Geektionnerd : Linkeo

Classé dans : Geektionnerd, Libres Cultures | 4
image_pdfimage_print

Geektionnerd - Simon Gee Giraudot - CC by-sa

Geektionnerd - Simon Gee Giraudot - CC by-sa

Sources  :

Crédit  : Simon Gee Giraudot (Creative Commons By-Sa)

Auteur/dessinateur de bandes dessinées (Grise Bouille, Le Geektionnerd, Superflu, Bastards Inc, etc.). Et docteur en informatique (généraliste conventionné secteur 42).

4 Réponses

  1. Le point positif, c’est que si le staff de Linkeo essaie de cacher son incompétence, c’est qu’ils s’en rendent compte. On peut donc espérer qu’en plus d’essayer (vainement) de cacher la merde du chat sous le tapis, ils vont peut-être un jour la nettoyer 🙂

    Mais j’ai une petite question, que je me permets de poser ici, étant donné que j’ai cru comprendre qu’il y a un certain nombre d’enseignants qui visitent régulièrement ce weblog. Puis-je attaquer mes professeurs en justice parce qu’ils me discréditent et me dénigrent en mettant en évidence les foutaises que j’écris dans les tests ? Si je pouvais racketer 1500€ par test, je ferais exprès de redoubler.

    @aka: si un avocat essaie de soutirer des sous à Framasoft suite à mon message, je t’invites à lui transmettre mon adresse e-mail – j’assume entièrement mes propos 🙂

  2. En meme temps c est une boite en carton qui vend de la mer… en barquette à ses clients …

    Il fallait bien qu’un jour où l’autre il se prenne un retour de bâton .

    Ce n’est que justice

  3. Ginko

    Le plus dingue dans cette histoire c’est que malgré une bonne shitstorm en pleine tête, les dirigeants semblent assez insensibles : ils ont publié une réponse sur Facebook en bonne langue de bois qui ne remet pas du tout en cause la mise en demeure mais seulement la forme de celle-ci.

    Je pense qu’ils misent sur le fait que de toute façon leur cible marketing est la PME pas très informée sur le web qui n’ira pas challenger l’e-réputation de la boite avant de signer son contrat **d’abonnement** chez eux (oui, ils ne vendent pas de la construction de site web, mais bien une espèce d’abonnement “tout compris” hors-de-prix éminemment juteux pour eux).

  4. Laurent

    Linkeo à mal expertisé la conjoncture propice à un bad buzz et je pense qu’il aurais du s’expliqué intelligiblement plutot que de faire assignation avec un avocat qui forcement vas réclamer de l’argent. Déja que les sociétés qui font de la vente one shot sont mal vue pas les créateurs de site mais aussi par les gens qui y perdent de l’argent, se faire silencieux serais préférable.