Khrys’presso du lundi 9 janvier 2023

Temps de lecture 24 min

image_pdfimage_print

Comme chaque lundi, un coup d’œil dans le rétroviseur pour découvrir les informations que vous avez peut-être ratées la semaine dernière.


Tous les liens listés ci-dessous sont a priori accessibles librement. Si ce n’est pas le cas, pensez à activer votre bloqueur de javascript favori ou à passer en “mode lecture” (Firefox) ;-)

Brave New World

Spécial femmes dans le monde

Spécial France

Spécial femmes en France

Spécial médias et pouvoir

  • Réforme des retraites : l’éditocratie en ordre de bataille (acrimed.org)
  • Cette année encore, le “bourgeois gaze” a envahi nos écrans (frustrationmagazine.fr)

    Adieu Paris et Edouard Baer nous proposent donc comme programme de “déjeuner avec des légendes de la vie parisienne”. Je sens déjà votre angoisse monter : vous avez raison. Café de Flore, immenses apparts haussmanniens, “gros gueuletons”, humour “gaulois”, bande de vieux mecs blancs pétés de thunes et mal sapés qui gueulent fort dans une brasserie sans âme… rien ne nous sera épargné. Rien. Pas même cette scène sortie tout droit des fantasmes de quinquas libidineux où une pauvre serveuse dira d’un des poivreaux, l’air lascif, “moi je le trouve encore très séduisant”. Scène qui semble nous dire, à nous les “wokes”, à quel point nous nous trompons quand nous nous imaginons que les travailleuses de la restauration seraient gênées par le fait de se faire harceler sexuellement par des gros porcs de clients.

Spécial emmerdeurs irresponsables gérant comme des pieds (et à la néolibérale)

Spécial recul des droits et libertés, violences policières, montée de l’extrême-droite…

Spécial résistances

Spécial GAFAM et cie

Les autres lectures de la semaine

Les BDs/graphiques/photos de la semaine

Les vidéos/podcasts de la semaine

Les trucs chouettes de la semaine


Retrouvez les revues de web précédentes dans la catégorie Libre Veille du Framablog.

Les articles, commentaires et autres images qui composent ces « Khrys’presso » n’engagent que moi (Khrys).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *