J.O. de Pékin : pas sans ma Framakey !

Pissed off guard - Montrasio International - CC-By

Les Rencontres Mondiales du Logiciel Libre portent parfois bien leur nom. Ainsi le mois dernier à Mont de Marsan, avons-nous fait la connaissance de Nathalie qui, tel un cadeau, nous a raconté une belle petite anecdote autour de la Framakey.

Il y a deux ans, la voici partie pour un séjour en Chine, avec décision de raconter son voyage au jour le jour sur un blog. Mais une fois sur place, problème : le surf sur internet dans les cybercafés visités semble soumis à une liberté contrôlée[1].

Extrait issu du billet Cinquième jour : Arrivée a Fengkai du 16 juillet 2006 :

« Nous n’avons pas donné de nouvelles depuis deux jours. Pas faute de cybercafé. Dans le premier cybercafé où nous sommes allés, le proxy du navigateur empêchait d’envoyer quoique ce soit vers des sites européens, et même en lançant Firefox de ma clé USB, je n’ai pas réussi a contourner le problème, donc il devait aussi y avoir barrage par firewall. Le cybercafé essaye le lendemain semblait être encore plus bloqué au niveau des accès disque et du bureau mais ce n’était qu’en apparence. Ma petite clé a été reconnue et j’ai pu accéder au blog en écriture avec Firefox de Framakey. Génial, quel soulagement. Au passage, une pub pour Framakey car sans le concept de logiciels libres portables, nous ne serions en train d’écrire ni ce billet ni les suivants ; le blog était off pour quelques jours, et peut-être même jusqu’au séjour final a Pékin !!! Voila pour le point technique du blog, jure que ce n’est pas simple. Entre les menus de Windows, tous écrits en chinois, les sécurités locales imposées, cookies interdits par le navigateur local (accès aux options de IE interdits évidemment, firewall hyper blindé dès qu’il s’agit de sortir de Chine). Bref, cela relève presque du miracle si ce blog continue a exister 🙂 »

Vous vous rendez très bientôt à Pékin pour participer, couvrir ou assister à la grande messe olympique ?

Je ne sais si la situation a positivement évolué depuis mais, dans le doute, ne vous abstenez pas de glisser subrepticement une Framakey dans la valise 🙂

Notes

[1] Crédit photo : détail de Pissed off guard par Montrasio International sous licence Creative Commons By.




Firefox 3 : déjà en version portable Framakey !

Milena et Framakey - aKa - CC-by

Pyg, le Monsieur Framakey de Framasoft n’a pas perdu de temps puisqu’à peine le Download Day achevé, voilà-t-y pas qu’il nous propose sans plus attendre PortableFirefox 3, la version portable (Windows) de Firefox 3.

Quelle est la différence ?

PortableFirefox 3, ce n’est ni plus ni moins que Firefox 3, à une petite différence près, mais qui s’avère extrêmement pratique à l’usage : le navigateur embarque votre profil (c’est à dire vos favoris, vos extensions, vos thèmes, bref tout ce qui fait que c’est votre Firefox) plutôt que de le séparer dans le dossier "Documents and Settings" du Windows d’un ordinateur particulier.

Qu’est-ce que cela vous apporte ?

D’abord, l’installation n’est plus nécessaire. Vous le dézippez et il fonctionne. Point barre.

Ensuite, vous pouvez le mettre sur une clé USB pour transporter votre navigateur libre et respectueux des standards avec vous, où que vous alliez. Ça marche aussi sur un disque dur externe, un baladeur MP3, ou même… un appareil photo (effet garanti devant les amis !)

Enfin, vous pouvez installer plusieurs PortableFirefox pour plusieurs usages, il suffit de dupliquer et de renommer le dossier portableFirefox autant de fois que nécessaire.
Ainsi, Madame pourra habiller son panda rouge… en rose, et Monsieur installer les extensions indispensables comme FootieFox qui lui permettra de suivre l’Euro 2008 en live (mais sans les bleus !).
Le geek malin pourra quant à lui utiliser une version dédiée pour tester des extensions, sans rendre instable une autre version.

Télécharger PortableFirefox3 sur le site Framakey

Crédit photo : Une fois n’est pas coutume c’est moi le photographe et ma fille la photographiée (sous licence Creative Commons By).




Quand Framasoft aide Johnny à s’acheter sa nouvelle Harley

Resistance is fertile - Pikaluk - CC-BY

Lu sur ZDNet.fr. La commission chargée des rémunérations pour copie privée en France a fixé le 18 juin dernier la taxation des clés USB, des cartes mémoires et des disques durs externes dont l’entrée en vigueur est attendue pour la rentrée avec pour conséquence une hausse mécanique des prix de l’ordre de 20%.

Voici ce que cela donne pour les capacités maximale de chaque catégorie. Une clé USB de 16 Go sera taxée à 2 euros, une carte-mémoire flash de 16 Go augmentera 0,95 euro, tandis qu’un disque dur externe de 1 To lui en prendra (carrément) pour 20 euros de plus.

Imaginons alors un utilisateur de la Framakey qui souhaite l’installer sur une nouvelle clé à plus grande capacité. Et de profiter alors de l’espace restant pour ses propres fichiers, images et de compléter le tout par de la musique libre glânée on ne peut plus légalement sur des sites comme Magnatune, Dogmazic ou Jamendo.

Alors cet utilisateur, qui à aucun moment n’est concerné ici par l’industrie musicale (et qui serait même pluôt critique à leur égard), devra payer davantage en faveur des ayants droit (SACEM, Adami et compagnie). A charge ensuite pour ces ayants droit de redistribuer la manne financière selon un système pyramidal qui bénéficie à une minorité, d’où le titre étrange mais cruellement réaliste de mon billet.

Quelque chose ne tourne pas rond au royaume de France. Surtout quand on pense que Johnny se retrouve en Suisse pour éviter de payer trop d’impôts !

Nous ne manquerons pas en tout cas de vous tenir au courant de tous les bons plans pour, hors de France, acheter par correspondance ces nouveaux supports à moindre prix. Parce que, bon, ça commence à bien faire quoi ![1]

Notes

[1] L’illustration est une photographie de Pikaluk intitulée Resistance is fertile issue de Flickr et sous licence Creative Commons BY.




Attention, il y a un risque avec cette clé…

Le principal risque de la Framakey c’est… de l’oublier sur votre PC !

—> La vidéo au format webm

Cette vidéo est un extrait d’EduM@g (6 novembre 2006), issu du site de France 5 Education, qui propose chaque semaine une sélection de produits et outils pédagogiques utiles et pratiques.

On y présente non pas la Framakey mais une dérivée éducative Clé en main (rien d’autre que la Framakey habillée par le CRDP de Paris avec une interface et des liens personnalisés).

J’ai apprécié la qualité de la démonstration dans la limite du temps imparti. Les avantages de ce bureau nomade ainsi que les logiciels libres sont selon moi bien mis en avant (on aurait pu cependant préciser que tout ceci ne concernait que Windows pour éviter la confusion).

Pour en savoir plus sur cette Clé en main, vous pouvez lire cet interview de Framasoft. Dans les commentaires sous l’article on notera que nombreux sont ceux qui, à juste titre, regrettent l’absence de téléchargement direct de la Clé en main. Peut-être n’est-ce qu’une question de temps…




Firefox est-il totalement libre ?

Firefox sexy logo

Le titre de mon billet est un tantinet provocateur parce que la réponse est bien entendu affirmative. Mais pour la communauté Debian il y a un visiblement un problème autour de la protection de le marque "Firefox" (nom et logo).

Je cite Le Monde Informatique :

Le projet Linux Debian, réputé pour sa stricte interprétation du modèle Libre, et Mozilla sont en litige autour de Firefox, le célèbre navigateur Internet.
Au centre des débats, la politique de marque de Mozilla appliquée à Firefox qui ne serait pas en adéquation avec la politique interne de Debian. Ce dernier estime que, en tant que marque déposée, le logo n’est pas légalement compatible avec sa distribution. Debian voudrait ainsi utiliser le nom du logiciel sans en utiliser le logo. Une procédure impossible selon les politiques et règles de protection mises en place par Mozilla.

Je résume en caricaturant : Debian voudrait utiliser le nom sans le logo (et toucher au code sans en référer à Mozilla). Mozilla refuse. Du coup Debian envisage de choisir un autre nom pour sa prochaine (et comme toujours attendue) version stable (nom de code : "Etch").

En arrière-plan il y a aussi le devenir de Firefox dans d’autres distributions proches de Debian comme Ubuntu.

Il y a plus d’un an de cela j’avais posé la question à Tristan Nitot (StandblogMozilla-Europe) de ce que nous pouvions faire ou ne pas faire avec Firefox que nous comptions proposer dans notre libre clé USB Framakey.

Il m’avait répondu que nous pouvions changer la page d’accueil et modifier/ajouter les bookmarks par défaut mais par contre nous ne pouvions pas ajouter des extensions et supprimer/ajouter des moteurs de recherche (en haut à droite).

Je cite Tristan Nitot dans notre correspondance :

Par contre, tu peux recompiler le code source, l’appeler "framabrowser" et mettre toutes les extensions et moteurs que tu veux, du moment que tu n’utilises pas notre marque ("firefox" et le logo avec le renard). C’est pour ça qu’on a un logo sans renard, utilisé par exemple par certaines distributions comme Ubuntu.

Du coup nous avions modifié l’accueil et les bookmarks et c’est tout. Ne souhaitant pas du tout proposer un "framabrowser" 😉

Liens connexes :




La Framakey dans l’Ordinateur Individuel de ce mois

Framakey OI187 octobre 2006

Dans la série On parle de nous dans les médias, je signale que la Framakey est évoquée dans le numéro 187 d’octobre 2006 de l’Ordinateur Individuel dans un dossier titré Les meilleurs logiciels gratuits pour clé USB.

Outre la description de notre clé USB préférée (voir image ci-dessus), on y trouvera des fiches détaillées de nombreuses applications portables gratuites ou libres.

Et quand c’est libre (Firefox, Thunderbird, aMSN, ClamWin, Scribus, Miranda, OpenOffice.org, FileZilla, Sunbird, Audacity, CDex, VLC… ouf !) c’est vers le site de la Framakey que ça pointe.

Je pense que cela fera plaisir à la très dynamique équipe qui anime et développe le projet 😉