles, en créant des solutions qui reposent sur l’entraide et la coopération davantage que sur la concurrence et la croissance-accumulation sans fin de capital. Il ne faut pas lutter contre le capitalisme de surveillance, il faut le remplacer par des modèles économiques et des technologies qui permettent aux libertés de s’épanouir au lieu de s’exercer dans les seules limites de l’exploitation capitaliste. Fuck le néolibéralisme ! Fuck la surveillance !

  • Publicité en ligne : reprenons la main ! (theconversation.com)
  • Signal n’est pas la solution : rien ne peut remplacer les relations face à face, dans le monde réel (enoughisenough14.org – en anglais)
  • La protection de la vie privée numérique est une question de classe sociale (newrepublic.com – en anglais)

    Ce n’est pas que les pauvres soient stupides, c’est qu’une économie entière a évolué autour de l’exploitation de leur vie en ligne, comme une vigne parasitaire qui étouffe l’écosystème tropical de l’expérience humaine. De nombreuses industries prédatrices, comme les jeux de hasard et les prêts sur salaire, dépensent beaucoup d’argent pour placer des publicités ciblées devant des publics segmentés. Ils jouent sur certaines des forces les plus puissantes de notre psychologie – honte, désir, culpabilité – dans le but de faire de l’argent. Les moteurs de base du capitalisme enlèvent les complexités de nos personnalités et les réduisent en bouillie au nom de la consommation. Ils redéfinissent notre histoire personnelle, la transformant en données destinées à être consommées par d’autres, encadrées autour de nos inclinations à l’achat. Cela représente un coup d’État dans notre conscience ; une prise de contrôle des parties de nous-mêmes que nous croyons instinctivement devoir être sous notre contrôle.

  • « La transition doit créer immédiatement du bonheur pour un maximum de personnes » (usbeketrica.com)

Les BDs/graphiques/photos de la semaine

Les vidéos/podcasts de la semaine

Les autres trucs chouettes de la semaine

Deux personnages prennent le café. Le personnage de gauche dit : Décidément, c'est fou, tout ce qu'il se passe en une semaine !- la personne de droite répond : Si tu en veux encore plus, clique sur ma tasse !

Avec un grand merci à G0f pour sa récolte de podcasts toujours aussi riche et passionnante \o/

Retrouvez les revues de web précédentes dans la catégorie Libre Veille du Framablog.

Les articles, commentaires et autres images qui composent ces « Khrys’presso » n’engagent que moi (Khrys).