Khrys’presso du lundi 7 février 2022

Temps de lecture 26 min

image_pdfimage_print

Comme chaque lundi, un coup d’œil dans le rétroviseur pour découvrir les informations que vous avez peut-être ratées la semaine dernière.


Tous les liens listés ci-dessous sont a priori accessibles librement. Si ce n’est pas le cas, pensez à activer votre bloqueur de javascript favori ou à passer en “mode lecture” (Firefox) ;-)

Brave New World

Spécial nucléaire

Spécial France

Spécial médias et pouvoir

Le pénible de la semaine

  • Étienne BLANC, pour sa proposition de loi visant à lutter contre l’écriture inclusive et protéger la langue française (senat.fr) – voir en particulier l’exposé des motifs, qui constitue un modèle du genre.

    La langue dite inclusive est une langue qui assigne chacun à résidence dans son sexe, une langue qui enferme chacun dans le cercle étroit de son identité, une langue qui méconnait les vertus émancipatrices, libératrices du masculin générique. […] l’usage du point médian revient à promouvoir une langue qui ne se parlerait plus et ne s’écrirait plus qu’au féminin. […] Résultat : une langue qui ne parlerait plus que des femmes et ne s’adresserait plus qu’aux femmes

Spécial emmerdeurs irresponsables gérant comme des pieds (et à la néolibérale)

Spécial Demeter

Spécial recul des droits et libertés, violences policières, montée de l’extrême-droite…

Spécial résistances

Spécial GAFAM et cie

Les autres lectures de la semaine

  • Des fourmis et des hommes – Sommes-nous des insectes sociaux ? (lundi.am)

    “maintenant, quand on me demande à quoi cela sert d’étudier des fourmis, je réponds toujours la même chose : à améliorer le fonctionnement des réseaux de télécommunications” […] C’est d’ailleurs le principe même de cette intelligence collective : les individus sont sacrifiables sans remettre en cause l’intégrité du système. Les auteurs de ces études ne cessent de répéter que les humains ne sont pas similaires à ces insectes sociaux car ils sont plus autonomes et ne réagissent pas automatiquement à ce qui les affecte. Néanmoins, cette précaution rappelée, ils ne se gênent pas pour proposer des applications qui, matériellement autant que symboliquement, transforment petit à petit le monde en une ruche interconnectée et les humains en être grégaires dépourvus d’autonomie.

  • Comment manipuler les élections ? L’affaire Cambridge Analytica (hacking-social.com)
  • « J’adopte les bons réflexes » (blog.mondediplo.net)

    Sous son air bon enfant, ce type d’énoncé manifeste de manière étonnante l’idéal même d’un pouvoir totalitaire, au sens d’un pouvoir si total qu’il n’apparaît plus comme pouvoir.

  • À mes ami·es blanc·hes (terrestres.org)

    Aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours été blanc. Comme vous. Simplement, je ne le savais pas.

  • « Exterminez toutes ces brutes ». Entretien avec Raoul Peck (contretemps.eu)

    c’est la première fois que sont réunis le génocide indigène, l’esclavage et la Shoah dans un même film, montrant leur relation […] Il est important de savoir que Hitler s’est inspiré du génocide amérindien. Il a envoyé des gens pour observer comment les Américains avaient organisé les lois ségrégationnistes. Il a écrit lui-même, à plusieurs reprises, que l’Amérique avait été sa grande source d’inspiration. Si on ne sait pas ça, on ne peut pas comprendre la continuité du débat, on ne peut pas comprendre pourquoi il y a des fascistes aujourd’hui en France qui se réfèrent à Charlemagne, sans se référer à cette partie de l’histoire d’Amérique qui constitue leur propre histoire.

  • David Wengrow, archéologue : « la vision linéaire de l’histoire humaine est une fable » (humanite.fr)
  • Holding to Account : Safiya Umoja Noble and Meredith Whittaker on Duties of Care and Resistance to Big Tech (logicmag.io)

    Part of the challenge here is that researchers have been socialized in academia to be apolitical or to think of themselves as scientists and not as people who have values imbued into the work that they’re doing. That is also part of the problem that we’re trying to contend with around the making of these technologies that are also allegedly neutral and just tools. This is part of the reason why we need feminists and why we need people who are committed and connected to social movements around the world to contextualize our work and to make sense of what it’s working in service of. That’s really important. […] The AI boom of the last decade was not the result of a major scientific innovation in algorithmic techniques. It was a recognition that with massive amounts of data and computing power, you can make old techniques do things they couldn’t do before. The ascent of AI was predicated on concentrated tech company power and resources which had, as their driving force, the surveillance business model.
    One thing we rarely discuss is how AI research and development’s dependence on corporate resources worked—and continues to work—to shape and in some cases co-opt knowledge production. In other words, to “do AI” as defined in the current “bigger is better” paradigm, you increasingly need resources that are controlled by these handful of companies.

  • « On cantonnait les femmes au piano pour les garder au foyer » (humanite.fr)

    les débuts de la musicologie et de l’historiographie ont fait énormément de mal. On a alors mis les figures masculines au centre de toute l’histoire de la musique classique : Bach, Beethoven, Mozart… Ça a éclipsé toutes les autres personnes, notamment les femmes. Au XXe siècle, les préjugés de genre sur la musique ont même empêché d’imaginer que des compositrices aient pu exister…

  • Comment les stéréotypes pèsent sur l’insertion des femmes non diplômées en milieu rural (huffingtonpost.fr)

    La première difficulté est celle de la concurrence masculine sur un marché encore très fortement marqué par une vision viriliste de l’emploi

  • Aux recruteurs qui pensent que les trous dans les CV des femmes, ça ne vaut rien (huffingtonpost.fr)

    je n’ai pas rien fait pendant 5 ans. J’ai porté la vie, 2 fois, je me suis occupée de mes enfants jour et nuit, je les ai soignés quand ils étaient malades, je leur ai assuré une alimentation adaptée et équilibrée, j’ai joué, j’ai préparé des activités, j’ai lavé du linge par tonnes, la vaisselle, j’ai lavé les sols, fait les poussières […] Mais ça ne vaut rien. Pourtant, je n’ai jamais géré autant de choses de front et pourtant n’importe quel boulot me paraît simple par rapport au rythme que j’ai eu ces 5 dernières années.

Les BDs/graphiques/photos de la semaine

Les vidéos/podcasts de la semaine

Les autres trucs chouettes de la semaine


Retrouvez les revues de web précédentes dans la catégorie Libre Veille du Framablog.

Les articles, commentaires et autres images qui composent ces « Khrys’presso » n’engagent que moi (Khrys).

5 Responses

  1. John V. Doe

    L’info US sur la soi-disant vidéo russe sur l’invasion du Donbass a déjà été déboguée par l’envoyé d’Associated Press (AP), la première agence de presse du monde, et un paquet de journaux dont le NYT. Ça ne fait rien, vous pouvez continuer à être, sans aucun esprit critique, la chambre d’écho des manipulations de l’exécutif des USA. Répercuter ce genre de mensonges n’a jamais contribué qu’à l’invasion de l’Irak (combien de millions de morts ?) sous faux prétexte d’ADDM, l’invasion de l’Afghanistan (20 ans de misère pour ce peuple), etc… Ici, on risque seulement une guerre, éventuellement nucléaire, en Europe. Trois fois rien, donc.

    En informatique, vous vous plaignez des saccages des GAFAM mais en « actualité », vous suivez aveuglément la « juste ligne » de la presse dominante occidentale qui est tout aussi oligopolistique et destructrice. Bravo pour la cohérence.

    • Khrys

      Merci pour ce gentil mot, cela fait toujours plaisir \o/

      Je n’étais pas au courant (sic, je ne vois pas forcément tout passer), je rajoute donc un lien de l’Associated Press, s’il existe un lien plus pertinent, n’hésitez pas à me le signaler 😉

  2. John V. Doe

    D’accord Khrys, je me suis énervé, excusez-moi d’autant plus que je vous lis chaque fois avec intérêt et je vous en remercie.

    Cependant, aller chercher de l’information factuelle dans un média, Korii.slate, détenu par un fond d’investissement et dirigé par un ancien directeur du « journal de révérence » (sic) vous conduira mécaniquement à tomber dans ce genre de manipulation : ce n’est qu’au 9e § (sur 14) que Korii fournit désormais un trop discret démenti à cette « fake news » flagrante qui a fait un scandale aux USA. Une source parmi d’autres https://consortiumnews.com/2022/02/04/caitlin-johnstone-us-again-tries-passing-off-government-assertions-as-evidence/

    Les autres articles de Korii.slate reprennent mot à mot la doxa néo-cons au pouvoir aux USA depuis Bush Jr : la Russie pourrait nous couper le gaz (achetons donc le cher gaz de schiste US), les invincibles armes américaines (1 article et 1 super-titre), « l’interception » (sic) de bombardiers russes… dans l’espace international (nous avons le même comportement, légal d’ailleurs), un glorieux hacker détruit tout seul (si, si) l’informatique d’un pays antipathique avec lequel nous ne sommes pas en guerre (imaginons un instant que ce soit un Russe qui fasse ça à la G-B), et enfin toutes les merveilles de la science pour ne surtout rien changer à notre trajectoire démente vers le mur du réchauffement. Korii n’est pas un site d’info, c’est une vitrine de propagande à peine dissimulée.

  3. Laurent

    Pour résumer : C’est à se demander ce que vous reprochez aux Gafam, aux démocraties occidentales et à leurs médias qui relaient les mêmes discours que vous. Vivement la 4ème dose de démocratie anti-covid.

    PS : J’hallucine, les États-Unis qui accusent la Russie d’une opération faux drapeau. Oui, oui, il s’agit du même pays qui envisageait des attaques terroristes contre ses propres citoyens pour justifier une guerre à Cuba (opération Northwoods). Le même pays qui s’etait discrédité publiquement sur la scène internationale lors de son échec de l’opération faux drapeau de la Baie des Cochons…

    • nouckey

      pas commode les commentaires cette semaine !
      Je pense que le fait que les Etats-Unis soient historiquement corrompus n’empêche pas deux trois problèmes potentiels avec la Russie ? Et de même on peut être opposé au modèle économique des GAFAM, critiquer de nombreuses prises de positions de démocraties occidentales, mais jauger au cas par cas les choses avec lesquelles on est d’accord ou pas ? On peut être radical mais rester nuancé ?
      Merci pour les liens, comme chaque semaine !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.