Deviens Ambassadeur Microsoft sur le campus !

Classé dans : Éducation, Libr'en Vrac | 19

Temps de lecture 2 min

image_pdfimage_print

Détail site Microsoft Ambassadeur campus

Voici ci-dessous la copie intégrale d’un courrier qui circule pas mal sur les listes de diffusion du libre francophone en ce moment[1].

Il s’agit, dixit Microsoft, d’un modèle de mail à envoyer aux étudiants de votre campus et que, si j’ai bien compris, le service de comm’ de Microsoft adresse aux BDE (Bureau Des Étudiants) des écoles et universités en leur demandant de relayer gentiment l’information (c’est sympa de leur mâcher le travail comme ça !).

Loin de moi l’idée de blâmer Microsoft de vouloir faire connaître ses produits mais le procédé me laisse un peu perplexe. Je me demande même si c’est bien légal en fait.

OBJET : Deviens Ambassadeur Microsoft sur le campus !

TEXTE EMAIL :

Bonjour,

Comme chaque année, à l’occasion du Tour de France Etudiant, Microsoft recrute des ambassadeurs sur une centaine de campus français, dont le nôtre !

L’objectif de l’opération ?

– Créer du buzz sur notre campus
– Faire découvrir en avant première le système d’exploitation Windows Vista et la suite bureautique Office 2007
– Promouvoir le concours Imagine Cup

Le rôle de ces ambassadeurs ?

Animer 4 stands sur leur école entre les mois de décembre 2006 et Février 2007 sur 3 thèmes :

– Lancement d’Office 2007, suite bureautique qui remplace Office 2003
– Lancement de Windows Vista : système d’exploitation qui remplace Windows XP
– Promotion d’Imagine Cup : concours technologique étudiant international au cours duquel les étudiants s’affrontent dans différentes catégories pour remporter un voyage en Corée et jusqu’à 15 000 $.

Comme tout titulaire d’un job étudiant, les étudiants ambassadeurs sont rémunérés.

Comment devenir ambassadeur Microsoft dans votre campus ?

Inscris-toi sur le site http://microsoft.agtcommunication.com et pour toute question, n’hésite pas à contacter I… K… (xxx@microsoft.com).

Cordialement,

Le BDE

Toujours est-il que, structuré ou pas, cela n’empêchera pas le libre d’avancer car ce sentiment de participer aux biens communs (qui est d’ailleurs l’un des fondements de l’Université) est plus fort à long terme que n’importe quel job étudiant rémunéré.

L’enthousiasme et l’adhésion ont définitivement choisi leur camp. Après, ce n’est plus qu’une question de patience et longueur de temps…

Notes

[1] L’illustration est un minuscule détail d’une copie d’écran du site Microsoft de l’opération.

19 Responses

  1. eidolon

    Je ne partage pas la conclusion d’AKA car pour un étudiant il n’y pas de long terme à l’université mais uniquement du court terme (enfin on l’espère pour lui ;-). S’il trouve un moyen de rémunération il ne va pas s’en priver et il aura raison. Qu’une entreprise passe par l’entremise des associations étudiantes et BDE pour relayer sa publicité sur les campus c’est très courant (banques et mutuelles le font depuis des années) et avantageux pour l’association qui trouve ainsi un moyen de financement. Quant à la légalité de la chose tant que c’est fait dans les locaux de l’association, l’administration ne dira rien. Pour installer des stands sur le campus cela passera en général par l’autorisation du doyen ou du directeur qui dans la très grande majorité des cas acquiescera également. En fait ces dernières années plusieurs écoles et universités ont mis "dehors" les mutuelles, banques et autres OFUP ces dernières accentuent donc leur partenariat avec les structures étudiantes pour se remettre en place. Microsoft ne fait que reproduire un modèle bien rodé. Pour avoir un temps bossé pour les mutuelles étudiantes et pour l’OFUP je peux vous confirmer que ce type de partenariats et d’actions ont un impact sur les ventes et l’image de la société.

  2. André Cotte

    On ne précise pas dans l’offre d’emploi s’il faut posséder une copie légale des logiciels Microsoft comme condition d’embauche 😉

  3. manu

    Franchement le comportement de MS avec l’enseignement supérieur me rend hargneux, pour parler de faits locaux le département informatique de Polytech’Tours n’a d’autre association informatique qu’un dot net club (dotnetclub.info) formé de disciples de Mammon hors pair qui sur leur blog chantent les louanges des produits Microsoft et on ne voit sur les murs que la propagande pour MSDNAA, Windows Vista et tout le tremblement. J’ai l’impression que cette asso, soi disant regroupant des étudiants intéressés par les technologies de Billou, n’est en fait qu’un lobby, pro Microsoft qui veille à ce que l’établissement s’abonne aux offres de MS, qui leur permettent d’avoir plein de logiciels "gratuits".

  4. Pepeto

    Je fais parti d’une assos étudiante de math-info, et en gros les partenariats rémunérés sont intéressants (forcément, on a besoin de sous pour faire tourner l’assos). Comme le dit eidolon, les étudiants en général se moque un peu de savoir si c’est "bien" ou pas… Par exemple dans les assos on a un présentoir de pub pour ciné. C’est pas encombrant, ça rapporte des sous. On a aussi des partenariats avec des chtits restos/sandwicheries, avec une mutuelle, une banque sans que cela ne pose de problème. Alors après tout, pourquoi pas MS ? Cependant, en Math-info, il risque d’avoir du mal ^^ on bosse quasiment que sous linux et on utilise ssh Lscp(ou putty, winscp) à partir de chez soi :D.

  5. sebastw

    "les étudiants en général se moque un peu de savoir si c’est "bien" ou pas…" Je vais devenir amer mais je me lache… Faire de l’argent sans penser aux conséquences est un des problèmes de notre société. C’est bien là qu’un sociologue a pointé du doigt LE gros point noir de notre civilisation (souvenez vous l’émission contre-courant sur les brevets logiciels) : l’économie n’est plus englobé par les valeurs et l’éthique. C’est le contraire l’économie englobe tout. C’est à dire que du moment que la chose rapporte de l’argent peu importe qu’elle soit morale ou pas.

    Je ne peux que condamner cette pratique de Microsoft que d’exploiter des étudiants qui ont déjà le crane bien rempli de leurs campagnes marketing… Je félicite les organisateurs de la campagne badvista.org.

    Je ne peux qu’espérer que dans chaque campus, une action sera mené contre le stand Microsoft en y tenant un stand montrant les mérites de Kaella et en offrant des CDs de logiciels libres. Histoire de voir les deux mondes…

  6. Pepeto

    comme tu le dis sebastw, dès que ça touche au portefeuille, tout de suite ça change tout. On le dit nous même plus ou moins entre nous, que certain partenaire ne sont pas "moraux" mais le problème c’est que si t’as pas d’argent, tu ne fais rien. L’économie englobe tout, je suis bien d’accord. Maintenant, je trouve pas mal l’idée d’opposer un comptoir du libre face à MS (pour info, les distributions Kubuntu et Ubuntu sont distribuées dans l’amicale d’informatique 😉 ) mais le problème reste le même : d’un côté des "employés" plus ou moins formés, qui sont donc payés. De l’autre, comme d’hab, des passionnés. Alors pour expliquer, communiquer, rien ne vaut un adepte du libre… mais avec quels moyens ? ON A PAS DE SOUS eux si. Donc eux auront un stand, peut-être même des PC avec des démos, des jolies T-shirt, des affiches, des tracts et je ne sais quoi… nous on aura 2 tables en boit gracieusement prêtées par la fac (ou par la cafet’), on devra ramener nos ordinateurs (ce qui n’est pas si évident, faut se trimballer le tout, on a pas de voiture, etc…) enfin bref faut organiser sans trop de moyen face à M$… bon courage… (de toute façon si y’a des ambassadeurs de M$ qui viennent, je me joint à eux et je les plombe de l’intérieure 😀 )

  7. eidolon

    Cela me gène un peu d’entendre parler de morale dans cette histoire. Opposer d’un côté le bien avec le logiciel libre et d’un autre côté le mal avec Microsoft est non seulement caricatural mais à mon avis contre productif.

    Microsoft est une entreprise, une entreprise est là pour vendre un produit et faire des bénéfices. La démarche de Microsoft vers des clients potentiels est donc logique et en soit pas révoltante. Pas plus que les moyens employés puisqu’ici il y a une contrepartie pour les étudiants ou associations étudiantes. Ce qui serait plus contestable se serait une connivence avec l’administration ou en encore le fait que certains responsables informatiques et conseils d’administration choisissent certaines solutions informatiques en fonction de critères peu transparents et avouables et sans une étude des coûts et impact au préalable.

    Pour le reste, ce n’est pas parce qu’il y a un stand Microsoft dans un campus que les étudiants sont obligés d’acheter les produits Microsoft.

    Comme le dit sebastw des stands de présentation de solutions libres sont une bonne idée. Par contre je crois qu’au niveau argumentaire il est plus efficace sur l’apport concret des logiciels libres que sur leur seule caractéristique d’être libre. Je sais que quant j’ai montré à mes collègues et au responsable informatique de mon institut la simplicité d’un PDF Creator pour créer des PDF par rapport à l’Usine à Gaz Adobe, ou encore le filtre anti-spam d’un Thunderbird face à Eurdora sans parler d’OOo ça été des arguments d’un bien plus grand poids dans la décision de migration de nombreux poste que si j’ai été arrivé avec un argumentaire commençant par "C’est libre c’est bien !" (vous voudrez bien me pardonner ce raccourci un peu simpliste).

  8. Sador

    Juste pour signaler que l’inverse existe aussi bien heureusement. Dans mon université, une association existe pour promouvoir les logiciels libres. Et j’ai aussi été frappé à mon arrivé par le taux d’implantation de linux qui est plutôt important. Les stratégies microsoftiennes atteignent leurs limites quand on commence à avoir des problèmes de compatibilité avec des .doc ou autres blagues windowsiennes, ca encourage grandement à se tourner vers des alternatives libres, non piratées et gratuites ^^

  9. dlr

    Marrant, le site est en php et le bandeau de l’espace privé des ambassadeurs représente un .. mac.

    Que du mauvais esprit, mes excuses David

  10. Jean-Christophe BECQUET

    Expolibre est un outil de sensibilisation aux enjeux du logiciel libre pour ceux qui voudraient devenir ambassadeurs du libre sur leur campus ou ailleurs :

    http://www.expolibre.org/

    L’exposition sera visible lors des rencontres de l’animation scientifique et technique qui se dérouleront à Tours les 25 et 26 janvier 2007. Je vous en reparlerai ici même.

  11. gl

    tu veux avoir l’air d’un con, alors devient ambassadeur Microsoft,

    comme dit microsoft, tu peux aussi avoir l’air d’une buse,

    et après tu pourras faire l’ENA et devenir président

  12. George Abitbol

    De toute façon, présenter des logiciels Microsoft à des étudiants qui installerons des copies pirates d’une façon ou d’une autre…

    Ca ressemble beaucoup à du fric foutu en l’air tout ça ^_^

    Vivement l’interopérabilité OOo MSO2007 histoire que ce dernier se casse la gueule.

  13. Ti-nérisson

    C’est pas du fric foutu en l’air. Si les étudiants installent des copies pirates des logiciels MS, ils seront formatés à ces logiciels… et pèserons en faveur de MS quand leur futur employeur devra choisir quoi installer sur les ordinateurs de l’entreprise 🙁 .

  14. Kaneda aka Tetsuoka

    Je réagis un peu tard, mais peut-être est-il possible de s’orienter vers la fondation Ubuntu. Nous avons rencontré quelques membres de la fondation lors des RMLL 2006 et, pour avoir quelque peu discuté avec eux, je peux dire que l’argumentaire marketing est trés bien rodé : autocollants, T-Shirts, BDs, CDs… Il y a de quoi monter un super stand.

  15. Bailliez Jean-Charles

    J’ai fais la formation pour devenir ambassadeur, linux n’est pas un sujet tabou chez Microsoft, et sachez que pour les etudiants il existe le programme MSDNAA qui offre normalement la possibilité aux etudiants des universités ayant souscrit a ce contrat d’offrir des licences à vie pour les logiciels et systemes microsoft a pars Word, Excel, Powerpoint si mes souvenirs sont bons.