Défense française : portes ouvertes pour la NSA

Classé dans : Geektionnerd, Libres Cultures | 12
image_pdfimage_print

Le M de GAFAM se retrouve décidément à tous les étages de nos ministères… on avait déjà évoqué celui de l’Éducation Nationale. À quel moment exactement va-t-on finir par considérer que c’est un problème ?

dm_012_defense_francaise_portes_ouvertes_pour_la_nsa

Crédit : Simon Gee Giraudot (Creative Commons By-Sa)

Auteur/dessinateur de bandes dessinées (Grise Bouille, Le Geektionnerd, Superflu, Bastards Inc, etc.). Et docteur en informatique (généraliste conventionné secteur 42).

12 Responses

  1. Incontinentia Buttocks

    Effectivement, les citations de l’amiral Hadd… Coustillière sont bien tristes. Est-ce la position officielle de l’armée, ou est-ce celle d’un mal éduqué qui n’a pas voix au chapitre ?

    • Il n’y a pas un système invulnérable, qu’il soit Linux ou Windows (on rentre effectivement là dans un débat d’informaticien), alors après, je crois comprendre que ce qui intéresse l’amiral, en charge de la cyberdéfense du ministère, c’est comment se préparer à une attaque, savoir détecter les attaquants à temps, et prendre les mesures adéquates en cas d’attaque, quel que soit le système visé. En somme, c’est ça la cyberdéfense. Donc oui, peu importe, il ne rentre pas dans des débats d’informaticiens. Sur ce point je suis plutôt d’accord.

      • c’est aussi un débat de financiers: qui va garantir des mises à jour de sécurité sur la durée, sur des dizaines de milliers de postes, une compatibilité avec les alliés (et l’OTAN!) concernant toute la bureautique…
        alors oui, la défense est prisonnière de windows, mais à défaut d’autre chose comme Linux (qui est super fun pour les egos de geek) qui compliquerait ses missions et qui reviendrait à la fin sûrement plus cher…
        l’amiral de cash, sa seule mission c’est défendre tous les systèmes de l’armée, pour qu’elle puisse continuer à assurer ses missions sans pb, et il faut croire que ça lui réussit plutôt bien, car on se fait pirater partout, mais pas l’armée française…

  2. Très bien 🙂
    Allez, maintenant on remet une couche sur le ministère de la culture qui veut arrêter libre et open office et préfère acheter des licences microsoft office.

  3. Mi-figue, mi-roar

    J’aime beaucoup le reflet de la fenêtre Windows sur le crâne de Bernard Cazeneuve ! ^^

  4. Une autre traduction possible vu la formation de certains officiers : d’un point de vue d’ingénieur réseau ça ne m’inquiète pas, le débat d’ingénieurs informaticiens je m’en fous.

    P.S. ça reste pas génial comme éventuel point de vue, mais ce serait moins pire : peu importe les terminaux, tant que le réseau est protégé. Il a peut être voulu dire autre chose, un lien vers l’interview serait sympa, histoire d’être sûr qu’il ne manque pas la fin de la citation, à la façon des citations tronqués de Chevènement

  5. « Le reseau est protege »… mais bien sur, c’est tres facile de proteger un reseau aujourd’hui, a l’heure ou l’essentiel des informations passent en chiffre. Plus les risques de fuite de donnees sur des canaux caches. Donc ouais, faut esperer que la totalite des infos importantes ne passent jamais sur un reseau.

    Ca va etre drole pour l’operationnel, tiens. Ca n’a sans doute pas non plus d’importance si le logiciel des avions de chasse et des portes-avions est en grande partie du windows.

  6. c’est sûr, du windows sur les rafales, si c’est vrai, c’est moyen surtout si écran bleu !!
    mais bon les rézo super sensibles ne sont pas connectés à Internet, faut pas fantasmer quand meme… alors tes canaux cachés, chiffrés ou pas, c’est bien beau, mais si y a pas une sortie sur Internet, ça limite beaucoup le risque 🙂 …

    • Incontinentia Buttocks

      Je m’attendrais plutôt à du DOS sur ce genre d’appareils. Ou même du tout analogique.

  7. Vous pourriez aussi regarder du côté du CEA. Toute l’infrastructure Microsoft. Et le vpn, proprio.

  8. Et l’Assurance Maladie …

Laissez un commentaire