1

DADVSI la culture m’était comptée…

Dans la série Je connais déjà mais pourquoi ne pas en profiter pour signaler la ressource à mes proches je refais tourner ce pertinent petit documentaire sur le projet de loi DADVSI (enfin malheureusement ce n’est plus un projet maintenant mais une réalité).

D’une durée de 30 min. et sous licence Creative Commons BY-NC-ND, ce reportage a été réalisé en mars 2006 par Jean-Luc Forêt (au moment où le projet de loi passait au Sénat).

En voici le pitch :

« DADVSI la culture m’était comptée » montre le regard de dix femmes et hommes, professionnels des mondes artistique, associatif, syndical et politique sur le débat provoqué par le projet de loi DADVSI, visant à règlementer l’accès aux cultures numériques.

Parmi ces hommes et femmes, on remarquera la présence de Tristan Nitot (Mozilla-Europe), Christophe Espern (EUCD.info) et Mélanie Dulong De Rosnay (Creative Commons France) que nous connaissons bien à Framasoft. Le film est visible et téléchargeable sur le site de l’association Tutti Frutti (dont on trouvera une retranscription).

Je l’ai montré à mon père, il a trouvé cela tout à fait intéressant 😉




Autre chose que quelque chose que l’on vous impose

Voici un petit reportage du 12/13 de France3 édition Lorraine Champagne-Ardenne sur les logiciels libres (mai 2006) à l’occasion de la Fête de l’Internet et pour annoncer les prochaines RMLL dans la région.

On remarquera tout d’abord la difficulté de bien écrire et prononcer "Ubuntu", qui donne ici "Obountu", alors même que le mot apparait plusieurs fois dans le reportage !

Mais ce qui m’a frappé c’est le témoignage de cet utilisateur lambda :

J’ai un ordinateur chez moi depuis quatre ou cinq ans, mais je me suis aperçu que quand on voulait un ordinateur il n’y avait qu’une marque pratiquement il y avait Windows. Windows ceci Windows cela et éventuellement Mac et puis c’est tout. Bien alors je me suis dis je vais essayer d’aller voir si il n’y a pas autre chose de plus libre où on peut essayer de faire autre chose que quelque chose que l’on vous impose.

Et le reporter de conclure : Un utilisateur averti en vaut deux. Vous ferez peut-être partie bientôt des passionnés qui échangent leurs idées sur le logiciel libre !

(vidéo trouvée sur DailyMotion)




The Urban Tale bientôt sur vos écrans

Je sais pas vous mais moi, à regarder la bande-annonce, je brûle d’impatience de voir (enfin) arriver la sortie de The Urban Tale (ndt : le conte urbain).

Initié par Lacrymosa Industry et accompagné par ses amis de la communauté Copyleft, il s’agit d’un projet de film d’animation 3D ayant pour vocation de promouvoir l’art libre (et sa licence éponyme).

En voici le pitch : Maud, une jeune artiste, prend le dernier métro. La station est déserte. Elle s’installe tranquillement dans une rame vide alors qu’un jeune homme étrange vient s’assoir face à elle et lui offre un écouteur de son baladeur, le temps d’un voyage…

En attendant on peut déjà en écouter et/ou télécharger la superbe musique (libre bien entendu) sur Dogmazic (ex Musique-Libre.org, je m’excuse mais je n’arrive pas encore à m’y faire). Une fois de plus j’apprécie beaucoup Delgarma et son morceau Libre comme l’air à l’écoute ci-dessous (j’ai pas pu résister) mais les autres sont pas mal non plus.

Euh… d’ailleurs à ce propos et sans vouloir démarrer un troll flameware, j’aimerais bien savoir pourquoi on peut lire ceci sur le site du projet : Retrait temporare de l’album, pour cause de mésentante totale avec le site Jamendo et sa vision de la liberté.




Votre clip Firefox préféré ?

Dans la série "exploitons gratuitement" les ressources créatives des internautes pour la bonne cause (et non pour faire le jeu d’une quelconque start-up web 2.0), l’opération de promotion Firefox.Flicks, où les vidéastes amateurs (ou non) étaient invités à réaliser un clip de 30 secondes pour notre navigateur préféré, a donné lieu à des créations riches et variées (*).

Voici ma sélection (url d’origine) :

Et vous ?

(*) Un peu longue la phrase non ?




Une chanson au profit des aveugles du Mali

C’est le bonheur – Les Paris Bamako

Ce billet est a priori hors sujet sauf à considérer que l’entraide n’est jamais hors sujet.

Il s’agit d’un morceau (non libre, de la collection FNAC "on aime, on aide") dont l’intégralité des bénéfices est versée au profit de l’Institut des Jeunes Aveugles de Faladié au Mali. Créé par -M- et Amadou & Mariam pendant le festival Les Paris Bamako 2006 "C’est le bonheur" a été ensuite enregistré à Paris avec la participation de -M-, Amadou & Mariam, Tiken Jah Fakoly, K’Naan, Oxmo Puccino et Léa Bulle.

Léa Bulle c’est une copine, ceci explique donc cela. Il n’empêche qu’en achetant ce CD single non seulement vous soutenez une belle initiative mais en plus vous avez une bien jolie chanson (enfin moi j’trouve).

Rendez-vous sur le site de cette aventure Les Paris Bamako pour plus de détails et d’info.

"On aime, on aide"… Voilà une expression que la communauté du Libre ne renierait pas !

PS : J’ai pris la liberté de télécharger moi-même le clip sur le blog. Ce n’est pas très légal mais c’est pour la bonne cause, alors…




Quand Windows aide Linux à faire du screencast

Voici en anglais un screencast qui vous montre comment créer un… screencast ! Mais pas n’importe où : sous Linux ! Et pas n’importe comment : en utilisant Windows ! (url d’origine sur YouTube : how to create a Linux screencast)

C’est original voire même anachronique d’utiliser Windows pour faire du screencast sous Linux (ici Ubuntu). Mais chez Framasoft qui voit souvent ses visiteurs le cul entre la chaise Windows et la chaise Linux, je me suis dit que ça pouvait peut-être intéresser. D’autant que d’après son auteur c’est la méthode la plus simple (à ce petit détail près que vous devez avoir un second ordinateur Windows sous la main pour arriver à vos fins).

Pratiquement il vous faut donc deux ordis en réseau, l’un sous Linux et l’autre sous Windows, et deux logiciels libres Windows : VNC (pour voir Linux depuis une fenêtre de votre Windows) et Camstudio (pour enregistrer la fenêtre Linux depuis votre Windows). On notera que ça se gâte un peu vers la fin puisque l’auteur propose Windows Movie Maker pour éditer la vidéo (et YouTube pour la partager sur le Net).

Deux mots sur la puissance du screencasting (anglicisme quand tu nous tiens !). Tout d’abord je crois qu’il est intéressant de les multiplier sous Linux dans le but par exemple de présenter un logiciel ou l’une de ses fonctionnalités. C’est à n’en pas douter d’une aide précieuse pour notre peuple migrateur Windows -> Linux (en langue française c’est encore plus mieux). Enfin il est à noter que même si on ne capte pas toute la démonstration (pour ma part à cause de ma compréhension approximative de l’anglais), même si la résolution vidéo est toute pourrie, ben on pige quand même comment qu’il faut faire et c’est bien là l’essentiel non.

PS : Ce serait tout de même une bonne idée que YouTube, un peu comme Flickr, propose à ses utilisateurs d’accoler systématiquement une licence (qu’elle soit fermée ou ouverte de type Creative Commons) à leurs vidéos. Ce serait responsabiliser les utilisateurs et cela aiderait grandement les visiteurs à savoir ce qu’ils peuvent ou non faire avec ces vidéos. Ceci dit quand on voit le nombre de clips, d’extraits cinémas et télévisions téléchargés de manière totalement illégale sur le site, on comprend le casse-tête (pour ne pas dire le bordel) que cela impliquerait.