Geektionnerd : PRISM

Classé dans : Geektionnerd, Libres Cultures | 8
image_pdfimage_print

Signalons au passage que le tome 5 de GKND How I met your sysadmin est en cours de publication 😉

Geektionnerd - Simon Gee Giraudot - CC by-sa

Geektionnerd - Simon Gee Giraudot - CC by-sa

Geektionnerd - Simon Gee Giraudot - CC by-sa

Sources  :

Crédit  : Simon Gee Giraudot (Creative Commons By-Sa)

Auteur/dessinateur de bandes dessinées (Grise Bouille, Le Geektionnerd, Superflu, Bastards Inc, etc.). Et docteur en informatique (généraliste conventionné secteur 42).

8 Réponses

  1. Lolo le 13

    Tiens, si je mettais dans la signature automatique de mon gmail :
    « Et un gros bisou à la big sister N.S.A. qui lit mes lettres sur Gmail. »

    Et là vient de me tilter le discours de Stallman sur le rêve de Staline avec les téléphones portables. Android, iOS, Windows phone, …
    Et bien, vivement FirefoxOS. O_o”

  2. PatrikGC

    Faisons confiance à nos bons amis chinois pour nous concocter une amusante parade et retourner la situation pour un meilleur espionnage en leur faveur…
    Ceci dit, il va en falloir des sous pour stocker, décrypter, analyser et gérer cette masse colossale d’informations donc 99% n’est que du simple bruit et de la pub !

  3. La définition n’est pas bonne. PRISM concerne les FAI, non pas les services. Ce qui fait une sacré différence si vous utilisez SSL par exemple.

    Facebook (full disclosure: j’y travaille) ne fait pas partie de PRISM. Pour les autres, je n’en sais rien, mais ayant suivi l’affaire, ils ne me semblent pas concernés non plus. C’est bien les FAI qui sont concerné ici.

    Ça ne change rien au fond du message : faites attention à ce que vous mettez dans un service centralisé.

    La procédure pour fournir des infos se trouve ici, et ça passe par le légal :
    https://www.facebook.com/safety/gro

  4. Internet notre ennemi

    “PRISM concerne les FAI” = bye bye l’autohébergement.

    “et ça passe par le légal” : les conditions contractuelles de Facebook ne valent rien en France.

    Et puis Facebook est soumis au Patriot Act, donc ses bases de données sont déjà consultables par les renseignement américains.

    Quant au SSL, ça fait un petit moment que les chinois le déchiffrent à la volée (pour les plus faibles d’entre eux).

    Les geeks ont passé ces 10 dernières années à faire du lobbying pro Google ; les blogueurs nous ont vendu Twitter et Facebook. Et aujourd’hui Internet est devenu une superbe TV hyper-personnalisée sous le contrôle et la surveillance américaine.

    Pas de doute les gars, vous avez assurés.

  5. Tu mélanges tout. PRISM et le patriot act sont deux choses différentes. Oui, les boites dont on parle sont des boites US, qui rendent leur service sur le sol US, donc ça passe par le légal US. Encore heureux, tu vois pas le bordel si chaque pays peut commencer à imposer sa loi dans les autres.

    Sinon, le SSL, c’est pas cassé. Les chinois utilisent une technique similaire à ce qui se faisait sous Ben Ali en Tunisie par exemple, en injectant des certificats bidons via DPI.

    Se gourer d’ennemi, c’est le meilleur moyen de perdre.

  6. Un site bien utile pour les alternatives :

    http://prism-break.org/

    Bonne surprise pour les OS : Trisquel est conseillé (un des rares GNU/Linux totalement libre conseillé par la FSF)

  7. kwiritud

    Pas sûr que ça soit très malin de placer de tels mots-clés surveillés dans un mail XD

  8. I am web surfing above 3 hours of late, but I actually in no way uncovered virtually any intriguing post for instance you. It can be rather worth sufficient personally. For me personally, in case just about all world wide web masters plus blog writers built superior content just like you probably would, the net will be a lot more beneficial than before.