Android de Google : un futur vrai système d’exploitation ?

Classé dans : Dégooglisons Internet, G.A.F.A.M. | 19

Demi Brooke - CC byEt si l’air de rien, sans annonce ni fracas, Google était en train avec Android de nous pondre un système d’exploitation libre concurrent du trio GNU/Linux, Mac et PC  ?

C’est aller un peu vite en besogne[1]. D’abord parce qu’Android repose sur le noyau Linux (dont il peut alors être vu comme l’une de ces distributions) et ensuite parce qu’il ne se destine pour le moment qu’à la téléphonie mobile.

Mais comme il est dit dans l’article traduit ci-dessous, on pourrait le retrouver bien vite dans des netbooks et alors on changerait immanquablement de catégorie…

Google sortira-t-il un OS Linux pour le desktop en 2009  ?

One giant step closer to the Google Linux desktop

Steven J. Vaughan-Nichols – 31 mars 2009 – ComputerWorld
(Traduction Framalang  : Don Rico)

Google n’annonce toujours pas publiquement être sur le point de distribuer Android comme un OS de bureau Linux, mais HP, Asus et d’autres grands fabricants de machines sont apparemment en pourparlers avec l’entreprise de Mountain View afin de commercialiser des mini-portables équipés d’Android.

D’après un article du Wall Street Journal, Satjiv Chahil, un des vice-présidents de la branche PC de HP, a refusé d’affirmer ou de nier que le premier fabricant de PC au monde pourrait vendre des mini-portables ou des smart-phones tournant sous Android, mais il a en revanche confirmé que HP « s’intéressait » à ce système d’exploitation libre.

Hourra  !

Nous savons d’ores et déjà qu’Android peut fonctionner comme système d’exploitation pour le desktop, car certains ont réussi la manip. Surtout, ceux qui y sont parvenus ne sont pas des hackers dont la seconde langue est le C++, mais deux journalistes. Si nous en sommes capables, alors tout le monde l’est. :-)

La réaction habituelle des moutons windoziens quand on leur parle d’un OS Linux pour le desktop conçu par Canonical, Novell ou Red hat, c’est de crier au n’importe quoi. Pour Android, en revanche, ce n’est pas la même chanson.

En ce qui me concerne, je peux détailler de tête les différences entre Ubuntu, openSUSE, Fedora et une demi-douzaine d’autres déclinaisons de Linux pour le desktop. Mais soyons réalistes, seul un fana de Linux en est capable. La plupart des utilisateurs de PC savent peut-être que Linux est un autre système d’exploitation, et ils savent peut-être aussi que Red Hat est une grosse entreprise Linux, ou qu’Ubuntu est une version populaire de Linux. Pas plus.

Google, par contre, c’est différent. Quiconque se sert d’un ordinateur connaît Google. Quelqu’un qui aurait des réticences à essayer un PC tournant sous autre chose que Windows, et XP de préférence, pourrait très bien vouloir essayer un mini-portable sous Google. Maintenant que j’y pense, ça ne m’étonnerait pas le moins du monde que certains croient que c’est déjà Google qui fait marcher leur PC.

De là à utiliser un PC qui fonctionne pour de bon sous Google, il n’y a qu’un pas. Certes, il s’agirait en fait du système Linux Google Android pour le desktop, mais la grande majorité des utilisateurs ne s’en soucierait pas plus que des bases Linux sur lesquelles reposent le moteur de recherche Google. Tout ce qu’ils sauront, c’est que leur netbook ou leur portable fonctionne grâce à quelque chose dont ils connaissent le nom et auquel ils font confiance. En outre, puisque ces machines seront sous Linux, elles seront moins chères que leurs équivalents vendus avec Windows.

Au début de l’année, j’ai lancé l’idée que 2009 serait l’année idéale pour que Google attaque Microsoft de front sur le marché du desktop. Sachant à présent que des fabricants de PC sérieux jouent déjà avec l’idée de commercialiser des netbooks fonctionnant sous Android, je prédis à présent que cela se produira en 2009.

Notes

[1] Crédit photo  : Demi Brooke (Creative Commons By)

19 Réponses

  1. D’un côté c’est une bonne chose, enfin du libre pour le grand public! Mais j’ai peur de voir un groupe de la puissance de Google prendre les décisions du libre, une fois tous les acteurs du libre engagées dans une voie grand-public avec Google, qui va décider, orienter le futur? Probablement vers des services en lignes chez Google certainement. Il y a eu un concours pour des applications Google Android, toutes les applications gagnantes sont orientées service en ligne vers des produits Google….

    La diversité dans le monde libre ne risque telle pas d’en pâtir pour revenir à un système monolithique dirigé par une grande entreprise en ligne?

  2. Bison343

    (Je suis nouveau en matière de libre en informatique, veuillez m’excusez par avance si certains de mes propos se voient être erronés).

    J’apprends d’un coup d’un seul que google n’est pas loin de lancer un OS, du moins en aurait le potentiel.
    Comme le précise Steven J. Vaughan-Nichols, une masse assez terribles de gens, comme pour une marque célèbre serons nécessairement attirés par celui-ci. L’avantage du libre en prime-abord, les distributions linux rebutants les non-expérimentés, toujours comme le spécifie l’auteur.
    Ma crainte reste celle de LViatour et du rédacteur, une entreprise comme google me semble, de part bien des points, déjà assez terrifiante. Même si la donne n’est pas identique, je ne peux m’empêcher de penser à microsoft. Un OS ne ferait que renforcé cela.

    Peut être est-ce parce que je suis français, et que depuis tout petit l’on m’apprend à penser "démocratie et Liberté" et que je suis encore tout pétri de ces idées-ci (c’est même certain), que comme Lviatour, imaginer un Google Tout-puissant, à l’intelligence centrale, me paraît peut être dangereux. Je ne doute pas que les GNU et autres seront toujours présents, mais faut-il encore qu’ils aient assez de force, et surtout qu’ils gardent leurs principes actuels.

    Peut être bien que le libre, pour rester viable, se doit d’être ce qu’il est à cette heure, une force d’opposition pléthorique face aux puissants. Même si je rêve de Liberté, chose virtuelle par excellence, et de ce fait possible uniquement en nos têtes et ayant comme "terrain visible" et exploitable par nous tous, en commun donc, l’informatique et plus précisément le Web ( autant que liant). J’ai peur que tout ne se renverse si jamais la liberté se voit sans "ennemis" à combattre.
    Après tout le libre tant à supplanter le propriétaire, ce n’est peut être pas une mauvaise chose. Nous verrons peut être cela un jour.

    Je reste malgrès tout mon verbiage, confiant; et, désolé si j’ai débité beaucoup de conneries.

  3. Atatorus

    "Maintenant que j’y pense, ça ne m’étonnerait pas le moins du monde que certains croient que c’est déjà Google qui fait marcher leur PC." -> je confirme, quand j’ai demandé à ma sœur avec quoi elle surfait sur internet, firefox ou internet explorer, elle m’a répondu ni l’un ni l’autre, elle utilisait Google … et Chrome n’existait même pas à l’époque.

  4. davandg

    Je pense que c’est une bonne chose pour le libre :
    Si google fait un OS 100% libre, cela sera profitable pour tout le logiciel libre.
    Si google fait un OS 30% libre, cela vas augmenter le nombre d’utilisateur Linux car ceci auront moins peur des bureaux linux et auront envie de gouter au 90% libre qu’offre une distrib’ normale.

    Pour avoir essayé Android sur mon Neo FreeRunner, je ne pense pas qu’il soit vraiment fait pour un netbook… De ce fait, je ne crois pas que Google se risquera à lancer ce produit.

  5. UrsuleDePanne

    @davandg : Garde-le au chaud ton Neo FreeRunner parce qu’il va bientôt devenir collector !

    News Slashdot : "No More OpenMoko Phone"
    http://mobile.slashdot.org/article….

    (Est-ce justement à cause de la concurrence Android ?)

  6. modagoose

    C’est marrant cette idée comme quoi il faut toujours plus d’utilisateurs de Gnu/Linux à n’importe quel prix. Il faut des utilisateurs conscients et curieux qui viennent à Gnu/Linux non par effet de mode mais parce qu’ils cherchent une solution technique, philosophique, éthique ou économique à leurs problèmes. Googeuliser Gnu/Linux va aboutir au même problème que Googeuliser la recherche sur le net; la dépendance de plus en plus forte à une entreprise dont l’ambition est de remplacer Microsoft.

  7. JosephK

    > C’est marrant cette idée comme quoi il faut toujours plus d’utilisateurs de Gnu/Linux à n’importe quel prix.
    Le fait qu’une marque s’investisse dans le libre contribue à faire en sorte que les windowsien – par habitude ou par ignorance – puissent s’intéresser aux logiciels libres.
    Maintenant, à mon avis, le libre a une sphère d’influence suffisamment grande pour qu’on se passe de la "pub" de Google mais peut-être que mon point de vue est biaisé du fait que je suis passé de l’autre côté…

    En tout cas je peux comprendre qu’on attende l’OS de Google comme le messie renversant l’empire (terrestre) de Microsoft mais le problème c’est que cet OS ça fait déjà un moment qu’ils l’ont sorti… et tout ce qu’on a besoin pour le faire tourner c’est d’un navigateur web (Chrome par exemple).
    Donc s’il faut lutter pour une certaine liberté, c’est dans les nuages que ça se passe…

    A voir le monde selon Google, très instructif :
    http://video.google.com/googleplaye

  8. Pour moi, ce n’est pas nécessairement une bonne nouvelle pour le libre. Google contrôle déjà une trop grande partie de l’accès aux ressources d’Internet. Si cette domination s’étendait au système d’opération, la boucle serait bouclée. Je ne compreds pas les adeptes du libre qui sont en admiration devant Google.

    Nous allons passer de la domination Microsoft à la domination Google. Est-ce vraiment pour cela que nous avons adhéré aux principes du logiciel libre? Pas moi, en tout cas.

  9. sploum

    Mais oui google est ton ami (niac niac niac……..). On va tous finir par regretter microsoft. Il n’y a qu’à regarder avec l’extension noscript le nombre de site incluant googlesyndication ou goole-analytic (dont celui-ci d’ailleurs)… Vive la liberté google.. Même celle de travailler pour eux pour zéro kopek. Ils n’ont plus rien à faire. Ils proposent des outils, et tous les mondes les utilise pour eux, et leur alimente leur base de données.. qu’ils peuvent alors revendre à des sociétés. Perso je n’adhère pas à ce modèle, c’est pour cela que je ne l’utilise pas, mais pourtant je participe malgré moi à l’alimenter. Je consulte ce site, donc j’alimente google-analytics.. que je le veuille ou non.. c’est ça le respect de chacun de google? Vivement android………………………………….. la liberté n’a pas de prix .. mais elle se monnaye quand même..

  10. Grunt

    @sploum:
    Contre la pub et les scripts qui te tracent, il y a malgré tout des mesures à prendre:
    – Refuser tous les Cookies, sauf ceux dont tu as réellement besoin,
    – utiliser un fichiers hosts qui bloque les sites Web dont tu n’as pas besoin.

  11. No bobo No cry

    La place prise par Google aujourd’hui, Microsoft jadis, est effectivement un problème car trop importante, mais je n’arrive pas à comprendre certaines critiques.

    Certains ici ou ailleurs disent : Google propose tous ces services pour mettre de la pub et faire du fric. Cela ne vous est jamais venu à l’idée que ce soit plutôt : Google met de la pub pour faire du fric afin de proposer des services.

    Les deux gus de Standford dans leur garage qui ont créé le moteur de recherche Google, vous croyez vraiment que c’est le fric qui les a motivés ?

    Bien sûr que non, c’est la joie d’entreprendre et d’innover. Mais ça il y a un paquet de monde (dont quasiment toute la gauche) qui ne peut pas le comprendre et qui nous ressort à chaque fois le coup du méchant vénal qui veut tout contrôler et tout empocher.

  12. No bobo No cry:
    Les gus Stanfordiens épris d’innovation et d’entreprise n’hésitent pas une seconde à balancer les dissidents aux gouvernements non-démocratiques d’on ne dira pas où pour avoir leur part de marché là-bas…

  13. CygnusB

    @ sploum et Grunt (et tous ceux que ça intéresse) :
    Connaissez-vous l’extension CustomizeGoogle pour firefox? Elle permet de supprimer la pub des services google, les liens commerciaux, et le choix d’envoyer ou non des informations à google (google-analytic, statistiques, rendre le cookie google anonyme,…).
    Elle est disponible sur le site de Mozilla, à cette adresse:
    https://addons.mozilla.org/fr/firef

    Comme quoi on peut avoir le beurre (google and co) et l’argent du beurre (pas de pub and co).

  14. Grunt

    CygnusB: je n’utilise pas Firefox, mais Epiphany et Konqueror ;+)

    Ce n’est pas parce qu’on est sur Framablog qu’on utilise Firefox!
    Firefox, c’est comme Windows et Ms Office, ce n’est pas automatique, y’a d’autres choix :+)

  15. CygnusB

    Grunt:
    > Ce n’est pas parce qu’on est sur Framablog qu’on utilise Firefox!
    Sans blagues!

  16. sploum

    Je ne parlais pas à titre perso.. vous inquiétiez pas, entre noscript, cslite, adblock et le réseau tor…. google ne s’acharnera à me trouver. Mais je dois faire partie des 1 / 100000 personnes qui sont suffisamment con pour mettre ça en place.. et l’utilisation de mon ordi pour naviguer normalement n’est pas des plus simple, et qui pousse à l’abandon.
    Et dire que c’est le minimum qu’on ait à avoir pour se ‘protéger’.. imaginez la même chose chez soit… Vérouiller tout son chez soi, pour éviter les démarcheurs…. vive la liberté. (on se sens beaucoup plus libre, avec toutes ces extensions verrous….

  17. aveldro

    Cet article s’inscrit dans une suite qui met en perspective l’évolution parallèle de Microsoft et de Google.
    Voir :
    http://www.framablog.org/index.php/
    http://www.framablog.org/index.php/
    Le modèle économique Microsoft a franchement du plomb dans l’aile, et je doute fort qu’ils puissent en adopter un autre, tant ils sont formatés par ce modèle qui, il est vrai à jusqu’ici (ou plutôt jusqu’à 2007) très bien fonctionné.
    Apple n’est pas beaucoup mieux, avec leur manie de vouloir tout verrouiller et tout avoir sous leur contrôle.
    Android démarre aujourd’hui sur les téléphones, demain sur les mini-portables, et après-demain, sur tous les types d’ordinateurs, et là, c’est la mort de MS. Il se pourrait bien que Windows 7, plutôt qu’un rebond, soit un chant du cygne…
    Google est en train de trouver une voie médiane, à mi-chemin entre le modèle traditionnel et le libre, et ils vont gagner.

  18. aspro

    Un bon point en tout cas si un l’OS de Google se développe, c’est que les développeurs de jeux et d’applications vont suivre et enfin nous sortir des applications et jeux qui vont tourner sur GNU/Linux et rien que pour ça c’est génial. Si Android devenait aussi gros que windows, on pourrait enfin espérer jouer à tous les jeux et utiliser la majeur des applications sur toutes les distri basées sur le noyau linux. C’est beau de rêver.

  19. Je viens apporter mon grain de sel (probablement le premier sur Framablog).
    J’ai récemment été déçu par Google (http://www.foolstep.com/news/?n=691) mais c’est pas pour autant que je considère cette entreprise comme le diable en personne. Pour le moment, Microsoft est toujours en pôle position, même si j’avoue qu’il y a des efforts de fait.

    Pour en revenir au sujet, je pense qu’un Android desktop peut être une bonne chose. En effet, on peut se poser des questions sur la partialité du monde libre si un tel membre s’y invite. Mais il ne faut pas oublier que le monde libre est basé sur un principe viral, ce qui veut dire que ce que Google apportera se retrouvera accessible à tous les aficionados du libre. Et si Google ne joue pas le jeu, on a déjà vu ce que ça a fait avec d’autres entreprises…