Laissez les recettes de cuisine tranquille !

Classé dans : Libres Cultures | 3

Temps de lecture 1 min

image_pdfimage_print

Pasta multietnica - oloap20032002 - CC-BY

Je ne sais pas si Framasoft est "politique" mais ce qui est sûr c’est qu’on se retrouve de plus en plus souvent sur la défensive face à ceux qui tentent de proposer toujours plus de contrôle et de protection à des fins avant tout mercantiles.

Dans la vision des deux mondes d’un Philippe Aigrain, d’un Christian Paul ou d’un François Bayrou, il n’est pas très difficile de nous situer ;-)

Dernière tentative d’infiltration de Captain Copyright : les recettes de cuisine. Cet article au titre évocateur Keep recipes free suggère en effet que certains chefs seraient prêts à envisager de recourir aux brevets.

C’est contrariant tout ça. D’autant que les recettes de cuisine c’est justement la métaphore préférée de ceux qui tentent d’expliquer le logiciel libre aux non initiés.

Illustration : Pasta multietnica par oloap20032002 sous licence Creative Commons BY (Flickr).

3 Responses

  1. steph

    Ce n’est pas bien différent des parfums dont la recette est juridiquement protégée…

    D’un coté, je ne peux m’empécher de désepérer quand j’entends ce genre de chose (breveter une odeur ?!? un gout ?!? une sensation ?!?), de l’autre, je me dis que dans des certains cas, une "recette" de cuisine, (ou une odeur) n’est pas très éloigné d’une oeuvre d’art mélant toutes les sensations à la fois…

    Le copiage prenant bcp moins de temps que la création, je comprend presque ce genre de réaction.

    L’idée doit toujours être la même : comment protéger efficacement sa création ? car si cette création n’est pas valorisée avant de se faire copier, elle n’a aucun interet economique et l’incitation à innover s’effondre.

    Dans un monde "local", où il existe peu de chef cuisinier, il y a peu de chance de se faire copier. Mais dans le monde d’aujourd’hui, ce ne sont pas les talents qui manquent… alors que faire ?

  2. kaneda_aka_tetsuoka

    Que faire ? Simple… Il faut tous les manger…!

    Désolé. Elle était trop facile celle-là…

    Diificile en effet de placer la frontière entre la base et l’oeuvre. Quant à garder le secret, cela n’est pas valable pour un spécialiste qui devinera plus facilement les ingrédients et la méthode. Il importe de protéger les "classiques" de la brevetabilité, un peu comme le principe du double clic par exemple.

    Avant que je mette un brevet là-dessus, voici ma contribution, un crumble aux pommes et aux spéculoos, invention maison :

    Crumble façon Jeff / Kaneda (pour 4 petits ramequins)

    4 carrés de chocolat noir, 3 pommes, 4 spéculoos, 70g de beurre mou, 100g de farine, 5 cuillères à soupe de cassonade. Miel.

    Cuire les pommes épluchées et coupées en dés avec 3 cuillères à soupe de miel dans une poêle. Elles doivent être molles mais sans se transformer en compote.

    Préparer un caramel avec 3 cuillères à soupe de cassonade et une cuillère à soupe d’eau. Une fois que le caramel devient mousseux et a un peu réduit, ajouter 10g de beurre, puis une cuillère à soupe de miel et enfin les spéculoos réduits en poudre. La préparation doit être consistante mais rester un peu coulante.

    Verser un peu de caramel aux spéculoos au fond de chaque ramequin, de manière à recouvrir entièrement le fond. Attention à garder la préparation au chaud car le caramel durcit trés vite. Cette opération doit se faire rapidement.

    Mélanger le reste de beurre mou coupé en lamelles avec la farine et deux cuillerés à soupe de cassonade. Le crumble doit être friable. Ajouter le chocolat émietté.

    Placer les pommes dans les ramequins, puis recouvrir du crumble et mettre au four 15 à 20 minutes th°5-6 (180° environ) jusqu’à ce que le dessus soit cuit et bien doré.

    Bon appétit…

  3. CORWIN

    Citation: L’idée est toujours la même: comment protèger sa création car si cette créa n’est pas valorisée avant de se faire copier, elle n’a aucun intérêt économique et l’incitation à innover s’effondre……que faire? _______ La réponse a été donnée dans le titre du sujet: " Laisser la cuisine tranquile" Si vous ne voulez pas que vos "créations"!? circulent ne les diffusez pas sur la toile. Je ne vois d’ailleurs pas bien l’intérêt de la démarche de diffusion sous copyright: Voici ma recette, regardez la, mais pas touche ???