Vive réaction de la FSF à l’annonce des nouveaux produits Apple

Classé dans : Dégooglisons Internet, G.A.F.A.M. | 22
image_pdfimage_print

«  Au moins, la montre a quand même un bracelet pour qu’on puisse la retirer…  »

Une première sans Steve Jobs, c’était la grand messe Apple hier à Cupertino avec, entre autres, l’annonce de nouveaux iPhone bien plus mieux et d’un produit pas si nouveau que ça  : une montre connectée.

Mais il y a un prix à payer à tous ces obscurs objets du désir, celles de nos libertés sacrifiées, nous rappelle ci-dessous la Free Software Foundation de Richard Stallman.

iWatch

Free Software Foundation statement on the new iPhone, Apple Pay, and Apple Watch

9 septembre – FSF
(Traduction  : Penguin, Progi1984, sfermigier, Bromind, Mooshka, Sayf, GregR + anonymes)

Déclaration de la Free Software Foundation (Fondation pour le Logiciel Libre) sur le nouvel iPhone, Apple Pay, et l’Apple Watch

La FSF invite les utilisateurs à éviter les produits Apple, dans l’intérêt de leur liberté individuelle et celle de leur entourage.

Aujourd’hui, Apple a annoncé l’arrivée de nouveaux modèles d’iPhone, d’une montre et d’un service de paiement. En réponse, le directeur exécutif de la FSF, John Sullivan a fait le constat suivant  :


«  Il est étonnant de voir tant de journaux spécialisés dans les technologies agir comme le bras droit du service marketing d’Apple. Ce qu’on voit partout aujourd’hui, c’est une large complicité (des médias) à occulter l’information la plus importante  : la guerre incessante d’Apple contre la liberté des utilisateurs d’ordinateurs, et par extension, contre la liberté de parole, de commerce, d’association, contre le droit à la vie privée et contre l’innovation technologique.

Chaque article qui ne mentionne pas l’insistance d’Apple à utiliser des DRM (NdT  : Digital Restrictions Management, soit Mesures Techniques de Protection en français) pour verrouiller les appareils et les applications qu’ils vendent, fait beaucoup de tort aux lecteurs, et constitue un coup porté au développement de la société numérique libre dont nous avons besoin à l’heure actuelle. Tout article qui discute des spécifications techniques sans montrer en premier lieu le cadre immoral qui a fabriqué ces produits, contribue à mener les gens sur la voie de la perte totale de leur autonomie numérique.

Tenez le compte du nombre de commentaires que vous avez lus aujourd’hui mentionnant qu’Apple menace quiconque ose tenter d’installer un autre système d’exploitation comme Android sur leur téléphone Apple ou menace de poursuites pénales en vertu de la Digital Millennium Copyright Act ou DMCA (NdT  : loi américaine dont le but est de fournir un moyen de lutte contre les violations du droit d’auteur, similaire à la DADVSI en France). Gardez en tête le nombre de commentaires qui mentionnent que les appareils Apple ne vous permettront pas d’installer une application non approuvée, encore une fois en vous menaçant d’une peine de prison si vous tentez de le faire sans la bénédiction d’Apple. Ayez à l’esprit combien d’articles soulignent l’utilisation par Apple de brevets logiciels et d’une armée d’avocats pour attaquer (en justice) ceux qui développent un environnement informatique plus libre que le leur.

Avant cette dernière annonce d’Apple, on a connu de nombreux exemples où ceux qui utilisaient des smartphones et autres ordinateurs à des fins d’activisme politique et de liberté d’expression ont été censurés. Si nous continuons de permettre à Apple ce type de contrôle, la censure et les «  zones de liberté d’expression  » numériques deviendront la norme permanente.

Il existe une bonne raison pour laquelle l’inventeur (NdT  : Russell A. Kirsch) du premier ordinateur américain programmable considère les appareils Apple comme contraires aux formes essentielles de créativité. Mais il ne suffit pas de dire «  N’achetez pas leurs produits.  » Les lois utilisées par Apple et d’autres pour faire respecter leurs restrictions numériques (leur conférant ainsi un avantage compétitif subventionné par rapport à des produits qui respectent la liberté de l’utilisateur) doivent être abrogées.

Au moins, la montre a quand même un bracelet pour qu’on puisse la retirer, on était inquiets  !  »

Nous demandons instamment aux utilisateurs de rechercher les moyens d’encourager l’utilisation de téléphones et autres appareils mobiles qui ne restreignent pas leurs libertés essentielles. Parmi ces possibilités, il existe Replicant, un fork (NdT  : Logiciel créé à partir du code source d’un logiciel existant) libre d’Android, et F-Droid, un dépôt d’applications totalement libres pour Android.

Nous devrions aussi faire savoir à Tim Cook de chez Apple ce que nous en pensons.

Framalang est le groupe de traduction bénévole et communautaire de Framasoft. Les membres traduisent des articles du monde du Libre à l'intention du public francophone. Pour participer à cette aventure, rejoignez notre liste de diffusion !

22 Responses

  1. Je trouve que la FSF redit la même chose à chaque keynote d’Apple. Oui, c’est bien d’insister sur le fait qu’Apple c’est pas libre, mais on pourrait faire d’autres choses, comme des bannières ou des programmes comme « email self-defense » mais adapté à Apple ,Google et Microsoft.

  2. > Il existe une bonne raison pour laquelle l’inventeur (NdT : Russell A. Kirsch) du premier ordinateur américain programmable considère les appareils Apple comme contraires aux formes essentielles de créativité.

    C’est dommage…

    – le lien vers la page de Russell A. Kirsch est une page en anglais. C’est un peu bizarre pour un article traduit 😉
    – la photo de ce monsieur sur la page wikipedia montre un… macbook!!

  3. Je suis d’accord avec @mrtino.
    Je rajouterai que conseiller « Replicant », sans parler de FFOS qui, même buggué et incomplet, est 10x plus en avance… c’est un peu rater le coche…
    Ha oui, FF n’est pas Libre à 100% à cause du logo, non ?
    Hum…
    Ok, je m’excuse, faisons rêver les iMoutons avec Replicant…

  4. Toujours le même baratin : on hurle à la perte de nos libertés individuelles mais on ne propose (presque) rien de crédible de l’autre côté. Comment voulez-vous que ça change pour l’utilisateur final ?

    Pensez-vous que le client lambda va se targuer d’acheter un produit en particulier parce qu’il pourra y installer une alternative plus libre sur son appareil ? Franchement, non. Même moi qui suis pourtant curieux et conscient des risques que l’on encourt autour du numérique, c’est pas ce qui va m’y pousser.

    Et puis, Replicant… Enfin voilà quoi, 3 pauvres appareils supportés et un market qui veut que du libre et open-source mais dont les 3/4 des applications ne rivalisent pas une seconde avec celles du Google Play… Bien sûr, quand ces applications veulent fonctionner (car les mises à jour se font parfois rares).

    Y a de quoi se sentir aigri et frustré dans le monde du libre. Pourtant, sur mon PC, je suis sous Mint 17 et je ne souhaite pas revenir sur Windows. Mais CyanogenMod reste un pilier dans le monde du fork Android, point.

  5. Ben en fait, c’est aussi occulter qu’Apple est à l’origine de plein de trucs libre plutôt pas mal, ne serait-ce que WebKit et Cups… En fait, une grande partie de leurs solutions sont basées sur du libre.

    Dommage par contre qu’ils s’en servent pour faire du pas libre avec quoi. Surprenant, même, que les licences permettent de le faire.

  6. J’évite Apple depuis bien des années, et je n’en suis pas mort, bien au contraire.
    Il faut aussi préciser une chose, le libre n’est hélas pas vendeur. J’ai souvent vu des commentaires du style : « Les gens veulent leur Candy-Crush, peut importe comment, peut-importe avec quoi, tant qu’ils l’ont. », ne cherchent pas ce qu’il y a derrière… malheureusement.
    Et puis franchement quelle est l’utilité d’une montre connecté ? 🙂

  7. @ttoine la GPL V3 ne le permet pas mais personne ne peut obliger un développeur à l’utiliser …

  8. @Gilles Si les ordiphones Firefox OS ne sont pas considérés totalement libres c’est surtout, comme pour Android, à cause des pilotes matériels. La majorité des pilotes matériels sous Android ou FirefoxOS sont de gros blobs binaires. Le projet Replicant vise de réécrire tous les pilotes, un travail de titan voir impossible, surtout que les constructeurs ne se montrent pas coopératifs.

    Le public visé par Apple est l’homo consommatus, l’homo consommatus est un animal dépensant, c’est-à-dire qui cesse de penser.

  9. @ttoine: Non, Apple a repris cups et wekkit (khtml) mais ne les as pas crée… Apple développe LLVM principalement parce que GCC est sous GPL. Apple veut bien du BSD mais surtout pas de GPL. En gros, ils veulent être libre de ne pas diffuser leurs modifications et de pouvoir verrouiller à tout moment.

    Apple a fait beaucoup de mal mais nos politiques ont laissé faire. Une des choses les pires est d’avoir autorisé en Europe l’iPhone avec un et un unique magasin…

  10. @ … bref, Il me semble que la FSF n’a pas vocation à donner dans la concurrence, si !?

    Si non c’était juste pour faire une petite remarque sur les DRM = gestion numérique des restrictions, à la limite, dispositifs de contrôle d’usage, me semble plus approprié ;]

  11. @Gilles Je ne vois pas en quoi Firefox OS est mieux que Replicant pour ce qui est de la liberté des utilisateurs : http://spanti-nicola.legtux.org/fr/

    @Pinpin Il y aussi une énorme différence de financement entre Replicant + F-Droid et les applications propriétaires Google, Windows Phone ou iOS.

  12. totopipo

    @Anthony
    « Et puis franchement quelle est l’utilité d’une montre connecté ? 🙂 »

    NTP ?
    Non sans dec’, le DCF77 pouvait déjà suffire par chez nous… 🙂
    Mais apple aime bien organiser cette sorte d’amnésie collective avec les grand médias pour pouvoir réinventer la roue, pourvu qu’elle soit bien croquée.

    Pour le reste, il y a bien sûr mastercard et n’importe quel autre petit terminal-ordinateur-téléphone (iMachin ou gBidule) pouvait déjà le faire.

  13. Faudrait que certains comprennent que la majorité des utilisateurs d’informatique font autre chose que de l’informatique avec l’informatique.

    Je pourrais aussi couper mon bois et m’acheter un établit plutôt qu’aller chez Ikea, fabriquer mon formage et mouler mon grain plutôt qu’à une pizerria…

    Et c’est quand même ironique qu’à la fascination benête des médias mainstream pour Apple, le Net éditorial se soit depuis 2007 transformé en commti-voyageur pour Schmidt & Page.

    Qui en génie de la finance ont conjointement réussi une magnifique compagne d’open-washing tout en devenant les plus gros proxénètes du Net.

    Maintenant que n’importe quel tricard peut tratiner son blog de mouchards, tout le monde fait la danseuse pour Google sur les trotoires de l’information.

    AdSense c’est un peu de beurre dans les épinards et YouTube fait la fortune de gamers qui stream leur jeu – on ne mord pas la main qui vous nourrit hein ?

    Bientôt il n’y aura plus que le noyau Linux d’Android a être libre mais 85% des utilisateurs de smartphone dans le monde auront un cafard vert dedans.

    Google est parvenu a rincer l’industrie de l’embarqué et ses utilisateurs dix fois plus vite que Microsoft ne l’a fait avec le PC de bureau…

    Sauf qu’à ma connaissance, Windows XP n’a jamais laissé faire ça :

    http://www.developpez.com/actu/7368

    PS : est-ce que Linus Torvald signe toujours ses dépots depuis un MacBook Air ?

  14. @Coda : ne t’inquiète pas : si tu n’aime pas Google, Framasoft te réserve une petite surprise pour la fin de ce mois 😉

  15. TheChief65

    Petite note au traducteur : DRM c’est « Digital Rights Management » soit « Gestion des droits numériques » et correspond comme le dit MDDN à des « dispositifs de contrôle d’usage ».
    Sonon, on peut être, ou ne pas être d’accord avec la politique d’Apple mais la protection des ayants de doit pas être oubliés et je comprend parfaitement qu’un auteur (que ce soit en musique, cinéma ou littérature) cherche à protéger son gagne-pain et c’est quand même le but principal des DRM.
    Eric

  16. Insgardoced

    Le journaliste est à la bourre!!!!
    Le jailbreak n est plus interdit !!!
    Plus de risque de prison!!! Faites ce que vous voulez a vos risque et péril!!!!
    De plus les Del permettent de proroger des droit: musique film applications rapporte de l argent au développeurs !!!
    Article totalement sans intérêt!!!
    Android c est bien alors pourquoi on utilise cyanogenmod ?
    Merci

  17. @TheChief65
    Les DRM ont toujours été contournées. Pourtant l’industrie du divertissement gagne toujours autant, malgré qu’il y ait de moins en moins de support physique par exemplaire.
    En quoi une informatique secrète qui n’agit pour les intérêts des utilisateurs devraient être utilisée par eux ? Que faire pour la copie privée ? L’interoptabilité c’est inutile ? Pour plus d’informations : https://www.fsf.org/campaigns/drm.h
    De plus, il y a souvent une différence entre ayant-droit et auteur.

  18. @RyDroid +1

    Pour faire passer des mesures, des solutions, contraignantes ou restrictives, dites que c’est dans l’intérêt des auteurs/Artistes/etc. Et quand on restreint les libertés des usagers c’est dans l’intérêt de qui ?

  19. Cups

    @mrtino: je me demande ce que emailselfdefense peut apporter sur des iTroucs ou des GTroocs plein de portes dérobées?

    @ttoine et sytoka: je dirais même plus: Apple a simplement racheté CUPS et ne l’a pas du tout développé. J’ai fait la recherche car je n’aurais pas voulu utiliser un trouc d’Apple.

    Et aux autres: il faut soutenir Replicant ou vous passer de smarties ou autres Itroucs et GTroocs. Vous faisiez comment avant? Vous n’existiez pas? Le monde était inaccessible?

    Soutenez Replicant, non?

  20. pouette-pouette

    @MDDN
    Toujours pour une minorité légitime contre une minorité désignée/fabriquée comme scélérate, ceux qui abuseraient toujours. C’est bien connu dans nos contrés occidentales chrétiennes: la loi fait le péché.
    Enfin, c’est ce qu’il s’appelle agir dans l’intérêt particulier: on sacrifie toujours plus facilement l’intérêt général devenu trop complexe à ménager, pour satisfaire une corporation/communauté/profession/.. bien ciblée qui se manifeste aisément (ce peut être toi, moi ou eux, suffit de l’ouvrir bien haut et bien fort et de plaire à une caste particulière), et ça donne l’impression d’un système qui fonctionne bien pour tous !
    Mais au final, être plus souvent (si ce n’est tout le temps) dans la « majorité » que plus personne ne veut écouter sans se faire traiter de non-expert-qui-n’y-connait-rien quand une minorité s’affirme avec de bons appuis, ça donne juste une impression globale de se faire plus largement entuber que de sauver une pourliche.

  21. @Pouette-pouette :[)

    On a parfois tendance à oublier que la liberté des uns s’arrête là où commence celle des autres, mais cette alchimie consentie mutuellement enfantent parfois des abus, des tentatives d’appropriation, que certains assouvissent au détriment des autres. Mais on sait aussi que face à certaines contradictions, d’autres ont ouvert des brèches qui mènent au choix, au libre arbitre, au respect et au consentement.

  22. pouette-pouette

    Sa « propre » liberté ne s’arrête généralement pas à la porte de son voisin, cela s’appelle plutôt savoir vivre en société. Maintenant si la liberté est une représentation finie pour les uns et infinie pour les autres, il y aurai réellement bien un problème.