Khrys’coronalungo du lundi 13 avril 2020

Comme chaque lundi, un coup d’œil dans le rétroviseur pour découvrir les informations que vous avez peut-être ratées la semaine dernière.

Brave New World

Spécial France

Spécial Coronavirus – données scientifiques

Spécial mauvaise gestion et casse du système de santé

  • Il y a urgence ! (humanite.fr)

    Sous les discours de circonstance, les libéraux qui nous gouvernent et leurs assistants zélés persistent dans leur politique de destruction des services publics […] Les salariés doivent se taire, sinon ils sont sanctionnés comme notre collègue de Marseille qui, après avoir publié une vidéo dénonçant la piètre qualité des surblouses fournies par l’hôpital, a été convoquée pour un entretien à visée disciplinaire. Mais dans quel pays vivons-nous ?

  • Négligences, mensonges et désinvolture : les fautes du gouvernement dans la gestion de la crise (bastamag.net)
  • Masques: après le mensonge, le fiasco d’Etat (mediapart.fr)

    Les boîtes mails des conseillers d’Olivier Véran détiennent un trésor d’une valeur aujourd’hui inestimable : des millions de masques, dont des FFP2, ce matériel protection qui fait aujourd’hui tant défaut aux soignants […] plusieurs membres du cabinet du ministère ont en effet reçu de la part d’entreprises françaises, dans le courant du mois de mars, des propositions d’importations rapides et massives de matériel. Ils ont choisi de ne pas y donner suite. […] Selon un décompte effectué par Mediapart, les entreprises et les collectivités locales françaises, qui ont elles aussi passé de grosses commandes, ont déjà réussi à se faire livrer au moins 50 millions de masques, soit davantage que les 40 millions livrés à l’État que nous avons pu recenser, destinés au personnel soignant.

  • Le Conseil d’Etat et l’état d’urgence sanitaire: bas les masques! (mediapart.fr)

    En cette période d’état d’urgence sanitaire, le Conseil d’Etat est un organe de labellisation juridictionnelle des décisions prises par le Premier ministre, lui-même membre de cette institution. […] Le Conseil d’Etat est-il prêt à prendre le risque, devant l’Histoire, que le bilan catastrophique de l’(in)action gouvernementale face à la pandémie soit aussi le sien ?

  • Masque. Nom masculin. (affordance.info)

    Une lettre de différence. Masque. Manque. Alors nommer le manque. Manque de masques. Manque de consignes claires. Prophylaxie de la pénurie plutôt que de la maladie. C’est la guerre. Au front les soignants. Fronts brûlants de fièvre. Sans masque. En manque. En marche. […] Les personnels, les parents et les élèves on les félicite de leur engagement, de leur dynamisme, de leur implication, de leur capacité d’adaptation ou d’aller cueillir des fraises, comme pour mieux s’en féliciter soi-même. Mais la maladie n’est pas là. Absente.[…] Il y a pourtant des enseignants qui sont aussi malades. Ou morts. Sans masques. C’est la guerre on vous dit. La “nation apprenante” est en ordre de marche. “En marche”. Ou crève.

  • Les charognards à l’affût (humanite.fr)

    « En même temps » qu’ils multiplient les éloges sur les personnels de santé des hôpitaux publics, nos gouvernants commandent en douce des rapports qui visent à poursuivre l’asphyxie de notre système de santé public !

  • Aux héros anonymes et aux connards reconnus. À commencer par Christophe Lannelongue. (affordance.info)

    Alors que les hôpitaux du Grand-Est font front depuis plusieurs semaines devant une pandémie tout à fait inédite et que les morts, chez les soignants comme chez les patients dépassent l’imaginable, ce connard sublime […] directeur de l’ARS, explique qu’il n’y a pas de raison de remettre en cause la suppression de 598 emplois et de 174 lits prévus pour début Juin

  • Le directeur de l’Agence régionale de santé du Grand Est limogé après sa déclaration polémique sur le CHU de Nancy (francetvinfo.fr)
  • La Mort en Marche (sarkofrance.blogspot.com)
  • Coronavirus. Les masques commandés en Chine seront livrés en France d’ici la fin juin (ouest-france.fr)
  • La réponse française au COVID-19 : des difficultés intrinsèques à l’intersection de la science, de la santé publique et de la politique (thelancet.com – en anglais)
  • Pendant la pandémie, le gouvernement commande des drones et des gazeuses (nantes-revoltee.com)

Spécial inégalités face au coronavirus

Spécial travailleur·euses par temps de coronavirus

Spécial répression, violences et abus de pouvoir

Spécial la démocratie et nos droits en prennent un coup

Spécial résistance

Spécial GAFAM et cie

Les autres lectures de la semaine

  • COVID-19, l’ami des dominants (ardeur.net – voir aussi plus bas la vidéo avec Franck Lepage, fort instructive)
  • Plus nocif que le Covid-19 (monde-diplomatique.fr)
  • Orientations (mondediplo.net)

    En réalité, c’est simple. Nous savons maintenant indubitablement que la manière dont nous avons vécu – la manière capitaliste – mène au désastre général. Par conséquent, nous devons en changer. Entièrement. Il fallait sans doute la catastrophe pour fermer la longue parenthèse de la préhistoire – celle du développement matériel. Le malheur ne sera pas venu pour rien s’il nous fait entrer enfin dans l’histoire – celle du développement humain.

  • « Prophètes et technologistes à l’ère de la suspicion généralisée » (framablog.org)

    Ainsi, par exemple, l’illectronisme des enfants et de leurs enseignants livrés à une Éducation Nationale numériquement sous-dotée, est le fruit d’une volonté politique. Comment pourrait-il en être autrement ? Afin d’assurer la « continuité pédagogique » imposée par leur ministre, les enseignants n’ont eu d’autres choix que de se jeter littéralement sur des services privateurs. Cette débandade est le produit mécanique d’une politique de limitation volontaire de toute initiative libriste au sein de l’Éducation Nationale et qui serait menée par des enseignants pour des enseignants. […] Ce serait sans doute l’une des plus grandes leçons de cette épidémie : la consécration du capitalisme de surveillance comme la seule voie possible. Cela, ce n’est pas une prophétie, ce n’est pas une révélation, c’est le modèle dans lequel nous vivons et contre lequel nous ne cessons de résister (même inconsciemment).

  • « L’épidémie d’aujourd’hui est un bon rabot contre l’orgueil transhumaniste » (usbeketrica.com)
  • La géographie, ça sert, d’abord, à dominer (liberation.fr)
  • Pandémie : la sécurité sanitaire au risque de nous perdre ? (vududroit.com)

    Après des lois enfreignant de manière constante les libertés publiques […] il s’agirait à présent d’accepter un contrôle des données de santé individuelles sous couvert de crise sanitaire.](Si cette technique d’hyper-contrôle a fait ses preuves là où elle a été déployée, elle n’en pose pas moins des questions sur la valeur même de la vie sociale que l’on souhaite avoir et du prix que l’on est prêt à payer en échange de notre peur collective et contemporaine de la mort. Il n’est guère besoin d’anticiper une dystopie catastrophiste pour imaginer que, pour les mêmes raisons d’encadrement sanitaire du biologique humain, un quelconque exécutif puisse ensuite étendre ce contrôle prophylactique aux patients porteurs du VIH afin de s’assurer de leurs contacts, de leurs rapports sexuels, ou s’assurer au nom d’un contrôle bénéfices/coûts que des personnes en surpoids ne vont plus acheter de produits jugés néfastes pour leur santé […] Enfin, les extensions de l’utilisation de ce véritable bracelet de surveillance électronique (géolocalisation, contrôle des contacts, recueil des données médicales personnelles etc.) pourraient à tout moment servir à des fins non sanitaires, dans le cadre par exemple du contrôle d’un mouvement d’opposition sociale ou politique (à tout hasard…), mettant en « danger la démocratie ».

  • « Si les citoyens ne s’intéressent pas à leur vie privée, rien ne peut arrêter le gouvernement » (usbeketrica.com)
  • Désobéissance, à cause de toi, je vais survivre (paris-luttes.info)
  • Safe or Just Surveilled?: Tawana Petty on the Fight Against Facial Recognition Surveillance (logicmag.io)
  • Les lumières du Pouvoir (blog.montjovent.com)
  • Qu’est-ce qu’un chef? (michelonfray.com)

    «Emmanuel Macron qui est taillé pour le costume du Chef comme un collégien à qui l’on a destiné le vêtement pour la représentation de fin d’année. Il est bon pour les Jésuites de La Providence à Amiens, mais pas au-delà»

  • De quelques rapports entre le coronavirus et l’État (lundi.am)
  • Le Corona Virus comme analyseur : Autopsie de la vulnérabilité systémique de la mondialisation capitaliste (bouamamas.wordpress.com)

    Il y a les aléas et il y a la vulnérabilité conduisant aux catastrophes. La confusion entre ces deux questions est une des caractéristiques essentielles du discours officiel du gouvernement français (et de très nombreux autres). Il n’y a rien d’étonnant à cette confusion volontaire qui a comme fonction de masquer et de faire disparaître la seconde. Cette dernière fait en effet fonction d’analyseur des contradictions d’un système social, de révélateur du réel que l’idéologie dominante masque ou déforme habituellement […] Le centrage volontaire sur la dimension « catastrophe » diffuse en effet des images d’imprévisibilité, d’incertitude, d’absence de responsabilité humaine, etc. Le centrage sur la vulnérabilité interroge les causes économiques et sociales d’une situation, les raisons réelles de l’ensemble des conséquences d’une catastrophe et les intérêts économiques qui ont produit cette vulnérabilité. […] Il n’est plus possible, au moins momentanément, de tenir un discours libéral sur la santé, de mépriser les services publics et de louanger le privé et même simplement de diaboliser l’intervention de l’Etat. Cependant d’ores et déjà le jour d’après la pandémie est en préparation […] stratégie visant à présenter l’ampleur prévisibles des conséquences de la pandémie comme résultat de l’indiscipline irresponsable et non comme découlant de causes politiques et économiques. Si la pandémie est un analyseur de la mondialisation capitaliste et de sa politique économique ultralibérale, elle n’en est pas pour autant sa défaite. Le jour d’après sera celui de la facture et de la désignation de qui la paiera. Malgré notre atomisation liée au confinement, il est impératif de le préparer dès aujourd’hui comme le prépare d’ores et déjà les classes dominantes.

  • Ce que le confinement nous apprend de l’économie (mediapart.fr)

    On fera donc tout pour que le confinement produise une violente crise économique qui, effectivement, sera cruelle et coûteuse en vies humaines. On le fera simplement : en se contentant de « geler » le système économique et en se gardant de profiter de cette suspension pour le modifier. Une fois décongelé, l’économie marchande donnera le pire d’elle-même. Ses mécanismes propres se déchaîneront. Mais on devra l’accepter comme une loi divine.

  • Devenir des robots pour échapper au virus ? (laquadrature.net)
  • Comment Mandela a su rester en forme dans sa minuscule maison de Soweto et en prison (theconversation.com)

    Il commençait par courir sur place pendant 45 minutes, suivi de 100 pompes avec doigts en extension, 200 abdos, 50 flexions profondes des genoux et des exercices de gymnastique appris lors de son entraînement en salleMandela se tenait à cette routine du lundi au jeudi, puis se reposait pendant trois jours.

  • «Les jours heureux» sont pour demain (liberation.fr)
  • Internet peut-il résister au confinement ? (alternatives-economiques.fr)
  • De l’alternumérisme : d’autres numériques sont-ils possibles ? (internetactu.net)
  • Il n’y a pas de solution, il n’y a que nous (framablog.org)
  • Le Virus a changé la façon dont nous utilisons Internet (nytimes.com – en anglais)
  • À propos du débat sur la 5G, quelques points par Stéphane Bortzmeyer (bortzmeyer.org)
  • Sécurité informatique : tout le monde peut embrouiller Big Brother (cqfd-journal.org)

Les BDs/graphiques/photos de la semaine

Les vidéos/podcasts de la semaine

Les autres trucs chouettes de la semaine

Deux personnages prennent le café. Le personnage de gauche dit : Ouh là, corona-lungo cette semaine ! - la personne de droite répond : Ouais, je me sens un peu débordée, là... pas eu trop le temps de faire le tri
Retrouvez les revues de web précédentes dans la catégorie Libre Veille du Framablog.

Les articles, commentaires et autres images qui composent ces « Khrys’presso » n’engagent que moi (Khrys).