Facebook, le Brexit et les voleurs de données

Temps de lecture 5 min

image_pdfimage_print

Du grand banditisme à une échelle jamais vue. Le résultat : une élection historique volée.

Les suspects sont connus, les cerveaux, les financiers, les hommes de main…

Il y a Nigel Farage, agent de change devenu politicien malgré lui, fondateur du parti politique UKIP contre l’euro, l’Union Européenne et l’immigration.

Il y a Steve Bannon, à la tête de Breitbart News, une plateforme média de propagande d’extrême-droite, dite « alt right », nommé stratège en chef à la Maison Blanche.

Il y a Robert Mercer, milliardaire des fonds spéculatifs qui a acheté SCL Elections alias Cambridge Analytica, entreprise de l’ombre, pour l’acquisition et l’analyse de nos données.

Il y a Dominic Cummings, petit homme de main conservateur, qui a fait la liaison entre les différents conspirateurs.

Pourtant il n’est pas sûr qu’on les verra sur le banc des accusés…

Et bien sûr il y a Facebook, un système de récolte en masse de nos données, données qui peuvent révéler des choses qui nous inquiètent et des sujets politiques qui sont pour nous parmi les plus brûlants.

Facebook qui est aussi le livreur de messages faits sur mesure. Avec son fil d’actualité qui mélange discrètement posts de nos proches et publicité lucrative, Facebook est le parfait cheval de Troie pour injecter de la propagande dans notre vie la plus personnelle.

L’un de nos traducteurs, un Britannique, nous dit que c’était perceptible, il a été témoin direct du tsunami d’exagérations, de fake news et de beaux mensonges (« nous aurons 350 millions de livres sterling de plus par semaine pour le service de santé britannique ») de la part de la campagne pour quitter l’Europe, autant que la frustration des gens ordinaires qui ont vu trop tard qu’ils étaient trompés.

Voici une traduction des extraits (dans la limite des 500 mots autorisés) de l’article « The great British Brexit robbery : how our democracy was hijacked » de Carole Cadwalladr, qui est paru récemment dans The Observer, l’édition de dimanche du quotidien britannique, The Guardian.

Un petit mot avant de commencer pour Framasphère (une instance de Diaspora*), un plateforme de réseau social libre et éthique où vos données sont sécurisées. Car un utilisateur qui migre vers la sécurité des services éthiques et libres, c’est tout de même un tout petit pas vers la liberté…

Traducteurs : goofy, MO, hello, PasDePanique, FranBAG

CC0 Domaine public https://pixabay.com/en/facebook-crime-internet-violent-2241419/

 

La grande escroquerie du Brexit : comment notre démocratie a été piratée

Le résultat du référendum sur l’Union européenne a été influencé par une opération globale menée dans l’ombre, qui implique le big data, les amis milliardaires de Trump et les forces disparates de la campagne pour le Leave (Quitter). Alors que la Grande-Bretagne se dirige à nouveau vers des élections, peut-on encore faire confiance à notre système électoral ?

Par Carole Cadwalladr

C’est Facebook qui a tout rendu possible. C’est d’abord grâce à Facebook que Cambridge Analytica a obtenu ses trésors de données. C’est Facebook qui a alimenté les outils psychologiques permettant à Cambridge Analytica de cibler individuellement des électeurs. C’est également le mécanisme grâce auquel ils ont pu toucher un si vaste public.

L’entreprise a également acheté en parfaite légalité des jeux de données sur les consommateurs et les a ajoutées, données psychologiques comprises, aux fichiers d’électeurs. Puis elle a lié toutes ces informations aux adresses, numéros de téléphone, voire, souvent, adresses électroniques des gens. « Le but est de récupérer le moindre élément de l’environnement informationnel concernant chaque électeur, » explique David, ex-employé de Cambridge Analytica. « Et les données sur la personnalité des gens ont permis à Cambridge Analytica de mettre au point des messages individualisés. »

Dans une campagne politique, il est essentiel de trouver des électeurs faciles à persuader et Cambridge Analytica, avec son trésor de données, pouvait cibler les gens au potentiel névrotique élevé, par exemple, et les bombarder d’images d’immigrants « envahissant » le pays. La clé consiste à trouver, pour chaque électeur individuel, des déclencheurs d’émotion.

Sur son blog, Dominic Cummings, stratège de campagne du Vote Leave, a publié des milliers de mots sur la campagne du Brexit. Sur ces analystes de données, rien ! Pourquoi ?

Le 29 mars, le jour où le Royaume-Uni a invoqué l’article 50, j’ai appelé le QG de l’une des petites équipes de campagne, Veterans for Britain. La stratégie de Cummings a consisté à cibler les gens au dernier moment et dans la semaine qui a précédé le référendum, Veterans for Britain a reçu 100 000 livres sterling de la part de la campagne Vote Leave. Un petit groupe de personnes considérées comme faciles à convaincre ont été bombardées de plus d’un milliard de publicités dans les tout derniers jours pour la plupart.

On s’est joué de nous, le peuple britannique. Sur son blog, Dominic Cummings écrit que le vote en faveur du Brexit s’est joué à 600 000 personnes près : à peine plus d’1 % des inscrits. Il n’est pas très difficile d’imaginer qu’un membre des 1 % les plus riches du monde a trouvé le moyen d’influencer ce petit 1 % fatidique d’électeurs britanniques.

L’article 50 a été invoqué. La Commission électorale est impuissante. Et dans un mois un autre élection, avec les mêmes règles. Pourtant les autorités savent bien qu’il y a des raisons d’être inquiets. The Observer a appris que le Crown Prosecution Service a bien nommé un procureur spécial afin d’engager une une enquête criminelle pour savoir si les lois sur le financement des campagnes ont été enfreintes. Le CPS l’a renvoyé à la commission électorale.

Telle est la Grande-Bretagne en 2017. Une Grande-Bretagne qui ressemble de plus en plus une démocratie « encadrée ». Achetée par un milliardaire américain. Utilisatrice de technologie de type militaire. Livrée par Facebook. Tout ça rendu possible par nous. Si nous laissons passer le résultat de ce référendum, nous donnons notre consentement implicite. La question n’est pas de rester ou partir (Remain ou Leave). Ça va bien au-delà de la politique des partis. Il s’agit du premier pas vers un monde audacieux, nouveau et de plus en plus antidémocratique.

Suivre Framalang:

Framalang est le groupe de traduction bénévole et communautaire de Framasoft. Les membres traduisent des articles du monde du Libre à l'intention du public francophone. Pour participer à cette aventure, rejoignez notre liste de diffusion !

Articles récents de

21 Responses

  1. Ly Beks

    J’ai l’impression que la démocratie n’est piratée que lorsque le vote ne va pas dans le sens de plus d’Union Européenne et plus de mondialisation. Vous pouvez aussi parler des quelques milliardaires qui détiennent l’essentiel des médias français qui ont promu Macron depuis plus d’un an…

    • CV

      Même constat mais à l’inverse: vous adhérez très bien à la théorie du complot médiatique pour dire que les grands médias on porté Macron et promeuvent les idées européistes, ça ne vous dérange pas de penser que les peuples votent comme on leur dit dans les média quand le résultat du vote n’est pas en votre faveur, mais par contre vous ne voulez pas croire que VOTRE opinion soit majoritairement orientée par des groupes qui manipulent les réseaux sociaux ?

  2. Gub

    La majorité des Anglais manipulés par Facebook et quelques banquiers: foutaises. Foutaises de journaliste (ou journalope). La majorité des peuples dans l’union voterait contre l’UE (faire l’addition des résultats du premier tour de la présidentielle des candidats contre ou ayant l’intention de remettre en question toute la politique de l’UE), mais la « démocratique » UE interdit de toute ses forces et lobby les consultations par référendum, voila la réalité.

    • Sv1

      Exactement. C’est d’ailleurs le gros facteur différenciant les deux derniers candidats de notre élection française et comme nous le savons tous, nous avons aujourd’hui une présidente qui porte ce message.

      Ou alors ce type de « manipulations » ne marchent pas (les mensonges eux marchent sur certains, mais pas 10% de la pop)
      et donc il parraitrait douteux de dire que la majorité est pour la sortie. Mais dans ce cas, c’est pire que le problème des « journalopes » mais des « citoyopes ». Ces raclures refusent de constater les choses que tes comparses leurs racontent. Pire il y a un complot des faits et des personnes qui répondent aux enquêtes et aux votes contre vous. Saletés de faits.

  3. Merrt

    Sur le point de vue du vote, je pense que le journaliste prend le problème à l’envers: Comment expliquer que les Uk soient autant divisés sur cette question, Le soucis ce n’est pas ces 1%, mais les 49% pro UE ou anti-UE, ça dépend de son point de vue.
    Ensuite, sur l’influence des personnes, un milliardaire qui influence des personnes « névrosée » pour gagner une élection, j’avais oublié, nous sommes des robots qui prenons des décisions que par rapport à ce qu’on nous dit et pas ce que l’on pense…

  4. JFJ

    Je pense qu’il ne faut pas mélanger le fond et la forme… Je ne suis pas d’accord avec ce que notre oligarchie a fait de l’Europe ; mais je ne peux cautionner les manipulations de Facebook en partant du principe qu’ils iront toujours dans le sens de mes choix.

    • Bonnechose

      L’UE – qui n’est pas l’Europe – n’est pas comme elle est par hasard. Elle n’est que la politique moyenne de 28 états aux intérêts contradictoire ce n’est qu’un capharnaüm sans aucun intérêt qui ruine tout depuis 60 ans.

  5. Gloobi

    Eh mais vous etes sérieux Framasoft ou bien?
    Vous nous faites un troll à grande échelle? Une sorte de Poisson d’Avril qui dure plusieurs semaines?
    Parce qu’entre votre article qui parle des « fake news » ( https://framablog.org/2017/05/11/quand-les-recommandations-youtube-nous-font-tourner-en-bourrique/ ) et maintenant celui-là qui critique le Brexit, je crois halluciner là!

    Le peuple britannique a voté! Je sais pas si vous réalisez…
    Ils ont voté, point en fait! Zéro débat, le débat c’était AVANT, et ils ont débattus, beaucoup, à coup de lavage de cerveaux dans leurs propres médias. Malgré ça, ils veulent dégager de l’UE! C’est comme ça!
    Est ce qu’on accepte leur vote ou est ce qu’on relaie des articles qui s’amusent à décortiquer ce vote jusqu’à lui faire dire le contraire et à trouver des coupables qui n’existent pas?

    Nigel Farage a été parmi les premiers à critiquer vertement (et arguments à l’appui) la dictature de l’union européenne! Oui j’ai bien dit « Dictature ».
    Vous savez, cette union européenne qui a son cœur basé sur la commission européenne, c’est à dire des dictateurs non élus! C’est ça la commission européenne hein… https://www.youtube.com/watch?v=oNWGCBtg-1U

    -Cette union européenne qui est en train de rincer la Grèce, en les forçant par le biais de leurs dirigeants corrompus, à vendre à leurs îles pour rembourser les Goldman Sachs et autres JP Morgan. Et au passage en traitant les grecs de « feignants » alors que nombre de grecs doivent faire 2 ou parfois 3 boulots pour arriver à survivre et que les infirmiers n’arrivent même plus à obtenir des gants en Latex! La démocratie originelle est en train de devenir le tiers monde!
    Tapez « Grèce pauvreté » et « Grèce hôpitaux » dans Google Vidéos, vous allez voir un peu dans quel état l’Union Européenne est en train de tuer un peuple entier!

    -Cette union européenne qui a mis en place le « MES » (Mécanisme Européen de Stabilité) qui est un mécanisme qui ferait passer ceux qui ont préparé l’avènement d’Hitler dans les années 20 (de par leurs politiques stupides et violentes vis à vis du peuple allemand en les endettant jusqu’à la mort et en leur volant des territoires entiers) pour des petits boys scouts de province! https://www.youtube.com/watch?v=8SrhwwoogUY (Allez jusqu’à la fin de la vidéo, le meilleur est pour la fin!)

    -Cette union européenne qui accepte tranquillement que s’inaugure en son sein un parlement européen juif il y a 5 ans! Et pitié, qu’on ne me sorte pas l’argument de l’antisémitisme! Ah c’est bon quoi, j’en ai jusque là de ces points Godwin permanents dans les débats!
    Est ce qu’on aurait accepté qu’un parlement catholique ou même musulman s’ouvre au sein d’un parlement européen censé être LAIC?
    Pour ceux qui pensent que je suis un « nazi » (je les vois arriver à l’horizon…), je vous invite à aller voir le lien de l’information sur le site du… CRIF, eh ouais les gars, le CRIF lui même, pas les sites « conspirationnistes » qui auraient « inventé » cette « fake news » : http://www.crif.org/fr/tribune/le-pseudo-parlement-juif-europ%C3%A9en/30195
    Même le CRIF relaie une chronique s’inquiétant de comment un tel parlement juif inauguré au sein des locaux du parlement européen risque de conforter les antisémites… ouais… mais le parlement il s’est quand même ouvert là bas au final! Donc les larmes de crocodile du CRIF, ça me fait rigoler!
    Et ça passe crème, personne ne hurle qu’une telle chose se soit produite, par peur d’être traité de facho!

    -Cette union européenne qui utilise NOS impôts pour financer des salopards qui vont nous faire de la propagande façon URSS?
    http://www.latribune.fr/actualites/economie/union-europeenne/20140221trib000816529/une-patrouille-de-trolls-sur-les-reseaux-sociaux-pour-lutter-contre-l-euroscepticisme.html

    -Cette union européenne qui instrumentalise des migrants pour les amener ici par palettes entières (après avoir détruits leurs pays à cause de nos politiciens, notamment Sarkozy, qui nous ont embarqué pour flinguer la Libye, et autres pays qui fonctionnaient très bien sans nous), qu’on s’entretue tous (européens « de souche » et migrants) de façon à oublier qu’il faut virer nos politiciens, et virer les banquiers qui sont un cancer pour l’Europe et pour l’humanité?
    Génial, on va tous s’entretuer, comme ça eux nos politiciens et nos banquiers auront leurs culs bien à l’abri et en plus ça aiderait à diminuer la population! Quoi de mieux qu’une bonne guerre?
    https://www.youtube.com/watch?v=-uJew4aDlAg + https://www.youtube.com/watch?v=Kv2V8PK5jRw (Je préfère préciser que je ne soutiens absolument pas le point de vue du compte Youtube Suavelos – qui ont effectué les traductions de ces deux vidéos – je n’aime pas leur racisme du tout, néanmoins ce sont les traductions de Paul Joseph Watson qui m’intéressent vu qu’il parle très vite et que mon anglais n’est pas assez bon pour regarder directement sans sous titres. Et je fais remarquer d’ailleurs que si les vrais journalistes de gauche (la vraie gauche) faisaient leur job, ce ne serait pas les gens « d’extrême droite » qui seraient les seuls à relayer certaines bonnes infos! C’est quand même dramatique qu’on en soit là!).

    Bref, faut la FLINGUER cette putain d’Union européenne, et à coups de pompe dans le cul, oui!
    Entre les trolls, le parlement religieux, les dictateurs non élus, le vol d’argent des citoyens par le MES etc etc etc, vous vous rendez compte? Heureusement que les britanniques sont partis de cette folie! Je les envie!

    Là vous n’êtes pas sérieux Framasoft, pas sérieux du tout!
    Vous relayez des articles, des rhétoriques, et des phraséologies qui aident l’ennemi du libre, du logiciel libre, de la culture libre!

    Alors bon, cher Framasoft, je vous le redis: Je vous aime, je vous cite souvent en référence auprès de mes amis depuis 15 ans, mais là… si vous vous lancez dans de la politique frontale, ok, mais faites le au moins sérieusement, pas en jouant le relais de la propagande du Guardian et autres journaux de ce genre! Par pitié!
    Autant reprendre du Closer ou du Voici!

    Pour ceux qui ne connaissent pas Nigel Farage, je les invite à voir les vidéos traduites par Kevinz1985 sur les audiences de Nigel Farage au parlement européen http://www.dailymotion.com/kevinz1985!

    Ok, l’article critique Facebook, oui, mais pour mieux torpiller Nigel Farage qui aurait soi disant participé à « voler » l’élection!
    Ce serait pas une grosse « théorie du complot » là que vous nous faites Framasoft?
    Ah ben vous faites dans le comique, j’essaie aussi! 😀

    Je suis de gauche, et j’en ai assez de voir le gauchisme détruire la vraie gauche!
    Le gauchisme assassine la gauche et fait le lit non pas de « Marine Le Pen la nazie » mais de bien pire qu’elle qui arrivera ensuite!
    Je vous garanti qu’il y a bien pire que Marine Le Pen! Bien bien pire!
    Et c’est à cause du gauchisme qu’on va avoir un vrai retour d’une vraie extrême droite, violente et raciste, parce qu’à force de relayer ces conneries qui nous empêchent d’avoir une pensée politique fonctionnelle, les gens vont péter un câble et là, tout sera possible, surtout le pire.

    Donc quand on est sérieusement de gauche (et je pense que le logiciel libre et la culture libre sont plus de gauche que de la « droite fillon » ou la « droite macron »), on évite de reprendre les arguments gauchistes qui font le tapin pour nous faire la promotion de l’Union Européenne « au nom de la lutte contre les fachos ».

    J’entends ces conneries depuis que je suis enfant!
    Moi aussi j’y ai cru!
    J’en suis revenu en voyant la brutalité de ces prétendus « démocrates » qui essuient leurs pieds sur la gueule du peuple en traitant tout rebelle à cette idéologie de merde, de « fasciste, nazi, antisémite ».

    Soit vous venez de vous faire « hacker » par des gauchistes qui sont rentrés dans votre équipe et se font le relais de ce genre d’articles en les traduisant.
    Soit en 15 ans à vous suivre, je n’ai pas vu venir comment vous alliez nous faire finalement, du gauchisme…
    Quel aveugle j’aurais alors été durant tout ce temps…

    Désolé pour ma virulence, mais vu qu’on subit ce discours de merde TOUTE LA JOURNEE à la télé, à la radio, dans la presse écrite, à un moment, s’énerver un peu est salvateur pour l’esprit.
    Et quand je viens sur votre blog, c’est avec plaisir, car je sais que je ne vais pas subir les conneries de RMC, TF1, et autres LIBERATION…
    Enfin, c’est ce que je croyais…

    Continuez à faire ce que vous savez faire, du bon logiciel libre et de la culture libre, mais sachez que si vous faites de la politique sérieuse, vous n’avez que deux choix:

    1) Soit défendre le libre jusqu’au bout de sa logique, et vous vous ferez FORCEMENT traiter de « nazis », tout comme Stallman s’est fait traiter « d’extrémiste du libre », balèze comme expression…, ou Jerome Ducros aussi de « nazi » aussi pour avoir critiqué la musique atonale https://www.youtube.com/watch?v=Yot1zZAUOZ4 , ou encore Etienne Chouard que d’immondes salopards ont le culot de traiter de nazi simplement parce qu’en tant que démocrate conséquent il parle avec TOUT LE MONDE (ben oui, on fait pas la démocratie avec ceux qu’on aime, on fait la démocratie SURTOUT avec ceux qu’on déteste! C’est ça qui permet la paix civile et sociale!) et:
    a) vous tenez le choc, et vous serez respectés et soutenus pour ça!
    b) vous vous coucherez, et vous voterez Macron (quand je dis « voter Macron », c’est une image pour dire « Voter pour le système en place et sa continuation »), et là, vous vous ferez cracher dessus par plus méchant que moi, parce que les « cons de droite » qui n’ont aucuns arguments sont la symétrie des « gauchistes » que je critique, et moi je vous ai donné des arguments (et des sources en plus), ce que nombre d’autres personnes ne se fatigueront pas à faire.
    Je vous le dis parce que je vous aime.

    2) Soit décider de faire « semblant » de défendre la liberté, et à ce moment là, je ne doute pas que vous voterez à chaque fois pour un « Macron » face au « danger fasciste ». Et vu qu’ils vont nous faire le coup du danger fasciste durant les 50 prochaines années, je vous garanti qu’on est pas prêt de trouver la VRAIE démocratie et de reprendre le contrôle: https://www.youtube.com/watch?v=oN5tdMSXWV8
    Et là, ce sera la même conséquence que dans le « b) » que j’ai évoqué au dessus.

    Comprenez bien dans quelle époque vous vivez:
    Dès qu’un opposant SERIEUX arrive, il se fait traiter de nazi!
    C’est devenu AUTOMATIQUE! Faut accepter et pas tenter de se soumettre à cette logique de terrorisme intellectuel!
    C’est comme à l’époque du McCarthysme où l’on traitait les opposants de « communistes », même quand ils n’étaient PAS communistes!
    Le mot a simplement changé.

    Pour être clair et conclure: Je ne suis pas du FN, je suis de gauche, je n’aime pas Marine Le Pen, mais on ne me fera plus JAMAIS le coup de traiter un opposant de « nazi » pour m’empêcher de s’intéresser sérieusement à ses VRAIES qualités ET à ses VRAIS défauts.
    Et donc, forcément, on me fera pas non plus le coup de dire que Farage a volé l’élection du Brexit alors qu’il s’est battu pour son peuple pendant des années avec force et ténacité.

    Prenez soin de vous!

  6. Bonnechose

    Le brexit comme tout ce qui mettre fin à l’UE est une BONNE chose.

    ce qu’on fait après est un autre débat, mais la fin de l’UE est une BONNE chose et ne doit pas être critiquée.

  7. rjadot

    Je trouve aussi que plus vite on sera débarrassés de cette immondice qu’est l’UE (qui n’est pas l’Europe, il y a d’autres structures européennes plutôt bénéfiques, comme le Conseil de l’Europe d’où est issue la CEDH) mieux ça sera. Ce qui n’empêche que la manipulation d’opinion par FB et consorts reste inquiétante (mais ça me surprendrait que FB soit anti-UE)

  8. Gloobi

    Euh Framasoft, il va être mis en ligne mon commentaire? Je sais qu’il y a un antispam mais là ça fait 3 jours que je l’ai posté…

    • Goofy

      bon j’ai mis trois jours à le lire, et puis j’ai validé, vu que tu as entièrement raison sur absolument tout.

  9. Gloobi

    Ah, merci Goofy! 🙂
    Effectivement, désolé pour la longueur de mon post, j’essayerais de faire plus court la prochaine fois que je commenterais mais j’en ai un peu gros sur la patate, du coup ça motive à argumenter de façon détaillée! 😀

    Surtout que c’est un sujet complexe sur lequel il y a beaucoup à dire.

    Merci Framasoft (et Goofy) d’avoir diffusé la totalité de mon post!

      • Gloobi

        Ah, au temps pour moi, c’était donc de l’ironie de ta part!
        Libre à toi, c’est sur que souffler et ironiser est bien plus facile que de débattre et raisonner, c’est pas donné à tout le monde.

        Bon vent!

        • libre fan

          Tu t’es démasqué toi-même. Ton long message n’est pas un débat.
          Dire d’une part que le CRIF a dénoncé un truc puis conclure que le CRIF y va de ses larmes de crocodiles, ben tu vois, on a compris. J’ai lu la page du CRIF. Pas vu qu’ils sont responsables de ce qu’ils dénoncent ou qu’ils disent des âneries. On peut pourtant critiquer le CRIF sur bien d’autres choses.

          Communistes et nazis n’ont rien à voir, le mot n’est pas interchangeable, même en parlant de l’époque du maccarthysme comme tu le fais.

          Bref, on connaît la rhétorique qu’on peut aussi trouver sur Linuxfr.org en un peu plus pernicieuse mais plus directe.

          Tu mélanges tous les arguments.

          Finir ton message en proclamant que Farage est un héro, c’est comme dire ce que certain plus haut ont désigné comme la candidate présidente du mois de mai est une héroïne française.

          Et pour l’actualité du Brexit, il faut lire _The Guardian_, c’est vraiment amusant au regard de la haine anti-EU déversée sur cette page.

  10. Iridos

    Le pouvoir est donné actuellement à ceux qui maîtrisent parfaitement l’informatique. A vos claviers ! Une association comme Framasoft est vraiment vitale à l’heure actuelle, où toute votre vie risque bientôt d’être régulée par des machines (si ce n’est pas déjà fait). La liberté est fragile…

    • PasDePannique

      Ah finalement quelqu’un a compris l’enjeu ! Comme l’article nous explique, c’est pas un question de pour ou contre l’Union européenne. Si les web apps comme Facebook peuvent être utilisé pour nous manipuler c’est quand même liberticide. Si nos choix politiques peuvent être acheté c’est quand même la démocratie qui est en danger.

  11. M_a_n_u

    Bonjour.

    J’avoue ne pas bien comprendre l’intention de la publication de cette traduction.

    Si c’est pour montrer le danger de la manipulation de nos données, je pense que c’est assez maladroit.

    Si le « oui » l’avait emporté, aurait-on autant mis en avant la possibilité d’une manipulation ?

    Je ne suis pas surpris par la réaction de Goofy : je comprends que l’engagement pour le libre soit politique, mais de là à faire de Framablog un lieu de politique générale, c’est franchir un sacré cap.

    Une explication ou plutôt un éclaircissement serait bienvenu.

  12. Jean-F

    C’est tout de même pas compliqué à comprendre, Les Anglais ce sont fait enfler. Au lieu de 350Millions par semaine d’économies de sécurité sociale, ils ont une ardoise de 65 Milliards. Et pour les économies ce héro de farage c’est carapaté aux états unis dès le vote terminé en laissant sa merde sur la table du salon. Car d’économies il n’y en avait pas! et il l’a avoué aussitôt après sans vergogne.
    Certains appellent Ça un héro, moi j’appelle ça un manipulateur de masses.
    La question n’est pas pour ou contre le brexit, c’est simplement pour ou contre la désinformation, la manipulation, l’utilisation de votre profilage à votre insu.
    Car pour le coup comment saurez vous si vous êtes des gens de raison ou des gens de conviction?
    Car l’un s’assoit sur les faits et l’autre sur les croyances et bobards.
    Je connais plein de gosses convaincus de l’existence du père noël. Je connais plein d’autres qui raisonrablement savent que les cadeaux n’arrivent pas dans un traineau.
    Libre à chacun d’user de raison ou de conviction. D’être afranchi ou crédule.
    On se fout de l’Europe, il y a plus grave…