Framaconfinement, jour 01 (lundi 16 mars)

Classé dans : Framaconfinement, Framasoft | 19

Temps de lecture 7 min

image_pdfimage_print

Lorsque l’on crée un logiciel ou une œuvre libre, un des réflexes, c’est de documenter nos expériences et nos processus. Tenir un journal, un log, permet de partager l’expérience de ce que l’on vit, une expérience dont d’autres pourraient s’inspirer.

L’association Framasoft tient à partager, même de manière irrégulière et foutraque, le résumé de ce qu’il se passe lorsqu’on héberge des outils d’échange et de collaboration en ligne en pleine période de confinement.

Ce journal, nous l’écrivons pour lever un coin de voile sur Framasoft, mais aussi pour nous, parce que ça nous fait du bien. Ne vous attendez donc pas à ce que tous les éléments de contextes vous soient systématiquement donnés, on livrera les choses comme elles viennent, plus cathartiquement que pédagogiquement.

L’accès à l’ensemble de articles : https://framablog.org/category/framasoft/framaconfinement/

Pour rappel, Framasoft, c’est :

D’après une infographie de Geoffrey Dorne, CC-By-SA. (soon to be translated into English)

 

Pour ce premier jour du journal de notre confinement, nous reproduisons ci-dessous le bilan du lundi 16 mars envoyé par Pouhiou à la liste des membres de l’association.

C’est parti pour la liste des décisions prises hier en urgence par l’équipe salariée, ainsi qu’un résumé de la journée vécue en mode #ListeàPucesPowaaaa.

Relations Humaines

  • (rappel) Framasoft fait passer l’humain avant tout, d’autant plus dans des périodes comme celles ci ;
  • Les salarié·es lyonnais·es passent en télétravail selon les modalités de l’email de Pyg de ce week-end ;
  • La réunion Mumble hebdomadaire de l’équipe salariée (rompue au télétravail) n’a duré que 2 heures, comme les autres semaines, ce qui tient du miracle compte tenu des circonstances ;
  • AnMarie se charge d’annuler les déplacements et hébergements prévus pour le SalarioCamp et les JDLL ;
  • Le moral est bon, même si la situation donne parfois un sentiment d’irréel ;
  • Le Mumble interne reste ouvert, on essaie d’y avoir une présente constante, pour que chaque membre de l’asso puisse venir papoter si envie ou besoin ;
  • Luc ne peut pas avoir de rdv médecine du travail en visio (iels le font pas pour l’instant), donc on va aménager son temps de travail par décision interne pour parer au plus pressé en respectant sa demande (bosser moins mais bosser quand même) ;
  • On voit tous les petits mots d’encouragements par liste email, canal Framateam, groupe Signal : c’est cool ! ;
  • On envisage de lancer des framapapotes hebdomadaires pour toustes les membres de l’asso durant cette période de confinement.
Je Veux Télétravailler, un tube de JC Frog

Organisation interne

  • Nous remettons à « plus tard » l’ensemble de nos tâches courantes pour gérer la montée en charge sur nos services ;
  • Non parce qu’après la vague Italienne, on a la vague Française avec l’EN et le supérieur qui fonce sur Framatalk et Framapad, et les serveurs se font bien, bien défoncer comme il faut ;
  • Cela signifie que les développements de Mobilizon et PeerTube vont être retardés, que notre calendrier des projets va être remis en question, on gèrera : nous avons besoin de tcit et chocobozzz sur l’administration des serveurs ;
  • Positionnement : les enseignant·es et élèves ne sont pas les bienvenu·es sur les services de Framasoft (qui ne peut pas parer aux carences du ministère) ;
    • C’est dur, mais même pour une petite partie des 800 000 enseignant·es et 12 000 000 d’élèves, on ne peut pas assurer sans cramer le service pour tous les autres ;
    • Or ces usages dépendent d’un ministère, avec ses moyens (72 milliards d’€, c’est le budget de l’EN, autant vous dire qu’avec 0,0002 % de cette somme, ils pouvaient très bien proposer des pads pour 12 millions d’élèves), pas de notre asso loi 1901 ;
  • Donc on réserve l’usage de nos services à qui n’a pas les moyens d’un ministère derrière soi (PME/SCOP, Assos, Collectifs et communautés, familles, personnes isolées, etc.).
Le Meme-of-the-Day de notre canal framateam « pourrisage Gif/ meme » est signé Spf

Administration des Systèmes et Tech

  • Location de 7 nouveaux gros serveurs pour avoir de la puissance sous le capot ;
  • Énorme travail de l’équipe technique hier sur la configuration de Jitsi Meet (Framatalk) qui est bien revêche ;
  • Énorme travail aussi sur le serveur et les plugins de Framapad, qui a bien chargé ;
  • Beaucoup de libristes, le collectif CHATONS en tête, proposent leurs instances, mais il fallait trouver comment décentraliser ;
  • Désormais les formulaires pour créer des nouveaux pads (Framapad) et rooms de visio confs (Framatalk) renvoient vers une sélection d’instances de confiance ;
  • C’est le temps qu’on migre sur des serveurs qui poutrent ;
  • Du coup, sur les pages Framapad et Framatalk, ajout d’un message expliquant la surcharge, et le refus de parer aux carences du MEN.
Non mais tout. va. bien.

Support

  • Les utilisateurices novices posent des questions de novices et induisent un besoin d’accompagnement… Mais d’habitude ils découvrent les outils frama au fil de l’eau, or là c’est la ruée, donc il faut réagir ;
  • Intuition : présenter d’abord un espace « entraide sur le forum », pour réserver le support aux questions où on traite de données personnelles / usages ;
  • Autre Intuition : on ne peut plus donner via les tickets les réponses qui sont déjà dans la FàQ, il faut donc la rendre incontournable ;
  • Préparation d’une nouvelle catégorie « Entraide » sur Framacolibri, de sa description et d’un nouveau message de réponse automatique à la création de ticket RT ;
  • Réunion avec Maiwann : les intuitions correspondent à peu près aux préconisations tirées de son travail d’ergonomie avec Spf \o/ ! ;
  • On a donc ajusté ensemble pour que les messages et le workflow du support (dont la page Contact) correspondent encore mieux à leur préconisations ;
  • Réunion prévue mardi matin avec Maiwann, Spf et Tcit pour tout vérifier avant d’entériner tout ça ;
  • Il va donc y avoir besoin d’un max d’entre nous pour répondre aux nouveaux sujets qui seront postés ici (et pour y migrer des sujets anciens d’autres catégories).
Un petit message léger et subtil sur notre page de Contact.

Communication

  • Wouhou ! Cay le bordayl ! ;
  • Travail de prépa des textes autour du support et du positionnement « on ne peut pas accueillir l’EN » ;
  • Un double pouet/tweet, où on demande aux grosses boites/institutions de ne pas se décharger sur nous, qui a fait du bruit bien comme il faut https://twitter.com/framasoft/status/1239492922988527616 ;
  • Beaucoup de propositions d’aide, d’instances, de rassembler les énergies : c’est à la fois très beau à voir et impossible de répondre à tout le monde tout en se consacrant aux urgences ;
  • Toujours ce même problème de Frama trop visible/central alors qu’on refuse un quelconque rôle de « représentant du Libre FR » (et faut continuer à refuser !) ;
  • Énormément de bienveillance (sauf pour les personnes qui ne peuvent pas comprendre nos positionnements tant elles ne partagent pas nos valeurs, mais bon c’est legit…) ;
Le double tweet en question, très repris.

Partenariats/réseaux/collectifs

  • Gros travail d’animation du collectif CHATONS par Angie, Pyg et Lise ;
  • Du coup la solidarité du collectif fait encore plus sens dans ces périodes : ça donne du sens au collectif qui s’empare du Wiki, du forum, etc. ;
  • Un collectif nommé « continuité pédagogique » veut lancer sur le Framablog un appel à une « réserve civique numérique » ;
  • Travail de Pyg et Angie avec ce collectif pour préciser nos limites (nous ne pouvons pas faire partie de cette réserve) mais aussi les aider (à travailler leur appel, l’article, etc.).
Framasoft et les CHATONS, allégorie.

Voilà pour cette grosse première journée, qui fait qu’un certain nombre de salarié·es ont fini sur les rotules, quand même. Mais on va faire en sorte de prendre soin de nous.

À demain, ou bientôt, pour un journal un poil moins long, j’espère.

Suivre Pouhiou:

Bavard Professionnel

Auteur et comédien, c'est par l'aspect "culture libre" (romans édités par FramaBook) que j'ai rejoint Framasoft. Tout ce que j'écris (romans, théâtre, Guide du connard professionnel -avec Gee- et chroniques vidéos) s'élève dans le Domaine Public Vivant via la licence CC-0.

19 Responses

  1. Booteille

    Vous êtes sacrément efficaces pour gérer la situation !

    Chouette, d’avoir un journal de bord pour avoir une idée plus précise du bordel que ça représente.

    Bon courage à tout le monde ! Prenez soin de vous !

  2. Aglaë

    Chère équipe de Framasoft, que j’ai à cœur de promouvoir et soutenir de longue date !
    Ma part militante vous applaudit des deux mains et des deux pieds : vous avez raison ! Et je suis comme vous scandalisée que l’ÉN fasse si peu de cas de son autonomie numérique, se soit si mal préparée, ces derniers temps, à une éventuelle fermeture, et je m’arrête là pour rester polie.
    Après, euh… ma part enseignante-de-trois-classes-à-examen-et-ENT-en-rade fait moins la maligne, ayant compté sur framalistes pour un contact efficace avec les élèves… (sans trop s’en vanter toutefois, de peur d’encourager les autres, ayant terriblement conscience des limites). C’est pas très cohérent, j’en conviens.

    En fait je venais pour apporter mon témoignage sur ce à quoi j’ai eu droit aujourd’hui :
    – j’ai été sollicitée par des élèves complètement paniquées pour tout déposer sur google drive (qui a le bon goût de ne pas aimer les adresses académiques semble-t-il, donc on nous demande une adresse personnelle) ;
    – j’ai su (mais cela ne me surprend pas) que certains de mes collègues avaient d’eux-mêmes pris cette initiative ;
    – ma direction a redirigé le message, puis le tutoriel, d’un collègue nous invitant à faire cours sur Discord – alors même que certains de nos élèves (zone rurale) mettent en avant des difficultés de connexion ;
    – et pour finir j’ai reçu un lien sur un fichier google sheet, listant l’intégralité de nos élèves de terminale avec tous leurs vœux parcoursup (plateforme d’orientation post-bac), pour que chaque professeur puisse renseigner ses avis ! Je ne sais pas vous, mais moi, ça me dérange.

    • Aglaë

      Et j’ai oublié : merci (en général) et bon courage (en particulier) !

  3. e-roune

    Rhooo Framatruc ! Bouhou, vous ne nous aimez plus… nous les profs qui avons tant fait pour la Frama-renommée ! Vous n’aimez pas les enfants ou quoi ?! 😉

    J’ai mis un smiley pour ceux qui ont du mal avec le 2nd degré (de l’humour, pas de l’ÉdNat), c’est un indice.

    Bon en même temps, c’est vrai que si les ministres de l’Éduc’ avaient voulu on les aurait nos outils Covid-proof. Cui-là, même pas la peine d’espérer, mais tous les autres… surtout ceux « PS », ils auraient pu résister un peu au marché, aux éditeurs et à Microsoft au lieu de laisser crever AbulÉdu & Iconito.

    Bref, aujourd’hui on se débat avec des ENT privés payés par les collectivités locales, inutilisables de 9:00 à 19:00, avec zéro info de la part de l’éditeur. On fini au bout de deux jours par retourner chez Google, mais sans le dire parce que même à l’EN c’est mal vu…

    On vous aime quand même toujours un peu, nous.

  4. Cédric

    Bonjour,

    Voici un petit témoignage.

    Depuis longtemps, vos initiatives m’ont mis le pied à l’étrier. Je ne suis pas un CHATON, mais j’ai monté mes propres solutions de cloud et d’outils afin de décentraliser, grâce à vos tutos (en autre). Vos exemple de services m’ont encouragé pour avoir la même chose, des services dont j’ai besoin. Ce n’est pas toujours évident.

    Pour raisonné encore plus avec l’actu du moment,
    Depuis ce week-end, j’ai monté une plateforme Moodle (c’est pour ma maitresse) qui permet de partager des cours et proposer des exercices sous différents formats à ces enfants. On enregistre des vidéos, des pistes audios, on fait des activités interactives… Dès lundi matin, les enfants et le parents ont pu sans problème accéder à cette plateforme pour échanger et continuer le travail pédagogique. J’assure le suivi technique et opérationnel et elle le coté relationnel et pédagogique. J’avoue que nous sommes sur les rotules car nous devons également nous occuper de 3 enfants de – 16 ans et de mon travail professionnel.

    Bref, vos choix ont toujours fait sens et raisonnent parfaitement dans mes oreilles. J’adore. Merci pour tout et bon courage. <3

    • Pouhiou

      Merci de votre témoignage, de voter démarche et de votre effort supplémentaire dans une période déjà bien complexe pour tout le monde… Not all heroes wear capes.

  5. Julien

    Bonjour à tous,

    Frama a toujours montré la voie, et rien que pour tout ça MERCI.
    Et oui Frama ne pourra jamais prendre en charge le déploiement numérique d’un ministère avec un budget associatif.. C’est de la responsabilité de l’EN.

    Ça me rappelle un peu les mésaventures récentes d’Openstreetmap lorsque l’EN et ses programmes officiels débarquent sans se soucier beaucoup du travail commun déjà engagé par les contributeurs et asso. Ça a donné lieu à un petit rappel des bonnes pratiques (https://dane.ac-lyon.fr/spip/Les-bonnes-pratiques-pour)
    pour remettre un peu les choses en place.

    Il est nécessaire de rappeler la place et le rôle de chacun.
    Une pensée aux équipes admin des serveurs du CNED qui encaissent aussi ces derniers jours une sacrée pression.

    Bon courage à vous et gardez le cap !

  6. Sorgin

    Un petit message pour vous dire bravo pour votre message à l’EN et un bon courage pour la suite. Et merci de rester vous même.

  7. Fabrice

    Un grand bravo à vous — comme d’habitude ?

    Grâce à vous, j’ai pu installer nextcloud, je suis en train d’installer TTRSS (mais je galère, mais c’est autre chose), et je compte bien continuer comme ça.

    En fait, je pense que l’EN s’est trompée, c’est pas sur framatalk qu’ils auraient dû aller, mais sur https://framacloud.org/fr/cultiver-son-jardin/ 😀

    Continuons comme ça, un octet à la fois

  8. ddc

    Bonjour,
    Je m’apprêtais à utiliser framatalk pour faire cours à mes étudiants la semaine prochaine, mais votre très utile et très compréhensible message m’en a dissuadé. Bon courage à vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *