Geektionnerd : Apple Watch

Classé dans : Geektionnerd, Libres Cultures | 3
image_pdfimage_print

geektionnerd_209-1_simon-gee-giraudot_cc-by-sa.jpg

Je pense que cela se passe de sources, ce n’est pas vraiment une information confidentielle…

Crédit  : Simon Gee Giraudot (Creative Commons By-Sa)

Auteur/dessinateur de bandes dessinées (Grise Bouille, Le Geektionnerd, Superflu, Bastards Inc, etc.). Et docteur en informatique (généraliste conventionné secteur 42).

3 Responses

  1. Le problème des smartphones, c’est que, le plus souvent, ils affichent l’heure à la minute près, sans les secondes. Or, il y a des gens, comme moi, qui quand il voient une heure affichée à la minute près, sont frustrés de ne pas être capable de déterminer s’ils sont vers le début ou la fin de la minute.

    De plus, certains d’entre eux, ne changent pas automatiquement l’heure affichée quand on change de minute.

    Les montres, elles, affichent le plus souvent l’heure à la seconde près (cela dit, là non plus, ce n’est pas systématique) et, à moins que le bracelet soit cassé, on n’a pas à s’emmerder à la prendre et la remettre dans sa poche.

    Pour moi, montre (normale) et smartphone son complémentaires.

  2. @Asmanel
    Mais si au lieu d’utiliser un iphone tu as un smartphone sous Android, alors tu peux mettre un widget avec l’heure à la seconde 🙂
    Par contre, si t’as un iphone, pas de widget parce que t’es (d’après Jobs) trop con pour savoir les utiliser 🙁

    Mais je te rejoins sur l’utilité d’avoir une montre. J’en ai une, et je l’utilise plus fréquemment que mon smartphone pour voir l’heure ou comme réveil. Ou pour savoir où est le nord. Ou pour savoir à quelle altitude je me trouve.

  3. Il semblerait tout de même qu’à force d’aller toujours plus loin dans sa logique, Apple commence à inquiété certain.
    J’ai été étonné d’entendre parler sur l’émission 28 minutes sur ARTE du 12 septembre, une critique virulente de cette montre par Claude Askolovitch :

    « L’Apple Watch : la montre Apple. Ça ne fait pas penser à « Apple is watching you » ? Cette montre, c’est le moment où Apple passe de l’autre côté. La marque n’est plus au service du consommateur. Elle n’invente plus seulement des nouveaux besoins « 

     » Il y a 30 ans, Apple me rendait service : le Macintosh. Ça a été la marque de la satisfaction immédiate. Elle réalise tous mes désirs. Elle m’a fait croire que j’avais besoin d’avoir dans ma poche : mes mails, mes photos, mes films… Bientôt, je peux payer sans carte de crédit avec la montre. Mais pour la sante, imaginez l’interconnexion généralisée. Au dessus de nos têtes, tel Dieu, le Cloud : nuage de données personnelles. « 

    « Elle m’ausculte sans me le dire. Je ne veux pas que mon taux de glycémie soit transmis à ma mutuelle. Mais ça devient possible, je n’y peux rien. «