Libérons aussi le matériel !

Classé dans : Libres Logiciels | 6

Temps de lecture 4 min

image_pdfimage_print

Drivers, codecs, firmwares sont autant de spécifications logicielles qui permettent de piloter du matériel informatique (comme par exemple les périphériques).

Il se trouve que, sauf exception, les constructeurs prennent un malin plaisir à compliquer la vie des développeurs de logiciels libres en fermant l’accès à ces spécifications.

Une traduction de Vincent pour Framalang. [1]

Lucchetto... - Il Cama - CC-By

Why are hardware manufacturers keeping specs to themselves ?

sp – 06 avril 2008 – sp’s Free Software blog

Pourquoi les constructeurs de matériel conservent jalousement leurs spécifications ?

C’est une question à laquelle je me suis intéressé depuis que j’ai commencé à utiliser GNU/Linux.

Réfléchissez-y un moment. Il y a 20 ans, vous aviez les spécifications d’à peu près tous les composants matériels que vous achetiez. On vous donnait les instructions exactes sur la façon d’utiliser le matériel que vous veniez d’acheter, et pas seulement comment l’installer. Les choses ont changé depuis.

Si vous achetez du matériel maintenant, vous devez vous attendre à n’avoir aucune documentation sur la manière de "parler" à votre nouveau jouet. On vous donne seulement un CD (et parfois c’est même simplement un lien vers une page Web) qui contient des drivers pour quelques systèmes d’exploitation spécifiques, généralement seulement Microsoft Windows.

Maintenant, je ne suis pas un développeur de drivers et je ne serais sans doute pas capable de développer un driver pour quoi que ce soit de toute façon, mais la communauté du Logiciel Libre pourrait largement bénéficier de cette documentation, car il y a beaucoup de développeurs de drivers très compétents parmi elle.

Mais finalement, ce n’est pas un problème qui affecte seulement la communauté du Logiciel Libre. Il y a beaucoup de composants matériels qui ne fonctionnent pas sur des systèmes d’exploitation propriétaires récents, à cause d’un manque de support de leurs constructeurs.
Au moins ce problème n’existerait pas pour des systèmes d’exploitation Libres, tels que GNU/Linux, si les fabricants de matériel publiaient la documentation de leur matériel. Les gens qui utilisent des produits dont la fin de support est dépassée pourraient créer des drivers eux-même, sans être dépendants de quiconque.

Ce qui m’étonne toujours dans ce cas c’est pourquoi les entreprises de matériel sont incapables d’inventer des standards pour accéder à des appareils de même type. Ceci fonctionne parfaitement bien pour l’USB (prenez les appareils de stockage USB par exemple), et je ne comprends pas pourquoi ils ne peuvent pas standardiser les interfaces avec d’autres matériels, tels que les cartes réseaux, également. A un niveau très bas, ces interfaces standardisées fonctionnent. Pensez au PCI, PCI Express ou AGP.

En fait, si vous y réfléchissez un tant soit peu, vous devriez réaliser quelque chose : le fait d’avoir des interfaces standardisées pour des appareils de même type réduirait sensiblement le coût pour les fabricants de matériel. Comment ? Et bien, si ils conçoivent un tout nouveau circuit réseau et y implémentent le standard existant, alors il n’y aurait pas besoin d’écrire un nouveau driver. Et même, il n’y aurait pas besoin du tout d’un driver par appareil. Mettre en place un driver commun qui accède à l’interface standardisée serait suffisant, pour une large gamme d’appareils.

Alors, qu’est-ce que je demande aux fabricants de matériel ? J’aimerais voir des sociétés créer des appareils de même type ensemble, créer des interfaces standardisées, les publier et les mettre en oeuvre dans leurs nouveaux équipements.
Je sais, ce n’est pas demain la veille que cela arrivera, alors une approche plus réaliste est de demander des drivers Libres et/ou la documentation.

Personnellement, j’ai arrêté d’acheter du matériel qui "fonctionne" avec GNU/Linux, j’en suis arrivé à un point où j’essaye d’acheter seulement du matériel qui soit fourni avec des drivers constructeurs "Libres" ou avec une documentation qui permette l’implémentation de drivers développés en Logiciels Libres.
C’est probablement la meilleure façon de montrer à ces entreprises ce que vous demandez : la Liberté.

Notes

[1] Photographie de il CAMA titrée lucchetto di sicurezza – safety lock sous licence Creative Commons By.

6 Responses

  1. ben

    Entièrement d’accord.
    Mais existe-t-il un site recensant tous les drivers libres?
    Si Framasoft décidait de mettre en place cette base de données, je me porterais volontaire pour l’alimenter du mieux que je pourrais.

  2. Dawid

    Bonne idée. C’est vrai que ça manque une telle base de données.
    Il y a plein de périphériques supportés par Linux (y a qu’à voir toutes les options correspondantes dans la config du noyau Linux).
    En fait, le pilotes libres, on a rarement à les chercher sur le net (il sont la plupart du temps dans les sources du noyau).
    Ce qu’il faudrait ce serait un site qui donnerait une liste de périphériques de différentes marques, confirmerait la compatibilité Linux et donnerait un lien pour télécharger les sources d’un pilote ou indiquerait les options noyau à cocher.

    On pourrait y mettre aussi les périphériques supportés par Linux, mais avec un pilote propriétaire, que les gens fassent bien la différence.

    Moi aussi je serais volontaire pour alimenter la base avec des info sur les périphériques que j’ai testé.

  3. Dargor

    Ce n’est jamais que le combat d’OpenBSD depuis sa création…

  4. PhiX

    Je pense que la raison principale pour laquelle les fabricants de matériel rechignent à donner accès à la documentation est que, aujourd’hui, les fonctionnalités qui donnent la valeur commerciale des périphériques sont créées – par souci d’économie – sous forme logicielle et non plus sous forme de circuits électroniques.

    C’est le cas pour les cartes 3D notamment, ainsi que pour certaines fonctions d’imprimante et de scanners par exemple.
    Ce fut aussi le cas pour ce qu’on appellait les winmodems.

    À part ça, il existe une base de données communautaire du matériel compatible linux :

    http://hardware4linux.info