Khrys’coronalungo du lundi 9 novembre 2020

Temps de lecture 30 min

image_pdfimage_print

Comme chaque lundi, un coup d’œil dans le rétroviseur pour découvrir les informations que vous avez peut-être ratées la semaine dernière.

Brave New World

Spécial France

Spécial récupération politique

  • Des Islamo Gauchistes Pas Très Catholiques (agoravox.fr)

    Si être islamo gauchiste consiste à prétendre que trop d’esprits étriqués font le dangereux amalgame entre arabe et terroriste, entre musulman et fanatique ou encore souligne le racisme ambiant dont souffrent les maghrébins, alors il faut s’enorgueillir d’en être […] Bien sûr, tout le monde aura compris qu’il est bien plus pratique, facile et opportun d’ostraciser la France insoumise et par-delà la gauche de gouvernement, plutôt que l’extrême droite que Macron voit de nouveau comme le sésame de sa reconduite aux affaires en 2022

  • Intersectionnalité : Blanquer joue avec le feu (liberation.fr)

    En France, un ministre de l’Education peut donc profiter des horreurs du jihadisme pour s’attaquer à une « matrice intellectuelle » dont il ignore visiblement les origines historiques, les conditions de circulation et jusqu’au contenu.

  • Le retour des « mauvais maîtres » ? L’inquiétante radicalisation de Jean-Michel Blanquer (lundi.am)

    Jean-Michel Blanquer, a de toute évidence choisi la voie de la radicalisation pour assurer son salut politique mais est-il un loup solitaire ? Comment a-t-il pu commettre seul cet acte qui consiste à répandre de telles sornettes ? La vérité c’est qu’il n’est pas seul, c’est une organisation. Une organisation sur le déclin donc dangereuse. […] ami lecteur méfie-toi des « mauvais maîtres » car depuis la France de 1940, visiblement rien n’a changé, le ministre de l’instruction public te l’enseigne aujourd’hui : « – Arrêtez les suspects habituels ! ». Un seul détail diffère : la stratégie. La meilleure recette c’est d’associer la gauche au terrorisme pour ne plus avoir devant soi que la famille Le Pen à la prochaine élection.

Spécial médias et pouvoir

Spécial Coronavirus – données (plus ou moins) scientifiques

Spécial on gère comme des pieds (et à la néolibérale)

Spécial Conseil de Défense et dérives autoritaires

  • Une réforme discrète et hop ! la France est revenue à l’Ancien Régime (reporterre.net)

    Un décret, pris au cœur de l’été, a modifié radicalement la façon d’administrer le pays. Désormais, tout ce qui organise la vie sociale locale (urbanisme, biodiversité, éducation…) est devenu le fait du ministère du « maintien de l’ordre ». Ce décret, apparemment technique et difficilement compréhensible par le grand public, montre donc une dérive autoritaire du pouvoir. […] concentrer tous les pouvoirs sur un seul ministère axé sur le maintien de l’ordre, et laisser tous les autres domaines […] entre les mains des multinationales est une faute grave, ou alors il s’agit d’un choix politique délibéré : ce qui compte, c’est le maintien par la force de l’ordre capitaliste néolibéral.

  • Du secret défense et du dentifrice (arretsurimages.net)

    Depuis le début de la pandémie, en mars dernier, vous entendez parler du “conseil de défense”. “Emmanuel Macron a réuni le conseil de défense”. “Le conseil de défense a décidé ceci ou cela”. Et vous vous demandez vaguement, sans trop y réfléchir, pourquoi il est besoin de galonnés, de la fine fleur française de la lutte antiterroriste, pour décider de départager le dentifrice et le rouge à lèvres dans les rayons hygiène des supermarchés. […] C’est très opportunément que Jean-Luc Mélenchon s’est saisi hier de la question, en détaillant la liste des membres du fameux conseil de défense, et en avançant une raison de sa nouvelle toute-puissance : étendre à tout le gouvernement l’immunité dont bénéficie le président de la République, et prémunir les ministres contre des poursuites pénales ultérieures. […] ce qui est certain, c’est que le nouveau confinement élaboré dans ce conseil de défense est en train de se heurter à un vrai problème « “d’acceptabilité” »[…] Ce ne sont pas seulement les pousseurs de coups de gueule professionnels […] Ce sont des maires, des dizaines de maires, qui bravent les consignes en signant des arrêtés de réouverture des commerces

  • Covid-19 : il faut dessaisir le Conseil de défense (mediapart.fr)

    La captation présidentielle du pouvoir, à travers le Conseil de défense et de sécurité nationale, est inconstitutionnelle et inefficace. Ce conseil, en rien responsable ni devant les Français ni devant le Parlement, est devenu la boîte noire de la République. Tout s’y décide sans que nul ne sache ce qui s’y passe et s’y dit. Nous devons ouvrir des perspectives politiques nouvelles. […] L’article R1122-1 du Code de la Défense ne confère en rien au Conseil de défense la compétence de la gestion d’une crise sanitaire, fusse-t-elle de grande ampleur. […] L’art. 20 de la Constitution confère au Premier Ministre le pouvoir de déterminer et conduire la politique de la Nation, et il est seul responsable devant l’Assemblée Nationale qui a le pouvoir de le contrôler et de le censurer.

  • Macron à la dérive autoritaire − Le document choc (melenchon.fr)

    Pour la deuxième fois en un an, le gouvernement a recours à d’intenses restrictions de libertés pour juguler l’épidémie de Covid 19. Depuis le mois de mars, nous sommes passés d’un état d’urgence sanitaire à un régime transitoire sans retour à la normalité démocratique puis de nouveau en état d’urgence.

Spécial Loi Sécurité Globale

Spécial répression, racisme, violences policières…

Spécial Résistance(s)

Spécial GAFAM et cie

Les autres lectures de la semaine

  • Hommage à Laurent Séguin (framablog.org)
  • Le Covid-19, un virus capitaliste : entretien avec Rob Wallace (lenumerozero.info)
  • Le corps insurrectionnel comme seule issue politique ou vaincre le capitalisme par la marche à pied (paris-luttes.info)

    Étrange période où l’affiliation historiquement fasciste du Rassemblement National est considérée « républicain » et les militants de l’égalité assignés « islamo-gauchistes » ennemis de la démocratie. […] Bien que relevant aujourd’hui d’une essentialisation différente, la construction d’un « ennemi de l’intérieur traitre à la nation » préfigure toujours l’avènement d’un régime de nature fasciste qui n’est pas en opposition, mais une transformation du libéralisme. Il se caractérise : idéologiquement par l’effacement au nom du peuple de toute opposition, culturellement par la réduction du débat intellectuel à la falsification systématique de la réalité, juridiquement par la normalisation de l’état d’urgence, institutionnellement par l’omniprésence étatique et de son bras armé policier, économiquement par un management à la fois libéral et autoritaire, termes apparemment opposés, mais parfaitement compatibles avec l’évolution du capitalisme

  • Mathieu Rigouste : « Pour prospérer, le capitalisme joue la carte sécuritaire » (reporterre.net)

    les luttes de classe sont dynamiques. Les forces de révolte sociale et les volontés révolutionnaires qui ont animé le mouvement des Gilets jaunes sont toujours présentes, elles cherchent des moyens, se préparent à resurgir. En décembre 2018, on a vu à quel point les collaborations des fractions des classes dominantes à l’intérieur du bloc de pouvoir sont fragiles face au soulèvement et à l’action directe des dominés, hommes et femmes.

  • Aux sources de l’islamogauchisme (article de 2016) (lmsi.net)

    L’un des avantages de ce nouveau certificat d’infamie, « islamogauchisme », était que comme « hitléro-trotskysme », il était conçu pour comporter dans son libellé même une dénonciation sous couvert de caractérisation. Il renforçait l’idée du « complot islamiste » et leur prétendue alliance avec les intégristes devait faire obstacle à toute discussion avec les militants de la gauche radicale. La passion « laïque » était devenue croisade. En même temps que la gauche antiraciste ou la gauche féministe, c’est l’ensemble des secteurs de la gauche radicale qui se trouvait ainsi mis en demeure de choisir son camp.

  • Un long hiver républicain (lundi.am)
  • Il y a vingt-cinq ans jour pour jour, Deleuze, le théoricien des sociétés de contrôle, se donnait la mort. (monde-diplomatique.fr)
  • Autour des mutuelles de revenus (brochure de 2014) (infokiosques.net)
  • À propos d’Abdelhakim Sefrioui et du collectif Cheikh Yassine (lahorde.samizdat.net)

Les BDs/graphiques/photos de la semaine

Spécial défaite de Trump

Les vidéos/podcasts de la semaine

Les autres trucs chouettes de la semaine

Deux personnages prennent le café. Le personnage de gauche dit : Alors ça y est, c'est reparti pour des lungo ? - la personne de droite répond : Yep, c'est la loi de l'action-réaction... Plus tu cherches à comprimer la liberté d'expression, et plus elle éclate de partout !
Retrouvez les revues de web précédentes dans la catégorie Libre Veille du Framablog.

Les articles, commentaires et autres images qui composent ces « Khrys’presso » n’engagent que moi (Khrys).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *