(se) Dégoogliser en toute facilité

Temps de lecture 4 min

image_pdfimage_print

Lundi, nous vous annoncions la refonte du site Dégooglisons Internet. Aujourd’hui, nous vous proposons un petit tour des co-propriétaires (ben oui : il est sous licence CC-By-SA !), afin que vous puissiez encore mieux vous emparer de cet outil pour vous dégoogliser, et dégoogliser votre entourage.

Les GAFAM, au bûcheeeeeeer !

Le site Dégooglisons Internet a servi, durant trois ans, à présenter une campagne d’information, d’actions, d’intentions de Framasoft tout en proposant un portail d’accès aux services qui venaient s’ajouter aux conquêtes de la communauté libriste.

Maintenant que nous avons conclu cette campagne, il va remplir une fonction unique : faciliter l’adoption de services éthiques, respectueux de ces données personnelles qui décrivent nos vies numériques. En trois ans, nous avons fait bien plus qu’héberger des services, et il était grand temps de vous présenter tout cela de manière claire et facile d’accès.

Dès l’accueil, nous vous invitons à faire feu des GAFAM (les géants du web que sont Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft) en expliquant en trois bulles la problématique à laquelle nous essayons de répondre.

Bien vite, on arrive au cœur de la proposition : les services. Si vous ne pouvez pas les essayer, comment pourrez-vous les adopter ? Nous vous invitons donc à trouver le service que vous cherchez suivant deux entrées possibles (on y reviendra !)

Néanmoins, tester des services n’est qu’une première étape, et nous vous proposons ensuite d’aller plus loin :

Seulement voilà, vous pouvez aussi vous poser des questions sur les raisons d’une telle démarche. C’est même très sain, puisque c’est ainsi que peut naître la confiance (ou la défiance, d’ailleurs) : ce sentiment qui nous pousse à confier nos données, nos vies numériques, à un hébergeur. Nous exposons donc :

Tout ceci est, et demeure, une aventure collaborative. Nous prenons donc le temps d’expliquer :

Un espace final est réservé aux médias qui ont parlé de cette aventure, avec un lien vers notre espace médias, que chacun·e peut librement visiter et utiliser.

Chacun·e peut trouver service à son pied

Nous avons décidé de présenter de deux manières différentes les 32 services qui sont actuellement à votre disposition, car tout le monde ne cherche pas de la même manière.

La première démarche, lorsque l’on cherche selon un besoin précis, correspond à cette partie de la page d’accueil :

Cela vous mènera vers une toute nouvelle page où les services sont classés selon les usages, avec une barre de recherche pour mieux vous aider à trouver celui qui correspond à vos attentes :

La deuxième démarche consiste à chercher un service alternatif au service propriétaire que l’on utilise et que l’on connaît.

Ici vous retrouverez d’abord la fameuse carte Dégooglisons, où il vous suffit de cliquer sur le camp romain du service qui vous intéresse pour en découvrir une alternative.

Mais il n’y a pas que les « Framachins » dans la vie. Très vite, vous trouverez en dessous de cette carte une liste bien plus complète d’alternatives en tous genres pour se dégoogliser plus complètement. Cette liste est inspirée de l’excellent site Prism-Break, un site à garder dans ses marque-pages !

Un exemple, totalement au hasard, pour les alternatives à l’email ;)

À vous de dégoogliser !

Vous l’avez saisi, l’idée du site degooglisons-internet.org, c’est qu’il vous soit utile. Que ce soit pour trouver des alternatives qui vous sont nécessaires, ou pour aider votre entourage à se dégoogliser, c’est désormais à vous de vous en emparer.

D’ailleurs, n’hésitez pas à aller visiter l’espace médias, qui s’est enrichi d’une fresque racontant ces trois années de Dégooglisons, ainsi que des dessins de Péhä, aux côtés de nombreux autres visuels libres… et à partager dans vos réseaux !

Nous espérons, sincèrement, que la refonte de ce site vous simplifiera la dégooglisation et même (soyons folles et fous) la vie !

 

Pour aller plus loin

Bienvenue au banquet concluant Dégooglisons Internet, par Péhä (CC-By)
Suivre framasoft:

Réseau d'éducation populaire au Libre. Nous souhaitons faire le trait d'union entre le monde du Libre (logiciel, culturel, matériel, etc...) et le grand public par le biais d'une galaxie de projets à découvrir sur framasoft.org

3 Responses

  1. ANTANAK

    Merci de tout cela !
    On va suivre les suites de vos actions, évidemment, tant nous partageons le fait que dégoogliser ne suffit pas !
    Mais il y a encore du boulot pour que plus de monde encore en soit conscient.
    Donc on va aussi continuer à contribuer à mettre entre les mains des personnes qui viennent chez ANTANAK les services FRAMASOFT et les engager à utiliser avec discernement les outils numériques.
    Bonnes suites et à bientôt ici ou là
    L’équipe d’antanak

  2. libre fan

    Bonjour,

    Dans votre liste d’alternatives https://degooglisons-internet.org/alternative, vous conseillez le service en ligne WordPress.com
    Le problème, c’est que wordpress.com utilise des outils GAFAM (google.fonts) ou apparentés (gravatar), sur lesquels les utilisateurs n’ont guère de contrôle. C’est pourquoi nous l’avons abandonné depuis plusieurs années.

    Quant à des services WordPress installlés par des chatons, c’est très bien sauf que le chaton doit vérifier les nouvelles versions de WordPress qui par défaut installe googlefonts par exemple. Et il y a au moins un exemple de chaton qui ne voit pas ces choses-là. Ce qui veut dire que si le chaton a 50 utilisateurs de WordPress sur son serveur, 50 utilisateurs hériteront de ces requêtes aux GAFAM et cela multipliera encore les requêtes à Google, donc l’espionnage (webmestres et visiteurs).
    Donc, même s’il n’y a que quelques utilisateurs sur un chaton, les GAFAM ont de nouveau gagné sur ce serveur.

  3. JM

    En cours de dégooglisation, je me nourris ces jours ci de lecture sur framasoft, les chatons.
    Je commence à tester des services pour me degoogliser ici et chez Zaclys.

    Cela fait quelques jours que mon smartphone android est sous lineage/micro g. Finalement ce qui me manque le plus… la saisie vocale !!!! Tous les autres services ont été remplacée par des alternatives qui semblent tout aussi performante mais IMPOSSIBLE de trouver un moyen d’utiliser la saisie vocale sur AOSP.
    Si à minima je pouvais dicter mes sms (en voiture c’est mieux) voire dire « appelle Machin » ou « envoi un sms à truc » (encore mieux en voiture).
    Ai-je mal cherché ? Comment font ceux qui sont passé sur lineage sans google app ? Où trouver des copains avec qui échanger sur le sujet ?