Framadsense, la publicité qui a du sens

Classé dans : Dégooglisons Internet, Libres Services | 24

Temps de lecture 3 min

image_pdfimage_print

C’est avec le plus grand sérieux que nous lançons aujourd’hui notre alternative à la régie publicitaire Google AdSense : Framadsense !

Aujourd’hui on trolle la pub !

On ne va pas noyer le poisson : aujourd’hui est le jour rêvé pour lancer notre outil de bannières publicitaires. C’est dimanche, nos salarié·e·s se reposent, nos bénévoles ont une vie personnelle, vous allez donc pouvoir enflammer les z’internets en toute autonomie.

Vous croyez que c’est une blague… ? Vous ne vous doutez pas à quel point nous sommes sérieuxses, dès qu’il s’agit de déconner.

Nous avons déjà parlé ici du fléau qu’est la publicité « digitale » (comme disent les « dir’comm' » et les « dir’mark' »). C’est le profilage publicitaire qui est aux origines des Léviathans qui centralisent le web. Il suffit de voir le talk « Nous créons une dystopie simplement pour obliger les gens à cliquer sur des publicités » pour comprendre combien c’est grave, et combien il faut Dégoogliser Internet. Nous relayons aussi des alternatives plus vertueuses, comme celle de la rédaction de NexINpact.

La pub en ligne est partout, c’est une catastrophe numérique et écologique… On comprend pourquoi certaines personnes s’échangent de formidables astuces pour résister à l’agression publicitaire. L’ironie, c’est que la plupart des alternatives et connaissances qui nous permettent de faire respecter nos intimités numériques sont peu connues… et qu’elles manquent de pub !

Notre sérieux va vous surprendre

C’est parti d’une idée de JosephK. Oui, JosephK, un salarié de Framasoft qui déjà, pour la blague, avait codé le Bingo du Troll (à utiliser sans modération dès qu’un troll vous emmouscaille). Celui qui, récemment, a bidouillé un joli lifting pour le Framablog (vous avez remarqué comme il est plus aéré, plus lisible ?). JosephK, un des plus farouches opposants à la pub parmi nous, qui vient nous proposer :

Et si on montrait les mécanismes de la pub en ligne tout en faisant de la réclame pour les alternatives éthiques ?

Il y a des informations que nos navigateurs web diffusent en permanence : de quel site on vient (c’est le rôle du « référent »), ainsi que les versions de notre système d’exploitation et notre navigateur web (ce que transmet le « user agent »). Rien qu’avec ces infos-là, donc sans pister quiconque, on peut générer des bannières qui expliquent aux personnes utilisant des outils fermés comment mieux se libérer… « Tu viens de Facebook ? Essaie Framasphère ! » ou « Tu utilises Chrome ? Firefox est plus rapide et plus éthique ! »

Framadsense, parce que ça nous fait rire

Si on crée ce micro-outil pour nous, autant le mettre à disposition de tou·te·s, non ? Ainsi est né Framadsense, disponible à l’adresse https://sense.framasoft.org. Si vous voulez l’utiliser pour votre site web, il vous suffit :

  • D’aller sur Framadsense
  • De paramétrer le type de bannière que vous voulez (cocher des cases, quoi !)
  • De copier/coller le code généré à l’endroit de votre site où vous voulez insérer de la (fausse-)pub !

Sense3, le logiciel développé par JosephK, est un logiciel libre (forcément !) qui respecte notre vie privée, et dont les bannières affichent uniquement des projets libres et non lucratifs… voire des œuvres d’art, juste pour le plaisir de remplacer la pollution visuelle par de la culture ! Vous pouvez d’ailleurs proposer de nouvelles bannières en collaborant au code sur son dépôt (nous, on a juste fait les exemples les plus courants… venez pas nous gronder si votre projet libre favori n’y est pas encore !).

Voilà : même quand il s’agit de déconner, on en profite pour hacker les codes de la pub. Plus qu’un poisson, Framadsense est un vrai logiciel qui permet au moins qu’on se pose la question :

comment attirer l’attention de nos proches sur le fait que nos attentions sont sur-sollicitées ?

Vous avez le reste du (long) week-end pour y répondre (ou pour manger du chocolat).

 

L’équipe de Framasoft.

Suivre framasoft:

Réseau d'éducation populaire au Libre. Nous souhaitons faire le trait d'union entre le monde du Libre (logiciel, culturel, matériel, etc...) et le grand public par le biais d'une galaxie de projets à découvrir sur framasoft.org

24 Responses

  1. LibèreTonOrdi

    Soyons sérieux jusqu’au bout et corrigeons quelques coquilles :
    – amazon : « merci pour VOS données » (écrit : VOUS)
    – ublockFirefox : « Installez uBlock Origin » (écrit : Ublock Origins)
    – chaplin : aucune image affichée pour le format entête large.
    Joyeuses Pâques

    • JosephK

      Merci du signalement. C’est corrigé.

      Pour Chaplin par contre, c’est normal : c’est une vidéo disponible uniquement au format carré donc à moins de la « forcer » au format « entête large » on n’est pas censé voir ça.
      C’est la même chose pour les stickers dégooglisons mais il y un mode « dégradé » texte pour les bannières images. J’essaierai d’améliorer ça.

  2. matograine

    « Vous nous lisez depuis l’Espagne, venez traduire sur Zanata ! »

    • JosephK

      Tout à fait.
      En tout cas ce n’est certainement pas une pipe ni le logo d’une marque de chaussure 😉

  3. JCE

    Bravo et Pour le code
    en HTML 5 <script src="https….
    et non
    <script type="text/javascript" src="https….
    car The type attribute is unnecessary for JavaScript resources.

    • JosephK

      Ah bah, effectivement j’avais jamais fait gaffe à ça jusqu’à présent. Merci.

    • JosephK

      En fait, je pense que c’est prendre le problème par le mauvais bout.
      Ce que le producteur bio souhaite c’est faire connaître ses produits auprès d’un public local directement concerné et pas forcément être diffusé à large échelle. Plutôt que de la pub, il serait préférable d’avoir une plateforme marchande décentralisée et fédérée de mise en relation des producteurs avec les consommateurs.
      En gros faire la même chose que Peertube vs Youtube mais pour Amazon cette fois. C’est un truc auquel on réfléchit au sein de l’asso pour les bouquins.

      En tout cas pour Sense3 je pense qu’il est important de rester sur un modèle non lucratif afin d’éviter le libre-washing. Déjà que c’est difficile d’éviter les trolls sur la dépendance de certains outils libres avec des entreprises…
      Mais après libre à chacun de forker pour en faire une version incluant ces critères là.

      D’ailleurs concernant Lilo, très franchement vu ce qui a déjà été développé, créer leur propre régie est techniquement à leur portée.
      La mère Zaclys, un membre du collectif Chatons, l’a fait par exemple.
      Je n’ai pas regardé en détail comment ça se passe chez Lilo mais s’ils ne le font pas c’est probablement qu’ils ont un intérêt financier à rester sur leur régie actuelle.

      Personnellement, je vois plutôt Lilo ou Ecosia comme du green-and-privacy-washing (et ils sont d’ailleurs gentiment trollés dans Sense3 🙂 ). Je trouve très paradoxal de vouloir compenser carbone des recherches en ajoutant des pubs qui inévitablement ont un coup carbone dont on pourrait se passer.
      Sans parler du fait que la publicité entretient un modèle capitaliste inégalitaire où ce sont ceux qui ont de l’argent qui peuvent avoir de la visibilité et qui, sur le long terme, dictent les règles du jeu.
      Même si le modèle de Lilo est certainement plus vertueux que celui de Google Adsense, il n’en reste pas moins construit sur ce qu’il me semble être une mauvaise base.
      En gros, ce n’est finalement qu’une manière de toucher une niche de marché.

      • Ghis

        > une plateforme marchande décentralisée et fédérée de mise en relation des producteurs avec les consommateurs. En gros faire la même chose que Peertube vs Youtube mais pour Amazon cette fois. C’est un truc auquel on réfléchit au sein de l’asso pour les bouquins.

        Excellent, vous assurez grave 🙂 J’avais vu un projet libre utilisant la blockchain permettant de faire cela il me semble, si vous voulez je peux essayer de le retrouver.

        >Personnellement, je vois plutôt Lilo ou Ecosia comme du green-and-privacy-washing

        Idem je leur avais écrit au début vis à vis du fait d’utiliser la régie gafam, ils m’avaient dit qu’à ce moment ce n’était pas possible, qu’ils ne pouvaient pas développer leur propre régie, mais que s’il y avait une alternative, ils l’utiliseraient. Bon c’était y un 1 ou 2 ans, ça a peut-être changé maintenant.

        > (et ils sont d’ailleurs gentiment trollés dans Sense3 🙂 ).
        Bien joué 🙂

        >Sans parler du fait que la publicité entretient un modèle capitaliste inégalitaire où ce sont ceux qui ont de l’argent qui peuvent avoir de la visibilité et qui, sur le long terme, dictent les règles du jeu.

        En effet. D’un autre côté, la communication est indispensable pour un porteur de projet éthique, combien de projets open hardware ont échoué faute de visibilité ?

        Je reprends un extrait de la discussion sur diaspora :
        « Souvent quand je vois des googleforms sur des sites, je leur fait connaître framaform ou limesurvey et dans la plus part du temps ils l’adoptent (3 ou 4 adoptions sur 5)! Si à chaque fois qu’on verrait un bloqueur de bloqueur de pubs, on pouvait leur envoyer un message du type : “Je laisse mon bloqueur de pubs gafams pour les raisons suivantes : cf. deggooglisons-internet, mais sachez que je serai très heureux d’y voir de la framapub, et que je ne la bloquerai pas. ça vous rapporterait la même somme. Comment faire ? C’est très facile, voilà un framatuto.” »

        ça pourrait faire pas mal de sites qui arrêteraient d’enrichir les gafams, et si on intègre cela dans peertube, on pourrait convaincre pas mal de youtubeurs de migrer, ou du moins de diffuser sur les 2. Et proposer aux youtubeurs pros de mettre dans leur vidéo : pour des raisons éthiques suivez-moi sur peertube.

  4. Puerile Pub

    Mais comment est-ce que les pub sont une catastrophe écologique on ne comprend pas???

    • Frédéric Urbain

      Véhiculer du contenu publicitaire non souhaité par l’internaute consomme de la bande passante, et donc de l’électricité. Certains sites présentent un volume de publicité bien supérieur à leur contenu éditorial.
      Les « vieux » webmestres se souviennent qu’avant le haut débit on comptabilisait le moindre octet véhiculé par une page web, afin de rendre la navigation plus fluide.
      De nos jours un site de presse contenant principalement du texte peut se voir surchargé par une régie publicitaire qui lui fait afficher de lourdes images, voire des vidéos.
      Au-delà de l’inconfort, toutes ces données sont téléchargées sur des centaines, des milliers de kilomètres, stockées dans des data-centres, répliquées des centaines, des milliers de fois…

  5. Any Name

    Est-il en projet de rendre possible l’exclusion de certaines publicités ?
    Actuellement, on peut choisir si on veut exclusivement linux ou firefox, mais il semble plus complexe de faire « tout sauf vangogh », « tout sauf elementary » ou « tout sauf elementary et vangogh » par exemple. Si je comprends bien, le système fonctionne par tags, et que si on met oui aux pubs ayant le tag Linux, et que toutes les pubs contenant elementary comme tag contiennent aussi linux comme tag, alors il est impossible d’exclure les pubs elementary tout en gardant les autres pubs linux.

    Merci par avance !

    • JosephK

      Ça ne devrait pas être très compliqué à mettre en œuvre.
      Mais ceci dit, comme le filtrage en liste blanche par les tags n’est déjà pas immédiatement compréhensible pour qui n’est pas allé jeter un œil dans le code, s’il faut lui ajouter par dessus un filtrage par liste noire, ça demande à revoir totalement le générateur de code.

  6. Mika38

    C’est vrai fausse pub on l’air créatives. Serait-il possible de les voir toutes?

    Aussi point de vue GUI, je suis pas un expert, mais j’ai l’impression qu’il y a une grosse faute de goût. A mon avis, les cases à cocher pour sélectionner les publicité sont repoussantes. Mettez vous dans la peau du webmaster-lambda qui doit cliquer sur 42 minuscule carré pour inclure toutes les publicités. Qui a le temps et la patience de cliquer sur des cases? Si vous voulez que votre service soit utiliser, rendez le simple. Ajouter au moins un bouton sélection tout, ou mieux repenser toute la GUI.

    • pyg

      Bonjour Mika38 !
      « Si vous voulez que votre service soit utiliser, rendez le simple. Ajouter au moins un bouton sélection tout, ou mieux repenser toute la GUI. »

      On ne veut rien du tout, c’est un poisson d’avril 🙂 Nous n’avons pas l’intention de changer le monde avec ça. C’est plutôt une blague qui a « dérapé » et que nous avons réalisée sur un temps salarié qui nous est précieux (ce sont vos dons, après tout !).
      Bref, tout à fait d’accord que c’est améliorable, mais c’est un service « déconnade » (un peu comme https://troll.framasoft.org), pas quelque chose sur lequel on s’attend à avoir des milliers de visiteurs (si on a déjà quelques dizaines de webmasters qui l’utilisent, on sera bien content⋅e⋅s)

      Par ailleurs, le code est librement améliorable : https://framagit.org/josephk/sense3

    • JosephK

      D’autant que ce n’est pas pour sélectionner les fausses pubs mais pour restreindre leur nombre en fonction de la manière dont elles ont été classées. Par défaut toutes les bannières sont prises en compte.

      J’ai ajouté ce filtre parce que je me suis dis que tout le monde n’avais peut-être pas envie de voir des peintures ou inversement n’en avoir rien à faire de l’informatique. Idem, comme j’avais besoin de voir le rendu des bannières pour être sûr que le texte tienne dans le cadre j’ai ajouté la possibilité de forcer l’affichage d’une bannière (on peut les voir toutes par ce biais là du coup). Tout ça s’est fait à l’instinct et à l’arrache (et pas que sur du temps salarié d’ailleurs 🙂 ).

      Je suis bien conscient que de ce côté là ça pêche un peu et ce n’est pas immédiatement compréhensible mais s’il n’y avait jamais de marge de progression comment vous ferions-nous participer ? 😛

Laissez un commentaire