« Dégooglisons » se refait une beauté

Classé dans : Dégooglisons Internet | 10

Temps de lecture 4 min

image_pdfimage_print

Framapad, Framaforms, Framadate, Mobilizon.fr… le nouveau site Dégooglisons Internet présente sur une page tous nos services libres, gratuits et disponibles au plus grand nombre.

Déjà 8 ans qu’on dégooglise avec entrain

Avez-vous déjà pris des notes de vos réunions d’équipe en utilisant Framapad ? Êtes-vous déjà passé⋅e par Framadate pour trouver le bon moment pour l’anniversaire « surprise » de votre meilleur⋅e ami⋅e ? Avez-vous déjà répondu à un Framaforms en vous sentant soulagé⋅e de ne pas laisser vos infos à Google ? Notre campagne Dégooglisons Internet, lancée en 2014, nous a permis de montrer qu’il est possible d’utiliser des services en ligne éthiques au quotidien pour s’émanciper des géants du web. Entre 2014 et 2019, notre petite association a mis à disposition des internautes une quarantaine de services en ligne libres et de confiance.

Après ce succès — parce que vous êtes nombreux⋅ses à les utiliser, mais surtout nombreux⋅ses à avoir pris conscience qu’il était important de déconstruire ses habitudes numériques — nous nous sommes un peu épuisé⋅es (on vous l’a déjà dit qu’on était une petite association ?). En 2019, nous avons donc pris la décision de fermer certains de ces services (toutes les raisons ici !) et nous avons voulu montrer que Framasoft n’est pas la seule à proposer des alternatives. Cette période de fermetures est maintenant terminée  : nos 16 services en ligne sont disponibles pour toute personne souhaitant utiliser des outils qui respectent nos libertés.

Meme : « Quand Framasoft ne prévoit plus de fermer des services »

Afin de vous faciliter l’accès à ces services, d’uniformiser notre image et de rassurer nos utilisateur⋅ices (oui oui, les fermetures, c’est fini !), nous avons décidé de refondre le site internet degooglisons-internet.org. C’est parti pour la visite guidée des nouveautés !

Un site à notre image actuelle

Au fil des ans, Framasoft a évolué : nos valeurs de justice sociale et d’émancipation se sont renforcées, notre discours se veut non moralisateur et encourageant, les images que nous utilisons nous font voyager dans un monde qui nous anime. Appliquer ces cheminements internes à nos sites Internet nous a paru plutôt logique. La magnifique illustration « Quittons la planète GAFAM NATU BATX » de David Revoy nous suggère qu’un monde éthique existe et que l’on peut prendre plaisir à l’explorer ensemble !

Illustration « Quittons la planète GAFAM NATU BATX », CC BY David Revoy
Illustration « Quittons la planète GAFAM NATU BATX », CC BY David Revoy

Nos 16 services en accès super rapide

Vous nous l’avez clairement exprimé récemment : nos services en ligne, vous les aimez beaucoup beaucoup. On s’est donc dit que faciliter leur accès sur une seule page serait une bien bonne idée. Vous trouverez ces services directement sur la page d’accueil, classés par thématiques et accessibles en un clic. Et si vous préférez passer par la barre de recherche, c’est possible !

Capture écran des services de la thématique « S'organiser ensemble »

Des liens vers d’autres ressources

Expliquer pourquoi on fait tout ça, c’est essentiel, et de façon simple c’est encore mieux ! Soulever les problèmes que nous posent les géants du Web tout en proposant différentes solutions pour changer ses habitudes numériques, c’est une première étape. La seconde a été de rendre le site moins verbeux en listant des ressources externes pour creuser les sujets : conférence, cours en ligne, ressources libres, autres hébergeurs de confiance, médias sociaux du fédiverse… voilà de quoi intéresser les plus curieux⋅ses.

Capture écran de la partie « Solution » et resources complémentaires

C’est qui qui fait tout ça ?

Parce que c’est souvent oublié : derrière des services en ligne il y a des femmes et des hommes qui font tourner la machine ! Nous avons donc voulu mettre en avant que dans l’envers du décor, c’est Framasoft (coucou !), petite association loi de 1901 de moins de 40 membres, dont 10 salarié⋅es. Et on aime toujours rappeler que si on peut continuer à faire tout ça, c’est bien grâce à vous, grâce à vos dons.

Dégooglisons Internet a été pensé pour vous être utile : n’hésitez pas à vous en emparer et à le partager librement autour de vous pour aider les personnes de votre entourage à se dégoogliser !

Ressources à consulter :

Suivre Framasoft:

Réseau d'éducation populaire au Libre. Nous souhaitons faire le trait d'union entre le monde du Libre (logiciel, culturel, matériel, etc.) et le grand public par le biais d'une galaxie de projets à découvrir sur framasoft.org

10 Responses

  1. galex-713

    ya des personnes derrière mais savoir qui quand et organisé selon quelle structure politique ça a jamais été clair( c’est dommage

  2. EOk

    C’est très bien d’avoir sauvegardé des services. Pour le coup vous avez eu la même attitude que google. Celui-ci ouvre et ferme des services tous les ans. Cela permet une gestion plus perenne des structures qui font ce ménage, mais déstabilise un peu les utilisateurs…
    Par contre avec l’été les alternatives ont fondu au soleil sur https://alt.framasoft.org/fr/ ? J’avais l’impression qu’il y en avait beaucoup plus avant.

    • Pouhiou

      Merci !

      Alors en effet on expérimente, et Google expérimente aussi, mais une grosse différence entre eux et nous c’est que si on a fermé des services c’est pour d’une part éviter de partir en mode croissance exponentielle, et d’autre part pour recentrer nos faibles ressources sur ce qui fonctionne vraiment (or Google ne manque ni de ressources, ni d’ambition de croître ^^).

      Pour la page https://alt.framasoft.org, elle a été elle aussi repensée, pour présenter l’ensemble des alternatives aux services qu’on ne maintient plus.

      Avant, elle était plus longue, car elle présentait ces alternatives dans un calendrier de fermeture (qui est bouclé, donc y’en n’a plus besoin). Ce calendrier de fermetures incluait les services que l’on maintient, d’où le fait qu’il était plus fourni.

      Voilà pour les infos !

  3. Massimo

    Merci pour votre travail, je vous soutiens avec un petit don mensuel et je fais le possible pour que plus de gens abandonnent les BigBrother et passent à vos services. Si seulement vous pouviez éviter l’écriture inclusive : c’est une véritable torture pour les yeux !

  4. Loïc

    Pas (encore) utilisateur des services Framasoft (informaticien, je gère par mes propres services ma dégafamisation, autant que possible), j’évangélise autant que possible les services Framasoft dans le cadre de mon bénévolat. Ou comment une petite association fait mieux que le mammouth étatique (sauf dans la poudre aux yeux peut-être :))
    Cependant je plussoie le commentaire de Massimo : Cette insupportable écriture « inclusive », torture pour la lecture comme pour le bon-sens, décrédibilise à mon sens un travail pourtant salvateur.
    Et que dire du Khry’spresso, dont les propos vous « semblent avoir toute leur place » sur le Framablog… Comme si lutter contre une indéniable dérive capitalistique dans l’informatique nécessitait forcément de tout voir par le prisme d’une gauche en rupture totale avec ses idéaux d’il y a à peine 50 ans…
    Vive les services Framasoft ! Pour le reste…

  5. Bouffandeau

    Tout a fait d’accord avec Massimo. L’écriture inclusive (pardon, l’écriture épicène comme Pouhiou m’avait si justement repris à l’époque) est la raison qui m’a fait me sevrer (snif) des lectures de Framablog, pour protéger mes yeux et mon cerveau.
    « Des collectifs et associations pour les personnes handicapées, dyslexiques, aveugles ou malvoyantes considèrent l’écriture inclusive « discriminante pour les personnes souffrant de handicap ». L’association Valentin Huys (Acteur historique de l’aide aux personnes déficientes visuelles) écrit par exemple dans son guide pour l' »Accessibilité des documents texte » au sujet de l’utilisation des points médians : ‘Ce mode d’écriture est à proscrire absolument.’  » dixit https://fr.wikipedia.org/wiki/Langage_épicène
    C’est vrai qu’il n’y a pas de lobby des personnes handicapées, dyslexiques, aveugles et malvoyantes, donc pourquoi les inclure dans la définition d’ « Inclusif » ?
    Merci Pouhiou pour le futur manifest de vos valeurs qui arrive, on sera mieux à quoi s’en tenir en venant sur Framablog (ainsi on saura que votre but n’est plus simplement de promouvoir les libertés numériques en proposant, principalement en ligne, un ensemble d’outils concrets et pratiques).

  6. Marnic

    C’est beau !
    Mais j’ai juste une petite critique :
    Sur la page d’accueil et sur les pages remaniés des Framatruc il n’y a plus la mise en avant du logiciel utilisé pour la solution proposée.
    j’ai cherché pour par exemple Framatalk* et Framaform il y a juste un tout petit lien dans « Le respect de vos libertés » alors qu’avant il y avait l’encart « le logiciel » en plein centre (encore visible sur Framacarte).

    Je considère que la mise en avant du logiciel libre utilisé pour offrir le service est vraiment très importante voire obligatoire pour une asso comme Framasoft.

    je propose que dans les vignettes il y ait un tout petit lien « Basé sur : *** » ça ne devrait pas trop casser la mise en page.

    Par contre sur les pages descriptives j’aurais aimé retrouver l’encart « Le logiciel » mais là c’est plus compliqué pour lui trouver de la place.

    Malgré cela toujours un très grand merci à l’équipe pour le boulot effectué et merci à David pour ses superbes illustrations.

    (*) mais il y a plus d’info sur dans « visite guidée » ce qui n’est pas le cas pour Framaform.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.