1

Diffuz : festival de culture(s) libre(s)

Diffuz Logo

C’est à Montpellier, ça commence demain et j’enrage de ne pouvoir y être 😉

Site officiel et présentation officielle :

La « culture libre » ou plus simplement « le Libre » est à la fois un courant de pensée émergent, une approche politique visant à défendre la libre diffusion des oeuvres de l’esprit, et une pratique collaborative de la création artistique et informatique.

Ce sont toutes les facettes de cette approche et son esprit que les associations L’Avis culturel, Les Cristaux liquident et Antiblues souhaitent mettre à l’honneur lors du premier festival Diffuz qui aura lieu à Montpellier du 21 au 28 octobre 2006 dans plusieurs lieux (publics et privés) de la ville.

Durant 8 jours, le festival prendra tour à tour les formes d’expression que sont la discussion (colloque, rencontres-café, salon…), l’exposition et la démonstration (concerts, projections vidéo…).

On notera sur une page du site du projet une tentative pour définir, ou tout du moins circonscrire, certains termes et définitions.

La Culture Libre
La culture libre ou plus simplement le Libre est un courant de pensée et une approche politique pour défendre la libre diffusion des oeuvres de l’esprit, l’appropriation collective et l’approche collaborative de la création. (Source Wikipedia)

La libre diffusion
C’est le droit de base accordé au public, permettant de récupérer puis partager le contenu placé sous une licence libre.

Les licences « libres »
Elles ont toutes pour fondement d’autoriser la diffusion du contenu auquel elles sont associées. Il en existe différentes versions, permettant aux créateurs d’oeuvres de l’esprit, qu’il s’agisse de logiciel ou d’art, de disposer de textes juridiquement efficaces. Concernant la création culturelle, les plus utilisées sont la très française Licence Art Libre (LAL), la plus ouverte, et la licence Creative Commons (CC) qui a pour particularité d’être modulaire selon ce que l’auteur souhaite autoriser ou non (commerce, modification, etc…).

Le copyleft
Le terme copyleft est un double jeu de mots faisant référence d’une part au copyright traditionnel (opposition right (droit, dans le sens légal du terme) et left (gauche)) et d’autre part à l’expression copy left (copie laissée ou copie autorisée) (Source Wikipedia). Ce terme englobe l’ensemble des licences laissant tout ou partie des droits au public recevant l’oeuvre. Tous les droits ne sont pas réservés.

L’open-source
Ce terme a trait aux logiciels. Il s’agit de programmes dont le texte compréhensible par l’humain (la source), avant d’être compilé en un logiciel fonctionnel, est ouvert (open) à tous. C’est ainsi que des communautés de programmeurs peuvent travailler de concert sur ces logiciels dits « libres », puis le partager avec tous (OpenOffice.org par exemple).




The Urban Tale bientôt sur vos écrans

Je sais pas vous mais moi, à regarder la bande-annonce, je brûle d’impatience de voir (enfin) arriver la sortie de The Urban Tale (ndt : le conte urbain).

Initié par Lacrymosa Industry et accompagné par ses amis de la communauté Copyleft, il s’agit d’un projet de film d’animation 3D ayant pour vocation de promouvoir l’art libre (et sa licence éponyme).

En voici le pitch : Maud, une jeune artiste, prend le dernier métro. La station est déserte. Elle s’installe tranquillement dans une rame vide alors qu’un jeune homme étrange vient s’assoir face à elle et lui offre un écouteur de son baladeur, le temps d’un voyage…

En attendant on peut déjà en écouter et/ou télécharger la superbe musique (libre bien entendu) sur Dogmazic (ex Musique-Libre.org, je m’excuse mais je n’arrive pas encore à m’y faire). Une fois de plus j’apprécie beaucoup Delgarma et son morceau Libre comme l’air à l’écoute ci-dessous (j’ai pas pu résister) mais les autres sont pas mal non plus.

Euh… d’ailleurs à ce propos et sans vouloir démarrer un troll flameware, j’aimerais bien savoir pourquoi on peut lire ceci sur le site du projet : Retrait temporare de l’album, pour cause de mésentante totale avec le site Jamendo et sa vision de la liberté.




Quel logo pour le projet Framabook ?

Framabook, c’est notre projet de collection de livres libres en partenariat avec In Libro Veritas (initiée par celui sur Thunderbird de Georges Silva que vous nous vous invitons toujours à vous procurer pour nous soutenir et/ou le… lire !).

Vu que d’autres livres sont en préparation (on croise les doigts), on se posait la question d’un petit logo sympa pour personnaliser le projet.

Peut-être allez-nous vous faire d’autres propositions (qui sait ?) mais nous nous sommes arrêtés sur deux choix.

Une orque en mouvement

Orque est féminin pour votre gouverne.

projet logo framabook orque

C’est le choix original. Personnellement je le trouve fort joli quoi ! (et dans la lignée des animaux-logos du Libre).

Another L.L. de Mars pingouin

Mais il y aurait également un choix plus classique pour nous qui serait une nouvelle déclinaison des pingouins de L.L. de Mars. L’avantage c’est qu’il y aurait un lien de reconnaissance direct avec Framasoft. De plus un pingouin qui lit induit dans son sens même ce qu’est Framabook.

Le dessin original :

projet logo framabook lldemars original

Une déclinaison possible parmi d’autres (celle-là issue d’un fond d’écran de Hoaxyde sur notre Galerie) :

projet logo framabook lldemars hoaxyde

Ce que je veux dire par là c’est que ce pingouin serait notre base de travail pour le logo.

La question est simple : quel est votre avis ? Vous nous aideriez beaucoup à argumenter votre propre choix pour l’un ou pour l’autre (sachant qu’il faudra bien trancher à un moment donné).

Merci donc pour vos éventuelles réponses.

PS : Les deux propositions de logos sont sous licence Art Libre.




Fonds d’écran Framasoft by Gab

Ce modeste blog introspectif c’est aussi l’occasion de faire (re)découvrir des petites choses sympathiques, autrement appelés goodies par Jacques Toubon.

J’avais moi-même pour ainsi dire (déjà) oublié l’existence de ces fonds d’écran d’un artiste que j’apprécie tout particulièrement Gabriel Gaiffe (alias Gab). C’est une involontaire recherche Google qui m’a fait retomber dessus. Merci en tout cas mon cher Gab pour ce petit cadeau, vous nous en voyez fort honorés 😉

Fond d'écran Framasoft by Gab

Outre les quatre exemples en annexes ci-dessous, vous trouverez donc sur cette page des fonds d’écran (ou wallpapers comme dirait toujours notre ami Jacques) aux couleurs de Framasoft. Ils sont sous licence Art Libre, ce qui est assez logique puisque le pingouin volant de L.L. de Mars l’est aussi.

Encore un bon exemple des possibilités créatives offertes par ce type de licences…

PS : Je signale que vous trouverez d’autres fonds d’écran Framasoft dans notre Galerie, résultat d’un concours lancé il y a un petit bout de temps de cela sur Framagora.




Qu’il est bô le nouveau tee-shirt Framasoft !

Un bonheur n’arrivant jamais seul, c’est avec émotion qu’après l’ouverture de ce blog nous vous annonçons la sortie officielle de notre nouveau tee-shirt floqué "Framasoft". Il est pour le moment en impression mais il ressemblera peu ou prou à ça :

tee-shirt framasoft version 2

Personnellement je le trouve tellement beau que je compte même le… porter !

Ceux qui nous suivent depuis un certain temps auront reconnu sur le dessin une énième adaptation des pingouins sous licence Art Libre de L.L. de Mars (que je remercie ici pour la énième fois).

Techniquement c’est de la sérigraphie ce qui lui promet une qualité et une durée de vie a priori bien supérieure au transfert. Mise à prix 12 € en manches courtes et 15 € en manches longues (taille M à XL pour homme et S à M pour femme).

Nous le proposerons pour la première fois le week-end prochain à la Fête de l’Humanité. Et il en ira de même aux manifestations suivantes où Framasoft sera invité (Salon d’Éducation, Linux Solutions, RMLL…).

Soit, mais comment se le procurer si jamais je ne peux me rendre à ces manifestations ? me direz-vous avec une inquiètude qui confine à l’effroi. A priori rien n’est prévu du côté de la vente en ligne mais si vous êtes super motivé il y a toujours moyen de s’arranger (surtout pour les franciliens) en envoyant un petit message à l’adresse suivante : teeshirt.framasoft AT gmail.com.

L’avantage de ce tee-shirt c’est que l’on ne manquera pas de vous interpeller par un "c’est quoi ça Framasoft ?" (surtout les blondes). Et vous de répondre non seulement en nous présentant mais surtout en engageant la discussion sur le Logiciel Libre, sa vie, son œuvre et ses bienfaits 😉