Khrys’presso du lundi 17 mai 2021

Temps de lecture 23 min

image_pdfimage_print

Comme chaque lundi, un coup d’œil dans le rétroviseur pour découvrir les informations que vous avez peut-être ratées la semaine dernière.

Tous les liens listés ci-dessous sont a priori accessibles librement. Si ce n’est pas le cas, pensez à activer votre bloqueur de javascript favori ou à passer en “mode lecture” (Firefox) ;-)

Brave New World

Spécial Palestine

Spécial France

Spécial médias et pouvoir

Spécial “pass sanitaire”

Spécial on gère comme des pieds (et à la néolibérale)

Spécial répression, État policier, montée de l’extrême-droite…

Spécial Résistance(s)

Soutenir

Spécial GAFAM et cie

Les autres lectures de la semaine

  • Un autre monde numérique est possible (blog.mondediplo.net)

    Finalement, le milieu numérique actuel n’est pas aussi favorable à l’innovation qu’il le prétend : il abhorre les institutions et les associations qui ne respectent pas les règles fixées par les grands intermédiaires.[…] il est incapable de s’imaginer ce à quoi pourrait ressembler l’équivalent numérique du musée ou de la bibliothèque […] c’est leur mainmise monopolistique sur le pouvoir politique, et par là-même, sur notre imagination institutionnelle, qui constitue le plus grand problème pour la démocratie. Et ce n’est qu’en redistribuant ce pouvoir, plutôt que de se repaître de solutionnisme béat, que nous pouvons espérer les dompter.

  • Les médias sociaux ne sont pas des espaces démocratiques (framablog.org)
  • La fin du monde vue par le capital financier (terrestres.org)
  • Aux origines de l’irresponsabilité pénale des fous (theconversation.com)
  • Rends le bisou ? (medium.com)
  • Rire avec fox news (imagesociale.fr)
  • L’engagement littéraire des années 1970 : l’exemple des féministes (theconversation.com)

    L’histoire sociopolitique d’un côté, l’histoire culturelle et littéraire de l’autre, ont été écrites (presque) sans les femmes. Puisque le domaine politique, au début du XXe, est un domaine presque exclusivement masculin, la notion d’engagement est pensée comme une notion masculine – ce qui est rarement remarqué comme tel, et tombe comme une sorte d’évidence.

  • Le patriarcat, une religion d’inversion (revolutionfeministe.wordpress.com)

    Dans tout système de domination, paradoxalement, ceux qui détiennent le pouvoir ne sont jamais coupables ou responsables de quoi que ce soit, les catégories dominées étant par définition fautives et désignées comme boucs émissaires.[…] C ’est le langage qui construit cette réalité inversée, et ceux qui ont le pouvoir de la construire sont ceux qui contrôlent le langage […] Ce caractère intrinsèquement prédateur, parasitique et exploiteur de la catégorie dominante, le « sale petit secret » du patriarcat, doit rester secret autant que possible, et c’est là qu’intervient la violence symbolique du discours inversif, dont la fonction est d’opérer une positivation systématique de cette négativité fondatrice.

  • Lettre au Réseau Mutu à propos de ReinfoCovid et des anti-masques (labogue.info)

Le livre de la semaine

  • Et la modernité fut masculine – La France, les femmes et le pouvoir 1789‑1804 d’Éliane Viennot. Un ouvrage passionnant, de la Révolution Française au Code Civil napoléonien.

    les hommes au pouvoir, nourris de l’idéal rousseauiste de la « séparation des sphères » autant que d’Histoires de France vidées de toute référence faite aux femmes, n’ont eu de cesse de renforcer le « privilège masculin » – et cela quels que soient les désaccords existant entre eux. Mettant fin à des pouvoirs féminins séculaires, réservant la citoyenneté et les améliorations du système scolaire aux seuls hommes, ne pensant qu’à conforter leurs positions en légiférant sur le divorce et l’héritage égalitaire, travaillant à un Code civil garant des puissances paternelle et maritale, s’activant à faire taire les contestataires, ils ont jeté les bases d’un ordre masculin qui, sous couvert d’égalité, de liberté et de modernité, perdurera jusqu’à la fin du XXe siècle en essaimant dans une bonne partie du monde.

Les BDs/graphiques/photos de la semaine

Les vidéos/podcasts de la semaine

Les autres trucs chouettes de la semaine

Deux personnages prennent le café. Le personnage de gauche dit : Pfouh toujours aussi dense, le 'presso... - la personne de droite répond : Yep, c'est qu'il s'en passe des trucs, en une semaine !!!
Retrouvez les revues de web précédentes dans la catégorie Libre Veille du Framablog.

Les articles, commentaires et autres images qui composent ces « Khrys’presso » n’engagent que moi (Khrys).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *