Khrys’presso du lundi 25 avril 2022

Temps de lecture 27 min

image_pdfimage_print

Comme chaque lundi, un coup d’œil dans le rétroviseur pour découvrir les informations que vous avez peut-être ratées la semaine dernière.


Tous les liens listés ci-dessous sont a priori accessibles librement. Si ce n’est pas le cas, pensez à activer votre bloqueur de javascript favori ou à passer en “mode lecture” (Firefox) ;-)

Brave New World

Quelques nouvelles du Covid

Spécial France

Spécial médias et pouvoir

  • « Le Pen ne fait plus peur » : la faute à qui ? (acrimed.org)

    Ces derniers jours, deux questions ont rythmé partie de la scène médiatique : « Pourquoi Le Pen ne fait plus peur ? » et « Marine Le Pen est-elle d’extrême droite ? » Le fait que les journalistes (se) posent la seconde permet – en partie – de répondre à la première.

  • Passer de Fox News à CNN pendant un mois modifie les opinions politiques (courrierinternational.com)

    Des chercheurs ont payé des téléspectateurs fidèles de la chaîne conservatrice Fox News pour qu’ils regardent sa rivale CNN. Après seulement un mois, leur point de vue était différent de celui du groupe témoin, resté branché sur Fox News.

Spécial peste ou choléra

Spécial emmerdeurs irresponsables gérant comme des pieds (et à la néolibérale)

Spécial recul des droits et libertés, violences policières, montée de l’extrême-droite…

Spécial résistances

Spécial GAFAM et cie

La disparition de la semaine

Les autres lectures de la semaine

  • Réviser la Constitution par référendum : la pratique peut-elle contredire le texte ? (theconversation.com)
  • Fraude électorale (blog.mondediplo.net)

    Le plus pernicieux, en tout cas, dans ce qu’il faut appeler la croyance électorale tient au fait, non seulement de ne pas apercevoir la mutilation politique en quoi consiste l’élection, mais de nous faire incorporer son habitus de la dépossession et de la passivité au point de considérer que l’action cesse après le second tour — alors qu’elle devrait y commencer. […] La situation de ce second tour […] jette les gens au tréfonds de l’impasse, du désarroi et de l’angoisse — avoir à éviter un mal en n’ayant d’alternative que de choisir un autre mal est une situation propre à rendre fou. On leur fera difficilement reproche de s’en tirer comme ils peuvent. Même la ligne stratégique, […] qui chercherait l’option laissant les moins mauvaises possibilités aux résistances et aux luttes, livre des indications de moins en moins claires — dans une lecture à l’aveugle, à qui attribuer l’élément de programme annonçant « la privation de droits civiques pour ceux qui s’en prennent aux forces de l’ordre » ? (réponse : Macron). […] Tentant de nous convaincre (ça n’est pas trop difficile) que le programme de Le Pen est « fondamentalement d’extrême droite », Le Monde ne voit pas combien souvent, pour chaque ligne examinée, on pourrait mettre en face une saloperie déjà commise par le gouvernement Macron. Ni combien souvent, également, les associations et les ligues ont averti de ce que donneraient ces dispositions si elles venaient à « tomber dans de mauvaises mains ». Et voilà les mauvaises mains

  • Les vieux sont-ils tous des sales cons ? (frustrationmagazine.fr)

    Des vieux, il y en aura toujours. Des bourgeois ? Ce n’est pas obligé

  • Retour sur la campagne numérique de 2022. (affordance.info)
  • Du putsch muskien sur Twitter (maisouvaleweb.fr)
  • Qu’est-ce que l’Internet et quand est-on « coupé de l’Internet » ? (bortzmeyer.org)
  • Survivre à une coupure d’Internet (laquadrature.net)
  • Seeding the Cloud (logicmag.io)

    The cloud wasn’t imposed from above. It came from below.

  • Et la Permaculture sauvera le monde… Réflexions sur nos conditions matérielles d’existence et le discours sur l’effondrement systémique (lundi.am)

    Si sur un plan strictement personnel, ce choix de vie peut constituer un genre d’émancipation peu ou prou satisfaisant, il n’en reste pas moins très marginal. Parce que pour la plupart, ce mode de vie est matériellement impossible, du moins dans les structures politiques, économiques et sociales du système capitaliste. Penser le contraire est une chimère.

  • Iberdrola. Quand l’énergie « propre » a les mains sales (splann.org)
  • Noam Chomsky : « La guerre en Ukraine accélère l’horloge de l’apocalypse. » (les-crises.fr)

    Nous vivons une époque dangereuse. Il nous faut nous souvenir que, pendant le mandat de Trump, les aiguilles de l’horloge de l’apocalypse ont laissé tomber les minutes et n’indiquent que les secondes, elle est maintenant réglée à 100 secondes avant minuit – extinction. Les analystes qui ont réglé l’horloge donnent trois raisons à cela : la guerre nucléaire, la destruction de l’environnement et le délitement tant de la démocratie que d’une sphère publique libre, ce qui sape tout espoir de voir des citoyens informés et sensibilisés contraindre leurs gouvernements à triompher de la double course au désastre.

  • They Are the Heirs of Nazi Fortunes, and They Aren’t Apologizing (nytimes.com)

    brands like Porsche, Mercedes, BMW and Volkswagen are recognized around the world as symbols of German industrial ingenuity and excellence. These companies spend millions on branding and advertising to ensure they are thought of this way. They spend less money and energy on discussing their roots. These corporations can trace their success directly back to Nazis : Ferdinand Porsche persuaded Hitler to put Volkswagen into production. His son, Ferry Porsche, who built up the company, was a voluntary SS officer. Herbert Quandt, who built BMW into what it is today, committed war crimes. So did Friedrich Flick, who came to control Daimler-Benz. Unlike Mr. Quandt, Mr. Flick was convicted at Nuremberg.

Les BDs/graphiques/photos de la semaine

Les vidéos/podcasts de la semaine

Les trucs chouettes de la semaine

  • Collectif Pour une Sécurité sociale de l’Alimentation (unioncommunistelibertaire.org)

    Le collectif Pour une Sécurité sociale de l’Alimentation (SSA) fait de plus en plus parler de lui. Il fédère actuellement 11 organisations et de nombreuses dynamiques locales autour d’un projet commun  : créer une cinquième branche de la sécurité sociale.

  • Les 72 micro-saisons japonaises (nippon.com)
  • Au Japon, les condamné·es à mort ignorent le jour de leur pendaison. Pour empêcher les suicides (c’est la raison officielle), on ne les prévient qu’au dernier moment. Détenus en isolation pendant six ou dix ans – sans savoir si le lendemain sera le dernier –, ils attendent. Depuis 2005, grâce à la Fondation Sachiko Daidoji & Akahori Masao (liberation.fr), ils peuvent combler cette atroce attente en écrivant des poèmes ou en dessinant. Pour la première fois, leurs œuvres sont exposées en France (hallesaintpierre.org). […] Créée en 2005, la Fondation porte le nom d’une femme dont le fils appartenait à un groupuscule radical anticapitaliste. En 1974, une bombe posée dans un immeuble Mitsubishi avait tué huit personnes. Son fils ayant été condamné puis exécuté, Sachiko Daidoji avait voué sa vie à l’abolition de la peine de mort.
  • Découvrez la révolution typographique post-binaire !


Retrouvez les revues de web précédentes dans la catégorie Libre Veille du Framablog.

Les articles, commentaires et autres images qui composent ces « Khrys’presso » n’engagent que moi (Khrys).

2 Responses

  1. Weg

    D’ailleurs, à propos des problèmes posés par le vote électronique : est-ce que quelqu’un sait où on peut trouver les résultats par bureau de vote ? Parce les différents moteur de recherches et sites du gouvernement ne me fournissent que des résultats déjà agrégés, au minimum par commune. Donc impossible de vérifier la non-falsification des résultats en l’état. Où est le détail du calcul ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.