Framasoft en visite chez Microsoft ou le rendez-vous en terre inconnue

Classé dans : Framasoft | 70
image_pdfimage_print

TechFlash Todd - CC byMais que diable va-t-il donc faire dans cette galère  ?

De passage à Paris, je me rendrai au siège de Microsoft France à Issy-les-Moulineaux, le 4 mars prochain, sur invitation de Thierry de Vulpillieres, directeur des partenariats éducation.

L’invitation avait été lancée il y a bien longtemps déjà, dans ces mêmes colonnes, à l’occasion d’une série de billets qui posaient la question du rôle exact de Microsoft dans les activités et projets de l’association Projetice et du Café pédagogique, avec toutes les conséquences négatives que cela pouvait impliquer pour le logiciel libre à l’école.

Thierry de Vulpillieres était alors intervenu en personne dans les commentaires  :

«  Bon et puis  : «  un costard-cravate de Microsoft  »  ? plutôt pas beaucoup chez Microsoft… je vous invite quand vous le souhaitez pour vérifier dans nos bureaux et prolonger cet échange… Je reste disponible pour débattre et avancer avec l’anonyme aKa, et même pour organiser une rencontre-débat si vous le souhaitez sur ces questions légitimes à propos desquelles on doit pouvoir faire mieux que des colonnes de commentaires anonymes sur des blogs… non  ?   »

En répondant à son commentaire, j’avais alors accepté l’invitation, en m’excusant du reste pour l’expression «  costard-cravate de Microsoft  » un brin méprisante.

La voici donc qui se concrétise, quelques trois ans plus tard.

Dans l’intervalle Microsoft s’est dotée d’un nouveau siège flambant neuf[1]. Ils appellent cela le Campus Microsoft et à en croire cette brochure ou cette vidéo, c’est un endroit où il fait bon vivre  ! C’est tellement beau, écolo et moderne que même le Premier ministre choisit d’y faire ses annonces (en n’oubliant pas de dire tout le bien qu’il pense de Microsoft).

Dans l’intervalle aussi, les nouvelles technologies ont poursuivi leur évolution en se déplaçant clairement du système d’exploitation vers Internet, de l’ordinateur de bureau à la téléphonie mobile. Microsoft demeure un acteur dominant du secteur mais doit désormais partager son leadership dans de nombreux domaines avec d’autres multinationales comme par exemple Apple, Google ou encore Facebook.

Du coup les partisans du logiciel libre ont également diversifié leurs attaques, leurs défenses et leurs propositions d’alternative. Et réciproquement, il est possible que la position de Microsoft vis-à-vis du logiciel libre ne soit plus la même que par le passé. Si l’on reprend la célèbre citation de Gandhi «  D’abord ils vous ignorent, ensuite ils vous raillent, puis ils vous combattent et enfin, vous gagnez  », nous en sommes à la phase trois du processus, où le concurrent logiciel libre est enfin évalué sérieusement.

À l’heure qu’il est je ne connais pas le programme des festivités et ne sais qui je vais rencontrer exactement en plus de Thierry de Vulpillieres avec qui, de toutes les façons, nous aurons des choses à nous dire concernant la situation de l’éducation en France et la stratégie de Microsoft à ce sujet.

J’en appelle aux lecteurs du blog pour préparer au mieux ce rendez-vous en terre inconnue (et ne pas me faire naïvement récupérer  !). Si vous vous retrouviez à ma place, quelle attitude adopteriez-vous, et quelles questions (pertinentes et impertinentes) poseriez-vous à Monsieur Microsoft  ?

Parce que, voyez-vous, j’hésite entre déclencher la ceinture d’explosifs dans le hall en chantant The Free Software Song et accepter obséquieusement la Kinect Xbox qu’une charmante hôtesse ne manquera pas de m’offrir en guise de cadeau de bienvenue ;-)

Notes

[1] Crédit photo  : TechFlash Todd (Creative Commons By)

70 Responses

  1. FAUT PAS LEUR PARLER !

  2. « Parce que, voyez-vous, j’hésite entre déclencher la ceinture d’explosifs dans le hall en chantant The Free Software Song »
    -> Je serais toi, je ferais gaffe avec ce genre de phrase, ça me rappelle le mec qui s’était retrouvé en garde à vue parce qu’il avait tweeté – ironiquement – qu’il voulait faire pêter l’aéroport ou il était (à cause des retards). L’autorité et le second degré, ça fait deux :p

  3. …parce que l’humour est une preuve d’intelligence…

  4. Quelques questions qui fachent :

    pourquoi windows est inexistant du top500 des supercomputers ?

    pourquoi le 1er éditeur mondial (si c’est toujours vrai) ne joue t il pas a jeopardy comme IBM ?

    pourquoi windows n’est plus la plateforme des grandes places boursieres ?

    Ne souffrez vous pas trop de votre image de « World Company » ?

    Sinon

    que peut apporter M$ au logiciel libre ?

    Pourquoi les sources des anciens OS et produits (NT4 … WORD97 … ) ne sont pas encore
    dans le domaine public ? ou alors abandonware ?

    pourquoi M$ a du accepter le format ODF (cf install MSOFFICE 2010) ?

    quel est le devenir de ooxml ?

  5. Dernière action en date de Microsoft contre le logiciel libre,
    http://jan.wildeboer.net/2011/02/mi

    Conditions du App Store Xbox & Windows Phone:
    “Excluded License” means any license requiring, as a condition of use, modification and/or distribution of the software subject to the license, that the software or other software combined and/or distributed with it be (i) disclosed or distributed in source code form; (ii) licensed for the purpose of making derivative works; or (iii) redistributable at no charge. Excluded Licenses include, but are not limited to the GPLv3 Licenses. For the purpose of this definition, “GPLv3 Licenses” means the GNU General Public License version 3, the GNU Affero General Public License version 3, the GNU Lesser General Public License version 3, and any equivalents to the foregoing.

  6. Rencontre qui peut se révéler très intéressante : vous allez peut-être rencontrer des gens qui seront en fait personnellement de bonne volonté et ouverts.

    Toute la problématique reste la politique officielle de Microsoft.

    Il faut donc bien appréhender les personnes dans leur individualité sans oublier de les interroger sur les objectifs qu’on leur demande d’atteindre.

  7. J’apprécie ton courage Aka, je n’y serais pas allé.

    L’objectif de Mr. de Vulpillières est clairement annoncé; il s’agit non pas d’apporter les preuves que Microsoft n’est qu’un fournisseur impartial en matière d’éducation, mais davantage de te persuader que Microsoft n’est pas un ennemi.

    Cette manoeuvre me rappelle Sun Tzu qui conseille de traiter les prisonniers de guerre mieux que ses propres soldats, ainsi ils déstabiliseraient l’armée ennemi s’ils s’échappaient ou étaient amenés à se retourner contre leur camp.

    Alors je ne saurais trop te conseiller lors de cette visite de ne jamais perdre ton objectivité, de ne pas regarder la jolie hôtesse et d’éviter le piège de la xbox non-libre.

  8. sourinux

    Ne pas rencontrer l’adversaire chez lui, mais en terrain neutre et pas tout seul.

    Ces messieurs en costard-cravate ou jeans (on s’en fout) sont formés aux relations publiques. En clair, comme Coluche le disait à propos des politiques, on ressort de chez eux en ayant oublié la question qu’on leur avait posée.

    Ils ont mille manières d’acheter les contestataires, ne vous faites pas avoir ! On a encore grandement besoin de vous !

  9. Salut Aka, du temps de feu Linuxfrench on avait réaliser une serie d’itw de microsoft (on s’etait d’ailleurs pas mal linché par la communauté linuxienne à l’époque…)

    Et force est de constater que ces gens là, memes si ils jouent dans d’autres contrées que les notres avaient étés des plus honnetes dans leurs réponses à nos questions.

    Et puis comme tu le fais si bien remarqué dans ton article, l’ennemi d’hier devrait aujourd’hui voir le logiciel libre comme un complement indispensable à sa survie et à sa progression, plutot qu’à un ennemi à abattre à tout prix (il y en a d’autres qui s’en chargent (cf. apple, oracle, etc.)

    Bon petit déj chez M$ en général ils te recoivent toujours avec des croissants et du café, jus de fruits 😀

  10. Quand on se rend comme cela à un rendez-vous à caractère « conflictuel » par nature (même si cela semble être une application du système Rapaport de la part de Microsoft), il me parait bon d’avoir dans sa poche (ou en tête mais pas trop présente non plus) une liste de point PRÉCIS sur lesquels on attend une réponse motivée.
    Que cette réponse soit satisfaisante ou non relève du debriefing.
    En sortant de cette entrevue, vous pourrez pointer l’ensemble des réponses obtenues, des faux-fuyants, des blocages … et des points intéressants (il y en aura forcément, quand même).
    Moyennant quoi, ce qui se passera pendant cette entrevue elle-même revêtira un peu moins d’importance … relative.
    Je sais, je viens ici de décrire à-peu-près ce qui se passe lors des discussions syndicat / patronat (ou gouvernement) en France.
    Mais tout n’est pas à rejeter dans cette méthode (et soyez assuré que de la part de vos interlocuteurs ce système sera appliqué).

    En tout cas le compte-rendu sera intéressant !

    P.S. et le coup de l’anonymat de votre pseudo …. je pouffe !

  11. sourinux

    Pourquoi ne pas échanger librement, c’est-à-dire ouvertement et publiquement plutôt que dans les bureaux de M$ ? Publiez le code !

    Vous pouvez exiger que la rencontre se fasse dans les conditions d’ouverture propres au logiciel libre (forum public par exemple dans un endroit neutre, chacun ayant droit à 2-3 invités*), manière de modifier le rapport de forces… On verra s’ils sont si ouverts que ça.

    * Je ne sais pas pourquoi, je pense à Roberto Di Cosmo…

  12. Pourquoi Microsoft interdit les logiciels libres sur son Windows Marketplace ?

  13. Je m’attends au pire, comme le dit fort bien sourinux, ces messieurs sont formés aux relations publiques. Et d’ailleurs, quand on y pense, c’est très probablement la plus grande force de Microsoft : le blabla et le bourrage de crâne.
    Notre cher aka reviendra-t’il en nous ventant les mérite de cette superbe société pacifiste anticapitaliste qu’est Microsoft..?

  14. En tout cas accepte le kinect, il existe des pilotes opensource 😉

  15. Aucune question qui fâche, surtout. Que des questions qui permettent d’apprendre des choses sur leur stratégie :

    Quel est le lien entre la division éducation et les autres ?
    Quel est le budget de la division éducation ?
    Quels sont les objectifs de rentabilité d’une telle division ?
    Comment est axée la stratégie de communication/marketing de la division ?
    Quels sont les principaux concurrents de MS sur le terrain ?
    Quelle est la sitution de MS sur ce marché ?
    Quelle type de stratégie mettent-ils en oeuvre pour progresser sur ce marché ?
    etc.

    Et surtout, tu ne réponds à aucune de ses questions. Rien, nada, peau de zob. Que des « oh ben je ne sais pas, c’est sans doutes des geeks étudiants qui décident de ça sur leur temps libre ».

    Rapporte nous plein d’infos, et n’en lâche aucune.

    Après ça, on analyse ce qu’il te dira (nous sommes légion pour ça), on adapte nos stratégies (nous sommes aussi légion pour ça), et puis on les détruit…

  16. Bonjour bonjour,

    Bon première fois que je fais un commentaire ici 😉
    Je te souhaite bon courage.
    Le conseil que je pourrais de dire, c’est, si tu peux enregistre (en audio ou video comme tu le sens) se qui va se dire, limite transforme cela en reportage, pour que tu sois nos yeux.
    Je pense que ça peux être intéressant.

    Allé bon courage et ne te laisse pas acheter, la liberté n’as pas de prix 😉

  17. Farfouille

    Bonjour,

    Je suis allé chez MS à l’occasion des MDDays en Novembre dernier. J’ai précisieusement conservé mon portable Ubuntu avec moi malgré l’invitation de la charmante hotesse à prendre mon vestiaire. Ubuntu en guise de gousse d’ail quoi ! 😉

    En cadeau, nous avons eu droit à une clé USB 2Go vide, taguée MDDays que j’ai rapidement exorcisée en installant une … framakey XD.

    Voila pour le folklore !

    Plus sérieusement, à part faire dire au monsieur que la stratégie de crosoft, c’est de mettre dans la tête des enfants que ordinateur = windows et traitement de texte = word, je ne vois trop quoi obtenir d’autre. Ah si, Pourquoi le logiciel libre n’est pas une meilleure solution que MS ? Ce serait intéressant d’avoir un argumentaire anti logiciel libre.

    Allez bon courage Aka.

  18. Pere Collateur

    A la limite, une question sur Microsoft m’intérresse:

    Est ce qu’ils ont dans leurs cartons un projet qui consiterait à faire la même chose qu’Apple, à savoir, sortir un windows propulsé par un noyau BSD, et avec par dessus leur interface graphique?

  19. MS a intérêt a être poli et gentil avec ses clients qu’il est en train de perdre petit à petit. C’est encore heureux et une bonne chose pour lui qu’ils utilisent des logiciels libres sur Windows, ce qui est le créneau de départ de Framasoft. Je ne pense pas qu’il faille s’attendre à une attitude agressive de leur part mais plutôt à une attitude charmeuse. MS fait comme toute entreprise, il défend son beefsteak comme il peut, pas forcément toujours avec une grande moralité, mais ce n’est pas le propre des entreprises en général de toute façon.

  20. Pingouin Migrateur

    Ce qui m’intéresse serait de savoir si MS _peut_ se réorienter vers une stratégie moins défavorable aux logiciels libres, c’est à dire est-ce qu’ils peuvent trouver un business model compatible avec les LL (mettons : « vendre des solutions techniques, du support et logiciels spécifiques pour les entreprises, de toutes façons pour les OS et logiciels grand public à terme les logiciels libre seront gagnants »), ou restent ils dans leur stratégie : « vendre le maximum d’OS et de logiciels grand public, c’est ce qui nous rapporte le plus »
    Pour cela il faut obtenir des chiffres !

    Voilà les questions que je poserais :

    Quelle est l’activité de MS France par rapport au siège ? Y-a-t-il des développeurs ? Sur des produits grands public ?
    Quel est votre vision de l’avenir de la _vente_ de logiciels (grand public et professionnel) pour tous les éditeurs et pour MS.
    Demander des chiffres de vente de logiciels (CA) et leur évolution (windows, office, particulier et pro – % actuel du CA et objectifs futurs) .
    Le business model des logiciels propriétaires et payant vous parait-il viable à long terme, sur tous les types de logiciels ? Y compris les OS ? Navigateurs web ?
    Le SaaS et le boom de l’internet sur portables changent ils quelque chose à tout cela ?

    Quelle est la position générale de MS sur les logiciels libres et leur avenir ?
    (si possible avoir des citations passées de responsables de MS, avec date)
    La position de MS a t elle évoluée à ce sujet depuis 10 ou 15 ans ?
    Y-a-t-il une relation conflictuelle entre MS et le monde du logiciel libre ? Concurrent, coopération, ou jeu dans des camps séparés ?

    En interne, les développeurs de chez MS promeuvent-ils le logiciel libre ? L’utilisent ils ?
    Quels sont les lesquels sont réalisés/prévus ? En France ? Quelle investissement par rapport au CA ?
    Est-ce envisageable qu’un jour que Windows ou Office soient distribués en logiciels libre ? Office payant sur la plateforme Linux ?

    Poser aussi des questions sur l’interopérabilité, en particulier des format de MS Office (si possible arriver avec les dates de changement de format)

  21. ah ben au moins ya des commentaires

    Quand on se bat contre un cochon dans la boue
    tout le monde sort sali !
    mais le cochon aura aimé
    🙂

  22. Kirikiki

    A leurs avis, pourquoi les constructeurs et le distributeurs de PC refusent ils de rembourser le produit windows quand on en a pas besoin ? Trouvent ils normal les actions de racketiciels ?
    Pourquoi la loi française est-elle bafouée et faut il systématiquement un procès pour récupérer le cout de Windows ? Microsoft fait il pression sur les constructeurs pour qu’une offre sans Windows ne soit pas disponible ? Que pense Microsoft des Class Action ?

  23. Difficile dz ne pas tomber dans l anti microsoft primaire. Moi je leur demanderao quelle est leur vision de l education dans le domaine de l informatique. Est ce que l ouverture de code n est pas le meilleur moyen d apprendre l informatique aux enfants et si oui qu attent ils pour le faire?
    Desole pour les fautes de typo mais depuis un android je tappe en aveugle dans les zones de commentaire

  24. Microsoft refuse les applis GPL sur Windows Phone 7 :

    http://www.pcinpact.com/actu/news/6

    On peut comprendre qu’il a des gens qui refuse Microsoft sur leur système d’information !

  25. si je ne m’abuse windaube a été creer sur un système UNIX voila tout est dit

  26. Mine de rien, je n’aimerais pas être à ta place. Mais vu que ton écrit est excellent, tu trouveras sûrement de bons arguments à faire passer 🙂

    Questions naïves :
    – pourquoi faire payer une mise à jour vers 7 quand on a acheté un Vista qui est, de l’avis même de MS, un mauvais OS ?
    – pourquoi vouloir imposer Office2010 dans les établissements scolaires, alors qu’un Ooo4kids est suffisant pour 80% des usages ?

    Ceci dit, je m’en fous, je ne suis pas sur Windows 🙂

    Bon courage, j’ai hâte de lire le compte-rendu !

  27. Il y a 3 ans, sésamath a répondu à une invitation de MS : aller à Hong Kong COMME OBSERVATEUR du forum des enseignants innovants (ou une daube dans le genre). Résultats, l’envoyé de sésamath s’est retrouvé membre du jury (enfin, vous me direz, il était suffisamment grand pour refuser !).
    Tout ca pour dire que de toute façon, cette rencontre sera récupérée utilisée positivement par MS, quoi que tu fasses. Ce sont des communicants, les réponses à tes questions sont déjà prêtes, le sourire ultrabrite pour les photos aussi.
    Tu vas perdre ton temps, mais avec des hôtesses sympas et aux décolletés open, je te le souhaite.

  28. <version soft>
    « je ne connais pas le programme des festivités et ne sais qui je vais rencontrer exactement en plus de Thierry de Vulpillieres » ==> Cette phrase est tout à fait révélatrice. Si tu n’en sais pas plus rapidement et que tu n’as que ta b…e et ton couteau pour préparer ça, laisse tomber.
    </version soft>

    <version hard>
    Au moment où Microsoft exclue explicitement les logiciels libres de sa plateforme mobile, notamment les logiciels sous licence GPL, envoie les chi…er dès maintenant. Je ne comprends même pas que la question se pose (J’y vais ou j’y vais pas ?), alors que la bonne question devrait être : « Mais dîtes donc, vous vous ne foutez pas un peu de la gueule du monde là ? ».
    Ces gens-là ne sont pas fréquentables. Je ne mets pas dans « ces gens là » ceux qui produisent (il y en a certainement de très bons chez MS comme il y en a de très mauvais dans le libre). Ces gens là sont ceux qui décident.
    </version hard>

  29. Tout de suite, l’anti-microssoft ressort directement.

    Tu peut lui demander s’il a testé le dernier ubuntu ou le dernier debian.

    Ce qu’il pense du forkage d’open office avec libre office.
    Si, a son avis, le prochain IE supportera webM et ce qu’il pense de cette guerre des formats.

    Comment lui imagine l’avenir de Microsoft dans les prochaines années. Et ses futures relations avec le Libre.

    Si Microsoft s’intéresse au libre, il est intéressant de savoir à quel point, s’il suivent l’actualité du libre, comment ils l’interprètent et si ça influence leur politique commerciale.

  30. Stratégiquement, c’est joli :

    – ils prennent de-facto l’ascendant du fait de la maîtrise de l’ordre du jour
    – pour compléter, il n’y a plus qu’à lire tous les commentaires pour préparer des réponse tranquillement

    Je sais, ça fait parano, mais question « situation de communication », on a vu plus neutre.
    Bon courage, bravo pour l’initiative, et on te fait confiance pour être constructif 🙂

  31. Khylsdrak

    De la même façon que nous aimons le libre, notre ouverture d’esprit doit être notre carte de visite, nous devons montrer l’exemple. Cela ne veut pas dire tout accepter bien évidemment, ça veut dire être capable d’écouter et de voir sur quel type de terrain nous pouvons jouer pour ne pas nous dénaturer, tout en respectant notre interlocuteur.
    Je salue le courage de Aka qui va rencontrer un responsable qui a des qualités et des défauts comme tout individu mais qui est tenu par des engagements vis à vis de sa société. Je pense que même si Monsieur de Vulpillieres est une personne tout à fait respectable et honnête, il ne pourra pas être complètement ouvert du fait qu’il représente l’avis de sa société. Des fois, on peut être amené à défendre des positions qui ne sont pas personnelles.
    Sur les bonnes questions à poser, je dirais qu’il faut que cette rencontre soit fructueuse, c’est à dire ne pas y aller uniquement en tant qu’opposant, ça réduirait de fait l’intérêt et la discussion en elle-même. Il faut plutôt essayer de comprendre les implications et la stratégie de Microsoft tout en essayant de voir si la société ne peut pas lâcher du leste sur certaines choses.
    Bon courage pour la suite.
    Khyl

  32. Il y aura des développeurs de MS (il y en a souvent lors des rencontres des logiciels libres)?

    Tu peux leur demander pourquoi MS Office: Mac 2011 ne sait ni lire ni écrire l’ODF: https://secure.wikimedia.org/wikipe
    C’est pas comme si ils avaient plus de 7 ans pour l’intégrer (mettons 3 car MS office 2007 sait le lire +/- bien)

    Pourquoi lorsqu’ils font de la communication ils ne sont pas capable de reconnaître que leur produit n’est pas parfait (aucun logiciel n’est parfait)? Exemple les tests de IE 9 qui disent qu’ils supportent 100% du HTML5 (http://www.generation-nt.com/ie9-mo…) alors d’autres tests donnent IE 9 a 54%, Firefox a 88%, Safaria a 84% , Chromium a 85% , Opera a 65 %
    http://www.caniuse.com/#cats=HTML5
    http://test.w3.org/html/tests/repor
    http://colibri-libre.org/ie9-beta-e
    http://beta.html5test.com/results.h
    Pourquoi dans leur communication les grandes boites informatique sur-évalue leur point forts ?
    Je pense que c’est cela qui énervent pas mal de technophile entendre des déclarations qui sont à demi-mensongère ou de la mauvaise foi. Il na faut pas s’étonner que certains devient anti-MS primaire ou anti Apple: ces boîtes font trop de demi vérité.

    Après pour ce qui est le monde enseignant, ce n’est pas ma partie, mais je trouve hallucinant le nombre de personnes qui ne savent mettre un windows à jour. Et MS participent à l’aducation informatique de la population, il y a un bug critique. (Petit amélioration, Vista et seven on simplifié la chose … mais beaucoup de constructeur ou d’entreprise désactivent les MàJ, ils ont pas confiance en MS?)

  33. Je ne poste pas souvent de commentaires sur Framasoft mais je souhaite juste apporter ma pierre à l’édifice. Même si cette rencontre avec Microsoft peut être vu comme aller rencontrer la bête des Vosges (heu..;j’suis Lorrain => pas taper… aille 😉 ), je vois cette réunion comme un contact entre gens civilisés et qui savent se tenir… (alors, la b..te et le couteau, la kalachnikov ou tout autre attirail militaire me semble mal approprié)
    Je suis assez d’accord sur le fait de comprendre la philosophie future de Microsoft et non d’aller à contre courant…
    Aka, vois ce rendez-vous de manière positive et comme l’ont soulignés d’autres, vas-y avec tes questions préparées à l’avance afin de pouvoir rebondir (en cas de perte du fil… ca aide pas mal)
    Rien n’empêche d’envisager une collaboration future (qui sait ? mais bon je suis peut-être trop dans le futur , là… :-p )
    N’étant pas Microsoft pour 2 ronds, je suis dans l’obligation de l’utiliser tous les jours (boulot). je ne soutiens donc pas MS dans leur philosophie mais il ne faut pas se mettre à dos cette société. Comme nous avons pu le voir, MS lit aussi Framasoft et se documente sur les LL.
    Je pense n’être qu’un tout petit contributeur à ce message mais, on m’a souvent dit : garde confiance en toi et en tes convictions. Formateur pendant 10 ans, cette phrase m’a toujours aidée et c’est mon mot d’ordre quand je crois en quelque chose.
    Je pense que tu connais le domaine des LL de manière beaucoup conséquente que moi donc, crois en tes connaissances.
    Bon courage à toi et merci par avance de ton retour sur ce rendez-vous.

  34. Salut à tous,
    Perso, je travaille dans un I.M.E. avec des jeunes déficients intellectuels légers âgés de 14 à 20 ans. En général, je leur laisse le choix : ils peuvent bosser sous Word/Windows ou bien sous OOffice/Ubuntu Linux. Je leur ai expliqué qu’ils avaient le choix de démarrer l’OS voulu au boot. 95% choisissent Linux, car ils ont bien compris que le temps de démarrage n’était pas de 7 Min avant de pouvoir utiliser la machine. Ils ont aussi compris qu’ils pouvaient surfer sans craindre les virus, et même pratiquer AMSN en toute sécurité, contrairement à ce qu’ils vivent à la maison. Enfin l’offre de logiciels ludo-éducatifs très « intelligents » et vraiment bien foutus est bien plus large sous Linux, y’a pas photo : Tetravex, les différents Memory, Tour de Hanoi, Tangram, Gcompris, Childsplay, Blinken et autres Sokoban sont idéaux pour leur faire pratiquer la gymnastique du cerveau, comme ils disent. Alors vraiment M$ dans l’éducation, à part acheter les gens en leur offrant des licences de leur produits daubés, ils peuvent aller se coucher. Je passe sur les logiciels multimédia, Stellarium pour la cartographie céleste etc… Le problème c’est l’écart entre les beaux discours officiels du type « Le libre c’est bien pour faire des économies au ministère de la pêche ou les gendarmeries », alors qu’à côté, on se couche devant les lobbies M$ ou autres d’ailleurs, et qu’il n’y a pas de vrai politique du Libre, si ce n’est celle appliqué par des passionnés en mode « local ». Partout où j’ai bossé, école, centre sociaux et depuis 4 ans I.M.E., j’installe des logiciels libres, j’en parle dès l’entretien d’embauche et en général, ça ne pose pas de souci. Et j’en fais une large promotion dès que je croise un DG de la DDASS ou autre grosse huile du milieu, en insistant bien sur l’hypocrisie des nos décideurs, et vlan !
    Voilà c’était juste un petit témoignage pour dire qu’on est libre si on décide de le devenir, et que M$ ne percera jamais dans ce domaine, car une fois que les gens ont testé Linux, ils l’adoptent (je suis même en train d’installer Ubuntu sur les portables de collègues qui en ont marre de leur Wincrotte Vistaube). M$, représente l’ancien temps et surtout pas l’avenir.

  35. morandim

    Bonjour,
    Le rapport de force est tellement inégal et nous mêmes, enseignants désireux d’inculquer à nos chers élèves les valeurs morales que véhicule le libre, sommes aussi pleins de contradictions. Soit de notre plein gré, soit contraints et forcés, nous cédons souvent à la facilité proposée par microsoft ou par d’autres. La liberté demande des efforts.

    Ne pas aller y aller seul, car les personnes qui seront en face sont habituées à ce genre de rencontre..C’est leur job ! Les amis des autres associations du libre, les associations de consommateurs…
    En tout cas « la naïve récupération » est impossible…On peut entendre un discours et des explications mais ne pas adhérer.

    Ce qui est important et pour le moment sans réponse, c’est la formation des générations futures, assurée par qui, et le rôle de microsoft dans cette formation…les objectifs à moyen et long terme.
    Bon… la route est longue…
    Amicalement

    .

  36. Bonjour,

    moi c’est concernant les version OEM qui sont liées à la carte mère car si elle bug ou si je veux en changer l’OS windows ne fonctionnera plus. Pourtant en faisant une identification de la carte mère une première fois en ligne (pour éviter de l’installer sur « x » ordinateurs ) et en ayant une option permettant de supprimer cette empreinte lorsque l »on veut changer de carte mère et ainsi permettre d’activé l’OS sur la nouvelle cela arrangerait beaucoup de monde mais pas M$.

  37. Ne pas y aller seul me semble aussi une excellente remarque, que je serais incapable d’assumer, faute de disponibilité.

    Maintenant, les questions à poser ? Allons dans le sens de productivité et cherchons les questions qui apportent au libre en priorité. La question sur la MS AppStore suffira pour les questions « qui fâchent ».

    Pour moi, l’interopérabilité me semble primordiale, et des questions sur l’ouverture du protocole d’Outlook pourraient être bienvenues.

    Une question sur la possibilité de voir MS prendre part active à un LL ou à une spec ouverte (comme même Apple le fait pour CUPS, le format Quicktime ou le format ical, tous deux définis par des RFC dès l’origine, par exemple) peut donner un bel enchainement.

    On peut aussi poser une question « piège » sur ReactOS 🙂

  38. morandim,

    Qu’aKa me corrige si nécessaire, mais « la naïve récupération » dont il parle ce serait par exemple qu’un communiqué de presse de Crimosoft fasse état d’un « partenariat Framasoft-Microsoft » (même si c’est juste dans le titre) ou encore que Crimosoft est « open » avec en preuve une citation d’aKa genre bout de morceau de citation totalement détaché du contexte.

    Une récupération médiatique ou communicationnelle en somme, pas une récupération façon brainwash avec transformation d’aKa en VRP Crimosoft au sein de l’EN.
    ——————-

    Du coup, à part tourner 7 fois sa langue dans sa bouche avant de l’ouvrir, je ne vois pas trop quoi te conseiller. S’ils veulent te récupérer médiatiquement, je pense que quoique tu fasses là-bas, ils y arriveront.

    Comme question, tu peux leur demander ce que ça leur fait de faire payer des licences Office jusqu’à 3 fois (une fois l’étudiant, une fois l’université, une fois l’EN si je me souviens bien…) mais pas sûr que ce soit très constructif 😉

  39. morandim

    Re-bonjour,

    La déontologie sera que toute communication ne soit publiée qu’après re-lecture et avec accord de la partie concernée…

    Et Stallman… que fait-il ce jour-là ?

    C’est le mot éducation dans le titre de cette personne qui interpelle : qu’entend-il par là ? Doctrine ? Pensée unique ?
    Qui sont ses interlocuteurs au ministère de l’éducation ? Quelles sont les interconnexions de l’ombre ? En quoi consistent les échanges ?
    Amicalement

  40. C’est une belle opportunité qui t’est offerte, apprécie-là et fais-en bon usage.

    Je rejoins les commentaires qui t’encouragent à y aller accompagné ; tu dois essentiellement éviter le risque d’être (trop) influencé. Les personnes que tu rencontreras n’ont aucune raison d’employer la force dans l’optique de te convaincre de quoi que ce soit, mais ce sont des maîtres de la séduction et de l’adhésion.

    Il me semble que tu as tout intérêt bien sûr à préparer les sujets qu’il faudra évoquer, mais pas nécessairement sous forme de questions, afin de ne pas être catalogué comme « journaliste ». Mets tout de suite carte sur table dans tes intentions, comme celle de partager un compte-rendu de cet entretien. Tes interlocuteurs seront transparents donc tu dois l’être aussi (d’ailleurs, mieux que ça, tu es libre ;-). Si tu as le cran d’en parler, je crois qu’il serait très intéressant de quantifier -par exemple- le budget de leur politique « éducative » en France, etc. Si tu évoques des sujets sensibles tels que ceux qui sont mentionnés ici, ne relève pas l’éventuelle l’arrogance ou la provocation des réponses, accepte-les humblement.

    Enfin, afin de cerner l’argumentation de tes interlocuteurs, révise au préalable quelques leçons sur la détection des paralogismes et syllogismes, ça t’aidera à décrypter certains des propos qui seront tenus. Ces propos ne sont pas nécessairement destinés à te tromper, mais leurs auteurs en sont probablement réellement convaincus et déjà préparés à les proférer sous différentes variantes.

    Voilà, un être qui m’est cher travaille chez eux et j’arrive à entretenir une communication agréable en suivant ces quelques principes 🙂

  41. TooDoubs

    On pourrait aussi ajouter aux questions :
    Pourquoi le prix d’un PC (répartition espérée : MAX% pour le hard et min% pour l’OS) est plus avantageux qu’une licence de machine virtuelle ?
    En d’autres termes pourquoi sans le matériel, l’OS coûte plus cher ?
    Un grand mystère que seul le libre peut résoudre…

  42. Effectivement, méfiance à la récupération et courage à toi Aka,

    Je ne veux pas faire l’anti microsoft primaire mais je pense qu’il faut bien faire comprendre que le logiciel libre est un choix politique (et non pragmatique) et que l’on ne peut pas accepter de compromission sur des produits propriétaires ou même sur des produits pseudo libres avec des conditions (http://linuxfr.org/2010/07/20/27147…).

    Au niveau de l’éducation:
    – Je crois qu’il s’agit d’expliquer qu’une entreprise privée ne devrait pas pouvoir faire de lobbying en montant des associations à sa botte, mais uniquement répondre à des appels d’offres (le problème vient plus de la faiblesse/compromission de l’état que de microsoft, qui n’est qu’exploiteur des failles, j’en convient).

    Je crois aussi qu’il est important d’expliquer que le dépot de brevet sur l’immatériel est contraire aux valeurs que nous défendons. Nous ne pouvons considérer une entreprise qui se bagarre tant pour des brevets puérils comme favorable au libre.

    Il faut comprendre que microsoft est une entreprise, en tant que t’elle son unique but est de faire de l’argent (je ne dis pas ça péjorativement, c’est la réalité) et non de défendre des valeurs. Après soit on a un état capable de garantir des valeurs et cadrer les entreprises soit on l’a pas. Ils ne sont favorable qu’à l’open source (et non au libre qui défend des valeurs de libertés) et uniquement parce que c’est dans l’air du temps. Cela reste une entreprise aggresive et monopolistique, pour ceux qui ont des doutes: http://arstechnica.com/microsoft/ne

  43. Je propose qu’une page dans le style wiki soit mise en place pour lister les questions a poser, ou plus generalement les points a aborder, ce devrait etre plus pratique que d’avoir a lire tous les (relativement longs) commentaires pour eviter les redites.

    A part ca, je trouve que c’est une bonne occasion de poser directement les questions que l’on a encie de poser depuis longtemps, avec un interlocuteur qui represente officiellement Microsoft.
    Qu’on le veuille ou non, Microsoft est un acteur du marche de l’informatique et dispose de beaucoup d’influence, notamment dans la sphere politique. Il ne peut qu’etre bon d’avoir une idee de leur strategie future, ou du moins de ce qu’on laissera paraitre a ce propos.
    Il me semble donc important de s’en tenir aux questions a poser, et de ne pas se laisser impressionner par l’autre cote, que ce soit par des attentions chaleureuses (cadeaux, ptits dejs) ou par un discours faussement rassurant (comme un service sait si bien faire).
    Comme d’autres l’ont dit, les questions peuvent servir de fil conducteur a la discution, en les classant par domaine/categorie/sujet, histoire de bien couvrir les sujets qui nous interessent.

    Pour eviter la recuperation dont certains parlent (meme si je ne pense pas que Microsoft s’y risquerait au vu de l’interet), il serait interessant je pense, de pouvoir legalement et techniquement enregistrer et diffuser la rencontre, sous forme video ou au moins audio, pour bien avoir le contexte de chaque reponse.

    (desole pour les accents, clavier qwerty)

  44. chioubaca

    Comme le dit @guatar tu peux le demander des explications sur ça: Microsoft Bans Open Source From the Windows Market ==> hhttp://bit.ly/gGUe9B

  45. Un grand merci pour toutes ces suggestions !

    LinuxFr s’y mis aussi du reste à ma grande surprise :
    http://linuxfr.org/interviews/33.ht

    Ce qui me fait donc une bonne centaine de commentaires à éplucher dont il ne va pas être simple d’en faire une synthèse tant ils partent un peu parfois dans tous les sens.

    Je compte effectivement ne pas y aller seul et me faire accompagner.

    Sinon je précise que quand je dis « À l’heure qu’il est je ne connais pas le programme des festivités et ne sais qui je vais rencontrer exactement en plus de Thierry de Vulpillieres » cela a pu laisser supposer qu’on allait m’imposer un programme alors qu’il n’en est rien puisque Thierry de Vulpillieres m’a justement demandé qui je souhaitais rencontrer. Or il se trouve que sur le moment je n’ai pas trop quoi su lui répondre, ne connaissant pas l’organigramme de la société en France.

  46. Bonjour à tous,

    Je ne sais pas si cela a été déjà proposé par
    mes  » prédécesseurs « . Si tel est le cas : Mea
    maxima culpa… je n’ai pas eu le temps de
    lire tous les commentaires.

    Allons droit au but, s’il vous plaît, je me suis
    toujours posé la question de savoir :
    pourquoi, après avoir acheter la licence ou
    le brevet d’UNIX et sorti une version UNIX-LIKE
    appelé XENIX, Microsoft n’a jamais continuer ?

    Cependant, s’ils trouvent qu’UNIX est passé de
    mode, pourquoi ne commercialisent pas une
    version de GNU/Linux on scratch  » à la sauce
    Microsoft  » qu’ils vendraient comme ils le font
    avec Windows ?
    Mais qu’est-ce qu’ils craignent ?
    Ils ont le monopole !
    Ils ont les fabricants de matériel informatique
    dans leur poche. Plutôt que d’engager des
    gué-guerre à gauche contre tout le monde :
    Apple, Google, Motorola, etc.

    Sinon, bonne chance !

    P.S. : Tenez au courant lorsque ça sera fait.

  47. Que pense Steve Ballmer de sa légion d’honneur ? 😉

  48. Tu peux demander à ce que la discussion soit enregistrée et publiée. Cela permet de prouver la bonne foi des deux acteurs auprès de leurs publics respectifs et puis ça évitera les tentatives de corruptions :-))

  49. Bonjour,

    C’est bien triste ton commentaire, AkA.
    J’allais répondre à ta question mais … si on te demande qui tu souhaites rencontrer…
    Avant ça, je t’aurais conseillé « Pourquoi avez-vous souhaité me rencontrer ? », ou encore d’arriver avec une proposition à faire (au moins tu saurais quels interlocuteurs tu souhaites rencontrer).

    Si tu ne sais pas quoi suggérer, eh bien… Microsoft peut toujours soutenir frama-.
    Ca serait sacrément logique : après tout, qui mieux que Frama (en France du moins) a défendu le logiciel libre qu’on peut installer sur les OS Windows ?

    Qui en a fait meilleure publicité ?

    Et ces logiciels libre ne participent ils pas au succès de Microsoft ?
    Microsoft peut ouvertement soutenir Framasoft. Il n’y a aucune honte à avoir.

    Eh…désolé d’être pragmatique hein !

    My two cents.

  50. @piervit
    A propos de « pragmatique » : il n’y a pas d’opposition entre pragmatique et politique.
    Il peut y avoir opposition entre pragmatique et éthique, à la rigueur, et encore ce n’est pas systématique.

    Dire que le choix du logiciel libre est « politique » et non « pragmatique » n’a pas de sens.

  51. Salut !
    Comme ma réponse est longue, je la mets ici : http://djtanguyteck.skyrock.com/297
    pour ne pas pourrir la page (là-bas, je suis sur Ma page, et je mets ce que je veux ^^)…
    En résumé, ils n’auront pas le monopole de l’éducation, ni dans notre pays ni dans un autre, et ils sont bientôt finis…
    S’ils tentent une collaboration avec FraMaSoft, ils vont te donner tout un tas d’arguments qui seraient bien pour FraMaSoft, mais derrière de tels propos, c’est de la mendicité selon moi…
    Bon entretien 🙂

  52. Qu’on le veuille ou non, Microsoft est un acteur du marche de l’informatique et dispose de beaucoup d’influence, notamment dans la sphere politique. Il ne peut qu’etre bon d’avoir une idee de leur strategie future, ou du moins de ce qu’on laissera paraitre a ce propos.
    Pour moi, l’interopérabilité me semble primordiale, et des questions sur l’ouverture du protocole d’Outlook pourraient être bienvenues.

  53. Bon, beaucoup de choses ont déjà été dites.

    J’aimerais quand-même apporter mon regard, même si pas mal d’éléments ont déjà été évoqués.

    1) Y aller accompagné => c’est prévu

    2) Je trouve ça plutôt positif cette démarche d’entamer un dialogue. Ce sont des humains comme nous, qui croient en ce qu’ils font (en principe), même si ce n’est pas en la même chose que nous.
    Même s’ils ont un rôle professionnel à tenir, ils peuvent être interpellés à titre personnel par les valeurs que nous sous-tendons. Ou pas du tout !

    3) La video mentionnée par Piervit est percutante !
    Toutefois, si je regarde les commentaires qui pullulent sur tous les forums, eh bien je trouve la même chose dans l’autre sens, et ce, depuis des années. Sauf qu’on n’use pas des mêmes méthodes de comm’.
    Aujourd’hui, je ne fais plus (trop) de critique sur les produits eux-mêmes (ce qui n’empêche de pouvoir émettre des critères de qualité), je remets par contre vraiment en cause le modèle qui a pour effet de rendre les individus captifs d’un système de fonctionnement.
    Je suis pour qu’une entreprise entretienne une activité économique prospère, je crois qu’il n’est plus (et n’a sans doute jamais été) viable d’avoir un modèle de développement qui se traduise en une course au profit MAXIMAL « à tout prix ».
    Même s’il y a encore un grand-long-chemin à parcourir, je crois que c’est le changement fondamental le plus important qui soit (au-delà des licences, les licences permettant d’offrir une garantie de pérénité pour ce qui aura été développé dans cet esprit)…

    Je crois qu’il est important de retenir et de mettre l’accent sur le fait que le monde du libre offre un éventail de produits de qualité (pas forcément mieux que tel ou tel), forgés sur des valeurs fondamentales qui lui sont propres et évolue dans un esprit d’interopérabilité et de diversité.

    4) Faire le point sur les valeurs que vous souhaitez mettre en avant. Ca devrait aider à faire le tri dans les commentaires.
    Après tout, c’est Framasoft qui est invité. Framasoft représente le libre, mais en porte tout de même une vision particulière. Il n’y a en effet pas qu’une seule vision du libre. Framasoft est déjà en soi porteur de cet état de fait (recueil de commentaires, non censure, …). Et c’est celle qui réunit ses lecteurs ici.

    Notamment, il me semble que la thématique portée par Framasoft va au-delà du caractère libre du logiciel. De ce que je perçois, Framasoft s’attache en particulier à certaines valeurs sous-tendues par les 4 libertés, à savoir la coopération, l’esprit communautaire, l’entraide, la constitution d’un bien commun. Bien que ce soit difficile de développer du logiciel de manière communautaire sans cet état d’esprit, il n’est pas impossible de développer un logiciel dans un contexte d’aggressive compétitivité tout en publiant ses sources sous une licence libre.
    De par ses fondements, il me semble que sur le long terme, l’intégration du modèle de développement du logiciel libre devrait y conduire.

    5) Être ouvert dans l’échange (nous ne parlons que de ça – des standards ouverts -, même si GPG – càd nous préservons nos données 😉 tout en gardant de la vigilance par rapport à ce qui s’y déroulera.

    6) Eviter d’aller au clash en usant de basses critiques, mais je ne crois pas que ce soit l’esprit de la maison (sinon ce billet ne serait pas là…)

    7) Être sûr des valeurs du point (4) pour retomber sur ses pieds si la discussion tourne au « démontage » de ce que nous sommes/faisons

    8) L’idée de souhaiter enregistrer et publier le contenu sous licence libre peut se révéler pertinente

    9) Première question : « Qu’est-ce qu’ils attendent de cette rencontre ? ». Même s’ils vous laissent choisir les interlocuteurs, cette rencontre est bel et bien à leur initiative.

    10) A propos de l’apport des produits MS à l’école, puisque c’est le sujet qui « les a »/ »nous a (la communauté représentée par Framasoft) » amené à réagir, il y a une question qui me semble pertinente : « Est-il sain pour la citoyenneté de mettre en place à l’école une solution informatique cautionnée par une politique marchande forte ? Est-ce qu’objectivement, ce n’est pas conditionner la future population active à un outil de travail donné, à la rendre captive d’un usage, d’un modèle économique basé sur la fidélisation des utilisateurs, et du monde marchand qui le soutient ? ».

    11) J’ai vu pleins d’autres suggestions qui m’ont paru intéressantes, il va y avoir de la matière !

    12) Wwwaaawww, en tous cas, tous ces commentaires, c’est déjà la marque d’un appui extraordinaire de la communauté !!!

  54. A quand un compilateur gratuit avec chaque MS/Windows ? Genre basic4gl ? ou hypercard ? ou python…

    Ne pourrais-t’il pas différencier tableur et excell dans leur com ?
    Quid du format ODT (etc) ?

  55. @R3vLibre : Merci pour la synthèse.

    Je ne m’attendais pas non plus à tant de commentaires. Pour tout vous avouer ça me met un peu la pression, genre ne pas rater le Grand Oral de Sciences Po, avec la lourde responsabilité d’être THE représentant du libre pour l’occasion 😉

    Il y a aussi un point qui n’a pas été forcément soulevé, c’est qu’un blogueur oscille entre la prise de position et le « journalisme », entre opinion et neutralité. Du coup ici, il y a le choix entre le dialogue ou l’interview. Tout dépendra du contexte, mais ça sera un mix des deux je pense.

  56. Je suis assez d’accord avec chaudiere granules, MS c’est grand, ce serait pas mal d’en savoir plus dans ce sens là, 🙂
    hors mis le fait qu’ils soient des humains, je ne suis pas très d’accord avec le « 2 » de R3vLibre (mais cela n’engage que moi…
    Surtout sur le sujet des DRM’s, j’achète un DVD, il est protégé (mais c’est pas l’sujet), on me donne le droit de le télécharger à une adresse renseignée dans la pochette, avec un code d’accès, et là, c’est encore Windows Media Player EXCLUSIVEMENT qui peut le lire, pas de plug-in pour VLC pour décrypter les DRM’s (et ce ne serait pas normal qu’il y en ait un d’ailleurs, à mon avis, c’est à MS de faire un effort) par exemple…)
    En revanche, dans sa superbe synthèse, 🙂 le « 10 » est à bien faire ressortir je pense, parce que c’est aussi comme ça que l’on trouve ça « normal » de placer des DRM’s sur des medias lisibles uniquement par WMP pour les « protéger » (et c’est aussi là que je voulais en venir en parant de DRM’s), l’utilisateur ne vas plus regarder ailleurs…
    Bon enrtetien à aKa 🙂

  57. Il n’y a qu’une seule vraie question qui mérite d’être posée et débattue : Vim ou Emacs?

  58. J’espère que tu auras le temps pour imprimer un T-shirt (du style http://fr.windows7sins.org/ ) pour au moins éviter que, si il y a récupération, celle ci soit accompagnée de photos 🙂

    Sinon, pas de pression : de toute façon, tu peux pas faire pire que Sarkozy ou Fillon !!

  59. Ne te laisse pas embobiner.
    http://www.dailymotion.com/video/x1

    ;+)

  60. Cyrille L.

    Tu peux lui offrir un FramaDVD École !

  61. @canard
    Si il n’y a pas opposition entre pragmatique et politique, il faut peut être alors plutôt parler d’idéologie mais je trouve qu’on l’utilise de façon péjorative. Pourtant c’est la seule raison qui fait que l’on va utiliser un outil moins pratique dans un cas précis (car cela peut arriver) simplement parce qu’il est libre.

    Dans des cadres professionnel c’est particulièrement difficile à assumer parce que ces arguments idéologiques ne sont pas recevables, c’est en cela que je veux parler du pragmatisme.

    Framasoft defend avant tout l’idéologies (dans le sens les valeurs portés) par le logiciels libres et non l’efficacité des logiciels libres.

  62. Microsoft ne fait plus le meilleur OS depuis 2000-2005 (un peu comme le charbon par rapport à l’essence) et en même temps la plupart des utilisateurs évoluent lentement A CAUSE DE L’EXISTANT. Mais si cet existant venait à disparaitre, que vaudrait Microsoft ? autant que Altavista ou AOL ?

  63. Question : pourquoi financent-ils des évènements tels celui-là :
    http://www.solutionslinux.fr/Progra… (gold partner)

  64. Pingouin Migrateur

    Alors, ça a donné quoi cette entrevue ? 🙂

  65. Oui, on est curieux… on voudrait savoir.

  66. Plus de 3 semaines après la rencontre, aucun compte rendu. N’en jetez plus, j’ai compris : Microsoft a racheté Framasoft, c’est ça ?

  67. @rms : Nan, c’est pas ça 🙂

    L’activité Framasoft a été assez chargée ces derniers temps. De plus le week-end dernier j’étais à Paris chez Nitot pour une traduction expresse, et juste après aux Rencontre de l’Orme à Marseille. Et comme je suis également un prof tout ce qu’il y a de plus normal, j’ai dû faire face à la période assez intense des conseils de classe du deuxième trimestre.

    Désolé pour le délai. Vais essayer de pondre mon petit compte-rendu dans la semaine.

  68. petit compte rendu dans la semaine ? dans le mois ? dans le semestre ? dans l’année ?

    bill

  69. dans le siècle? 🙂