Dégooglisons saison 2 : ils ne savaient pas que c’était impossible, alors ils l’ont fait !

image_pdfimage_print

Nous l’avions annoncé l’an passé : Dégooglisons Internet est un projet sur 3 ans. Après une première année qui a dépassé toutes nos espérances, nous avons décidé d’attaquer cet « an 2 de la dégooglisation » en fanfare, en vous proposant 5 nouveaux services (et mises à jour majeures) qui seront présentés sur le Framablog tout au long de la semaine.

Mais nous ne perdons pas de vue l’essentiel : le succès de la première saison et ce que nous allons en faire dans la deuxième, c’est à vous que nous le devons.

GAFAM ne l’avait pas vu venir…

… et nous non plus ! Cette première année de Dégooglisons Internet fut rocambolesque, mais auréolée de succès ! Nous nous sommes lancés avec beaucoup d’ambitions et la crainte de ne pas y arriver, de ne pas être à la hauteur. En prenant un peu de recul sur les douze derniers mois, on peut dire que votre soutien et l’attention portée à ces thématiques furent au rendez-vous.

stevusjobus

Dégooglisons Internet, c’est d’abord tenter de sensibiliser le grand public (nos fameux « Dupuis-Morizeau ») aux enjeux de la centralisation du Web vers des géants privatifs que sont Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft (GAFAM pour les intimes). Outre nos interventions dans la sphère libriste (RMLL, JDLL, Open World Forum, Capitole du Libre, etc.) nous avons pu rencontrer d’autres publics (Geekopolis, Fête de l’Huma, Geek Faeries, les Alternatiba, le festival Résistances, on ne vous met pas les liens, Tonton Roger est votre ami) toujours plus concernés et intéressés par les alternatives proposées.

De grands  médias ont aussi ouvert leur portes et leur antenne à ces thématiques (Canal +, L’Humanité, France Culture, Le Soir, TV5 Monde, France Inter, France 3 Rhône Alpes…)

Grâce à vos partages d’informations et à votre mobilisation, de plus en plus de monde prend conscience des dangers que représentent les GAFAM quand ils raflent nos données et nos vies numériques. Sensibiliser est une première étape, encore faut-il démontrer qu’on peut faire autrement, proposer une alternative respectueuse, simple et fiable.

Douze mois, quinze services

Sortir de la sphère libriste, aller à la rencontre des gens, leur parler et répondre à des attentes et des inquiétudes variées est un énorme travail. Grâce au soutien des bénévoles, nous avons pu le réaliser tout en proposant et modernisant des services Libres, Éthiques, Décentralisés et Solidaires.

Ces douze derniers mois, nous avons mis à jour :

  • Framindmap, pour créer des cartes heuristiques en ligne ;
  • Framapad, avec les pads temporaires et des serveurs plus rapides ;
  • Framadate, le Doodle du libre et notre service le plus utilisé ;
  • Framacalc, le tableur en ligne (et ce malgré moult péripéties sur nos serveurs) ;
  • Framapack, l’installateur de Logiciels Libres pour windows.

village

Et comme nous n’aimons pas nous reposer sur nos acquis, nous avons en plus sorti :

  • Framasphère, le réseau social (apportant ainsi 18 000 nouveaux inscrits sur le réseau mondial Diaspora*) ;
  • Framabin, pour partager des messages et du code de manière chiffrée ;
  • Framalink, un raccourcisseur d’URL qui vous respecte ;
  • Framapic, pour héberger vos images sans que l’on en connaisse la teneur (grâce au chiffrement !) ;
  • Framabee, le (méta-)moteur de recherche qui anonymise vos requêtes Google et autres ;
  • Le git de Framasoft, un espace libre pour collaborer sur du code ;
  • Framagames, parce qu’on aime bien se détendre et jouer de temps en temps ;
  • Framabookin, un moyen simple de proposer votre bibliothèque en ligne (et nous on l’a fait !).

Ce qui porte le nombre de services alternatifs proposés par Framasoft à… quinze, en comptant Framanews et Framabag… Oui, on est comme ça, nous : quinze à la douzaine !

Une semaine Dégooglisons (et encore plus à venir)

La route est longue, mais comme la voie est libre… ce n’est pas le moment de flancher ! Nous avons relevé nos manches pour vous montrer concrètement que nous continuons dans la direction que nous nous sommes fixée, en vous proposant dès aujourd’hui cinq nouveautés qui vont vous être détaillées sur le framablog tout au long de la semaine…

  • Lundi 5 octobre (aujourd’hui) sort Framadrive. Basé sur Owncloud, ce service montre qu’on peut se passer de Dropbox (et Google drive, One drive, etc.) en vous offrant 2 Go d’espace sur nos serveurs pour stocker, synchroniser et partager vos fichiers comme bon vous semble.
  • Mardi 6 octobre, Framapad accueillera la version finale du plug-in MyPads. Vous vouliez organiser vos documents collaboratifs ? Vous vouliez des groupes privés et des pads rien qu’à vous ? C’est possible, et ce grâce au financement participatif qui nous a permis de faire développer cette solution qui manquait cruellement aux utilisateurs.
  • Mercredi 7 octobre, nous vous présenterons Framaboard, l’outil idéal pour organiser vos projets. Imaginez un tableau blanc, avec des colonnes et des post-its. Imaginez maintenant qu’on y ajoute la puissance logicielle, celle de Kanboard, et vous comprendrez que cet outil ravira les associations, PME… et même les familles qui souhaitent organiser, par exemple, un mariage !
  • Jeudi 8 octobre, Framadate vous présente son nouveau lifting ! Avec un code entièrement réécrit (c’est peut-être un détail pour vous, mais pour nous… ) et de nouvelles fonctionnalités inspirées par vos nombreux retours sur le service le plus utilisé chez Framasoft ; le « Doodle » du libre revient plus fort que jamais.
  • Vendredi 9 octobre, nous lancerons Framadrop, un service d’hébergement temporaire de fichiers entièrement chiffré. Vos photos de vacances (ou la vidéo de l’échographie du petit dernier) ne passent pas dans l’email ? En utilisant Framadrop, vous avez l’assurance de pouvoir les faire passer par nos serveurs sans qu’on puisse savoir ni consulter quoi que ce soit.

Carte2015-animation

Et ce n’est pas tout. Tout au long de cette année scolaire, nous continuerons de sortir des services Libres, Éthiques, Décentralisés et Solidaires. Dans nos framacartons, nous avons un service de pétitions en ligne, un autre pour faire des formulaires, une grosse envie de nous attaquer à Skype et consorts, de vous proposer un éditeur de sites web, des moyens de prendre des décisions en ligne ou encore de partager et collaborer sur vos agendas…

L’important c’est d’essaimer

Le seule faiblesse de notre campagne, l’année dernière, c’est de ne pas avoir assez expliqué nos intentions (parce que, pour nous, elles sont évidentes 😉 ). Nous ne voulons pas remplacer Google, ni GAFAM, pour « Framasoftiser Internet ». Bien entendu, nous n’en avons pas les moyens… ni l’envie : devenir une asso avec plus d’employés que de bénévoles, très peu pour nous ! Notre but est simplement de sensibiliser les gens, de démontrer que le Libre offre des solutions et alternatives viables, et qu’un maximum de gens y goûtent.

stallmanoramix

Le troisième point essentiel de notre campagne, c’est d’essaimer. Bien entendu, nos tutoriels sont là pour vous aider et vous inciter à installer ces logiciels sur vos serveurs pour vous, votre famille, votre association, votre entreprise ou administration… Mais on peut aller au-delà.

Nous pensons donc initier dans quelques mois un nouveau projet pour soutenir cette envie d’essaimer, favorisant l’auto-hébergement et la visibilité de cette offre de services libres, en France comme à l’étranger. Bref, cette année encore, la route est longue… mais la voie est Libre !

Le succès de cette campagne est entre vos mains

Ce n’est pas de la démagogie, c’est notre quotidien. On propose des outils, et leur succès ne dépend que de vous. www.degooglisons-internet.org est un outil pour expliquer à votre entourage les dangers de la GAFAM-isation du web et de nos vies numériques. C’est vous qui, en le partageant, en faites un outil utile et utilisé. Les enjeux sont importants : plus il y aura de monde qui se libérera de ces services centralisateurs et privatifs, plus nos données à tou-te-s seront en sécurité.

bourrepifix

Ce travail effectué, nous n’aurions jamais pu le faire sans vous. Depuis début 2015, nous avons lancé un forum des bénévoles, les Framacolibris. Toutes les participations que vous apportez nous enlèvent une pierre du sac à dos pour l’ajouter à ce formidable édifice que nous construisons ensemble. Toute l’équipe de Framasoft tient à remercier, du fond de nos petits cœurs de libristes, ces personnes qui donnent de leur temps et de leur talent pour participer à ce projet qui, sans elles et eux, aurait été impossible.

Et puis n’oublions pas le nerf de la guerre : les sous ! Framasoft vit principalement grâce à vos dons, qui nous permettent de payer les salariés, les serveurs et les frais de déplacements afin que nous poursuivions cette incroyable aventure. Ce mode de financement nous donne aussi une indépendance totale et précieuse. Cette année encore, nous avons besoin de votre soutien, parce que sans lui tout le projet périclitera.

Nous n’y arriverons pas sans vous, mais nous avons le rêve fou d’y arriver ensemble… Vous nous suivez ?

Réseau d'éducation populaire au Libre. Nous souhaitons faire le trait d'union entre le monde du Libre (logiciel, culturel, matériel, etc...) et le grand public par le biais d'une galaxie de projets à découvrir sur www.framasoft.org

49 Réponses

  1. Oui, on vous suivra ! Un an de plus, et combien d’avancées. Merci beaucoup.

    Cela ne semble pas être du tout votre objectif, mais honnêtement si vous deveniez une asso’ avec plus de salariés que de bénévoles cela ne me dérangerai nullement. Quelqu’un qui fait un peu d’argent avec la non-utilisation de nos donnés personnelles plutôt que des multinationales qui font beaucoup d’argent en utilisant nos donnés ? Et qui utilisent ensuite cet argent pour changer des lois et faire encore plus de profit ? Et si on assimilé la communauté aux bénévoles : vous n’êtes pas près d’avoir plus de salariés !

    Vu les taux de chômage actuels, si vous pouviez gagner 3 ronds pour payer plus de développeurs / graphistes / gestionnaires qui viennent en soutient de l’énorme communauté, en attendant qu’ils puissent “rentrer dans une case” et trouver un boulot je serai plutôt heureux que dépité. Combien de personnes aident la communauté, dans leur chambre et avec une mesestime de soi parce qu’ils ne trouvent pas de boulot qui collent avec leur capacités et / ou leurs idéaux ? Framasoft comme tremplin pour redonner confiance en embaucher temporairement un tas de gars et de filles qui se battent ? Framataf ? Framajob ?

    Pourquoi pas une plate-forme avec des gens qui ont des projets, et vous quelques sous pour les aider.

    Vous me rendez un énorme service, et de plus en plus. En tant que doctorant et photographe j’ai souvent des échanges à faire avec des clients, des RDV à prendre, des choses à organiser et j’utilise beaucoup, beaucoup de vos services. Je suis un peu libriste, très épris de nos libertés ! D’abord un peu et puis “tel épris qui croyait prendre”, je peux désormais essaimer “juste” en utilisant vos services… Je n’ai pas honte de payer tout les mois pour les aides que vous fournissez à tous, et je n’ai pas honte de voir ces quelques euros comme une rétributions et pas uniquement comme un soutient à l’asso’.

    Je pensais attendre encore au moins un an avant de voir le cloud de Framasoft, et le service framadrop. Alors, quand on sait que des fois les choses prennent beaucoup, beaucoup de temps dans le Freeniverse : merci d’être allez si vite, et si bien 🙂 Dès que Framadrop est en ligne, j’envoie des courriels un peu partout à mes collègues à l’INSERM et dans la photographie 😉

    Vous représenter pour moi ce que Stefano Elio d’Anna appelle des rêveurs pragmatiques. Vous avez un rêve, nous le partageons et on avance “lentement” mais sûrement.

    Merci donc ! Que la Force soit avec vous

    • Merci infiniment pour ces encouragements. Ça fait vraiment plaisir de se savoir soutenu et bien compris 🙂

  2. Félicitation pour toutes vos avancés !!! J’ai hâte d’être à demain pour me créer mon compte framapad ^^
    Continuez, on a besoin de vous !

    PS : le lien vers framagames contient une petite erreur ^^

  3. les loulous,
    quand on tente de s’inscrire sur framadrive, il faut que le navigateur accepte les cookies
    sinon on saisit un email, on clique sur le lien, et rien arrive même dans la boîte de spam
    une fois les cookies acceptés on bascule sur une autre page et l’email est instantané
    pluche et merci

  4. Slt et bravo pour tout ce que vous faite et allez faire. Je rejoins Nicolas sur le fait que ça ne serait pas choquant que Framasoft embauche plus de personnes. S’il y a embauche c’est qu’il y a besoin. Et j’imagine (je sais) que besoin il y a, avec tout ces projets. Si embauches il y a, c’est parce qu’il y a de l’argent et cet argent aura été gagné avec respect et pas avec l’esprit GAFAM (beeuurk !!), mais un esprit de partage et de respect de la vie privée.

    Encore bravo et merci pour tout ce boulot !

    • Oh mais on compte bien embaucher. A vrai dire, on a pas trop le choix, car notre infra serveur/réseau grossit gentiment. On maîtrise, mais y a un moment va falloir sortir du bénévolat si on veut maintenir une qualité de service correcte (on ne prétendra pas avoir celle de Google, hein 😛 ).
      Mais comme tu le dis, ça dépendra aussi des dons : prends le salaire d’un bon admin sys, multiplie par 1,8 (charges patronales) et ça te donnera une indication des besoins en plus sur 2016…

      Bref, on propose, mais c’est vraiment vous qui disposez !

      • Est-il possible de publier une vue générale de l’état actuelle des finances ? Histoire de ce rendre compte 😀 Et de voir d’autres objectifs à atteindre. Moi, par exemple je ne connais pas le salaire d’un bon admin sys.

        • On publie l’état détaillé une fois par an. quelques mois après la clôture des comptes.
          Pb : les comptes 2014 sont toujours en cours de clôture par le trésorier (bénévole, justement, et qui vient d’avoir un petit bout). Donc on est un peu à la bourre, mais il paraitront avant fin 2015, promis !
          En attendant les autres sont inclus dans nos rapports d’activités, publiquement accessibles ici : https://soutenir.framasoft.org/association

          Pour un bon adminsys avec 3 à 5 ans d’expérience minimum, il faut souvent taper à 2 000€ nets minimum (suivant les technologies maîtrisées, j’ai vu des embauches > 4 000€ nets).
          Il faut voir que c’est un poste vraiment critique, car tout le S.I. de la strcture reposerait sur une telle personne (embaucher moins cher/compétent, c’est prendre le risque d’avoir des backups qui foirent, etc). Après, compétent ne veux pas dire nécessairement cher, mais c’est pas parce qu’on est une asso qu’on veut négocier un salaire à la baisse : on veut la bonne personne, payée correctement.

  5. La voie des services libres est toute tracée dans l’Hexagone avec les framaTrucs de FramaPapa !!

    Et vive la défiscalisation !

    Pour l’essaimage hors l’Hexagone… I’m working on it. 😛

    • Venez, amis québecois, nous avons besoin de vous pour lutter pour notre indépendance d’internautes ! 🙂

  6. Salut Framasoft !

    Je tiens à vous dire que je suis un grand utilisateur des framaservices, même si je me dégoogolise de mon côté ! Je compte offrir un bout de parcelle numérique à mes proches et ami-e-s. Cependant une question me taraude… La charte + les mentions légales sont libres ? Quitte à offrir un service, autant proposer un « contrat social » entre l’utilisateur et nous 🙂

    • Oui c’est libre :

      Sauf mention contraire, le contenu des sites est placé sous licence libre Creative Commons By-SA.

      Notre charte, les Conditions Générales d’Utilisation de nos services, les mentions légales et l’ensemble des documents administratifs de l’association sont également placés sous cette licence.

  7. Bravo les gars !
    Je faisais mon p’tit don mensuel par conviction, mais avec ce service de stockage en ligne, c’est amplement justifié.
    Comme le disais le sieur Nitot: “Si c’est gratuit c’est que c’est vous le produit. […] Moi, je suis prêt à payer l prix d’un café pour être sûr que mes données restent privées [….]” (vu ma mémoire c’est plus de la paraphrase que de la citation).
    Donc continuez, on est derrière vous.

  8. Merci pour tout ce que vous faîtes ! En espérant que ça convaincra de plus en plus les personnes de s’orienter vers le libre…

    Et merci également pour m’avoir fait découvrir Kanboard (Framaboard), c’est l’outil que je cherchais ! Je l’ai installé sur mon hébergement, bon ce n’est pas parfait (par rapport à ce que je recherchais) mais c’est ce qui se rapproche le plus de mon besoin. 🙂

  9. C’est tellement chouette que … maintenant je vais tout centraliser chez Framasoft!
    😉

  10. Houston, un article qui parle de Dégoogliser avec un un truc google+. Il y a un script google . on se fout pas de la gueule du monde.

  11. Il serait peut-être temps de comprendre que d’aller faire la promo du libre chez ceux qui ne l’utilisent pas ne sert à rien.
    Pendant des années des personnes venaient sur des forums Windows pour dire que Ubuntu, Mandriva, etc avec Beryl c’était super cool.

    On pouvait faire bruler les fenêtres tourner le dock etc mais ça a servit à rien parce que ça n’a jamais répondu aux besoins des utilisateurs de systèmes et logiciels proprio.

    La simplicité. Je suis un utilisateur de longue date des systèmes libres mais chaque articles parlant du passage au libre est à se tirer une balle tellement ils sont chiant et ne s’adressent à un public déjà convaincu.

    • 🙂 Visiblement, la dégooglisation n’intéresse pas que des libristes convaincus :
      https://wiki.framasoft.org/speakabout

    • Sympa les clichés 🙂
      Déjà, personne n’est venu sur les forums Windows (ça existe ? géré par Microsoft ? :p) faire exprès de la publicité pour Beryl/Compiz et autre.
      Par contre des trolls windowsiens venant sur le forum UbuntuFr pour cracher sur Linux et dire que tout était out of the box avec Windows, j’en ai vu plein.
      Pour en revenir à Frama, si on ne parle pas du Libre chez les gens qui n’en connaissent pas, ça veut dire qu’il faut seulement en parler chez les connaisseurs ? Quel intérêt, vu que les connaisseurs connaissent déjà 🙂
      Utiliser Facebook (ou autre) comme moyen de diffusion est normal, on appelle ça le pragmatisme.
      Voir une publicité dans Le Parisien ne me choquera pas.
      Par contre un article dans le journal confidentiel du Libre lu par 3 personne, est-ce utile ?
      On peut reprocher plein de chose à la campagne de Googleisationmachin mais pas d’aller là où il y a du monde.
      Et encore, je ne l’ia jamais vu sur FB ou ailleurs, donc pas beaucoup de relai “grand public” je trouve.

  12. Tout d’abord, Félicitations à toutes et tous.

    Je ne sais pas si je suis au bon endroit, mais je tente quand même le coup ! 😉

    1- J’utilise Ixquick comme page de démarrage avec Firefox, et comme moteur de recherche Ixquick HTTPS. Suis-je selon vous, bien outillé ?

    2- Pour bloquer le plus possible les intrusions lors de la navigation et connexion, j’ai ajouté l’extension NoScript.

    C’est effarent de voir tous ce qui nous poursuit lorsque nous sommes sur le web !! L’enfer. Juste pour voir un courriel, des tonnes d’autorisation sont demandées. Donc, ma question sur NoSript, est : Ce produit est bien selon vous ? et Avez-vous un produit qui fait la même chose, mais qui n’aurait pas besoin que l’on autorise pendant 5 minutes avant de voir soit une page ou autre… ?

    Merci d’avance pour la/les réponses que vous pourrez me donner. 🙂

  13. Stella Star

    Bonjour, un truc me gêne : les colibris. Quels sont vos liens avec Rahbi svp ? Merci !

    • Le colibri c’est juste un animal, qui « fait sa part » selon la légende amérindienne (elle est dans le domaine publique 😉 ) et dont le nom évoque à la fois le libre et le collaboratif. Nous n’avons aucun lien avec Pierre Rabhi.
      Et pour vous rassurer, nous n’avons aucun lien non plus avec Goscinny et Uderzo 😉

  14. Merci vous êtes géniaux !!!

  15. J’ai partagé ça sur ma page facebook, le retour d’une amie : “L’idée globale me plait, mais j’avoue que l’article est trop technique pour moi !”

  16. Avoir des frais de deplacement a l.heure d’internet me semble obsolete…

    • Les événements auxquels nous participons ne sont pas virtuels… Aller à la rencontre des gens là où ils sont est un peu la base.

      Et se rencontrer “en vrai” entre nous 1 ou 2 fois par an n’est pas un luxe, ça change vraiment beaucoup de choses. Les moyens de communication actuels peuvent être très pratiques mais ne remplaceront jamais le contact direct dans beaucoup d’occasions.

  17. Bonjour les amis, je me sers de Google, Firefox et Facebook comme tout le monde. Epris de liberté, je suis sensible à votre propos. Totalement novice, j’ai créé très péniblement mon site sur iweb qui commence à dater et que je dois réactualiser ( http://teterougeameverte.pagesperso-orange.fr/ ) et serais prêt à recommencer la galère si vos logiciels me permettais de créer, publier, gérer, référencer (je ne suis pas un spécialiste de l’informatique) afin qu’il soit visible (je doute d’avoir bien fait la chose). A vrai dire, je n’ai pas totalement saisi l’étendu de vos service même si je pense avoir compris les sous-entendus. Mes pinceaux dévorent tout mon temps. J’aime beaucoup votre idée de faire sa part et je pense qu’elle est porteuse de sens. Très important pour le monde à venir. J’applaudis des deux mains. Longue, fructueuse et belle vie à vous tous.

  18. Concurrencer des géants américains avec des noms en anglais, c’est de l’auto-dérision par l’absurde ou c’est pour se mettre au niveau des ados de Facebook?

    • Désolé David-Ciné si vous pensiez que nous faisions une campagne anti-américaine, ou chauviniste avec du produit 100% français.
      La réalité, c’est qu’on ne fait pas une campagne franco-française, et que ce projet n’est pas là pour défendre notre langue. Elle est faite pour montrer des alternatives à Google & Co, pas pour taper sur les américains. Google serait indien, belge ou sénégalais n’y changerait rien pour nous.

      Quant aux noms de domaines, c’est un choix collectif, mais s’ils ne vous plaisent pas, libre à vous de vous acheter votre propre nom de domaine et d’héberger votre propre service “david-cine-disque.cocorico.fr” sur la base de nos tutoriels.

      Enfin, concernant votre remarque sur Facebook, je la trouve assez affligeante : pensez vous réellement que facebook ne soit qu’un truc d’ados écervelés ? C’est bien condescendant et montre surtout une totale ignorance de ce qu’est ce réseau (que nous sommes les premiers à critiquer, mais pas aveuglément, ni avec mépris ou arrogance).

  19. Bonjour et bravo pour ces belles initiatives.

    +1 pour la création de formulaires.

    Bon courage

  20. özgür Ates

    Bravo. Ne rien lacher. Et pourtant moi en ce moment je suis en train de cirer les pompes de Google, bien obligé, j’ai un site à référencer. Mais là résistance est là, donc un peu d’espoir.
    Plein de bises à vous tous

  21. özgür Ates

    pardon pour la faute, c’est l’émotion qui trouble mes là

  22. Bravo pour cette initiative.

    Il y a un “camp GAFA” oublié dans la carte, qui est juste à l’interface entre l’utilisateur et les solutions distantes: le navigateur Interner (“Google Chrome”, “Firefox” (financé à +de 80% par Google), “IE”, “Safari”)

    En effet, leur installation redirige “par défaut” des services proposés vers leur solution.
    Exemple: moteur de recherche, accélération web, chat (FF), etc…

    Cela parait en marge, et difficile à maitriser, mais cette un pont stratégique dans les batailles à mener.

    🙂

  23. J’ai été conquis tout de suite par Framasphère, dont les fonctions “manquantes” peuvent être remplacées facilement pour peu qu’on fasse une croix sur la centralisation (après tout, quand votre beau service tout centralisé plante, tout plante, et vous avez l’air fin, pas vrai ? Plus de discussion instantanée, plus de réseau social… plus rien du tout !) :
    – les groupes ? On fonde un forum.
    – les pages ? Pas d’équivalent, mais quelle est l’utilité ? Autant faire son propre site, blog ou autre.
    – discussion instantanée ? Jabber fait ça très bien.
    – le télex ? Complètement inutile : qu’est-ce que ça peut faire de savoir qui est ami avec qui, qui à commenté quoi ? Franchement, vos amis peuvent bien vous orienter vers ce qu’ils aiment en le repartageant ! Non, franchement, le télex polluerait une interface (d’une clarté remarquable).
    J’ai tout de suite adoré ce système d’Aspects, plus clair que les Cercles de Google+ qui font un peu gros foutoir. Quant aux tags, j’ai été conquis !
    Pour les autres services, je ne suis pas un fanatique du cloud. Je préfère avoir tout sur ma clef USB. Mais dès que j’ai un gros fichier à partager, je vais essayer Framadrop.

  24. Une belle année pour les Framatrucs. Si je n’ai pas encore convaincu mes amis de quitter Facebook et le reste, ils savent désormais qu’autre chose est possible et c’est déjà ça.

  25. Bonjour,
    Bravo et merci pour tout ces services. J’en étais resté à framakey et ses applis portables, que de changement…
    Avez vous planifié une alternative a google groups?
    Merci

  26. Mmmh, il y a quelque chose qui me chiffone. Vous cherchez à décentraliser Internet en proposant …. des dizaines d’appli/services frama-trucs. Vous faites simplement la même chose que Google et consorts, non ? Pourquoi ne pas simplement mettre en valeur les alternatives déjà existantes au lieux de les recréer à la sauce frama-bidule ?

  27. il faut vraiment être un optimiste convaincu pour espérer détrôner – voire bousculer – ces géants de plusieurs milliards de chiffres d’affaires.
    mais on ne se laisse pas impressionner !

  28. Je n ai pas vus le temps passer, merci beaucoup pour ce plaisir passe sur votre page.

  29. Je suis interesse de rececvoir vos informations et vos actualités
    Merci

  30. philippe gaspel

    super boulot et superbe boîte à outils.
    continuez vous n’êtes pas seul 🙂

Laissez un commentaire