Wikipédia et éducation : un exemple de réconciliation 1/6

Classé dans : Libres Services, Wikipédia | 15

Dossier Wikipédia - Étudiants de Jon Beasley-Murray - CC byTous les articles de l’encyclopédie libre Wikipédia possèdent un historique. Certains ont même une véritable histoire…

Il existe dans Wikipédia des articles qui possèdent le label « Article de Qualité » ou le label « Bon Article ». Il s’agit de « refléter la diversité et la richesse de l’encyclopédie ». Pour qu’un article puisse y prétendre, il doit répondre à certains critères parmi lesquels avant tout la qualité encyclopédique (clarté, exhaustivité, neutralité, pertinence, citation des sources…) mais aussi la qualité de finition (orthographe, syntaxe, mise en page, illustrations…) et le respect des licences. Tout contributeur peut y soumettre un article et tout contributeur peut participer au processus de vote.

Au moment où j’écris ces lignes, on trouve dans la version française de Wikipédia 527 « Articles de Qualité » et 529 « Bons Articles » sur un total de 765 360 articles. Moins de 0,1% des articles de l’encyclopédie sont des « Articles de Qualité » ou des « Bons Articles ».

La version anglaise de l’encyclopédie Wikipédia a pris l’habitude de mettre chaque jour en lumière sur sa page d’accueil un « Article de Qualité » fraîchement labellisé. Le 5 mai 2008, c’est l’article El Señor Presidente, traitant du roman éponyme du prix Nobel guatémaltèque Miguel Ángel Asturias, qui a connu ce petit honneur. C’est l’histoire pédagogiquement remarquable de cet article (et de quelques autres connexes) que nous vous proposons aujourd’hui dans ce mini-dossier de six pages.

Jon Beasley-Murray est professeur de littérature latino-américaine à l’Université de la Colombie Britannique (Vancouver – Canada). Ayant constaté que ce domaine était très faiblement couvert par la version anglaise de Wikipédia, il a décidé d’intégrer l’encyclopédie à l’un de ses cours en lançant le « défi » suivant à ses étudiants : quitte à les créer pour l’occasion, choisissons quelques articles afférents, répartissez-vous par groupes, et faisons en sorte qu’ils obtiennent tous le label « Article de Qualité » dans le temps imparti du semestre universitaire.

Le chemin fut semé d’embûches, certains écueils ne purent être évités et l’implication ne fut pas forcément la même pour tout le monde, mais globalement le succès aura été au rendez-vous. Succès pour les étudiants, pour leur professeur, mais aussi pour Wikipédia qui se retrouve non seulement avec des articles bonifiés mais également avec un exemple, décrit et analysé par ses acteurs, dont on peut dresser le bilan et s’interroger sur les conditions de sa reproductibilité.

Oscillant entre la tentation de l’interdiction et la préconisation sans précaution, le corps enseignant a souvent du mal à composer avec cet objet mutant qu’est Wikipédia, dont il ne peut que constater l’usage massif qu’en font, pas toujours à bon escient, leurs étudiants. Le malaise est latent, pour ne pas dire patent, et aboutit à ce que Wikipédia et monde éducatif se regardent parfois un peu en chien de faïence (cf notre page de liens connexes).

Ce projet pédagogique pose de nombreuses questions, apportent quelques réponses et permet en outre à tout lecteur non familier avec Wikipédia de mieux comprendre ce qu’est réellement l’encyclopédie et comment elle fonctionne « de l’intérieur ». C’est pourquoi il nous est apparu intéressant de l’étudier dans le détail en traduisant ces quelques articles qui sont autant de témoignages enrichissants. Pour ajouter modestement notre contribution au débat, lever éventuellement quelques malentendus, et, sait-on jamais, inciter certains collègues à se lancer eux-aussi dans une future et similaire aventure…

Dans la mesure où ce dossier est conséquent et qu’il est peut-être plus confortable de lire le tout sur papier imprimé, vous trouverez ci-dessous en annexe une version complète au format PDF (merci Garburst).

  • 1/6 – Introduction
    Un projet pédagogique « de qualité ».
  • 3/6 – Le projet vu par un éditeur de Wikipédia
    Le point de vue d’un éditeur de Wikipédia, membre de « l’équipe des Articles de Qualité », ayant accompagné et soutenu les étudiants pendant la durée de leurs travaux.
  • 6/6 – Liens connexes
    Une sélection de liens francophones autour de Wikipédia et l’éducation.

El Senor Presidente - Accueil Wikipédia - 5 mai 2008

15 Réponses

  1. H.Valentza

    Vraiment une bonne idée que vous avez d’aller régulièrement pêcher des articles anglophones pour nous les ramener ici, d’autant plus que sinon l’exemple que vous détaillez serait passé totalement inaperçu chez nous (en tout cas moi je n’en ai pas trouvé trace).

    C’est effectivement formateur pour tout le monde, étudiants mais aussi enseignants, de s’engager dans un tel projet. Pour Wikipédia aussi d’ailleurs.

    Faisons donc tous en sorte qu’il y ait dans Wikipédia de plus en plus d’articles de qualité édités par des étudiants de qualité avec l’aide de leurs professeurs de qualité :-)

  2. Mirouille

    La parfaite démonstration par l’exemple que Wikipédia et l’éducation vont très bien ensemble pour peu qu’on s’en donne les moyens pratiques (mettre les mains dans le camboui de l’encyclopédie pour comprendre ce que c’est que ce truc) et les moyens intellectuels (en quoi il peut être un terreau fertile en situation d’apprentissage).

    Félicitations au prof et à ses charmantes étudiantes.

    La Courrier International du la culture libre qu’est devenu le Framablog a encore frappé juste.

    Le seul principal bémol c’est que tous les futurs projets pédagogiques ne vont pas forcément bénéficier d’une telle aide venue de l’intérieur de la communauté Wikipédia (ici c’est la FA team). Donc c’est pas forcément évident de reproduire la chose avec une telle réussite.

    p.s. : une remarque sexiste se cache dans mon commentaire

  3. Jean Daniel d'Annecy

    Wikipédia est le seul véritable exemple de ce que l’on appelle le trop fameux ouaibe deux point zéro.

    Tous ceux qui voient Internet comme un gros Minitel amélioré, qui par exemple ne comprennent rien aux flux RSS, ne voient pas pourquoi il faudrait passer de Microsoft Office à OpenOffice, continuent à regarder TF1, tous ceux qui acceptent de demeurer des consommateurs, etc. tous ceux-là sont complètement déroutés. Ils sont comme l’étudiante au début : ils ne savent même pas qu’existe le bouton Modifier.

    C’est politique ou tout du moins culturel tout ça.

    J’ajoute que si il y a bien une communauté qui peut comprendre Wikipédia c’est bien la communauté du logiciel libre. Aux autres de faire l’effort de se demander pourquoi.

    Merci de cette publication de référence.

  4. Achichrome

    Si l’on vous comprend bien, Wikipédia c’est "cool" si on en devient acteur. Par contre si l’on souhaite rester spectateur (c’est bien notre droit après tout) cela demeure une encyclopédie "à prendre avec des pincettes".

  5. Ca me fait penser, tout simplement, que si tous les profs d’université pensaient à mettre leurs connaissances dans leur domaine spécifique sur Wikipedia (en se servant de la page de discussion pour bosser à plusieurs de façon collaborative), elle serait vachement bien, cette encyclopédie.

    Remarque, j’ai peur de balancer cette idée, je vois bien un ministre de l’enseignement supérieur la récupérer en changeant la "proposition" en "obligation", ça serait bien le genre du gouvernement actuel….

    Ceci dit, ça me fait parfois gerber ces profs qui écrivent des bouquins (peut-être parfois sur leur temps professionnel) pour ensuite non les balancer dans le domaine public mais pour les faire acheter par leurs étudiants… Vive la connaissance libre et partagée, quoi.

  6. @VinceDeg, retenez votre bile, car il vous manque quelques informations capitales pour juger vos professeurs.

    Si je reprend votre exemple d’un enseignant(-chercheur) universitaire, écrire un livre se fait nécessairement sur sont temps professionnel, puisqu’il s’agit d’une activité de vulgarisation, qui est l’une des choses que le statut demande.

    De même, cet enseignant-chercheur est jugé sur ses publications, or un livre publié chez un éditeur a plus de poids qu’un livre à compte d’auteur (ou pire : sur internet). Les mentalités évoluent, mais pas au point d’en vouloir à un enseignant de publier sur du papier en librairie.

    Dès lors, les droits sont cédés, et il est plus que rare que l’éditeur accepte de les rendre, même une fois le livre épuisé. Il est alors difficile de diffuser le livre sous une licence libre (sans parler du domaine public, sous lequel un auteur ne peut pas placer une oeuvre de son vivant).

    Enfin, rare sont les professeurs qui gagnent beaucoup d’argent avec des livres de vulgarisation. À part quelques manuels réputés, le gros des oeuvres est formé par de petits tirages sur des sujets pointus, que seuls les bibliothèques univeristaires achêtent. Et je ne parle même pas du fait que l’auteur ne touche qu’un pouillème du prix du livre… pas de quoi payer le dixième du temps passé à écrire l’ouvrage.

    Restons donc indulgent, et tâchons plutôt de faire comme Framasoft :-)

  7. Utopy Jules

    Sur les je-ne-sais-combien d’heures que passent un élève du secondaire pendant son cursus, on devrait accorder ne serait-ce qu’une petite heure à Wikipédia, pour les aider à comprendre ce qu’il est et ce qu’il n’est pas (pour reprendre l’expression du prof).

    Avec cette idée que comme la planète entière (ouais carrément), c’est un patrimoine de l’humanité dont nous devrions tous prendre soin.

    Très intéressants articles, je vous les conseille vraiment. Je dis ça parce que je suis sûr que nombreux sont ceux qui ont fui en regardant ces 6 pages ! (ce qui me rappelle un autre excellent article de ce blog sur Internet et notre difficulté de concentration, que je ne retrouve pas d’ailleurs là présentement).

  8. Merci pour vos premiers commentaires.

    Je cherche un volontaire qui aurait la gentillesse et la disponibilité pour mettre tous les articles du dossier dans un joli PDF pratique à lire et imprimer (en OOo, LaTex, Scribus… ou ce que vous voulez).

    Pour me contacter : http://www.framablog.org/index.php/

  9. @ Nojhan :

    C’est bien ce qui me fait dire que le concept de propriété intellectuelle et de droit d’auteur tel qu’il est appliqué aujourd’hui devrait disparaître (et être remplacé par un autre modèle économique). Alors qu’a la base c’était sencé favoriser la création intellectuelle/artistique et la rémunérer; on en arrive à une situation où les neufs dixièmes des auteurs ne sont presque pas rémunérés, où les citoyens doivent payer un prix pas si modique que ça pour accéder à la culture et à la connaissance, et où on ne peut pas profiter entièrement des bienfaits que peut apporter la révolution numérique en termes d’accès, de partage et de collaboration.

    Pour reparler des profs qui font des publications pointues que personne n’achète et qui s’empoussièrent dans les biblio-U, franchement, à l’heure de l’internet, ça ne serait pas beaucoup mieux de pouvoir retrouver le texte intégral sur le net (et pouvoir faire des recherches dessus avec un moteur de recherche); té vous imaginez la révolution que ce serait pour nous autres pauvres étudiants pour gérer notre biblio ? Parce qu’il ne faut pas se leurrer : le contenu aujourd’hui disponible sur le net est de bien moindre qualité (malgré wikipedia) que celui disponible en bibliothèque; cependant l’usage du net est tellement plus pratique que nous en arrivons inévitablement aux désormais traditionnelles crises de nerfs des professeurs dénoncant le "copier/coller" et la "géneration wikipédia"

    Voilà. Après on peut discuter sur la gueule qu’aurait un autre système de rémunération de la création. A mon avis, faudrait replacer l’auteur au centre, et les taches actuelles des maisons d’édition(/de disque, etc) seraient remplacées :
    – de une par des conseillers artistiques, des personnes qui savent "faire un bouquin", "faire un disque"
    – des labels de qualité reconnus, qui reprennent en partie le filtrage fait par les maisons d’édition et d’autre part peut-être celui fait par les critiques.

  10. Je trouve inquiétant que la notation dépende d’un label octroyé par on ne sait qui. Je serais étudiant, je refuserais ce système.

  11. Bonjour,
    je comprends la réaction de Prout et je pense qu’elle est fondée. Prenons en exemple la définition d’un dictateur " proposer des solutions simples à des problèmes complexes", c’est exactement ce que fait wikipédia. Les modérateurs sont devenue depuis longtemps des censeurs qui défendent une pensée unique. Affirmer que chacun peut présenter sa perception est une contre-vérité en exemple une des principales propositions des philosophes du siècle des lumières sur l’échantillonnage qui différencie les parties d’un tout et un tout est occulté et détruit. Que penser d’un système qui utilise nofollow, la bannière des systèmes fermés en se présentant comme un système ouvert ? La langue la plus parlée est la ligne de code, ne nous fions pas aux apparences et utilisons "Ctrl+U" pour voir le caractère de ccelui qui nous parle.
    Cordialement

  12. Je vais essayé de détailler plus en détail ma proposition concernant wikipédia.
    Bien que faire l’inventaire des savoir fasse partie de la logique (Paul Janet, Claude Bernard,…), nous ne devons pas oublier les limites qui nous permettent de rester logique (Aristote, Bossuet, Port-Royal, Kant…). Ainsi nous savons que les savoir sont une limite à notre immense ignorance et que le savoir d’aujourd’hui est différent du savoir d’hier ou encore de celui de demain. En d’autre termes le savoir est en perpétuel évolution et ne peut avoir un caractère d’absolue (Victor Cousin), or dans sa construction wikipédia cherche à donner un caractère d’absolue au savoir, ce qui est une incohérence. L’incohérence est par définition le signe de la folie. Ainsi une question se pose, devons nous abrutir les hommes en les formatant sur des croyances éphémères ou devons nous leurs apprendre à apprendre dans la tradition de l’Agora d’Aristote reprise par les grands courant de pensées du siècle des lumières ?
    Cordialement

  13. Bonjour,

    Si je ne me contester le fait qu’il y ait de bon article sur wikipédia, je me dois de m’insurger quand lors de recherche, je trouve des débuts d’articles non finis (voir non commencés). Des erreurs et fautes grâves dans d’autres…

    Wikipédia est un bon outils si et seulement si les auteurs sont sérieux et si la censure des certains commentaire pourtant réaliste stop…

    Il y a une différence entre dire qu’un article est faux et que son auteur n’a pas vérifié ses information, et médire bêtement contre un projet sans argumentaire…

    Je suis maintenant plus que prudent et n’utilise plus wikipédia…

    Dommage, le projet est excellent mais sa gestion reste à parfaire. Quant aux dons demandéx, sans preuve tangible et vérifiable, beaucoup de sous à dépenser avec des doutes…

    Désolé de ne pas plaire 😉

    Couik

  14. Thank you so much for this. I’m excited that this little project has generated so much interest.

  15. Wikipédia : combattre ou apprivoiser la bête [épisode 2]

    Voici le deuxième article à propos de la célèbre encyclopédie. Je m’étais arrêtée la dernière fois à la définition de Wikipédia (qui était déjà assez longue j’en conviens, …) et je vais essayer de continuer aujourd’hui sur le sujet avec mes…