Mobilizon : Finançons un outil pour sortir nos événements de Facebook !

Classé dans : Contributopia, Framasoft | 21

Temps de lecture 8 min

image_pdfimage_print

Nous avons moins de 60 jours pour financer Mobilizon. Moins de 60 jours pour faire connaître notre projet d’alternative libre et fédérée aux événements Facebook ; et pour savoir à quel point nous devons nous y investir.

Changer le logiciel de celles et ceux qui changent le monde ?

Des marches pour le climat organisées sur Facebook aux hackathons de logiciels libres qui se font grâce à Meetup : pour changer le monde, les utopistes (comme nous !) s’organisent bien trop souvent sur les plateformes centralisées des géants du web.

On ne va pas répéter ici à quel point cliquer sur « Je participe » à un événement Facebook « Barbecue végan de la justice sociale » pose de nombreux problèmes : cela en dit bien plus sur soi qu’on ne l’imagine, donne un pouvoir conséquent aux publicitaires qui paient Facebook et enferme la communauté de l’événement dans un outil qui l’empêchera de s’auto-gérer et donc de perdurer.

Et c’est sans compter sur les règles d’utilisation de ces plateformes, qui peuvent mener à une fermeture, du jour au lendemain, sans aucune justification, d’un groupe ou d’une communauté, et dont la structure centralisée forme un potentiel guichet unique pour les agences de renseignement et des pirates mal intentionnés.

Maquette d’une page « événement » dans Mobilizon

Chez Framasoft, on s’est dit qu’il fallait prendre le temps de réfléchir à une alternative qui puisse changer la donne. Nous venons de passer quelques mois, avec l’aide de deux designers (Marie-Cécile Paccard et Geoffrey Dorne) à écouter des militant·e·s pour mieux cerner leurs pratiques numériques. Nous avons cherché à quoi pourrait ressembler un outil qui rendrait vraiment le pouvoir aux personnes, aux groupes.

L’outil que les entreprises du capitalisme de surveillance ne feront pas

Si on y réfléchit, c’est hyper contraignant de créer un outil juste pour aspirer et vendre les données du monde entier… À partir du moment où l’on n’a pas besoin (ni envie) de pister les gens ou de maintenir un modèle économique inéquitable, on peut imaginer un outil qui fait la différence.

1. Un outil qui, même basique, nous rend libres

La dernière chose dont Meetup, Eventbrite ou Facebook ont envie, c’est que nous nous passions d’eux, que l’on puisse prendre leur place, et que l’on crée notre propre plateforme de publication d’événements. C’est la première des libertés qu’offrira Mobilizon : échapper à l’emprise de ces plateformes à but lucratif.

Bien entendu, tout le monde ne va pas aller l’installer sur un serveur informatique, et monter son propre Mobilizon. Mais il est essentiel qu’une communauté, un syndicat, une ONG, un mouvement, une fédération… que n’importe quel collectif puisse s’émanciper librement des plateformes avides de données.

C’est comme le fait de rendre public le code source, la « recette de cuisine » du logiciel : tout le monde ne sait pas le lire, mais c’est un gage de transparence et d’ouverture. Si l’équipe qui le développe fait des choix qui ne me conviennent pas, je peux monter ma propre équipe pour expérimenter d’autres choix, et une autre gouvernance.

2. Un outil qui émancipe en fédérant

Seulement voilà : si mon université crée son instance MobilizTaFac d’un côté, et que mon mouvement pour le climat crée son instance ÉcoMobilizés de l’autre, est-ce que je dois créer un compte sur chaque site, histoire de me tenir au courant des rassemblements prévus ?

Non : ce serait, selon nous, un gros frein à l’usage. C’est pour cela que nous souhaitons que Mobilizon soit fédéré : chaque instance (site de publication d’événements) propulsée par Mobilizon pourra alors choisir d’échanger avec d’autres instances, d’afficher plus d’événements que « juste les siens », et de favoriser les interactions. Le protocole de fédération, basé sur le standard de communication le plus répandu (nommé ActivityPub), permettra en plus, à terme, de tisser des ponts avec Mastodon (l’alternative libre et fédérée à Twitter), PeerTube (alternative à YouTube), et bien d’autres outils similaires.

Cependant, le concept de fédération n’est pas une baguette magique. Au contraire, l’adopter demande encore plus d’efforts : afficher sa politique de modération, communiquer avec les personnes inscrites sur son serveur, choisir avec qui on se fédère ou non, appliquer ses obligations légales (ou pratiquer la désobéissance civile)… Un Mobilizon émancipateur devrait, à notre sens, faciliter ces relations entre les personnes qui ouvrent leur hébergement aux inscriptions, et celles qui leur confient leurs données.

3. Un outil qui, dans l’idéal, est convivial

Dans l’idéal, Mobilizon ne nous libère pas seulement des événements Facebook : il nous libère aussi de ses groupes. Et pour avoir des groupes conviviaux, il faut imaginer des outils de messagerie, des outils de modération, bref : de nombreuses fonctionnalités qui nous rendent autonomes.

Car un outil convivial est un outil qui nous laisse le pouvoir, qui nous rend le contrôle. C’est un outil qui laisse chaque groupe s’organiser comme il le souhaite. Dans l’idéal, Mobilizon offre aux groupes un espace pour afficher des liens vers ses outils de collaboration numérique, quels qu’ils soient, même des google docs (mais franchement, nous on pense que Framapad, c’est mieux :p).

Un autre exemple de reprise de pouvoir : si je veux que ma famille, qui m’invite à l’anniversaire du petit dernier, voie mon engagement militant (disons pour une marche des fiertés), mais pas mes activités culturelles (disons de danse folklorique), je dois pouvoir le maîtriser. Dans l’idéal, Mobilizon permet à chaque compte de se créer plusieurs identités pour cloisonner ses groupes et ses activités comme on le désire.

4. Un outil qui, à terme, est durable et résilient

Un logiciel est un outil en perpétuelle évolution. Certes, produire une première version stable est un défi en soi. Mais c’est aussi le premier pas d’un cheminement plus long, où l’on découvre des usages et pratiques qui n’étaient pas anticipées, que l’on peut accompagner.

Il existe, d’ores et déjà, de nombreuses évolutions possibles pour Mobilizon : faciliter la géolocalisation et la cartographie, développer une application mobile, améliorer l’ergonomie et les interfaces… Quelles autres idées l’intelligence collective produira-t-elle quand Mobilizon sera opérationnel et utilisé ?

Seulement voilà, entretenir et faire grandir un commun, cela demande du soin, du temps et de l’attention. Si vous nous en donnez les moyens, la somme récoltée au-delà des 50 000 € nous permettra de nous projeter sur le long terme et d’envisager les développements après la sortie de la version 1.0.

Quels moyens se donne-t-on pour produire Mobilizon ?

Créer un tel outil, sans autre but que celui de construire un commun numérique, cela demande du temps, de l’implication et des moyens. Chez Framasoft, nous sommes persuadé·e·s de l’importance que Mobilizon peut avoir, à terme, pour de nombreuses communautés. Mais nous travaillons déjà sur de très nombreux projets et manquons de temps et d’argent pour tout faire… Ainsi, nous ne nous lancerons pas sans avoir un signal fort que cet outil est désiré.

Un objectif, 3 paliers, 57 jours pour faire la différence !

Nous venons d’ouvrir une collecte sur joinmobilizon.org. Nous nous sommes donné 60 jours pour savoir à quel point notre démarche sera soutenue. Concrètement, plus vous donnerez, plus cela nous impliquera durablement dans le développement de Mobilizon.

Nous avons défini les budgets suivants :

  • 20 000 €Mobilizon libre et basique, où nous rentrerons dans nos frais et livrerons le code et les travaux de design à la communauté après la sortie de la version 1 ;
  • 35 000 €Mobilizon émancipateur et fédéré, où nous pourrons en plus implémenter le protocole de fédération ActivityPub et tous les outils qui vont avec, dont une instance de test pour démonstration ;
  • 50 000 €Mobilizon idéal et convivial qui, en supplément du reste, inclura directement l’ensemble des fonctionnalités dont nous rêvons pour la version 1 (groupes, messagerie, multi-identité, affichages d’outils externes) .
  • au-delàMobilizon durable et résilient, dont le développement pourra être maintenu et amélioré par Framasoft au delà de la version 1, avec des fonctionnalités avancées.

Dès aujourd’hui, et jusqu’au 10 juillet, tout don fait à Framasoft via la page joinmobilizon.org sera comptablement attribué au projet Mobilizon. Au 10 juillet, suivant le montant qui aura été atteint, nous nous consacrerons à développer le Mobilizon que vous aurez soutenu. Nous prévoyons la sortie d’une version bêta pour l’automne 2019, et une version 1 pour le premier semestre 2020.

Maquette d’une page « groupe » dans Mobilizon

Vous avez moins de 60 jours pour déterminer notre implication

Nous avons donc besoin de votre aide. Ensemble, nous avons moins de 60 jours pour proposer et expliquer ce projet aux communautés associatives, culturelles et militantes en France et à l’étranger. Moins de 60 jours pour les convaincre de l’importance de soutenir Mobilizon, sans tomber dans le piège des raccourcis faciles des « ça va remplacer Facebook » (cela peut remplacer la gestion d’évènements de Facebook) et autres « ceci est une révolution » (nous ne sommes pas une startup, et n’avons pas pour vocation de remplacer tous les usages !).

Il va donc falloir prendre le temps de parler, d’échanger, d’écouter… pour convaincre sans charmer ni imposer une quelconque autorité. Car Mobilizon ne sera pas une recette miracle et instantanée : c’est un premier pas vers plus d’indépendance, une aventure qui va évoluer sur la durée, et que nous avons souhaité démarrer avec vous.

Jusqu’où irons-nous ? C’est désormais entre vos mains… à vous de vous Mobilizer !

Suivre framasoft:

Réseau d'éducation populaire au Libre. Nous souhaitons faire le trait d'union entre le monde du Libre (logiciel, culturel, matériel, etc...) et le grand public par le biais d'une galaxie de projets à découvrir sur framasoft.org

21 Responses

  1. remram44

    Le formulaire de donation ne marche pour sur Firefox mobile… impossible de sélectionner un autre champ que le montant 😥

    • Pouhiou

      Alors chez moi ça marche très bien… (FF mobile 66.0.5 pour android)
      Si le problème persiste, le mieux c’est de nous contacter directement sur https://contact.framasoft.org avec (si possible) la version de votre navigateur et des captures d’écran, que l’on puisse voir ça avec vous…

  2. LeDub

    Bonjour,

    Je suis curieux de savoir pourquoi cette date du 10 juillet a été prise !
    C’est un projet fort intéressant et j’aimerais que cela soit une réussite.

    ConneCTion est la version anglaise de conneXion qui reste à préférer.

    Bonne continuation, bon courage.

    Librement vôtre,

    LeDub

    • Pouhiou

      Bonjour LeDub !

      Il n’y a pas de raison particulière : on voulait se laisser le temps de donner sa chance à Mobilizon d’être connu, car tout l’enjeu de cette collecte est de savoir à quel point un tel projet est désiré, et donc à quel point nous devons nous y impliquer.

      Du coup, nous nous sommes dit qu’il faudrait environ deux mois, nous ne voulions pas torp empiéter sur l’été (ou la France tourne au ralenti), ni terminer la campagne un lundi, donc c’est tombé sur le 10 juillet…

      Du coup je me permets une curiosité : cette date a une significaiton particulière, pour vous ?

      Pour ce qui est de connection/connexion : pouvez-vous me dire où nous nous sommes trompé·es…? je ne vois pas l’erreur dans cet article (mais j’ai le nez dedans depuis plusieurs jours, c’est normal si je n’y vois plus rien ^^ !)

      • Frémo

        Bonjour, il s’agit du texte dans l’image du Palier 2 : « Palier-02-FR-mobilizon-emancipateur-et-federe.png ».

        • Pouhiou

          oh nooooooooooon !
          Cette erreur est passée sous le nez de nombreuses personnes (dont le mien). Merci beaucoup de l’avoir repérée. Elle va demander un petit temps avant de pouvoir être réparée ;).

    • Pouhiou

      Oui, et nous avons échangé ensemble. Il s’avère que nos projets et nos buts étaient trop divergeants pour ne faire qu’un seul outil. Cependant, comme les deux logiciels utilseront ActivityPub (enfin… c’est tout ce que l’on souhaite à Mobilizon !), ils seront interopérables.

        • Pouhiou

          Alors on n’a pas envie de parler à leur place, donc tout ceci est dit de notre point de vue, de ce que nous avons compris de leur projet :

          D’une part, ils avaient déja fait des choix pour leur design et leur langage de développement (ce qui est bien normal), et nous nous voulions pouvoir le remettre en question en travaillant avec des pro pour un design centré usages, et choisir un langage robuste si le serveur doit faire passer une foultitude de messages (donc nous avons choisi Elixir).

          Plus particulièrement, nous voulions cibler les usages de militant·es, et eux le « grand public » : leur proposition est une alternative très basée sur ce que fait MeetUp, mais en Libre et Fédéré.

          Enfin, nous avons compris qu’ils sont encore en recherche d’un modèle économique, et pourraient envisager d’en faire une activité commerciale à terme. Ce n’est pas un problème en soit, mais ça poserait vite des incompatibilités avec nous, qui sommes à but non lucratif, et donc pas du tout dans les mêmes niveaux de priorités.

          Cependant, tout cela n’empêche en rien le fait que ces deux projets seront interopérables, et qu’il est tout à fait imaginable d’envisager, après la V1 (si on en a les moyens), un travail commun sur leurs interactions/compatibiltiés.

  3. Max

    Bravo, mais j’espère que la communication avec les développeurs se passera mieux que PeerTube.
    À lire les issues sur Github, ça ne donne pas envie…jamais un bonjour, trois mots jetés et puis voilà, des fermetures à tour de bras.

    • Pouhiou

      Ah… alors je suis pas dev, mais il me semble qu’on communique comme ça se passe sur d’autre dépôts git. Certainement, c’est une culture de la communication très anglosaxonne (où on ne met quasi-pas de formules de politesse dans un email, par exemple), mais c’est ce qui se fait généralement, il me semble.

      En tous cas, c’est triste que vous l’ayez vécu comme ça, alors que et nos salariés et nos bénévoles prennent du temps pour essayer de répondre, d’échanger, de discuter… que ce soit sur le git ou sur le forum dédié au projet. Mais bon, malgré nos efforts, on ne peut pas réussir à tous les coups… -_-

    • libre fan

      De mon côté, j’espère que le projet sera sur Framagit, comme devrait l’être Peertube.
      Eh oui, c’est normal le style rapidos sur Git, car c’est des issues qu’il faut régler.

      En revanche, dans les emails/liste de discussion et les forums, on est poli, au début et à la fin, même si les formules sont plus succinctes que nos longues formules à la française.

  4. franz himmelbauer

    Bonjour,
    qu’offrira Mobilizon comme garantie contre des réquisitions (voire des intrusions illégales) des services de police et de justice? Autant j’apprécie l’idée, autant je me demande si elle ne comprend pas aussi le risque d’offrir une base de données très tentante à n’importe quel service de renseignements. C’est une question de néophyte, en aucun cas complotiste, hein, mais de quelqu’un qui a déjà vu saisir son matos informatique par la police dans le cadre d’une perquisition et d’une garde à vue…
    f.

    • Pouhiou

      Bonjour,

      Alors l’idée, c’est que Mobilizon n’est pas une seule et unique plateforme centralisée, mais un logiciel que de nombreuses communautés peuvent installer sur leur serveur pour créer leur site de publication d’événement une « alternative aux événement facebook maison »… Je vais faire un exemple un petit peu long, mais que j’espère explicatif 😉 !

      Donc imaginons que votre Fac, mon asso Framasoft et l’association « désobéïssance civile » choisiseent de créer leurs instances Mobilizon : appelons-les MobilizTaFac, Framobilizon et DésobéissanceMobilizée. Disons que ces trois instances se fédèrent, qu’elles choisissent de se suivre les unes les autres. Ainsi, nous pourrons voir et interagir avec les événements et les groupes de DésobéissanceMoblizée, vous depuis votre compte sur sur MobilizTaFac et moi depuis Framobilizon.

      Mais toutes ces données, ces évéments et ces groupes-là, ne seront pourtant entreposées que sur un seul serveur, celui de DésobéissanceMobilisée.

      On va imaginer que MobilizTaFac a les mêmes conditions générales que Framasoft : la loi c’est la loi, et il faut la respecter même quand on la trouve idiote (car les bénévoles de notre comité de direction ne veulent pas finir en taule).

      Cela n’empêchera pas l’hébergeur « Désobéïssance civile » d’offir un autre choix sur son instance Mobilizon, et de refuser les requêtes en bonne et due forme de la police et de la justice (après, à lui de s’en démêler avec ses responsbilités légales…).

      L’avantage d’un tel outil, c’est que justement toutes les données ne sont pas dans le même panier : s’il est facile pour la police/justice d’aller faire une requête à l’hébergeur d’une instance Mobilizon, il faudra le faire dans le cadre de la loi. Par contre, les programmes d’aspiration de données ou de recherches dans les grandes base de données des plateformes (comme la NSA le fait avec prism), ce ne sera pas possible, puisque chaque hébergement est indépendant, quand bien même il est fédéré aux autres.

      Pour résumer : Mobilizon permet de diviser une plateforme de géant en des milliers de plateformes interconnectées, ce qui rend très difficile et extrèmement couteux la surveillance de masse (telle que dénoncée par Snowden), sans forcément empêcher les enquêtes légales (qui doivent se passer selon une procédure précise et encadrée).

      J’espère que j’ai réussi à être un poil clair ^^ !

  5. flo

    Bonjour,
    l’image avec 0€ et 0 contributeurs, c’est pas très encourageant, il faut cliquer dessus pour voir qu’il y a eu 17 344,62 € récoltés en 6 jours !

    L’image pourrait peut-être être changée tout les matin ?

    • Sizvix

      Ha ouai … Ça m’étonnait aussi un tel flop ( surtout qu’il y a des messages encourageant dans les commentaires … )

  6. libre fan

    Je ne sais pas ce qu’est Meetup ni Facebook event mais je vais relire tout ça pour comprendre la différence avec Framateam. J’imagine que ce serait plus complet et plus attrayant. Framateam est un forum amélioré, en somme.

  7. Pequelet

    J’essaye de militer contre le GAFAM et autres… et je suis heureux de voir ce genre d’initiative. Je vais me précipiter sur le site de don. Merci à Framasoft.
    Pequelet

  8. Meldane

    Bravo pour le développement de ce beau projet, qui nous sera très utile à tou⋅te⋅s ! 🙂

    Sur la page https://joinmobilizon.org ou sur cette page, je ne vois pas l’icône de Mastodon pour « Suivre et partager » ! Serait-ce possible de l’ajouter, afin de contribuer à mieux faire connaître ce réseau ? 😛

Répondre à flo Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *