Khrys’presso du lundi 24 janvier 2022

Temps de lecture 34 min

image_pdfimage_print

Comme chaque lundi, un coup d’œil dans le rétroviseur pour découvrir les informations que vous avez peut-être ratées la semaine dernière.

Tous les liens listés ci-dessous sont a priori accessibles librement. Si ce n’est pas le cas, pensez à activer votre bloqueur de javascript favori ou à passer en “mode lecture” (Firefox) ;-)

Brave New World

Spécial France

Spécial médias et pouvoir

Spécial primaire populaire

  • Primaire populaire : les dés pipés ? (regards.fr)

    En décembre, les organisateurs de la Primaire populaire ont tenté un « coup », dont personne n’a bien compris les détours. Soudainement, le groupe des dix finalistes a disparu pour ne garder que les candidats officiellement déclarés à la présidentielle – sauf les Roussel, Montebourg, Poutou, Arthaud et Kazib. L’idée n’a pas survécu à elle-même. Qui décide ? Comment ? Pourquoi ? On a connu plus transparent comme mouvement. Quand à la stratégie, comment dire… Telle qu’elle est expliquée par Samuel Grzybowski, un des co-fondateurs de la Primaire populaire, elle peut laisser pantois : de la « data », « empêcher les candidats d’avoir les 500 signatures », critiquer les candidats sur les réseaux sociaux pour dégrader leur image dans les sondages et ainsi rendre plus difficile l’obtention d’un prêt auprès d’une banque pour financer leur campagne. Bonne ambiance.

  • Primaire « populaire » : la startup politique qui vous veut du bien ? (frustrationmagazine.fr)
  • LFI demande à la primaire populaire de ne plus impliquer Jean-Luc Mélenchon (huffingtonpost.fr)

    ce vote s’apparente […] à une sorte de sondage sans qu’aucune des règles de bases permettant d’en garantir la sincérité ne soit respectée”.[…]“Ce n’est pas acceptable. Aucun d’entre nous n’a eu accès au fichier des votants et la commission de contrôle mise en place a été dissoute par les organisateurs”

Le Facepalm de la semaine

  • Un médecin de l’APHP tente de vendre une radio d’une blessée du Bataclan (huffingtonpost.fr)

    “D’un point de vue éthique, je me suis moi-même posé la question…”, répond l’intéressé à Mediapart quand il est questionné sur le bien-fondé de sa démarche, d’ailleurs menée sans l’accord de la patiente. “Si vous voulez me faire dire que c’est une erreur, c’est peut-être une erreur. En plus, ça m’a coûté de l’argent, c’est complètement débile.”

Spécial emmerdeurs irresponsables gérant comme des pieds (et à la néolibérale)

Spécial recul des droits et libertés, violences policières, montée de l’extrême-droite…

Spécial résistances

  • Que faire ? (revue-ballast.fr)

    nous avons sou­hai­té inter­ro­ger dans le détail les dif­fé­rentes orien­ta­tions stra­té­giques qui se pré­sentent, aujourd’­hui, aux rési­dents fran­çais (voire aux fran­co­phones) dési­reux d’en finir avec la mise au pas des popu­la­tions. Disons-le posi­ti­ve­ment : dési­reux de fon­der un ordre social aus­si digne, juste et éga­li­taire que pos­sible. Nous sommes ain­si allés à la ren­contre de par­ti­sanes et de par­ti­sans de l’au­to­no­mie, de l’ins­tau­ra­tion d’un gou­ver­ne­ment révo­lu­tion­naire par la grève géné­rale, de la révo­lu­tion citoyenne par les urnes, de l’af­fran­chis­se­ment col­lec­tif par les lieux de tra­vail et, enfin, de la construc­tion d’un double pou­voir puis d’une socié­té fédé­rale auto­gé­rée. Un dos­sier thé­ma­tique en cinq volets, donc.

  • Réfugiés : fermons les « zones d’attente » ! (liberation.fr)
  • Plus de 600 artistes et professionnels de la culture s’opposent à la dérive autoritaire en cours (lareleveetlapeste.fr)

    “Comment ne pas se souvenir qu’à chaque fois qu’un État a souhaité stigmatiser et attaquer une partie de sa population, le totalitarisme est alors sorti de l’ombre ?”

  • Non vaccinée, une Bretonne décide de ne plus payer ses impôts (lepoint.fr)

    Hélène Gerray a vu rouge lorsqu’Emmanuel Macron, décidé à « emmerder » les non-vaccinés contre le Covid, a remis en doute sa citoyenneté. Elle a porté plainte. […] Se posant comme une lanceuse d’alerte (« on est en train d’entrer dans une société du tout-contrôle, du crédit social à la chinoise, avec de bons et de mauvais citoyens »), elle s’insurge que le Conseil constitutionnel, qui a validé l’essentiel du pass vaccinal, « n’arrête pas cela alors que c’est sa mission. S’il ne le fait pas, c’est à nous de le faire, et nous, c’est moi »

  • Lanceurs d’alerte : 36 associations et syndicats interpellent les sénateurs (mediapart.fr)
  • « Que met-on sur les vignes dans le Bordelais ? » : la question à 125 000 euros que Valérie Murat a osé poser (basta.media)

    L’affaire commence en septembre 2020. L’association, « Alerte aux toxiques », fondée par Valérie Murat publie une analyse qui révèle la présence de résidus de pesticides dans 22 vins certifiés Haute Valeur Environnementale. Toutes les bouteilles contiennent des molécules – sept en moyenne – considérées comme des perturbateurs endocriniens potentiels. Dans onze bouteilles, des traces de substances classées CMR (cancérigènes, mutagènes et reprotoxiques) probables sont mises en évidence. Neuf bouteilles renferment au moins un des fongicides dits SDHI. […] Dans le Bordelais, c’est la panique. Le Conseil interprofessionnel du vin de Bordeaux (CIVB) porte plainte pour « dénigrement » […] « Ils ont fait de moi une sous-citoyenne, qui ne peut pas exercer son droit de faire appel.[…] Ce qu’ils veulent, c’est me briser en tant qu’individu et asphyxier l’association Alerte aux toxiques pour nous empêcher de mener des actions. »

  • Des paysans inventent leurs outils pour se libérer de l’industrie (reporterre.net)

    « L’idée n’est pas d’être pour ou contre le numérique, mais de reconnaître que le numérique est un bélier incroyable de l’industrie. C’est compliqué d’utiliser les outils sans subir l’idéologie qui va avec »
    […] Les chiffres sont sans appel : l’agriculture française a perdu 100 000 fermes ces dix dernières années, soit une ferme sur cinq. Ainsi, l’agriculture industrielle de plus en plus technologique contribue à la disparition des agriculteurs et en même temps serait la solution pour répondre à leur disparition grâce à l’automatisation des tâches ? La Confédération paysanne a un autre projet : celui d’installer un million de paysans. « L’objectif de doubler le nombre de paysans est à la fois modeste et révolutionnaire pour renverser le modèle technico-industriel »

  • Strasbourg : ils mazoutent des portraits de Macron, « saboteur du climat » (reporterre.net)
  • Les soulèvements de la mer – Brest, 4-5-6 février : Face au One Ocean summit (lundi.am)
  • Pour un printemps maraîchin du 25 au 27 mars (expansive.info)

    Les Collectifs Bassines Non Merci (79, 86 et Aume Couture), Les soulèvements de la terre et La Confédération Paysanne appellent d’ores et déjà à une nouvelle date de mobilisation massive et d’action du 25 au 27 mars !La lutte contre les méga-bassines est un enjeu national, qui dépasse de loin le Marais poitevin. Si celles-ci s’implantent dans les Deux-Sèvres, la France en sera bientôt couverte.

  • Énergie éolienne : ne pas se tromper de contestation (unioncommunistelibertaire.org)
  • Jean-Michel Blanquer à Ibiza parodié par des militants devant son ministère (huffingtonpost.fr)

    Un sosie de Jean-Michel Blanquer en short de bain avec des palmes aux pieds dansait devant le ministre de l’Éducation.

  • Nouvelle manifestation d’enseignants, en mode Blanquer à Ibiza (huffingtonpost.fr)

Spécial GAFAM et cie

Spécial anniversaire

Les autres lectures de la semaine

Les BDs/graphiques/photos de la semaine

Les vidéos/podcasts de la semaine

Les autres trucs chouettes de la semaine


Retrouvez les revues de web précédentes dans la catégorie Libre Veille du Framablog.

Les articles, commentaires et autres images qui composent ces « Khrys’presso » n’engagent que moi (Khrys).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.